Pour le droit au suicide…sans agresser les autres ni se faire écoeurer!

Le titre de ce billet n’est pas un sarcasme et est tout à fait sérieux. Ce billet est fortement inspiré de cet imbroglio ridicule concernant un article dénonçant les sites Internet pro-suicide paru dans le dernier numéro du magazine Summum (le pendant écrit de CHOI Radio X). Si un propos plus philosophique sur le suicide d’un point de vue anarchiste vous intéresse, je vous suggère de lire cet excellent billet de François Tremblay, affligée d’une maladie mentale selon Renart. 😉

La grande majorité des étatistes prétendent qu’une pandémie 😉 de suicide (quoiqu’il faut admettre qu’elle est plus morbide présentement que la pandémie de grippe A(H1N1) 😉 ) est en cours au Culbec présentement et qu’il faut absolument faire quelque chose pour éradiquer cette pandémie parce que sinon, le Culbec va s’écrouler!

Je vous présente les deux principaux protagonistes étatistes dans le domaine de la prévention du suicide:

1) D’abord, le principal protagoniste est la coalition gau-gauchistes étatistes-fémi-favoritistes-fascistes de la santé publique. Cette racaille croit que le suicide est un grave problème de santé publique (pourtant, il s’agit d’un problème de santé mentale privée et parfois même, il ne s’agit pas d’un problème de santé du tout!) qui justifie l’interventionnisme accru de l’État pour tout et pour rien. Ces fascistes de la santé utilisent cette recette simple, idiote et liberticide pour soi-disant prévenir le suicide:

1) Parler le moins souvent possible du suicide afin de prévenir ce qu’ils surnomment l’ « effet d’entraînement ».

2) Parenter le plus possible les individus dits « à risque », sous un lavage de cerveau fémi-favoritiste, en les déresponsabilisant totalement de leurs problèmes.

Cette coalition gau-gauchiste étatiste dénonce les médias qui osent parler du suicide comme le magazine Summum et est à l’origine de l’imbroglio contre ce magazine.

2) Ensuite, leur principal adversaire est la coalition droutatistes étatistes-maqueuelinistes, moins puissante mais encore plus stupide que ses adversaires. Cette coalition a au moins le mérite de dénoncer l’intrusion des fascistes de la santé publique dans la prévention du suicide mais elle a pourtant une attitude encore plus catastrophiste et liberticide que son adversaire. Cette racaille utilise une recette un peu moins simple mais encore plus stupide et liberticide  pour « prévenir » le suicide que celle de la coalition gau-gauchiste:

1) Parler le plus souvent possible du suicide afin de présenter un portrait encore plus catastrophiste de la situation culbécoise que son adversaire gau-gauchiste étatiste, d’ « éradiquer le tabou » entourant cette problématique et de culpabiliser le plus possible les suicidaires est le dépeignant comme « des lâches ».

2) Parenter le plus possible et de manière la plus hiérarchisée possible les individus dits « à risque », sous un lavage de cerveau maqueueliniste, en les responsabilisant totalement de leurs problèmes.

3) Valoriser la réduction des libertés civiles, afin de rendre le suicide moins acceptable moralement. Adopter des points de vue drouatistes étatistes: parentalité hiérarchique patriarcale avec l’homme-pourvoyeur-chef de famille, recrutement militaro-terroriste, uniformes à l’école et « écoles uniquement pour garçons », (à la limite, cette idée peut avoir un certain sens mais pas si elle est imposée)  répression policière accrue, guerres à la drogue et au décrochage scolaire, etc. Retourner à la morale religieuse catho-fasciste (par exemple, ceux qui souhaitent le retour du cours d’enseignement catho-fasciste dans les écoles publiques) avec la toute la violence qu’elle contient.

Les patrons du magazine Summum sont des membres de cette coalition drouatiste étatiste (au moins, ils ne sombrent pas dans la répression sexuelle! 🙂 ). Même si je sais fort bien que le titre « Tous les trucs pour réussir votre suicide » n’est là que par un prétexte de marketing provocateur, je ne vois aucun problème avec ce titre, contrairement à ce que pense la coalition gau-gauchiste étatiste. Le vrai problème dans cet article est la dénonciation de ces sites pro-suicide, ainsi que du suicide lui-même, dans cet article, ce que la coalition gau-gauchiste étatiste omet volontairement de considérer, bien sûr!

La promotion du droit au suicide sans agresser les autres ni se faire écoeurer est certainement plus valide d’un point de vue anarchiste et plus libérateur que la valorisation de la parentalité et de la procréation. D’aucune façon, il ne devrait y avoir de répression du suicide si ça n’agresse personne d’autre. Je suis fortement en faveur de ce droit au suicide et les anarchistes devraient à mon avis appuyer ce point de vue. Même si ça me fait de la peine et que ça fait de la peine aux proches quand ça arrive, je n’ai aucun problème à ce que les gens se suicident, en autant qu’ils n’agressent pas les autres. L’individu a le droit de pouvoir disposer de son propre corps comme il le désire sans se faire écoeurer par quelconque autorité. De toute façon, l’adoption d’un mode de vie moins liberticide permettant à chaque individu de vivre selon ses propres désirs, mais sans agresser les autres, fera probablement en sorte d’atténuer les souffrances morales et de réduire le taux de suicide. Quant aux hommes cocus déçus qui souhaitent amener « leur » femme et « leurs » enfants au Paradis avec eux, qu’ils se suicident AVANT de tuer les autres, alors nous en serons bien débarrassés!

Finalement, le suicide de certaines personnes peut être une bonne chose. Par exemple, si Jean Charest se suicidait, je serais très heureux et nous en serions bien débarrassés! Tout de même, j’aurais de la compassion pour sa conjointe Michèle et les enfants engendrés par couple premier-sinistriel. Attention, je n’ai pas dit que je souhaitais qu’il se fasse tuer, quand même! Après tout, en tant qu’anarchiste, je suis contre les agressions!

Publicités

54 Réponses

  1. « La promotion du droit au suicide sans agresser les autres ni se faire écoeurer est certainement plus valide  »

    Celle-là c’est la meilleure!

    1. Pourquoi?

      En quoi ça regarde les autorités que quelqu’un se suicide s’il n’agresse pas les autres?

      1. Je considère que j’ai déjà ce droit…..tous l’ont….la police ne m’arrêtera pas après, je vais être morte….

        Enfin, le droit au suicide est une notion qui ne fait pas de sens dans mon esprit….

        1. Ok, je suis d’acccord avec vous! Mais alors, pourquoi on en fait tout un plat au Culbec?

          1. David

            Les gens qui vont vers le suicide sont souvent (pas tous) aux prise avec des problématiques de santé mentale…la santé public fait de la prévention….La vérité, si tu veux la savoir vraiment, c’est que personne ne veut mourir, les gens veulent simplement ne plus souffrir…certains choisissent le suicide pour arrêter leurs souffrances….il y a d’autres moyens très souvent.

            La santé publique ne fait qu’instruire ces gens lorsque ceux-ci demandent de l’aide….je ne vois pas du tout de quoi tu parles quand tu dis qu’on écoeure les suicidaires….c’est une cause de mortalité forte au Québec, on s’en préoccupe au même titre que les accidents d’auto, du cancer du poumon etc….

            1. Le suicide n’est pas un problème de santé publique, généralement.

          2. Le point à dénoncer Koval est que certains médias et l’état se servent souvent de cette « prévention » bien plus davantage pour s’auto-faire de la publicité comme cela semble être dans le cas qui nous concerne ici avec comme but sous-jascent qu’en jouant aux bonnes personnes, elles vont peut-être finir par se soustraire à la critique totalement.

            Or, les gens ne sont pas dupes et savent savoir que malgré que toute aide soit appréciée comme dans le cas des dons de charité par exemple, cette philantropie ne vient pas complètement désintéressée à la fin et que tôt ou tard, le suicidaire, le malade et tous les autres passeront eux aussi d’une façon ou d’une autre à la caisse.

            Exactement comme dans le point de vue religieux, bien que ça aide bien des gens à vivre une vie heureuse et épanouie, chercher à dissuader les gens et à leur faire peur en leur disant que s’ils se suicident, ils vont finir en enfer n’est peut-être pas nécessairement la meilleure façon de s’y prendre pour dissuader un(e) suicidaire. On doit informer les gens des conséquences et non chercher à les culpabiliser à outrance.

            1. « certains médias et l’état se servent souvent de cette “prévention” bien plus davantage pour s’auto-faire de la publicité comme cela semble être dans le cas qui nous concerne ici avec comme but sous-jascent qu’en jouant aux bonnes personnes, elles vont peut-être finir par se soustraire à la critique totalement. »

              Tym, je ne vois pas trop de qui et de quoi tu parles, peux-tu donner des exemples concret…

              1. Je ne vise pas personne ni aucun média ni organisme en particulier mais ce qu’on peut souvent constater, c’est que certains politiciens ou certains médias s’accaparent de l’affaire et cela est toujours pour 2 raisons, la première, celle de la prévention du suicide qui est une cause noble et juste et l’autre, celle de tenter de se rendre indispensable aux yeux de personnes en position de vulnérabilité. Après tout, on ne mord jamais la main de celui ou celle qui nous nourrit pas vrai?

                1. Y m’en vient pas à l’idée des politiciens qui parlent de ça….en tout cas….

                  Je connais une petite organisation communautaire qui travaille là-dessus, j’ai eu connaissance de quelques conférences dans mon milieu…

                  Je vois très mal qui et quoi vous visez avec cette sortie.

              2. Mario Dumont dans le débat de 1997 avait fait une sortie publique au débat des chefs pour dénoncer le suicide. Choi Radio X en a très souvent parlé.

                Les CLSC de ma région réclament l’apanage et l’exclusivité du monopole suicide-911 pour quoi au juste? Pour prouver que l’état est essentielle voire indispensable pour sauver des vies.

                Mais bon, si vous voulez d’autres noms de politiciens ou de médias qui en parlent pour se faire de la publicité avant tout, vous n’avez qu’à regarder autour de vous et vous éveiller à cette réalité.

                1. Ben oui Mario! Là on est d’accord, toujours prêt à dire n’importe quoi en autant que ça soit populiste….

                  Les CLSC, normal c’est là que loge les intervenants de première ligne pour les problèmes de vie.

                2. Alors là on avance….une affaire de droite populiste on dirait…

            2. Je n’avais pas vu sous cet angle. Intéressant!

      2. Comment on traite les vivants concerne l’État….Les intervenants, TS doivent savoir comment on traite avec une personne qui prétend vouloir se suicider…on doit offrir de l’aide à un tel appel au secours…

        1. Je n’ai rien contre l’aide psychologique mais ces façons de faire sont idiotes!

      3. En passant, j’ai vécu 2 suicides il y a 20 ans, deux personnes très proches de moi. Je n’ai jamais pensé en terme de droits à ce sujet….ils avaient ce droit, et personne n’a été écoeuré avec ça chez nous…La police a fait enquête, normal, pour constater qu’il ne s’agissait pas d’un homicide…

        1. Tant mieux alors, même si je suis désolé pour vous. 😦 Concrètement, c’est triste.

          « La police a fait enquête, normal, pour constater qu’il ne s’agissait pas d’un homicide…  »

          Pas vraiment de problème avec ça, ce n’est pas ce que je dénonce.

      4. La promotion du droit au suicide….mais enfin David, tous les gens qui ont un QI avec deux chiffres au moins savent bien qu’ils peuvent se suicider, pas besoin de promotion, c’est archi morbide en plus….

        1. Promotion du droit au suicide, mais pas promotion du suicide!

          1. Tiens, juste pour le fun, comment tu ferais ça de la promotion du droit au suicide? Tu passerais avertir les jeunes dans les écoles?

            Explique donc comment tu ferais une telle promotion….

            1. Dans les faits, il n’y a aucune promotion à faire, ça vient tout seul.

              Je connais cependant beaucoup d’artistes dans le heavy metal qui font ou ont fait dans le passé la promotion directe ou indirecte du suicide. Le cas le plus flagrant est Suicidal Tendencies, un band de skater que j’écoutais étant jeune et plus indirectement, les suicides de beaucoup d’artistes tel Kurt Cobain et l’ancien chanteur d’INXS ainsi que plusieurs « overdoses » plus ou moins douteuses.

            2. Promotion du droit au suicide ne veut pas dire promotion du suicide!

              1. Tu n’as pas répondu à ma question.

  2. internationaliste

    Je suis contre le suicide des beaux mâles!

    1. Et moi, je suis contre le suicide des belles artistes rondes! 😉

      Avec moins de préjugés contre les gais, il y aurait moins de suicides chez eux.

      1. internationaliste

        En plein dans le mille mon chéri!

      2. Quoi tu ne veux pas que Ginette Reno commette l’irréparable toi non plus?

        1. En effet, mais c’est son choix. Mais ça ne s’adresse pas seulement à elle…

  3. serieux david la tu te creuse, j’ai vecu le suicide de plusieur de mes proches, oui tu a la droit de te tuer, mais merde, y pas un actes plsu crissement egoiste que sa. tu par laissant les autres ronger par le remord d’avoir rien fait pour le sauver. Le sucide pour metre fin a des ouffrance physique je suis tout a fait d’accord , mais pour des raison psycologique il faut tout faire pour l’empecher. Tu a peu te tirer si tu veux, mais ostie , pense pas juste a toi!

    1. Peu importe qu’il s’agisse d’un geste égoïste, les gens ont le droit de suicider et de disposer de leur propre corps comme ils l’entendent. Par contre, je n’ai pas dit qu’il était interdit d’aider les suicidaires mais pas de cette façon-là!

      Eh non, je n’ai pas envie de me suicider! J’en ai seulement marre qu’on traite cette problématique de manière si catastrophiste au Culbec!

      1. Je suis en général d’accord avec toi, sauf peut-être par rapport à l’aspect promotionel de la chose.

        En passant, Ya Basta a écrit sur le même sujet sur son dernier billet.

        1. J’y reviendrai mais il ne s’agit pas de promouvoir le suicide.

          J’ai lu!

      2. « Par contre, je n’ai pas dit qu’il était interdit d’aider les suicidaires mais pas de cette façon-là! »

        En fait, ce n’est pas tellement la façon mais plutôt les buts cachés en arrière que vous dénoncez.

        Par la dénonciation du suicide, la droite étatiste veut souvent dénoncer le féminisme par exemple qui vole des jobs aux pauvres gars trop cons pour faire autre chose que de jouer à des jeux vidéos dans leur petit 1 et demi comme si cela allait les aider à se trouver une job.

        Alors quant à moi, la façon est bonne et tout ce qui peut aider à prévenir le suicide pour ceux et celles qui en ont réellement besoin mais il faut faire bien attention aux buts cachés derrière cette soi-disante prévention.

        Le but sincère c’est pour PRÉVENIR la mort non réellement souhaitée de quelqu’un qui souffre psychologiquement et qui ne souhaite que mettre fin à ses souffrances et non à la vie.

        Les buts non sincères des étatistes, c’est par exemple pour la gau-gauche étatiste caviar de dire « heille le jeune, ne te suicide pas, on a besoin de toi pour payer des taxes et des impôts pour financer nos extravagances. » et pour la droite-étatiste en ce qui a trait aux valeurs c’est comme je l’ai déjà souligné, par exemple: « Embarque toi dans la GRC, la SQ ou l’armée, on a besoin de chair à canon. »

        1. « Le but sincère c’est pour PRÉVENIR la mort non réellement souhaitée de quelqu’un qui souffre psychologiquement et qui ne souhaite que mettre fin à ses souffrances et non à la vie. »

          Une petite remarque…l’escalade menant au suicide commence toujours par la souffrance…comme je disais plus haut, personne ne veut mourir, les gens veulent arrêter de souffrir, moralement ou physiquement, si la souffrance est trop forte et qu’on voit pas d’issus ou d’aide, il y a passage à l’acte.

          1. Erreur, la plupart des gens veulent arrêter de souffrir, certains suicides sont faits par « honneur » (selon la perspective de son auteur). Prenons tous les cas de suicides de Nazi prohéminents. Hitler ne s’est pas suicidé parce qu’il voulait arrêter de souffrir. Il avait choisi cette option selon ses dires pour éviter de tomber dans les mains de l’ennemi et a fait faire brûler son corps pour éviter que son corps de finisse dans un musée des horreurs chez les Russes à côté du cercueil à Lénine fort probablement.

            Ceci est un cas plus extrême, mais oui dans le concret, il y a également des gens qui font sciemment ce choix pour diverses raisons. La plupart étant mauvaises je l’avoue mais si arrêter de souffrir psychologiquement, ce qui peut se travailler (et non physiquement, ce qui peut être acceptable au niveau d’un autre débat, l’euthanasie dans le cas de maladies incurables et débilitantes) ne fait pas partie du lot des raisons, il est parfois difficile de dissuader quelqu’un qui veut procéder de la sorte en se faisant hara-kiri.

            1. Je parlais d’ici, de notre culture…pas du contexte de guerre et de kamikazes….toute une autre histoire.

              1. En effet, les suicides kamikazes sont des agressions et je suis contre ça.

    2. @Anartis,

      « mais merde, y pas un actes plsu crissement egoiste que sa. »

      Il faut savoir se pardonner et pardonner à cette personne qui a fait un choix difficile mais un choix quand même. Je sais que ce n’est pas facile, mais il faut accepter ce choix si c’était réellement ce qui était prévu au menu.

      Je crois qu’au contraire, répondre par l’égoïsme à un acte qu’on a considéré comme étant une manifestation égoïste, c’est un pas dans la mauvaise direction en plus de ne rien apporter de bon en frais de tenter d’améliorer un processus douloureux de deuil et de rédemption.

  4. La problématique est bien posée :
    notre LIBERTÉ de décider pour notre corps
    l’ENTOURAGE qui souffre devant le fait accompli !
    Comment sortir du conflit ?
    Le SUICIDE ASSISTE (voir en Belgique ,en SUISSE…)où l’entourage est associé à une mort douce en absorbant du penthotal : pas de souffrance pour celui qui meurt et de traumatisme pour ceux qui restent sauf bien sûr la douleur du manque , du plus jamais …

  5. Je crois que quiconque peut en parler sans que cela ne soit nécessairement vu comme de la promotion ou de la prévention.

    Il reste que 80% des suicides sont « réussis » par des gars, ce sont tout simplement les statistiques qui parlent. De là, on peut effectivement tordre cela et en faire la propagande que l’on veut sur les causes profondes de ce malaise de vivre et peut-être aussi tenter de pointer en direction de quelques soi-disant(e)s coupables…

    Espérons que ceux et celles qui liront votre message auront toutes leurs têtes bien à eux et elles ;)!!! Certaines personnes sont très facilement influençables à ce chapitre ;).

    Maintenant que je n’ai plus de tendances suicidaires en vue, je peux en parler plus librement…et même peut-être arriver à en rire ;)!

    1. Ravi de constater que vous vous en êtes sorti! 🙂

  6. « Par exemple, si Jean Charest se suicidait, je serais très heureux et nous en serions bien débarrassés! »

    Is that your wish?

    Si vous avez écouté les films Wishmasters, vous savez de quoi je parle ;)!

    Blague à part, ça ne changerait pas grand chose, un autre le remplacerait tout simplement et ça pourrait peut-être être pire.

    Sérieusement, on doit lire entre les lignes que vous souhaitez sa démission, franchement. Aviez-vous oublié cette toute simple possibilité bien moins cruelle?

    1. « Sérieusement, on doit lire entre les lignes que vous souhaitez sa démission, franchement. Aviez-vous oublié cette toute simple possibilité bien moins cruelle? »

      Non, mais son suicide serait encore meilleur!

  7. « Attention, je n’ai pas dit que je souhaitais qu’il se fasse tuer, quand même! »

    Mais vous semblez souhaiter sa mort tout de même si vous croyez que cela vous rendrait plus heureux dans votre vie personnelle. Le suicide dans le fond, c’est se tuer soi-même donc dans le cas d’un suicide, oui il se ferait tuer…par lui-même.

    Mais bon, assumons le 2e degré ici et cela peut-être même contre votre gré parce que le 1er degré n’est pas super drôle à moins d’être vraiment mentalement dérangé.

    1. En fait, je vais attendre sa mort avant d’être heureux de sa mort.

      « assumons le 2e degré ici et cela peut-être même contre votre gré »

      Ça me va! 😉

  8. Mais pour revenir sur la question de la fameuse droite-étatiste (quant à moi, je parlerais seulement des étatistes mais bon…), ce que vous écrivez à ce sujet est à peu de choses près juste.

    Pour beaucoup d’entre eux et elles, le suicide est inutile, si vous êtes suicidaires et en bonne santé, cachez cette foutue tendance suicidaire et aller vous faire tuer par un piège à bombes en Afghanistan dans l’armée canadienne au lieu de finir cela un peu pathétiquement dans un garde-robe de sous-sol.

  9. Koval, je ne répondrai pas à votre question puisqu’elle n’a aucun lien avec ce que je pense.

  10. PROSELYTISME, SUICIDES, DISCRIMINATION, ET CONDITIONS DE TRAVAIL DE PLUS EN PLUS DEPLORABLES.
    Des vérités qui dérangent certains hauts fonctionnaires de la Mairie de Paris.
    Voilà ce qui se passe réellement dans certains services de la Ville, des Agents qui signalent depuis plusieurs années par des rapports, des plaintes déposées à la Police, le Prosélytisme qu’ils subissent sur le lieux et temps de travail, le harcèlement, la discrimination, les suicides, les dépressions.
    Certains agents sont depuis plus d’un an en dépression, d’autres dans de très grandes détresses morales. Qu’a fait la Maire de Paris depuis ? Pourtant saisi du dossier, Qu’a fait le service de la Médiation de la Ville de Paris ? Pourtant saisi du dossier, Qu’a fait la Direction des Ressources Humaines ? Pourtant saisi du dossier, Qu’a fait cette cellule Discrimination Harcèlement ? Pourtant elle aussi saisi du dossier, Qu’a fait le service médical de ville, Là aussi saisi du dossier. RIEN, RIEN, n’a été fait depuis 2001 à part des enquêtes à charge contre ceux qui dénoncent et ce malgré la loi de protection du fonctionnaire.
    Une enquête à charge a même été instruite par une Direction complice contre les victimes de ces agissements de (PROSELYTISME SUR LE LIEU ET TEMPS DE TRAVAIL).
    Des faux témoignages ont été stockés dans les dossiers administratifs des victimes, ainsi que des lettres anonymes, des pétitions.
    Certaines victimes vont être jugés par un conseil de discipline plus que douteux où siège des membres de ce syndicat maison parti prenante dans cette affaire. Certains agents auditionnés par cette direction ont remis en cause les témoignages apportés par les victimes au moyen de tracts diffamatoires diffusé par ce syndicat maison. ((Traitant les agents, de Gestapo et de Kommandantur)) (UN DES DELEGUES DE CE SYNDICAT MAISON PROPOSE MEME DES LOGEMENTS A CES ADHERENTS !!!
    Pour se protéger du scandale. Certains petits chefs de services, et sous-directeurs n’hésitent pas à faire pression sur des agents pour leur faire écrire des faux témoignages en faveur du groupuscule appartenant à ce syndicat maison, et la SGD, complice rajoute ces fausses pièces dans les dossiers administratifs des victimes.

    Un syndicat dénonce ces disfonctionnements et demande l’annulation de ce conseil, pour plusieurs motifs : (le conseil de Discipline ne peut être juge et parti, les dossiers des victimes sont parsemés de faux témoignages et de signes distinctifs ) La DRH reste très silencieuse !!!
    LES NOMBREUX AGENTS VICTIMES DE HARCELEMENT, ET DE DISCRIMINATION N’ONT AUCUNE CONFIANCE au CPHD de la DRH de la MAIRIE DE PARIS…
    Un agent exemplaire M.Michel A——, martyr de ce groupuscule et mis à la retraite d’office par le conseil de discipline de la Mairie de Paris, a réintégré ses fonctions par décision du Tribunal Administratif de Paris.
    Les dossiers qui ont été transmis aux associations d’aides aux victimes seront bientôt diffuser sur Internet dans toutes les langues ainsi que les noms des intervenants..
    Suite à cette affaire de (PROSELYTISME), des fonctionnaires sont détruits dans leur travail et dans leur vie familiale, alors même qu’une élue de cette même administration m’est en garde les Parisiennes et les Parisiens de la dangerosité de ces mouvements à caractères sectaires.
    Afin de respecter les droits de chacun, toutes personnes quelque soit sa religion, ses opinions politiques, ou ses positions syndicales, doit en toute libertés pouvoir adhérés au mouvement de son choix sans subir l’absolutisme de certains de ces collègues ou de ces supérieurs hiérarchiques.

    La Mairie de Paris à le devoir de protéger ces fonctionnaires victimes d’influences préjudiciables sous toutes ses formes.
    Merci de bien vouloir nous communiquer vos remarques à ce sujet.

    1. Est-ce un des prétextes utilisés dans le fameux débat sur l’identité nationale en France?

%d blogueurs aiment cette page :