Option Nationale déboutée par la Cour Supérieure: la justice politique libérale fait encore son oeuvre!

Dans son jugement sur l’injonction accordée au carré vert Jean-François Morasse, le juge Jean-François Émond, nommé à la Cour Supérieurement Libérale des Post-it par la charogne soi-disant libérale en 2009, i.e. avant la Commission Bastarache qui exposa clairement le caractère fortement partisan dans le processus de nomination des juges, particulièrement sous le gouvernement Charest, a écrit cette perle qui est à la base de tout ce que le mouvement étudiant trouve répugnant chez leurs opposants:

« Contrairement au Code du travail, la Loi sur l’accréditation et le financement des associations d’élèves ou d’étudiants ne contient aucune disposition permettant à une association de forcer un étudiant, contre son gré, à pratiquer le boycott de ses cours et de lui en faire supporter les effets.« 

Jean-François Émond (et attention, je ne lui impute pas à lui seul la responsabilité de ces deux jugements) est le même juge qui vient de débouter Jean-Martin Aussant, chef d’Option Nationale, dans sa requête en injonction qui lui aurait permis de participer au débat télévisé des chefs. C’est la première fois qu’un chef de parti étant élu député à l’Assemblée Nationale sera exclu des débats télévisés et ce, même si Françoise David (non élue, mais Amir Khadir est élu) et François Legault (non-élu, mais avec un groupuscule de députés qui n’ont pas été élus sous la bannière caquiste) participeront au débat à Radio-Cadnas. Autrement dit, un juge libéral nommé par un libéral dans une Cour libérale a fait en sorte d’exclure celui qui était le plus en mesure de faire mal à Jean Charest pendant le débat. Bravo mon John James, tu l’as l’affaire!

La justice politique en est rendu là au Québec, mes chers lecteurs!

Quant au PCul, qui aurait profité à coup sûr de la présence de Aussant au débat, ils ont a été assez idiots (comme presqu’à chaque jour depuis le début de la campagne électorale) pour être complice de cette décision immonde. Voilà qui est et qui devrait être leur plus grosse gaffe de leur campagne électorale. Péquistes, ne vous demandez pas pourquoi plusieurs indépendantistes de gauche hésitent à voter pour vous lorsque vous jouez béatement le jeu de cette médiocrassie oligarchique…et quand une de vos candidates est une islamophobe raciste de renom comme J’ai-mis-Allah Bush-avide…même si les critiques encore plus racistes de Jean « lâlâ » Tremblay (le partisan numéro 1 de Jean Charest au Saguenay), appuyées par deux candidats libéraux (non condamnés par Jean Charest, contrairement à ce que les libéraux ont exigé de Gabriel Nadeau-Dubois, vlà un autre double-standard libéral), envers sa proposition de laïcité de l’État (j’appuie théoriquement ce principe, je vais y revenir une autre fois) sont grotesques.

11 Réponses

  1. David, corriges-moi si je me trompe, mais Mario Dumont n’a pas non plus été invité au débat des chefs en 1994, alors que la jeune ADQ comptait un député-transfuge à l’Assemblée nationale!!!

    J’aimerais bien que les gauchistes cessent leur jérrémiades!!! Le parti qui est le plus en symbiose avec mes idées ne figure même pas dans les sondages et il sera encore moins invité au débat des chefs et aux faces-à-faces de TVA!!! Et, je ne pleurniche pas pour ça!!! De toute façon, le chef du parti en question m’écoeure, alors!!! Pour ce qui est de la présence de Legault au débat des chefs, on s’en reparlera quand Aussant dépassera les 5% d’intentions de vote dans les sondages!!!

    1. Dumont n’était pas encore élu avant l’élection de 1994, il me semble. Ceci dit, il avait plus d’attrait que Aussant à l’époque.

      Je n’ai aucun problème avec la présence de Legault.

      1. Ce n’était pas Dumont, le député-transfuge que comptait l’ADQ avant l’élection de 1994!!!

        1. Chose certaine, il n’a jamais été un député libéral. Il a été (un excellent, il faut l’admettre) président des jeunes libéraux, par contre.

            1. Oups, je l’avais complètement oublié, celui-là! Tu as raison.

  2. http://blogues.journaldemontreal.com/liseravary/actualites/des-islamistes-se-melent-de-la-campagne-electorale/

    DEHORS, LES ISLAMISTES!!! DEHORS DE NOTRE QUÉBEC, FRÈRE TARIQ RAMADAN!!!

    ON VEUT DJEMILA À L’ASSEMBLÉE NATIONALE PIS ON VA L’ÉLIRE SI ÇA NOUS TENTE PIS ON VA EN FAIRE NOTRE MINISTRE DE L’IMMIGRATION, CALICE!!! PIS ESSAYEZ DE NOUS EN EMPÊCHER JUSTE POUR VOIR, OSTIE!!!

    Le Québec a trop besoin d’avoir sa Taslima Nasreen à l’Assemblée nationale!!!

    1. Ramadan a le droit de vomir ses niaiseries.

      1. Au point de se mêler de NOTRE élection avec sa gang de fanatiques???

        1. Il a le droit à sa liberté de dire ses conneries. Son opinion sur le PCul prouve qu’il ne sait pas de quoi il parle.

          1. Le Frère Ramadan se fout bien du PQ!!! Il vient ici seulement parce que Djemila est candidate du PQ!!! Ce qu’il veut, c’est la tête de Djemila, tout comme il veut, notamment, celle de Taslima Nasreen et celle de Ayaan Hirsi Ali, car ces trois musulmanes défroquées en savent trop et disent trop la vérité, notamment, sur l’Islam radical, sur la condition des femmes dans l’Islam et sur le Coran!!!

%d blogueurs aiment cette page :