Pierre Arcand: un ministre libéral en faveur du travail des enfants

Chez la même charogne soi-disant libérale qui s’insurgeait contre Gabriel Nadeau-Dubois parce que cet ex-PORTE-PAROLE (pas leader, ni chef, contrairement à ce qui est vomi par les idéologues démagogiques de drouate de la charogne libérale, des journaleux de bécosse et des carrés verts) ne condamnait pas les actes de vandalisme d’une dizaine de casseurs qu’il ne contrôlait pas, il y a un sinistre libéral (que Jean Charest devrait contrôler, en principe), un certain Pierre Argland, qui n’a aucun problème avec une forme d’esclavage « soft » (sic) des enfants, soutenu par nos déchets informatiques! Voici un extrait de cet article:

Grâce au Québec, des enfants de 10 à 15 ans des bidonvilles indiens sont «parfaitement heureux» de travailler, à ciel ouvert, au milieu de milliers de vieux ordinateurs envoyés au recyclage par les citoyens de la Belle Province.

C’est la déclaration plutôt surprenante qu’a faite au « Journal de Québec » le ministre de l’Environnement, Pierre Arcand, lundi dernier, en marge du Sommet des leaders, à Cancún, au Mexique.

«Lorsque j’étais ministre des Relations internationales [décembre 2008 à août 2010], je suis allé visiter un bidonville à Mumbai [en février 2010]. Vous aviez des gens qui étaient entre 10, 15 ans, 16 ans, 17 ans, parfaitement heureux, qui avaient un espèce de petit marteau. Et eux, ils défaisaient des milliers de vieux ordinateurs et les recyclaient tout simplement.»

Certes, ces jeunes «n’étaient pas payés cher», mais le taux de chômage dans le bidonville était de «zéro», s’est félicité le ministre.

Merveilleux! C’est génial comme vision économique de la part de la charogne soi-disant libérale! Une vision économique soutenue par une forme d’esclavage « soft » des enfants extorqué par la violence et l’intimidation!😉

Ceci dit, il y a beaucoup de libertariens vulgaires qui vont être vraiment d’accord avec lui, dont probablement ce cher Antagoniste qui a déjà éructé ceci:

Personnellement, avoir à choisir, je préfère la racaille corporatiste. Quand le PLQ saigne les contribuables, endette les Québécois et détruit l’économie de la province avec son interventionnisme, au moins quelqu’un s’en met plein les poches et quelques emplois sont créés au passage.

La racaille syndicaleuse du PQ de son côté saigne les contribuables, endette les Québécois et détruit l’économie de la province avec son interventionnisme pour le simple plaisir de détruire au nom d’une idéologie anticapitaliste…

Le PCul, une racaille syndicaleuse anti-capitaliste, MOUWAAAAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHA!😉

(Bon, il est vrai que les deux partis interviennent trop dans l’économie, mais c’est le cas dans tous les partis, alors…)

3 Réponses

  1. David, corriges-moi si je me trompe, mais l’un de tes mentors à l’université, le professeur Sylvain Dessy, a déjà écrit un livre sur le travail des enfants, non??? Et, il appuit le travail des enfants, lui-aussi, si ne m’abuse???

    http://lequebecdedemain.blogspot.ca/2011/01/lechec-de-laide-internationale-bis.html

    1. Je n’ai jamais dit qu’il fallait que les États occidentaux obligent des pays étrangers à interdire le travail des enfants, bien au contraire.

    2. Mais oui, en effet, Sylvain Dessy a écrit là-dessus.

%d blogueurs aiment cette page :