Relations hommes-femmes et supériorité intellectuelle (sic) de l’homme: une vision passéiste qui a la couenne dure!

J’écris ce court billet suite à mes commentaires en réponse à ce billet de La Vieille Fille. Ça vous déplaira fort probablement mais je préfère les femmes intelligentes, surtout si elles sont aussi intelligentes ou plus que moi. Cependant, peu importe qu’ils soient des hommes ou des femmes, une large majorité des gens me trouvent ridicule de penser comme ça, car cette vision passéiste fait toujours partie de leur discours: selon ces attardés, l’homme doit absolument être le plus intelligent dans le couple! Si je comprends bien, les femmes intelligentes doivent absolument rester seules! Non, mais quel discours machiste de merde!

Mais paradoxalement, une large majorité des femmes intelligentes (bon, je connais une agréable exception, heureusement 🙂 ) tiennent absolument à avoir des hommes cons dans leur entourage. Peut-être appliquent-elles le même discours que les autres attardés, mais dans le sens inverse, i.e. que la femme doit être la plus intelligente dans le couple… Ou peut-être aussi qu’une large majorité des hommes intelligents sont trop machistes et ont trop peur de ces femmes intelligentes, ce qui n’est certainement pas mon cas, bien au contraire!

Il y a encore beaucoup à faire avant de se débarrasser de certains réflexes passéistes patriarcaux, et ne comptez surtout pas sur les fémi-favoritistes pour les remettre en question! Même si je me trouve souvent trop con, il semble bien que je ne soie pas encore assez con, j’imagine! Et n’en déplaise à vous chers dames, je ne me convertirai pas à la drouate étatiste pour vous faire plaisir…

Publicités

16 Réponses

  1. I hate it that I can’t answer in French anymore!!! But it’s good for me because it makes me want to start practicing my spoken French again.

    I have a small story on this subject. A few years ago, I was telling my parents about the topic of my doctoral research. My mother suddenly burst into tears. When I asked her why she was crying, she said, sobbing:

    – You are so smart that you will never meet a guy. Men like women who are less smart, and I don’t think there is a man alive who is smarter than you.

    🙂 I’m glad she loves me so much, of course, but it’s sad that this mentality still exists. Of course, this idea that one person in a couple should be more intelligent is pretty meaningless. There are different kinds of intelligence. It’s hardly possible to measure who’s objectively smarter in everything within a couple. This competition itself is a vestige of the patriarchal mentality that insists on promoting the « war among sexes. »

    1. « But it’s good for me because it makes me want to start practicing my spoken French again. »

      And it’s good for me because I’m a lazy idiot in English!

      Thank for this story! I’m not so surprised by that, but it’s very interesting…but so sad!

      « Of course, this idea that one person in a couple should be more intelligent is pretty meaningless. There are different kinds of intelligence. It’s hardly possible to measure who’s objectively smarter in everything within a couple. This competition itself is a vestige of the patriarchal mentality that insists on promoting the « war among sexes. » »

      I totally agree on this! I should be more specific about that…

  2. Je n’en reviens pas qu’il y ait des femmes pour exiger que nous faisions preuve de « virilité » (un autre terme sans signification). Ça commence à me rendre malade. Je voudrais qu’on me crisse la paix et qu’on me laisse vivre comme je l’entends. Ces femmes-là peuvent bien désirer qui elles veulent, et je ne suis pas contrarié outre mesure de ne pas leur plaire (me plairaient-elles elles-mêmes? les barbies ne me plaisent pas et jusque dans mes rêves cochons, je les chasse de mon lit), mais qu’elles n’essaient pas de formater le genre masculin à leurs désirs étroits.

    1. C’est ce que j’ai ressenti aussi, mais j’avais décidé de ne rien dire. Je n’oserais pas formater un individu comme je le désire. Je ne comprends pas ce comportement détestable. La personne en question me semblait plus détestable que la plupart de mes anciens employeurs ou superviseurs.

      Honnêtement, quand j’entends des conneries du genre, je suis content d’être seul et ça m’amène à penser que si c’est ça la vie de couple, je préfère la solitude. Après ça, je sais qu’il ne faut pas généraliser, mais mes expériences passées étant plutôt négatives en la matière et mon présent somme toute assez merdique…

      1. J’ai passé une bonne partie de mes plus beaux moments célibataire. Flirts avortés et transformés en amitié profonde, voyages en solitaire: je portais toujours mon passeport dans mon sac à dos, en me disant que si je voulais partir n’importe où, aucune contrainte ne pouvait m’en empêcher. À l’époque, je ne voyais pas l’intérêt d’être en couple et je ne le vois toujours pas.

        En revanche, je ne vois pas non plus quel est l’intérêt de me séparer de ma blonde, qui est vraiment trop cool et avec qui l’activité la plus plate prend un sens nouveau. Bref c’est elle qui est formidable; pas la vie de couple.

        Par ailleurs, je pense que la majorité des femme du Québec ont tendance à nous sacrer la paix et ne nous reprocheront jamais de faire le lavage au lieu de tondre la pelouse. Il ne faut pas oublier que la blogueuse en question est fière de porter des talons haut, ce qui selon moi est tout simplement imbécile. Les talons hauts sont mauvais pour la santé et placent les femmes dans une situation de dépendance en limitant leurs activités et déplacements.

        1. « Par ailleurs, je pense que la majorité des femmes du Québec ont tendance à nous sacrer la paix et ne nous reprocheront jamais de faire le lavage au lieu de tondre la pelouse. »

          En effet, elles vont même vous demander de faire la vaisselle et la pelouse en retour du sexe!

          « Il ne faut pas oublier que la blogueuse en question est fière de porter des talons haut, ce qui selon moi est tout simplement imbécile. Les talons hauts sont mauvais pour la santé et placent les femmes dans une situation de dépendance en limitant leurs activités et déplacements. »

          Je ne suis pas certain qu’elle soit « fière » d’en porter mais je suis d’accord avec le reste. Rappelons cependant que les talons hauts constituent un fétiche presque totalement masculin, fétiche qui ne m’intéresse pas! Le port des talons hauts répond à une demande essentiellement masculine.

        2. La blogueuse en question essaie de faire passer le message d’accepter l’homme dans son unicité, ses valeurs, ses désirs et sa personnalité sous le ton de l’humour. Je suis à prendre ou à laisser. Surtout à prendre.

          La Vieille Fille

          P.S. Les talons hauts, c’est sexy. Je ne chiale pas quand vous portez vos gougounes, pourquoi me juger sur un accessoire? 😀 xxx Je les porte en bicyclette, quand je transporte des boîtes, quand je fais l’épicerie… où est le problème? Je les enlève avant de monter dans mon lit. 😉

          1. À prendre? mmmmmmmmmm… 😉

            De mon côté, je n’ai rien contre les talons, surtout si tu aimes ça. Mais personnellement, ça ne m’excite pas. Je suis plus du style bas de nylon et/ou dentelle. 🙂

      2. « Je n’oserais pas formater un individu comme je le désire. Je ne comprends pas ce comportement détestable. La personne en question me semblait plus détestable que la plupart de mes anciens employeurs ou superviseurs. »

        Et où sont les fémi-favoritistes pour dénoncer ce genre de discours? Nulle part! Ces sexistes se gavent de ce genre de discours d’attardés!

        « Quand j’entends des conneries du genre, je suis content d’être seul et ça m’amène à penser que si c’est ça la vie de couple, je préfère la solitude »

        Moi aussi, sauf que le sexe peut être trop tentant! (J’ose croire qu’il n’y a pas que Anne Archet qui puisse dire un tel truc au Québec!) Pendant ce temps, trop de femmes et d’hommes sont enchaînés dans ce genre de réflexe patriarcal, avec la complicité des fémi-favoritistes!

    2. Merci à vous deux pour vos commentaires. Nous trois sommes probablement plus intelligents en moyenne que la moyenne des rencontres de cette pôôôôvre célibataire esseulée!

      « Je n’en reviens pas qu’il y ait des femmes pour exiger que nous faisions preuve de « virilité » (un autre terme sans signification). »

      Et si elles demandaient que nous soyons différents d’un modèle d’homme féminisé désiré par la propagande fémi-favoritiste?

      Mais bon, je suis d’accord avec toi en général. Y en a marre de ce formatage!

      1. Qui a dit que j’étais esseulée? 🙂 lol vous avez mal compris mon discours. J’ai tenté de parler de mes goûts personnels en tant que femme mais en spécifiant que l’homme, je ne lui demande que de rester lui-même. Pas d’être viril. Qu’est-ce qu’être viril, de toute façon? Pour moi, un homme viril est un homme qui a confiance en lui, en ses moyens, suffisamment pour imposer sa personnalité et ses goûts personnels sans avoir à demander l’avis des autres. Ça, c’est un homme viril. Le reste, c’est de l’humour mes chéris. 😀

        Bisous!

        1. Alors, si tu ne veux pas vraiment d’un homme viril dans le sens où on l’entend d’habitude, ça me va.

          « J’ai tenté de parler de mes goûts personnels en tant que femme mais en spécifiant que l’homme, je ne lui demande que de rester lui-même. »

          Ça n’arrive pas souvent qu’une femme pense comme ça. C’est tout à ton honneur!

          La Vieille Fille qui lance des bisous dans mon blogue…ça y est, mission accomplie! 😉

  3. «Et si elles demandaient que nous soyons différents d’un modèle d’homme féminisé désiré par la propagande fémi-favoritiste?»

    Je suis contre les modèles et ce pour les deux sexes. Une des choses qu’on devrait comprendre c’est qu’il y a des hommes et des femmes et arrêter de parler de la Femmme ou de l’Homme. C’est une chimère. On est pas supposé être tous et toutes pareilLEs. Mais à force de vouloir entrer dans des moules, on tend vers une homogénisation. Ceux et celles qui sortent de ces moules se font ramasser.

    Et puis je l’ai déjà dit, mais on voit tout en blanc ou tout en noir. On est incapable de saisir la moindre nuance, alors que la nuance est (selon moi), un signe d’intelligence.

    Je peux être très insensible par moment (malheureusement) ou très sensible à d’autres (même trop par moment).

    Je peux m’émouvoir devant un enfant (malgré ma conception sur la reproduction, je n’ai jamais prétendu détester les enfants, au contraire, c’est parce que je les aime que je n’en veux pas), comme je peux avoir envie de foutre mon poing à la gueule d’un imbécile.

    C’est juste que par rapport au dernier point, j’ai compris avec le temps que nous ne sommes pas obligéEs de laisser cour à nos moindres pulsions, concept quasi révolutionnaire de nos jours.

    1. « Je suis contre les modèles et ce pour les deux sexes. Une des choses qu’on devrait comprendre c’est qu’il y a des hommes et des femmes et arrêter de parler de la Femmme ou de l’Homme. C’est une chimère. On est pas supposé être tous et toutes pareilLEs. Mais à force de vouloir entrer dans des moules, on tend vers une homogénisation. Ceux et celles qui sortent de ces moules se font ramasser. »

      En effet, et ce sont les sexistes maqueuelinistes et fémi-favoritistes qui prônent ce genre de modèle unique!

      « Je peux m’émouvoir devant un enfant (malgré ma conception sur la reproduction, je n’ai jamais prétendu détester les enfants, au contraire, c’est parce que je les aime que je n’en veux pas), comme je peux avoir envie de foutre mon poing à la gueule d’un imbécile. »

      On s’entend là-dessus.

      « C’est juste que par rapport au dernier point, j’ai compris avec le temps que nous ne sommes pas obligéEs de laisser cour à nos moindres pulsions, concept quasi révolutionnaire de nos jours. »

      Pas les pulsions violentes, mais pas au point de réprimer toute pulsion!

    2. C’est exactement ça que j’essaie de vous faire comprendre. Chapeau!

%d blogueurs aiment cette page :