Billet du temps des Fêtes

Je vous recommande fortement de lire L’Unique et sa propriété de Max Stirner. J’en ai lu le tiers jusqu’à présent, en plus de quelques incursions dans les futurs chapitres, et j’adore ce bouquin, même dans les rares trucs auxquels je ne suis pas d’accord avec l’auteur, particulièrement en ce qui concerne son nihilisme moral. Malgré mes quelques divergences d’opinion, ce livre est le meilleur ouvrage socio-philosophique que je n’ai jamais lu et constitue un véritable bréviaire de l’anarchisme individualiste à tendance libertaire. Je vous en reparlerai après avoir terminé ma lecture.

En terminant, voici une présentation de type « slideshow » de la chanson Noël est un jour comme les autres de Mononc’ Serge. Bon visionnement et surtout…bonne écoute! Aussi, Bonne Année 2010!

Publicités

6 Réponses

  1. irrepressiblementvert

    Tout le monde devrait lire Max Stirner. Mais j’ai quelques problèmes avec son propos. J’avais recopié quelques passages quand j’en avais fait la lecture il y a une dizaine d’années:

    « Un peuple ne peut être libre autrement qu’aux dépens de l’individu, car, dans cette liberté, ce n’est pas ce dernier, mais le peuple qui est l’essentiel. Plus libre est le peuple, et plus lié l’individu. »

    Je ne vois pas le moindre bienfait à antagoniser l’individu et le collectif. Penser un monde meilleur où on prend à l’un pour l’offrir à l’autre relève d’une mauvaise méthode. Ne faut-il pas penser le monde où l’unique, pour parler comme Stirner, et la société ont des intérêts convergents ?

    Autre passage:

    « Un chien voit un os en la possession d’un autre chien et ne reste à l’écart que s’il se sent trop faible. L’homme, lui, respecte le droit de l’Autre sur son os, ce qui passe pour « humain », et la première attitude pour brutale et égoiste. »

    Heureusement, Stirner ne se limite pas à ces réflexions…

    Quant au rapport à la propriété, je préfère les réflexions de Bookchin….

    1. Connais pas Bookchin, je devrais le lire…

  2. De la tour… relourelour… de la tourelourelour la tourtièèèèè-èèèèèreeeee

  3. Salut

    David,
    c incroyable non ? – c est du nietzsche avant l heure, c est le Core de sa pensee.
    Stirner decrit un individualisme anarchiste qui ne peut se comprendre dans son extremisme que si la prise de conscience de sa propre existence le precede et s impose , s impose a tout.
    On rejoint l existencialisme de Sartre.
    En fait pour moi Stirner c est du nietzsche dope par un sens aigu de l existence. – et avant nietzsche en plus. Inutile de te dire qu elle a ete ma deception quand j ai compris que nietzsche avait forcement pompe.
    Je trouve en effet que c est la base de l archisme/individualisme/libertaire.

    quant au commentaire ci dessus
    « “Un chien voit un os en la possession d’un autre chien et ne reste à l’écart que s’il se sent trop faible. L’homme, lui, respecte le droit de l’Autre sur son os, ce qui passe pour « humain », et la première attitude pour brutale et égoiste.” »
    la position de Stirner est claire. l asservissement a toute morale, religion, s est transforme par la suite a l asservissement a l idee humaniste, au concept d homme. Asservissement
    La citation est claire: il est ironique et injuste que l asservissement soit prefere a l egoisme.

    Nicolas

    1. Excellent commentaire Nicolas, d’autant plus que ce que j’ai lu le confirme! 🙂

%d blogueurs aiment cette page :