Pour la fermeture des bars et restaurants à 22h30 et pour l’abolition des périodes de prolongations au hockey dans la Ville de Québec!

L’article 19.4 du nouveau Règlement-pour-se faire-du-capital-politique-chez-les-fédérâleux-de-drouate-juste-avant-la-Saint-Jean-sous-prétexte-de-cracher-sur-les-maudits-étudiants de la Ville de Québec est stipulé comme suit:

Il est interdit de participer ou d’être présent à un attroupement sur le domaine public entre 23 heures et 5 heures le lendemain.

Alors, afin de faciliter la tâche aux policiers de Québec et par souci d’équité, je propose que la Ville de Québec promulgue un autre règlement encore plus répressif comprenant les deux dispositions suivantes:

1) Que tous les bars et restaurants de la Ville de Québec doivent fermer à 22h30, i.e. une demi-heure avant le couvre-feu de 23h.

2) L’abolition des périodes de prolongation au hockey dans la Ville de Québec: ce qui, entre autres, obligerait la LNH et la LHJMQ à recourir à la fusillade plutôt qu’aux périodes de prolongation (qui risqueraient de créer des attroupements, voire des émeutes encore plus violentes que les présentes manifestations étudiantes si les Nordindes gagnaient la Cou-Coupe Stanley, de milliers de personnes près du Colisée après 23h, évidemment!) dans les joutes de hockey de séries éliminatoires disputés à Québec.

Tant qu’à être répressif, autant l’être équitablement! J’ai la curieuse impression que les chroniqueurs de drouate étatiste trouveraient ça moins drôle…

9 Réponses

  1. Ouaiiiiis! Hostie de hippies crottés pouilleux et leurs alliés squeegees qui nous enlèvent nos libartés en bloquant le trottoir pendant que je travaille et que je paye des taxes.

    Et les SAQ devraient être fermées à 16h00 le vendredi!

    1. 16 h???? Maudit fasciste!😉

  2. Bakouchaïev

    Comment fais-tu pour vivre dans cette ville?

    1. Ça te prend une clique d’allumés en dehors de ces abrutis et une vie qui n’est pas trop emmerdante pour y arriver.

      Mais ça pourrait changer un jour, l’odeur de Montreal me tente…

    2. Mais en ce qui concerne les dames de Québec, c’est affreux, sauf les étrangères…🙂

      1. D’ailleurs, je suis un raciste!😉

  3. Moi je trouve que Québec est une ville extraordinaire et très jolie. Je connais plein de monde très cool qui habite là. Les gens de Québec ont certes des mauvais dirigeant-e-s et des mauvais médias, mais à Montréal c’est pas mal la même chose. Seulement, la population est moins homogène et plus vaste, ça nous donne la fausse impression qu’il y a moins de con-ne-s.

    1. Possible, mais sérieusement, les dames de race blanche de Québec, ouuffffffff…que c’est pénible.

      « Moi je trouve que Québec est une ville extraordinaire et très jolie. »

      C’est vrai, mais c’est surtout mieux conçu pour la famille que pour les célibataires. À Montreal, c’est le contraire.

  4. Salut Yann, En fait, il y a bien prolongation en cas de match nul au terme des 3 périodes de 20 minutes ; partant du principe qu’il faut un vainqueur à la fin de chaque confrontation. Même dans la phase de saison régulière, le classement tient compte des points acquis grâce à l’obtention d’un match nul. En effet, dans un championnat comme l’Elitserien, le championnat suédois, la victoire dans le temps réglementaire rapporte 3 points et aucun au perdant. Par contre, si le match va en prolongation, 1 point sera attribué d’office aux deux équipes. Le dernier point sera attribué au vainqueur final. Concernant ces prolongations, elles sont toujours sous forme de mort subite (le premier qui marque gagne). Il me semble que la durée de la prolongation diffère selon les championnats. Certains ne font qu’une prolongation de 5 mn et terminent le match par une séance de 3 tirs aux buts, sous le principe de la mort subite là aussi ; d’autres repartent pour 20mn supplémentaires pour une issue identique (tirs aux buts). Bien souvent, les prolongations se jouent à 4 contre 4. Ceci est évidemment applicable lors des play offs. Les confrontations se jouent sur 7 matchs en général, le premier qui en gagne 4 remporte la série. Il faut donc un vainqueur à fortiori dans cette partie du championnat. En NHL, il me semble que les données ne sont pas les mêmes. Durant la saison régulière, les équipes jouent une prolongation de 5mn à 4 vs 4 puis se départagent lors d’une séance de tir aux buts. Durant les play offs, il n’y a pas de tirs aux buts. On joue des prolongations de 20mn jusqu’à ce qu’une équipe marque. Cela réponds à ta question ?

%d blogueurs aiment cette page :