Macédoine de début de vacances de la corruption, euh…construction

D’abord, au grand dam de mes collègues statisticiens, je suis d’accord avec la décision de rendre non-obligatoire le questionnaire long sur le recensement au Cacanada. Voilà enfin une décision raisonnable des CONservateurs! Mes chers statisticiens, si ça vous tente de chiâler sur quelque chose, critiquez plutôt le peu de place laissée aux statisticiens (et la pseudo-science qui s’ensuit, désirée par l’État et le système capitaliste) par les praticiens des autres disciplines scientifiques.

Concernant la sur-qualification et la sur-diplomation

Merci à Renart d’avoir décidé de poursuivre dans son blogue la discussion concernant la sur-qualification et la sur-diplomation, amorcée dans ce billet (mais aussi amorcée dans le Blogue du QL et chez Noisette). Je ne croyais pas que mon billet l’avait tant marqué! 🙂 Je vous suggère aussi de lire ce billet de Pierre J.C. Allard dans Nouvelle Société. Bien que je ne soie pas tellement en accord avec son analyse, ce billet a au moins l’avantage d’aborder cette problématique sans les mensonges, les préjugés et les double-discours habituels propres à cette problématique.

Communisme et capitalisme, une mise au point sémantique

Afin de mieux vous faire comprendre dans quel sens j’utilise les termes « capitalisme » et « communisme », voici deux extraits de ce billet:

Les termes socialisme, capitalisme et communisme sont utilisés dans leur sens étatiste, pervertie (surtout dans le cas du communisme, dont la version théorique originale n’a jamais existé en pratique) et courante.

Ce qui veut dire que quand je dis « communisme », c’est dans un sens étatiste qui n’a que très peu à avoir avec l’anarcho-communisme, i.e. le vrai communisme (je n’ai pas de graves problèmes avec ça, au fond, malgré quelques désaccords du point de vue économique) dans sa version théorique originale.

Le capitalisme, comme la quasi-totalité des gens le comprennent, est ce système économique étatiste que nous subissons actuellement dans la majeure partie du monde occidental, un système où il y a une synergie entre la classe dirigeante et les riches et puissantes entités corporatistes au sein d’une société, qui se prêtent assistance mutuelle les uns des autres autant qu’ils le peuvent, au détriment de la population en général.

En tant qu’anarchistes et en tant que libertariens non-vulgaires, nous sommes censés de nous opposer au capitalisme pour de nombreuses raisons, la plus importante de celles-ci étant que nous nous opposons à l’État dans son ensemble (sauf pour les minarchistes). Le capitalisme, comme le socialisme et le communisme, peuvent être décrits comme une forme de relation entre l’État et les entreprises. Dans le capitalisme, l’État est l’allié des corporations, dans le socialisme, l’État est l’antagoniste des corporations, et dans le communisme, l’État prend en charge toutes les corporations et, par conséquent, assume pleinement le pouvoir des entreprises (ce qui conduit à la conclusion contre-intuitive que le communisme est l’expression la plus complète du capitalisme!).

Sondage sur le capitalisme

Il semble qu’il y ait 11 farceurs sarcastiques qui prétendent que le capitalisme est parfait jusqu’à présent. Imaginez ce que ce serait dans la réalité dans les blogues non-anarchistes! Misère… 😦 Vous pouvez continuer à répondre à ce sondage. Suite à cette facétie marrante et pertinente de la part d’Anne Archet, j’ai remplacé « liquidé » par « aboli », ce qui me semble plus juste.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :