Pourquoi la parentalité et la procréation sont invalides? (partie II: réponse à Renart)

J’étais censé de poursuivre ma traduction-adaptation de ce billet de François Tremblay, mais en fin de compte, je vais répondre à ce billet de Renart L’éveillé qui cherche à discréditer l’anarchisme…seulement parce que j’ai OSÉ commettre cet affreux sacrilège: dénoncer le concept vigoureusement hiérarchique de la parentalité! Au secours, la race « culbécoise de souche » (sic) est en danger à cause de bâtards extinctionnistes comme moi, tous aux abris!

Ceci dit, je me dois tout de même de remercier ce pontife autoproclamé de la blogosphère québécoise d’opinion (ou le roi autoproclamé (comme tous les maîtres) de la blogosphérouille gaucho-patriotarde, comme le dit si bien Anne Archet! 😉 ) d’avoir critiqué ma position sur la parentalité et la procréation. C’est une très bonne chose que ce questionnement énerve un étatiste comme lui et qu’un plus grand nombre de personnes puissent me lire sur ce sujet, je n’en souhaitais pas tant! Tant mieux! Notons tout de même que la reine (non-autoproclamée: c’est juste moi qui le dit!) de la blogosphérouille anarcho-fédéraleuse québécoise, Anne Archet, adopte une position encore plus idiote que celle de Renart, mais je ne suis pas surpris du tout: les circonstances font en sorte qu’elle ne pouvait tout simplement pas être d’accord avec moi là-dessus!

Mais d’abord, je vais préciser un truc: mon but est d’expliquer AUX ANARCHISTES D’ABORD ET AVANT TOUT (et aussi d’informer les autres) pourquoi le parentage et la procréation sont des concepts invalides POUR LEUR PROPRE INTÉRÊT, DANS LE CONTEXTE ACTUEL ÉTATISTE, pas de convaincre les étatistes qui ont tout intérêt (sauf les féministes et les écologistes) à perpétuer le modèle hiérarchique de la famille ni de prétendre que la procréation serait inexistante dans une anarchie. Pas question d’essayer de convaincre les étatistes de l’invalidité de ces concepts, puisque ceux-ci sont généralement valides d’un point de vue étatiste de toute façon. Tout de même, s’il n’y a qu’un seul lecteur étatiste qui est d’accord avec mon opinion, je vais être encore plus ravi. De plus, je sais fort bien qu’il y aura encore des enfants dans une anarchie, je ne jamais prétendu le contraire!

Autre point à préciser: Renart essaie de discréditer les anarchistes en se servant de mon opinion sur ces concepts. Dans les faits, son billet n’est pas une critique de l’anarchisme, mais bien une critique de mon opinion sur la parentalité et la procréation, opinion qui n’est pas partagée par la plupart des anarchistes et des libertariens, en passant. En aucun cas, son billet ne vise les autres anarchistes; il ne s’agit strictement que d’une critique ad hominem de ma pensée.

Aussi, dans mon premier dernier billet sur cette question, j’ai proposé l’alternative extinctionniste dans le but de fournir des arguments supplémentaires contre la procréation, et non pas parce que je suis strictement en faveur de l’extinction totale des êtres humains. Ceci dit, de faire la promotion de l’extinction VOLONTAIRE de l’être humain est tout à fait valide d’un point de vue anarchiste, même si je ne suis pas entièrement d’accord avec ça. De plus, je n’ai pas tellement de problème avec l’adoption des enfants déjà existants par des anarchistes. C’est un moindre mal, en fait!

Maintenant, je vais citer quelques passages écrits par Renart et je vais y répondre.

Ne fais pas à autrui ce que tu estimes déraisonnable qu’un autre te fasse.

Thomas Hobbes 1588-1679

(J’introduis mon texte avec cette phrase en gonflant le sens du verbe « faire » jusqu’au verbe « penser ».)

D’abord, j’aimerais que Renart me dise ce que je pense de si déraisonnable envers lui. Ensuite, lorsque j’écris, je m’attend à être critiqué, voire même insulté, de façon déraisonnable par des lecteurs qui ne sont pas d’accord avec moi, alors je n’embarquerai pas dans cette rhétorique judéo-chrétienne à la sauce Hobbes, certainement pas en gonflant le sens du verbe « faire » jusqu’au verbe « penser ». De plus, j’adopte souvent le standard propre à ceux que je dénonce. Par exemple, quand j’affirme que les soldats sont des criminels, j’utilise le même standard (à un moindre degré, en fait) que les militaristes emploient lorsqu’ils traitent les anti-militaristes de « pro-terroristes » et de « minables », comme l’a si bien fait Sarko Labeaume. Quand j’affirme que Sarko Labeaume s’est enrichi en fourrant le système, j’utilise le même standard employé par Sarko Labeaume lui-même quand il prétendait que certains des employés de Culbec City étaient des fourreurs de système.

Si je suis anarchiste, j’invente ce sobriquet pour me décrire : anarcho-futuriste. C’est que je considère l’anarchisme au-delà de l’utopie, puisque le futur semble déjà plus gravé dans le réel que l’utopie. Mais l’humanité a des devoirs à faire, très longs et même pénibles, c’est tout ce que je peux concéder.

Ceux qui connaissent bien Renart savent fort bien que, malgré certains de ses questionnements pertinents concernant l’État et que j’apprécie, sa position soi-disant « anarcho-futuriste » n’est pas vraiment anarchiste. Même Michel Kelly-Gagnon, le capitaleux en chef du Lobby anti-travailleurs des Patroneux du Culbec, est plus anarchiste que lui! Faut le faire! Il ne faut pas oublier que Renart est en faveur de l’interdiction de la cigarette dans les bars pour adultes et du permis de conduire à 21 ans! Anarcho-futuriste, mon cul!

C’est bien agréable de jouer aux petites autos et aux camions dans un carré de sable, mais il faudrait bien regarder ce qui se passe plus haut et plus large…

Si je ne regardais pas ce qui se passe plus haut et plus large, ce blogue n’existerait pas. Mieux vaut jouer aux petites autos et aux camions dans un carré de sable que de forcer violemment les gens à financer une institution comme l’État.

Ce qui m’amène à des concepts comme le « parentage » (sorte de diabolisation du lien naturel entre l’enfant et ses parents), à des positions contre la procréation et à l’extinctionnisme (le terme est assez clair!), concepts que me fournit la lecture d’un blogue qui se qualifie d’anarcho-pragmatiste.

Ma prise de position contre la parentalité est une diabolisation de lien hiérarchique sociétal entre les parents et les enfants DANS LE CONTEXTE ACTUEL, pas une diabolisation du lien biologique naturel parent-enfant.

À la base, tout ça me donne l’impression d’être les résultats angoissés de quelques individus mal dans leur peau,

Putain, on croirait entendre Jeff Fillion quand il critiquait la gau-gauche étatiste, mais en moins vulgaire. Renart sombre dans le blogue-poubelle ici. Au moins, ce n’est pas un état permanent comme avec Fillion!

Lors de la création de ce blogue, j’admets que j’étais dans une profonde déprime qui durait depuis trop longtemps et qui a pris fin vers septembre 2008. Mais grâce en partie à ce blogue, je me sens beaucoup mieux dans ma peau présentement. Cette blogothérapie fut beaucoup plus efficace que la trop grande quantité d’anti-dépresseurs qu’on prescrit à tort et à travers dans le système de santé culbécois soviétisé.

asociaux, tant au niveau amical qu’amoureux,

Je suis un peu moins asocial depuis la création de ce blogue. Au niveau amical, j’ai suffisamment d’amis comme ça (i.e. très peu) et j’abhorre l’hypocrisie des connaissances multiples insignifiantes et du réseautage capitaliste. En ce qui concerne l’amour, ce n’est pas de ses crisses d’affaires mais il est vrai que ma vie amoureuse est difficile pour plusieurs raisons, entre autres en raison du fait que les femmes en général, surtout les plus jeunes qui sont les plus contaminées par la propagande fémi-favoritiste, veulent généralement être dans une relation strictement amicale (je n’ai rien contre mais je souhaite une plus grande variété) ou dans une relation hiérarchique de couple avec fidélité obligée couplée avec le parentage (inacceptable pour moi), alors que je préfère une relation d’ami-amant sans domination hiérarchique ni fidélité obligée, ce qui les effraie! Mais je me pose des questions. Comment la promotion de la violence étatique peut être pertinent d’un point de vue social? Jusqu’à quel point un État tentaculaire et obèse comme le Culbec nuit-il à la coopération sociale volontaire entre les individus? Qui sont les plus asociaux: ceux qui fuient la vie en société pour vivre de façon plus conforme à leurs désirs ou ceux qui ostracisent ceux qui sont différents d’eux et qui n’ont commis aucun crime?

De plus, je ne connais personnellement aucun anarchiste dans ma vie personnelle: celle-ci n’est pas nécessairement représentative de la vie personnelle des autres anarchistes et elle n’est surtout pas représentative de la perception méprisante des anarchistes vomie par les étatistes. Qu’il continue à jouer à la pintade vantarde et à essayer de prouver sa soi-disant supérioroté (le deuxième « o » est volontaire!) morale sur les non-parents et les célibataires en nous ânonnant de ses photos de son bébé et en nous faisant part de son immense bonheur dans sa vie idyllique de couple. Au moins, ça me fait marrer! Vive Blogue Story! Blogue Story, nous deux en tandeeeeeeem! Oh yeah! 😉

qui justifient leur mal-être en échafaudant des théories abracadabrantes, et en prenant soin d’avoir toutes les réponses aux contre-arguments avec la tactique qui consiste à essayer de prouver à l’interlocuteur l’illusion absolue dans laquelle il est plongé

Il est navrant de constater qu’un artiste comme Renart qualifie ainsi cette forme d’imagination sociale qu’est l’anarchisme en ne se basant que sur une critique de mon point de vue et une analyse méprisante de ma vie personnelle. En ce qui concerne les théories abracadabrantes, les étatistes sont des spécialistes de ces raisonnements fallacieux dans le but de nous faire avaler leur camelote!

Comment sérieusement considérer avoir à coeur le concept de liberté quand tu proposes des théories qui confrontent extrêmement la liberté de la très grande majorité des êtres humains, tant au niveau du bonheur simple de désirer un enfant en connaissance de cause que de celui essentiel de simplement vivre?

Évidemment, en tant qu’étatiste, il est faveur des hiérarchies de pouvoir, alors il est en faveur de la liberté (sic) d’élever hiérarchiquement SES enfants. Lutter contre la parentalité et la procréation, DANS LE CONTEXTE ACTUEL, fait partie intégrante de la lutte contre les hiérarchies de pouvoir et, par conséquent, de la lutte pour une liberté plus accrue.

Et ça ne me dérange pas qu’ils soient assez conséquents pour en payer individuellement le prix : qu’ils crèvent vieux et seuls ou même tout de suite si le poids de notre monde est si insoutenable!

On croirait entendre Jeff Fillion vomissant contre la gau-gauche étatiste. De plus, je n’ai pas l’intention de quitter le Québec et je n’ai jamais dit que le poids de notre monde était insoutenable. Je dis seulement qu’il est encore possible de l’améliorer et d’y accroître les libertés.

Et c’est bien là où ma vision est différente de la leur : je crois que la liberté individuelle se doit d’être en équilibre avec la liberté collective; et si la liberté collective a encore besoin majoritairement de l’État, il faut individuellement le respecter (d’où l’idée de l’anarcho-futurisme). On a beau vouloir faire avancer la liberté individuelle, il y aura toujours la collective pour la freiner de quelques manières que ce soit.

Liberté collective? Kossé ça? Ça prend vraiment un gau-gauchiste étatiste tordu pour roter un tel baloney avarié! Je cite des propos du Mouton Marron: « la “liberté collective” ne s’oppose pas à la “liberté individuelle”. La liberté ne s’oppose pas à elle-même! » De plus, je rappelle ma sixième attitude essentielle anarcho-pragmatiste: Je ne suis vraiment libre que si tous les hommes sont libres!

De plus, l’État n’a jamais apporté quoi que ce soit pour la liberté. En fait, les seules occasions où l’État a pu sembler apporter quelque chose à la liberté, c’est quand il a aboli des structures ou des lois qu’il avait lui-même promulguées ou qu’il a décidé de moins intervenir dans un secteur donné. Un anarchiste ne peut tout simplement pas affirmer que « la liberté collective a encore besoin majoritairement de l’État », c’est complètement illogique! De plus, comment la liberté collective peut-elle freiner la liberté individuelle?

Et à tenter de faire entrer l’anarchie par la gorge en forçant, il y a de fortes chances qu’on la vomisse, ce que je suis pas mal en train de faire…

Dans ce blogue, il n’a jamais été question de faire entrer l’anarchie par la gorge! D’où vient cette connerie? S’il y en a un qui est contre la violence, au grand dam de plusieurs anarchistes de gauche, c’est bien moi! Évidemment, Renart préfère faire entrer les impôts par la gorge des CONtribuables!

Finalement, je vous suggère de lire ces excellentes réponses de Bakouchaïev et du Mouton Marron. Bonne lecture!

De plus, Renart vient tout juste de publier une suite que je n’ai pas encore pris le temps de lire. À suivre…

Publicités

33 Réponses

  1. Vive la «chicane» sur la blogsphère. Il y a aussi quelqu’un qui a écrit un billet sur les «isme» à la suite du billet de Renart.

    Au moins Renart aura eu le mérite de partir un débat et d’alimenter la discussion.

    1. « Au moins Renart aura eu le mérite de partir un débat et d’alimenter la discussion. »

      François a parti la discussion, je l’ai amené ici et Renart a mis de l’huile sur le feu et c’est très bien ainsi!

      Quel billet?

      1. J’ai peut-être manqué des bouts dans cette histoire, n’empêche que si Renart n’avait pas écrit ce billet, on aurait pas eu à lui répondre (pas qu’on était obligé de répliquer non plus, mais c’était tentant).

        Le billet auquel je fesais référence plus haut est celuici:http://laplaine.wordpress.com/2009/08/27/les-ismes/.

        C’est moins insultant et suscite peut-être plus de réflexion que l’indigestion de Renart quant à l’anarchie.

        1. Ah merci! J’aurais dû y penser!

          « J’ai peut-être manqué des bouts dans cette histoire, n’empêche que si Renart n’avait pas écrit ce billet, on aurait pas eu à lui répondre (pas qu’on était obligé de répliquer non plus, mais c’était tentant). »

          Mais ça fait mon affaire!

  2. Il n’a aucun argument, il ne fait que nous insulter… quelle perte de temps. Pourquoi lui donner du temps de blogue? Laissez-le avoir l’air d’un imbécile.

    De plus, il a dit: « VIVE L’IMMORALITÉ. » Que répondre à une telle folie. Il devrait être en prison.

    1. En prison, peut-être pas, quand même! Mais pour le reste, tu as raison mais sa réaction hystérique fait mon affaire!

    2. @François

      Renart fait même référence à toi dans son nouveau billet!

    3. J’aurais en effet mieux aimé une critique constructive de l’anarchie que ce qu’il a pondu (en fait on peut difficilement qualifié son billet comme étant une critique de l’anarchie), mais ça propage certaines de nos idées à des gens qui n’en auraient pas eu connaissance autrement.

      Et maglré tout le ridicule de la chose, il ne se passe presque jamais rien d’intéressant sur la blogosphère (en terme d’interaction et de friction entre les différents blogeurs) qu’un peu d’action ne peu pas faire de tort selon moi.

      Mais j’avoue qu’on risque d’avoir fait le tour assez vite s’il n’apporte pas d’autres arguments, ce que je n’ai pas vue dans son dernier billet.

      1. En effet!

        Mais ne t’en fais pas, j’ai beaucoup d’autres choses en réserve dans ce débat. Il est temps de déconstruire le discours catastrophiste des autorités culbécoises dans ce dossier, chose que semble négliger presque tout le monde!

      2. Renart est un généraliste alors je ne crois pas qu’il puisse publier 300 billets sur le sujet comme les blogues anarchistes le font.

        D’ailleurs, c’est pour ça qu’ils existent les blogues anarchistes non?

        1. Oui en effet, de toute façon, je ne m’adressais pas à lui au début.

  3. « Tant mieux! Notons tout de même que la reine (non-autoproclamée: c’est juste moi qui le dit!) de la blogosphérouille anarcho-fédéraleuse québécoise, Anne Archet »

    Je n’aime pas cette manie que tu as à la crucifier comme étant fédéraliste alors qu’elle ne va même pas voter.

    N’est-ce pas un peu radical? Ça ne fait pas un peu comme Bush sur les bords quand il disait dans la guerre au terrorisme « Either you are with us or against us. »? Il est impossible d’être neutre selon toi? Qui se tait consent? Les pays qui sont restés neutres dans la 2e guerre mondiale, sont-ils complices de l’Holocoste parce qu’ils sont restés NEUTRE.

    Alors si ce n’est pas en ne pas allant voter qu’on peut rester NEUTRE ou INDIFFÉRENT alors je me demande bien comment on fait dans le cahier noir et bleu de l’Anarcho-Pragmatiste.

    1. Attention, je ne mets pas Anne Archet dans le même panier que le fédéraleux étatiste moyen.

      En fait, elle est la « fédéraleuse » (entre guillemets: elle ne croit pas aux bienfaits du fédéralisme cacanadian) que j’apprécie le plus au Québec.

      « Alors si ce n’est pas en ne pas allant voter qu’on peut rester NEUTRE ou INDIFFÉRENT alors je me demande bien comment on fait dans le cahier noir et bleu de l’Anarcho-Pragmatiste. »

      Bien dit! Mais je n’ai jamais dit que ce n’était dans notre intérêt de rester toujours indifférent.

  4. Un moment donné, je crois que sans adhérer nécessairement, on peut comprendre l’idée de base de l’extinctionisme. En effet, l’économie gouvernementale actuelle et on le voit avec la caisse de dépôt est basée sur un Ponzi scheme qui permet la fuite en avant et pelte sur les générations futures les dépenses frugales actuelles.

    Alors quel plus beau fuck you on peut envoyer au système étatique en lui disant: « Ce n’est pas avec mes enfants que tu vas t’enrichir mon beau salaud qui nous fait des cadeaux de grec car je n’en aurai pas. »

    Au moins le comprendre sans nécessairement l’appliquer, c’est déjà un bon départ. Il faut réaliser que les faux bonus bébés que nous donne Charest et compagnie, ils se paient avec les impôts de nos gosses (et là je ne parle pas de testicules). Désirons-nous vraiment qu’ils soient plus imposés que nous le sommes?

    1. Gabriel Bisson

      De ce « fuck », Tym machine, je me demande qui tu punirais le plus. Sincèrement.

      1. J’avoue que l’extinctionnisme il faut en prendre et en laisser. Mais évidemment, tout comme dans d’autres théories, il faut savoir se faire mal à soi-même avant de faire mal à ce qu’on combat.

        No pain, no gain comme ils disent en anglais. Si on y perd pas un peu au change, rien ne peut jamais se gagner.

        Bref, comme j’ai dit sans souscrire directement à la théorie, je peux en comprendre tout de même les fondements et alimenter le débat. En mentionnant ce billet, je manque peut-être de crédibilité mais au moins je sais faire preuve d’honnêteté intellectuel dans mon biais.

        1. L’idée est au moins de se poser des questions sur ce sujet.

      2. Dans quel sens, Gabriel?

  5. Voilà un sujet en plein dans le sujet.
    http://www.liberaux.org/index.php?showtopic=42422&st=0

    Laura Dekker, une navigatrice expérimentée qui présente la particularité d’être née en mer sur un voilier en Nouvelle-Zélande, voulait être la plus jeune personne au monde à réaliser cette performance. Elle devait larguer les amarres le 1er septembre sur son voilier de 8,3 m baptisé « Guppy ».

    Mais les services judiciaires de protection de l’enfance ont mis le holà en plaçant la jeune fille, mineure, sous la tutelle de l’Etat pendant une période de deux mois.

    Cette décision, motivée par le fait qu’il serait « irresponsable » de la laisser partir seule en mer, a été confirmée par un tribunal d’Utrecht qui a décidé que Laura Dekker devra rester chez ses parents, qui soutiennent le projet de leur fille et partageront sa tutelle avec l’Etat.

    L’avocat de la jeune fille n’est pas de cet avis et se dit persuadé de trouver une solution lui permettant de mener à bien son rêve de tour du monde en solitaire.

    Elle avait d’ailleurs prévenu avant l’arrêt défavorable du tribunal qu’elle comptait émigrer en Nouvelle-Zélande, où elle peut réclamer la nationalité, au cas où les juges l’empêchent de réaliser son rêve.

    Vendredi, la jeune fille n’a pas pu réagir à la décision de justice, étant partie selon son avocat faire un tour en mer.

    1. Merci! Il ne faut pas oublier que, très souvent, l’autorité de l’État est encore pire.

      Ceci dit, j’espère que la jeune fille est réellement en accord avec ça.

  6. Internationaliste

    Pour ma part je suis en faveur de la procréation car il faut qu’il y ait de la relève dans le milieu gai, si je ne veux pas me retrouver en pénurie d’amants et d’aventures savoureuses. Un beau petit Français Tremblay ou David Gendron junior ne me déplairait pas du tout!

    1. C’est le meilleur argument contre ma pensée jusqu’à présent! 😉

      Ceci dit, nous pourrions très bien favoriser l’arrivée d’étrangers gais (ou des enfants dans l’entourage de ceux-ci) opprimés dans d’autres pays.

      1. internationaliste

        C’est pas fou comme idée, surtout que j’ai un faible pour les Arabes!

        1. Eh bien voilà!

          J’ai surtout un faible pour les femmes artistes (non-scientifiques) ou les femmes de race noire! 😉

    2. Je crois que Frankie boy te manque réellement pour dire de telles âneries ;)!!

      1. Internationaliste

        Tu peux pas savoir comment!

  7. Tant que l’extinctionnisme demeure un choix personnel, je ne vois pas quel est le problème des étatistes à vouloir FORCER les gens à avoir des enfants sous prétexte que la nation québecoise pure laine fout le camp dans le champ gauche.

    Comme disait la toune des Respectables, le monde serait tellement mieux si tout le monde SE MÊLAIENT de LEURS AFFAIRES PERSONNELLES!!!

    1. Peut-être pas de là à nous forcer mais…

  8. internationaliste

    Maintenant David et Renart cessez votre combat, faites l’amour et non la guerre!

    1. Pas au moins de lui faire l’amour mais ça va! 😉

      1. Il y a des lustres que vous avez enterrer la hache de guerre pour plutôt fumer votre hasch dans le calumet de la paix.

        Envoyez Renart et David qu’on en prenne une bonne poffe.

        Et comme dirait Obama: Wee weed up!!

        http://tymmachine.blogspot.com/2009/09/photo-montage-interessant-du-site.html

%d blogueurs aiment cette page :