Sur la décérébralisation dans le marché du travail…

La décérébralisation est engendrée par la violence que représente la situation professionnelle avec sa répétition d’actes professionnels non désirés. Sur le plan psychologique, ce processus conduit à une dissociation de l’esprit cérébral. Deux personnalités apparaissent : la personnalité privée, en dehors du travail, et la personnalité prolétaire dans le champ de la situation professionnelle. La personne prolétaire essaye de protéger au maximum la personnalité privée de ce qui se passe dans la situation professionnelle.

Note: j’admets ne pas avoir écrit ce médiocre paragraphe d’un bout à l’autre.😉

2 Réponses

  1. Il ne me semble pas, jusqu’à aujourd’hui, avoir été confronté à une séparation entre ma personnalité privée et prolétaire. Peut-être que je n’ai pas suffisamment travaillé…

    1. Moi non plus, mais j’en connais trop qui sont dans ce cas-là. Par contre, je n’ai pratiquement aucun mérite pour ce billet.

%d blogueurs aiment cette page :