Les « rats » de l’Équipe Labeaume-RMQ

En conférence de presse le 22 juin dernier, le Roi Labeaume a dit ceci:

«Il n’y a aucun conseiller du RMQ qui va rentrer dans l’Équipe Labeaume. Ceux qui cherchent des places – les rats qui veulent quitter le bateaune viendront pas dans l’Équipe Labeaume. Ils ne nous intéressent pas»

Malgré les prétentions vertueuses du Roi Labeaume, il est tout de même intéressant de constater que plusieurs candidats de l’équipe Labeaume sont justement des « rats » ayant quitté le navire du RMQ, le parti de Jean-Paul « fusionneur forcé des maudites banlieues et renifleur d’odeur de purin radiophonique » L’Allier, maire de Québec de 1989 à 2005, qui dirigeait de main de fer un régime dictatorial (imaginez Labeaume avec le quasi balayage de son équipe qui s’en vient! 😦 ), selon Jeff Fillion.

Voici la liste des rats en question, divisée en catégories:

1) Les transfuges, qui étaient tous des conseillers élus sous la bannière du RMQ en 2005:

Ginette Picard-Lavoie (La Cité-Limoilou / district de Maizerets-Lairet)

Patrick Paquet (Les Rivières / district de Lebourgneuf)

Gérald Poirier (Les Rivières / district de Duberger-Les Saules)

Denise Tremblay-Blanchette (Ste-Foy-Sillery-Cap-Rouge / district de Cap-Rouge)

Steeve Verret (Haute St-Charles / district de Lac St-Charles-St-Émile)

2) Les éconduits: ceux-ci ont été battus lors d’assemblées d’investiture du RMQ dans un district

Christiane Bois (Ste-Foy-Sillery-Cap-Rouge / district de la Cité universitaire)

Denise Trudel (Charlesbourg / district de St-Rodrigue): actuelle membre du Conseil Exécutif du Roi Labeaume

Raymond Dion (Haute St-Charles / district de Loretteville): actuel membre du Conseil Exécutif du Roi Labeaume

3) Les défroqués: d’autres gens ayant déjà été très proches du RMQ

Geneviève Hamelin (La Cité-Limoilou / district de St-Sauveur): ex-militante active du RMQ, ayant travaillé pour Ann Bourget, l’adversaire de Labeaume, lors de l’élection municipale de 2007!

Odette Simoneau (Charlesbourg / district des Sentiers): battue en tant que candidate du RMQ dans Charlesbourg en 2001

4) La pom-pom girl journalistique officielle de Jean-Paul L’Allier:

Julie Lemieux, qui a été dénoncée à plusieurs reprises par Jeff Fillion, avec raison, pour ses éditoriaux biaisés pro-L’Allier dans le torchon Le Soleil.

En d’autres termes, 11 des 27 candidats sont des « rats » ayant quitté le navire du RMQ pour se soumettre au Roi Labeaume, ce qui est quand même beaucoup! Évidemment, ces rats veulent servir le peuple et combattre la corruption rampante dans le milieu municipal avec leur vigoureuse auto-opposition et ne sont certainement pas là pour se prostituer afin d’accéder au pouvoir, bien sûr! Que c’est merveilleux, n’est-ce pas? 😉

Je remercie Alain Loubier, ex-conseiller du RMQ, dont sa conjointe Ann Bourget (battue par Labeaume à la mairie en 2007) a fait l’erreur d’appuyer Claude Larose au lieu de Labeaume lors de la course à la chefferie du RMQ en 2005, pour m’avoir fortement inspiré ce billet. Vous comprenez encore mieux maintenant! 😉 Plus ça change, plus c’est pareil!

Tout de même, la fin de ce billet d’Alain Loubier est fort intéressante:

Même en passant sous silence le nom de celles et ceux qui ont pu flirter avec le RMQ sans toutefois aller jusqu’à y être carrément identifiés, c’est près d’un tiers des candidats de l’Équipe-Labeaume dont on peut dire qu’ils sont issus des rangs du RMQ. Et ils auraient été plus nombreux encore si les Anne Beaulieu, Jean-Marie Matte et Conrad Verret (note de David: il faut aussi ajouter Yvon Bussières qui a quitté le bateau du RMQ sans rejoindre l’Équipe Labeaume malgré l’invitation du Maire) n’avaient pas poliment décliné l’invitation du Maire à le rejoindre et à passer du « bon bord » de la salle du Conseil.

Avouez qu’il y a de quoi faire grincer des dents ceux-là qui ont appuyé Régis Labeaume, en 2007, voyant en celui-ci l’antithèse du RMQ. Le voici, aujourd’hui, en voie de donner en quelque sorte un souffle nouveau, par programme et par candidats interposés, à un courant politique que l’on croyait ratiboisé, voué à une disparition certaine après la retraite de Jean-Paul L’Allier. Il me semble bien que les idées et les visées qui furent celles du RMQ historique n’ont jamais été si en vogue. C’est à se demander si l’Équipe-Labeaume ne serait pas, en réalité, un crypto-RMQ enfin débarassé de ses vieux scrupules démocratiques et de ses oripeaux de sociaux-démocrates à l’ancienne mouture. Ironique, non?

Mais, vous savez ce qui me fait le plus sourire dans tout ça ? C’est quand je songe à la tête que doivent faire ces animateurs ou à ces chroniqueurs qui ont cru à la rhétorique de Régis Labeaume lorsque ce dernier a lancé le retentissant « Haro sur le RMQ » qui lui a ouvert les portes de la Mairie. Je ne sais pas pour vous, mais moi, c’est ce que j’appelle se faire rouler dans la farine…

Évidemment, la radio-poubelle de Culbec City et les autres journaleux de bécosse qui idolâtrent le Roi Labeaume ne vous en parleront jamais!

embaume

Publicités

3 Réponses

  1. Beau travail de recherche, David! Marc Boucher avait raison: Labeaume est vraiment le vrai chef du RMQ!

    Ton prochain billet devrait porter sur les rats de la décédée ACQ. Eux-aussi, ils se sont prostitués devant Labeaume pour toucher au pouvoir, même si ils sont moins nombreux que les rats du RMQ. De mémoire, il y a Jean-Marie Laliberté, Michelle Morin-Doyle et Lisette Lepage, ma conseillère sortante, puisque je reste dans la seigneurie de Beauport (le district Seigneurial dans l’arrondissement de Beauport).

    Elle était de l’ACQ et, maintenant, elle est la candidate de Labeaume dans mon district. Je vais voter pour Fernand Trudel, le candidat indépendant (un vrai, celui-là) qui se présente contre elle, dans mon district. D’ailleurs, je le connais virtuellement, ce monsieur. Il participait au blogue électoral de François Bourque du Soleil, à l’élection partielle à la mairie de 2007, blogue à lequel je participais, également.

    Au fait, Richard Côté est, lui-aussi, un transfuge. En 2005, il a été le seul candidat élu de Vision Québec, le défunt parti de Marc Bellemarde, lui qui s’est fait ramasser en 2005 (11% des votes) et qui a amélioré son score par le bas en 2007 (4% des votes).

    Si on veut empêcher Labeaume d’être majoritaire, il faut voter en bloc pour la candidat indépendant qui se présente dans notre district. Si il y en a plusieurs, voter pour l’indépendant qui a le plus de chances de l’emporter.

    Pour la mairie, je vais annuler mon vote.

    Entre-temps, voici la liste de tous les candidats aux élections municipales de Québec: http://pdf.cyberpresse.ca/lesoleil/candidatsmunicipaux.pdf

    P.S.: Je suis pour la construction d’un nouveau Colisée et pour le retour d’une équipe de la LNH à Québec. 😉 Mais, pas sous la menace et pas sans partenaire privé!

    Au fait, David, as-tu lu ça: http://fr.canoe.ca/infos/quebeccanada/archives/2009/10/20091018-095405.html

    Je me demandais, aussi, pourquoi on n’entendait pas beaucoup parler des adversaires de Labeaume à la mairie. Je crois que ceci explique cela. Ce n’est pas Sylvain Bouchard qui irait nous parler de ça ou du fait que Dessau et BPR, des compagnies qui sont impliquées dans le scandale des compteurs d’eau à Montréal, aient financé le parti de Labeaume en 2008.

    http://www.ledevoir.com/2009/10/22/272853.html

    Démocratie, mon cul, oui!

    1. Merci, mais le crédit revient presqu’entièrement à Alain Loubier.

      « Ton prochain billet devrait porter sur les rats de la décédée ACQ. Eux-aussi, ils se sont prostitués devant Labeaume pour toucher au pouvoir, même si ils sont moins nombreux que les rats du RMQ. De mémoire, il y a Jean-Marie Laliberté, Michelle Morin-Doyle et Lisette Lepage, ma conseillère sortante, puisque je reste dans la seigneurie de Beauport (le district Seigneurial dans l’arrondissement de Beauport). »

      Je sais mais ça me semble une alliance plus naturelle avec l’ACQ. Encore plus avec Richard Côté. La suggestion est pertinente mais je ne reviendrai pas là-dessus.

      « Si on veut empêcher Labeaume d’être majoritaire, il faut voter en bloc pour la candidat indépendant qui se présente dans notre district. Si il y en a plusieurs, voter pour l’indépendant qui a le plus de chances de l’emporter.

      Pour la mairie, je vais annuler mon vote. »

      D’accord, mais dans mon district, ça ne donne rien!

      « P.S.: Je suis pour la construction d’un nouveau Colisée et pour le retour d’une équipe de la LNH à Québec. 😉 Mais, pas sous la menace et pas sans partenaire privé! »

      Ça serait déjà mieux comme ça!

      Je sais pour Dessau et BPR mais ce n’est pas juste Labeaume qui en profite et ce n’est rien en comparaison avec ce qui s’en vient!

    2. Oui, j’avais lu! Merci!

%d blogueurs aiment cette page :