Avortement

Justification de la position anarcho-pragmatiste: la position du libertarien André Dorais

L’anarcho-pragmatisme se prononce en faveur du droit à l’avortement, car il en va du droit de vivre de la femme enceinte. Plus précisément, la justification de cette position se trouve presqu’essentiellement dans ces propos du libertarien André Dorais en réponse à Richard U. Broenck dans un débat sur l’avortement dans le Québécois Libre (ici, le terme « libéral » est synonyme de « libertarien »):

Monsieur Broenck,

D’abord, je tiens à vous remercier pour vos commentaires. Je ne prétends pas avoir le dernier mot sur un sujet aussi délicat, mais prendrai le temps d’élaborer ma conception de la liberté. Non seulement je distingue la vie de la liberté, mais j’accorde une place plus importante à celle-ci qu’à celle-là. Ainsi, on peut toujours décourager, voire pour un temps empêcher un ami de se suicider, mais l’empêcher à répétition de commettre le geste n’a rien de libéral car c’est sa vie. Le noyau dur du libéralisme, à mon sens, n’est pas tant la vie à tout prix que la non-agression de l’autre.

Vous avez raison de dire que je considère l’enfant à naître comme une extension de la mère, mais de cette position vous ne pouvez pas conclure que je considère le foetus comme étant moins qu’un être humain. Dans ma perspective, la question n’est pas de savoir si ce foetus est un enfant ou s’il doit naître ou non, mais plutôt de savoir qui forcera la mère à accoucher.

Forcer une femme à accoucher est une agression envers cette femme. Cela exige qu’une tierce personne agresse cette femme. Il s’agit d’une violation de son corps et de sa conscience par un autre. Il m’apparaît beaucoup plus défendable de limiter l’agression à ce que la mère porteuse peut se faire à elle-même. Si elle veut tuer l’enfant qu’elle porte, libre à elle. C’est la femme qui donne la vie et elle seule peut l’enlever. Cette décision est sienne tant et aussi longtemps qu’elle porte l’enfant.

La nature nous a ainsi fait que seule la femme peut donner naissance. Vous pouvez toujours lui suggérer fortement d’accoucher afin que vous ou un autre puissiez vous occuper de l’enfant, mais je ne vois pas comment obliger une femme à accoucher peut être qualifié de libéral. Un libéral place la liberté en premier et, par conséquent, la vie. Dans cette perspective, on ne peut pas agresser l’autre, même pas au nom de la vie. Si vous voulez vous battre pour la vie, je crois que la bataille à livrer est contre l’État, pas contre la femme qui désire avorter.

Bien sûr, les libertariens ne sont pas en faveur du droit à l’avortement, contrairement aux anarcho-socialistes et à l’anarcho-pragmatisme, mais ils sont en général en faveur du droit de se payer un avortement. De plus, le débat sur l’avortement ne fait pas l’unanimité chez les libertariens. Plusieurs libertariens, dont Marc Grunert, considèrent que l’avortement est un crime qui viole le principe de non-agression appliqué au foetus.

Ce qui devrait être fait dans le contexte étatiste actuel

Dans le contexte actuel, où l’État nous vole énormément et s’occupe des soins de santé et qu’il y a un nombre délirant d’environ 30 000 avortements par année au Culbec, même avec le tas de méthodes de contraception disponibles, l’État doit se porter garant du droit à l’avortement.

Personnellement, je me prononce en faveur du droit à l’avortement gratuit, sans condition. Mais tout de même, il faudra réfléchir sur les raisons qui font en sorte qu’il y ait autant d’avortements au Culbec, avec tous les moyens contraceptifs disponibles. Tout de même, cette question peut toujours se débattre.

Et parions que dans un monde anarchiste ou avec un État minimal, il y aurait encore moins d’avortements, car il n’y aurait pas la bourreaucratisation honteuse actuelle de l’adoption au Culbec (avec la Direction de la Pseudo-Protection des Crisses de Morveux (DPJ)) qui fait en sorte de rendre plus difficile l’adoption des enfants abandonnés, à un point tel que des couples sont prêts à aller jusqu’en Chine pour acheter des bébés de la part de trafiquants d’enfants.

Un peu d’éducation sexuelle à la sauce David Gendron!

Pour terminer, une touche personnelle. Les gars, ne vous fiez jamais à une femme pour la contraception. La contraception féminine (qui est souvent très fiable pour les femmes) n’est pas fiable pour les hommes. Sauf si vous avez subi une vasectomie (et même là vous savez fort bien le risque, qui vous dit que votre partenaire n’a pas de ITS?), portez toujours un condom lors d’une pénétration vaginale et jeter le condom dans la toilette après usage, car les spermatozoïdes ne sont pas tous tués. Je sais très bien que ce n’est pas du tout écologique, mais cela vous évitera bien des problèmes.

Publicités

23 Réponses

  1. « Dans le contexte actuel, où l’État nous vole énormément et s’occupe des soins de santé et qu’il y a un nombre délirant d’environ 30 000 avortements par année au Culbec, même avec le tas de méthodes de contraception disponibles, l’État doit se porter garant du droit à l’avortement. »

    Je vous invite à aller lire mon blogue sur les commentaires de Fraddé. Du délire pur et simple.

    Je demeure contrairement à vous contre la gratuité de l’avortement par le principe libertarien de vivre et laisser vivre. On ne payera pas pour les imprudences, les folies ou les caprices de quelques écervellées inconscientes, qu’elles se le paie leur caprice (à moi qu’il ne s’agit hors de tout doute un viol alors on remboursera les frais totaux de l’avortement après le dépôt de . Ça c’est mon opinion sur la gratuité. Mais pour le reste, je demeure pro-choix, il est hors de question que j’adhère au mouvement radical pro-vie, méchante gang de capotés.

  2. « L’avortement est maintenant autorisé en URSS, mais il y a beaucoup de demandes et 11 mois d’attente. » Coluche

    L’avortement loin des droits de la femme, devrait deja etre une prise de conscience humaine pour ne pas faire naitre des enfants dont on ne s’occupera pas adequatement; soit parce que la mere est completement absente (pauvreté extreme, trop jeune, droguée, refus de devenir mere, etc), soit parce que l’enfant va naitre severement handicapé. Alors faire naitre des gamins juste pour dire qu’on est trop cool avec le respect de la vie… bullshit.

    Quant à moi, dans les cas lourds d’handicap, j’irais jusqu’à autoriser l’avortement la veille de l’accouchement. Tu n’es pas né, tu n’es pas mort ! La vie, faut l’avoir vecu pour savoir ce que c’est. Si c’est pour laisser ensuite une famille avec cette terrible charge, ce boulet dans la vie qui peut ruiner la vie de dizaines de personnes, dont d’autres enfants que le couple aurait deja, je trouve cela petit et minable de la part de notre société. Quand on voit l’aide qu’on apporte aux parents ayant un enfant lourdement handicapé à charge, c’est franchement du foutage de gueule de se declarer pro-vie et humaniste par la suite.

    La mort est une option digne parmis tant d’autres, il n’y a pas de honte à l’appliquer dans certains cas extreme. C’est au contraire completement humain et naturel !

  3. Lutter contre la gratuité … le combat classique qui en bout de ligne coute plus cher que ce qu’il etait censé faire economiser !

    Quand vous allez vous retrouver avec tous les enfants non desirés et non eduqués de certains milieux pauvres… on en reparlera de l’economie faite !

    C’est sans dire que de classer tous les cas de grossesses non voulues comme des imprudences, des folies ou des caprices de quelques écervellées inconscientes, montre une preuve de l’ignorance de la personne sur ce qu’est une grossesse non desirée.

    Deja ne parler que de viol … encore faut-il que la personne enceinte veuille bien le denoncer et avouer que ca en etait un (mais non papa, on va le garder NOTRE enfant) ! c’est oublié tous les avortements pour raisons medicales.

    Bon dieu (dit de facon ironique hein ! parce que dieu je me pouffe, il n’a rien à faire ici), il y a des jours où j’ai vraiment l’impression de revenir au moyen-age avec des idees aussi obscurantistes et simplistes que celle-ci !

    Ne pas payer pour leurs caprices ! Ha ha ha ! Mais bordel, ca va te couter mille fois plus cher quand tu vas devoir gerer les emmerdes amenées par leur chiards qu’elles ne voulaient pas !

  4. Dès fois, je me demande si on ne devrait pas rendre gratuit et accessible à tous la sterilisation ! Mais bon, ca irait à l’encontre de la politique etatique et religieuse qui prone le populationnisme… comme si on n’etait pas deja trop nombreux sur cette terre !

  5. Mon opinion concernant la gratuité de l’avortement est ouverte à la discussion, même d’un point de vue anarchiste, mais je maintiens mon idée.

    @Tym Machine

    Il n’y pas si longtemps, j’étais en partie d’accord avec toi concernant la gratuité, mais une discussion ici-même m’a amené à changer mon fusil d’épaule.

    https://anarchopragmatisme.wordpress.com/2008/04/22/pour-le-droit-a-lavortement/#comments

    Évidemment, dans une société anarchiste, ça fonctionnerait autrement, les gens seraient amenés à devenir plus prudents avant de faire des enfants, et l’avortement ne serait plus un moyen contraceptif mais bien comme un dernier recours en cas d’accident/viol.

    @Reblochon

    Ce foutu populationnisme me fait chier. Qu’on laisse les gens décider eux-mêmes s’ils veulent des enfants ou pas.

  6. La beauté d’être parent, c’est justement d’avoir fait le choix sciemment d’être parent.

    Pas d’être obligé de garder tous les foetus même ceux de cas d’incestes et de viol à cause d’une bande d’extrémistes pro-vie qui auraient criminalisé l’avortement.

    Mais au fait, advenant une telle loi des CONservateurs, y aurait-il rétroaction sur toutes les femmes qui ont avortées et tout les gars qui y ont contribué?

    Si oui, ouvrons tout de suite des camps de concentration car il y aura du monde à la messe à ces camps de « rééducation sociale » par une gang qui prétend posséder la vérité suprême.

    Comme le doc Mailloux l’a dit, la méchanceté se cache souvent sous le parapluie de la vertue. À écouter certains extrémistes, on en a la preuve vivante de gens dont le but n’est pas de sauver des vies mais d’avoir raison à tout prix pour je-ne-sais-trop-quoi.

    Pour l’avortement, je suis un pro-choix pragmatiste qui croit à en faire le maximum pour sauver des vies mais pas au point de mettre en péril les vies autour y compris celle de la mère.

    Oui au féminisme et à l’anarchie, non à l’agenda social de la droite religieuse et à la répression violente étatique.

  7. @Reblochon,

    Je vous recommande la toune de Plume Latraverse, la balade de Sandale et Ghandi (en référence à Chantal Daigle et Jean-Guy Tremblay et leur procès de 1988 qui avait soulevé à son paroxysme le débat sur l’avortement tranché en cour suprême).

    Voici les paroles piquées sur le site http://membres.lycos.fr/plumelatraverse/710.htm (tabulatures en prime)

    Y voulait un bébé elle en n’en voulait pas, voulait s’faire avorter dret’ là
    E B E
    Y voulait pas lâcher à prit un avocat, pour pouvoir y régler son cas.

    =4=3=2=0=
    =3=2=1=0=
    =4=3=2=1=
    ========
    ========
    =0=0=0=0=

    E A B E /B /C# /Eb /E
    C’est la ballade de Sandale et gandhi
    E A B E (intro 1x)
    Qui se ballade à grandeur du pays.

    Y avait ben tanté d’y met’ du plomb dans ‘tête, à voulut y brasser la crête
    Quand elle l’a menacé d’vomir son embryon, y a crissé une injonction.

    C’est la ballade de Sandale et Gandhi
    Qui mascarade à grandeur du pays.

    Y faut-tu être épais un ben moyenâgeux, à pisser du lait par la queue (ou ben p’tete un mélange des deux dans la version censurée grand public)
    A vouloir à tout prix faire rejaillir sa crème, jusque dans l’lit d’la cour suprème.

    C’est la ballade de Sandale et Gandhi
    Qui sérénade à grandeur du pays.

    Quand j’vois toute la morale s’enfariner la d’dans, avec sa queue d’cheval au vent
    Pis Pro-Vie qui radote j’me dit qu’le monde est bête, ya d’quoi s’met’ une capote sa tête.

    C’est la ballade de Scandale et Jean-dit
    Qui cassonade à grandeur du pays.

    Comme si c’était ben mieux d’sauvegarder un phoetus, pour faire un malheureux de plus
    Comme si les femmes n’savaient pu quoi faire de leur corps, quand l’innocence leur grimpe à bord.

    C’est la ballade de Sandale et Gandhi
    Qui géréniade à grandeur du pays.

    (intro)

    Pour mieux publiciser la triste situation, t’as passé à télévision
    Pi dans tout’ les journaux t’as donné ton avis, pi t’as eu ta photo Gandhi.

    C’est la ballade de Sandale et Gandhi
    Qui hit-parade à grandeur du pays.

  8. Ha ha ha l’histoire sordide de la femme qui avait tiré un plomb dans son foetus ! Je m’en souviens. Et ouais, un autre effet pervers en limitant l’avortement, tous les avortements clandestins et le danger qu’ils representent !

    De toute facon, c’est vraiment un truc pour faire chier les pauvres seulement, les riches ils se barrent dans un pays l’autorisant et le font faire là-bas… mais comment expliquer ces evidences à Frankie le fanatique religieux ?

  9. @reblochon,

    Les dialogues avec les fanatiques de tout acabit son des dialogues de sourds et d’aveugles donc ça devient des monologues sans fin.

  10. Jusqu’à récemment, je croyais sincèrement qu’on admettait à l’Ordre du canada des personnes au sujet desquelles s’établit un consensus.
    — Jean-Claude Turcotte

    Ha ha ha ! Parce que ce pauvre type pensait qu’il faisait consensus ? Sale con !

  11. C’est vrai que les religieux ils savent ce que c’est que la vie … et surtout ses petits plaisirs !

    L’abbé Philippe de Maupeou n’est pas un pédophile même s’il a été condamné à la prison avec sursis plus tôt cette année pour avoir caressé la vulve et les seins d’une petite fille de 8 ans, mais il a commis une «erreur de comportement» lorsqu’il a fait ce geste, a déclaré hier le cardinal Jean-Claude Turcotte.

    Ce n’est pas l’acte inacceptable mais humain de l’abbé que je condamne ici, mais les propos vomitifs de Jean-Claude Turcotte !

  12. Et que dire de cette nouvelle tendance de la droite catho-fasciste anti-pornographie qui tient à amalgamer dépendance à la cigarette et dépendance à la porn:

    http://pro-vie.blogspot.com/2008/09/une-nouvelle-arme-contre-la.html

    Pour la dépendance, je peux être d’accord, la porn crée l’habitude qui elle crée l’accoutumence.

    Cependant, contrairement à la cigarette qui tue juste au Québec 30 000 personnes par an environ, je cherche encore la première personne à avoir été diagnostiqué avec le cancer des testicules pour avoir trop consommé de pornographie.

  13. @Reblochon,

    On accorde trop d’importance à ce JC Turcotte qui fait tout simplement des rêves éveillé nostalgique du bon vieux temps où l’état québecois et la droite catho-fasciste voguaient allègrement main dans la main et où les curés nous disaient pour qui voter dans leurs sermons si on ne voulait pas aller en enfer.

    Le ciel est bleu et l’enfer est rouge.

  14. Quel est donc ce terroir qui cautionne des commentaires aussi creux et tendancieux? La qualité des interventions est désolante.
    Adieu

  15. Monsieur Bisson, je ne cautionne pas tous les commentaires que je reçois. Je laisse les gens débattre même s’ils ne sont pas d’accord avec moi.

    Cependant, ce serait bien si vous nous expliquiez les problèmes que vous ressentez face à ces commentaires, car je les cautionne dans ce précis!

  16. J’approuve tout débat d’opinion et j’eu bien voulu m’y insérer si ce n’était de cette pléiade de préjugés et de généralisations peu invitantes.
    J’ajouterai pourtant qu’au Québec, certainement, on peut faire mieux et que les situations concrètes nous donnent souvent autant d’exemples de dérapages. Une mère, souvent après, se rendra compte de ce qu’elle eut ou n’eut pas dû faire, de ce qu’elle eut réellement voulu, ne pouvant en prévoir les conséquences.
    On a banalisé cette opération au point d’en faire un extraction de dent de sagesse.

    Félicitation, par contre, pour ce blogue. J’ai apprécié le texte de Mr Dorais même si je ne souscrit pas entièrement à ses vues. Bonne continuation.

  17. On en revient à ce que disent la majorité des pro-avortemets. Ca demande une meilleure education de notre société et en commencant par nos jeunes. (c’est quand meme plus rare de voir ca chez une menauposée !) Mais ca ne passe surement pas par une interdiction (voire meme une limitation) qui amenerait surement des derives et des problemes encore plus grands.

    Il n’y a pas de solutions simplistes sinon ca ferait longtemps qu’elle aurait ete appliquée.

    L’evolution des societé passe seulement pas l’information et la sensibilisation, pas par la repression et les interdictions.

  18. @Gabriel Bisson

    Au moins, vous faites la distinction en ce blogue et les commentaires, c’est bien!

    « pléiade de préjugés et de généralisations peu invitantes. »

    De quels préjugés et généralisations est-il question?

    « On a banalisé cette opération au point d’en faire un extraction de dent de sagesse. »

    J’en conviens mais on va y arriver en éduquant, pas en étant plus coercitif et en criminalisant l’avortement comme le désire le Rest Of Canada qui blâme les méchants séparatistes qui tuent les bébés!

  19. Moi, je n’ai aucune difficulté a me positioner : anarchiste et pro-vie. Bien que contre l’abolition du  »droit a tuer » complétement, je questionne la morale dérriére se droit. L’embryon veut vivre et le prouve en se dévelopant. La résponsabilité dérriére un acte sexuel consantant et celle d’accépter la possibilité d’une grossesse, et donc de l’éducation de l’enfant, et ce autant pour l’homme que pour la femme. Pourquoi faire payer un être vivant pour des caprices? Et lorsque le droit de vivre (de l’embryon) se contre directement a la libérté d’user liibrement de son corp de la femme, lequel doit primer, et surtout si on parle ici d’un acte égoiste de soulagement sexuel d’une part et d’innocance compléte de l’autre?

    Bon, ma premiére question n’est pas  »doit-on interdire l’avortement ». Je suis aussi  »contre » le fait d’utiliser des animaux (viande, cuir…) lorsqu’il est possible de faire autremenent et je questionne la morale justifiant cette souffrance et ce meurte d’être vivant mais je ne dis pas  »interdisons la viande, fourure, cuir…). Je dis d’abord INFORMONS. Informons de la soufrance dont souffrent ces animaux, cessons les pubs de ces produits… INFORMONS depuis un jeune age sur les RÉSPONSABILITÉES de l’acte sexuel. et surtout tantons de SENSIBILISER sur la non-nécessité d’avoir des rapports chez les jeunes. J’ai longtemps décidé (et encore aujordhui), en tant qu’homme  »contre » le principe de l’avortement, de m’abstenir complétement de rapport sexuel. La société nous montre que ce n’est pas normal. Nos amis nous disent que l’on est pas normal car  »vieux » et encore vierge. Mais il faut SENSIBILISER. Sensibiliser sur le fait qu’un embryon EST un être VIVANT qui A un avenir et qui VEUT un avenir. Je n’ai rien contre les femmes qui se font avorter.

    Je suis surpris de voir que la gauche et l’anarchisme sont extremement voir trop pro avortement. C’est presque comme si on glorifierait ce geste. Comme si c’étati normal. Comme si c’était moral. Comme si c’était sain. C’est dommage de ne pouvoir avoir un débat moin polarisé. Il n’y a que ceux qui sont pro-avortement jusqu’a ne plus la questioner et ceux qui sont anti-avortement jusqu’a vouloir l’interdire.

    Aussi, autant la femme que l’homme doit faire montre de conscience et ne pas avoir de relation sexuel idiotement.

  20. Edit : et qu’est ce que ca sonnerait au fond d’interdire l’avortement, les femmes trouveraient d’autre moyen plus soufrant et plus dangereux (comme avant).

    Non il faut informer et cesser de  »victimiser » et de prendre en pitié les femmes qui se font avorter, les soutenir mais pas les  »glorifier ». Il faut dénnoncer le phénoméne de l’avortement en tant qu société mais accépter l’action d’avortement faite par une femme

    1. Ayant lu tout ça, je ne vous considère pas comme un véritable anti-avortement. En fait, il y a beaucoup de pro-choix qui pensent exactement comme vous.

      Veuillez noter que je suis pro-avortement, mais surtout, anti-nataliste.

      Tout de même, votre commentaire mérite une réponse plus détaillée. Je vais vous répondre dans un prochain billet.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :