Loi spéciale forçant le retour au travail des procureurs: un aperçu de mes sentiments

Même si c’est la crisse de charogne soi-disant libérale qui a pris cette décision et qu’il s’agit d’une câlisse de loi, voici un aperçu de mes sentiments face à la loi spéciale forçant le retour au travail des procureurs de l’État Culbécois. Désolé de vous plagier, chers blogueurs du blogue Voix de Faits, mais c’était trop tentant! 🙂

Les bonnes nouvelles étant rares ces temps-ci dans le système d’injustice du Culbec, ça vaut la peine de célébrer ça, car l’affaiblissement du système d’injustice est une très bonne chose!

Publicités

4 Réponses

  1. En fait j’avais plus l’impression que le système de justice s’Affaiblissait beaucoup plus avec leur grève puisque les condamnations étaient retardées et même dans certain cas les procès annulés. Je vois aucune bonne raison de se réjouir non plus que l’état écrase des travailleurs, très embourgeoisé, qui veulent des meilleurs conditions de vie.

    1. Oui, la grève était encore une meilleure chose, mais le résultat final affaiblira le système d’injustice.

      En ce qui concerne ces procureurs, je n’en ai rien à foutre, sauf si la charogne soi-disant libérale adopte une loi spéciale PENDANT la dernière convention collective comme la dernière fois. Mais cette fois-ci, je n’ai aucune compassion pour eux!

      1. La suite vous donne raison avec tout ces procureurs et autres qui font quand même des efforts pour ralentir le système, au final même la loi spéciale n’aura pas aidé le système judiciaire.

        1. Oui, bien sûr, les procureurs ont raison d’être en colère présentement.

%d blogueurs aiment cette page :