Labeaume le fémi-favoritiste

Certains fémi-favoritistes ont dénoncé, avec raison cette fois-ci, des propos machistes de Marc « popom-popom, j’veux dire euh…faut échanger Joe Sakic contre Joé Juneau ou Trevor Linden à un contre un, HAN! » Simoneau, le principal fou du Roi Labeaume. Je vous laisse en juger:

…c’est encore Carole Bégin qui a encore fait le père ovide…,celle que Julie Lemieux E.Labeaume va retourner à ses chaudrons dimanche soir prochain.

Cela m’a fait penser à truc. J’ai toujours cru que Françoise David, du parti Québec Solidaire, était la porte-étendard culbécoise principale du fémi-favoritisme, une idéologie prônant la supériorité de la femme au dépens de l’homme, par l’intermédiaire de la violence étatique et de sa discrimination dite « positive ».

Mais c’était sans compter sur le Roi Labeaume, qui a réussi le tour de force de nommer 16 candidates féminines sur 27 pour son Équipe Labeaume, alors que Labeaume lui-même a admis avoir reçu beaucoup moins de curriculum vitae provenant de femmes que ceux provenant d’hommes (je n’arrive plus à retrouver la référence pour ça, mais je suis sûr de ce que je dis). Bref, le Roi Labeaume a volontairement choisi de favoriser l’entrée de candidates féminines dans son parti, par pur opportunisme politique, sans se préoccuper en priorité de la compétence des candidats. De quoi faire verdir de jalousie les bonzes de Québec Solidaire!

D’ailleurs, le fémi-favoritisme avoué du Roi Labeaume fait fureur auprès des dames, dont 93% d’entre elles, selon ce sondage, mouillent littéralement leurs petites culottes en fantasmant sur leur Roi (au moins, en Irak, les femmes étaient forcés par leur mari de « voter » (sic) pour Saddam Hussein, qui jalouserait une telle popularité) qui les défend vigoureusement, par l’intermédiaire de son appui à des hommes criminels obéissants en uniforme, contre les « barbares » talibans. Mais à la lumière des propos machistes de son renifleur de pets officiel Marc Simoneau, il est à se demander si le fémi-favoritisme du Roi Labeaume est réel, ou s’il ne s’agit pas plutôt d’une mesure populiste guidée par le fait que le fémi-favoritisme est particulièrement en vogue ici à Québec…

Un jour, mon coeur devra laisser place à la raison (je manque parfois de « pragmatisme » 😉 ) et par conséquent, je devrai crisser mon camp d’ici. Mais pas tout de suite…

Publicités

2 Réponses

  1. « Bref, le Roi Labeaume a volontairement choisi de favoriser l’entrée de candidates féminines dans son parti, par pur opportunisme politique, sans se préoccuper en priorité de la compétence des candidats. De quoi faire verdir de jalousie les bonzes de Québec Solidaire! »

    Sans compter Jean Charest et sa « parité sexuelle » ministérielle (il faudrait pas l’oublier celui-là :)).

    Comme si avoir une noune ou une bitte changeait réellement quelque chose dans la compétence et l’expérience d’un individu, c’est du n’importe quoi pour bourrer les masses dans cette propagande de bas étages!!!!

%d blogueurs aiment cette page :