Hétérosexisme et homophobie

Étant donné la discussion animée qui a suivi ceci, je vous parlerai encore de l’homophobie dans ce billet.

Du point de vue personnel, il me semble que j’ai une attirance sexuelle exclusive envers les femmes (à bien y penser, je préférerais baiser avec certains hommes plutôt qu’avec Céline Crions: tout est relatif! 😉 ). De plus, même si ça déplait à certaines dames que je connais quand je dis ça, j’ai une préférence pour les femmes rondes. Et ce n’est pas seulement parce que je suis rond moi-même. En effet, contrairement à ce que la propagande fémi-favoritiste prétend, plusieurs hommes minces préfèrent les femmes rondes et plusieurs femmes rondes, même parmi celles qui se plaignent de leur soi-disant laideur parce qu’elles se trouvent grosses, préfèrent les hommes minces. De mon côté, j’ai toujours préféré les femmes rondes, même quand j’étais plus mince au secondaire!

Pourquoi en est-il ainsi? Aucune idée! Consciemment, il n’y a aucune raison idéologique ou sociale qui explique ça. Peut-être que inconsciemment, il en est autrement, mais ça n’a aucune importance que je réponde à cette question. Est-ce que je demande aux femmes rondes qui préfèrent les hommes minces malgré qu’elles se trouvent trop grosses de m’expliquer pourquoi elles ont cette préférence? Non, et c’est très bien comme ça: les femmes rondes ont elles aussi le droit d’avoir cette préférence! Alors ne me demandez pas de vous expliquer mes préférences sexuelles non plus, je ne sais pas pourquoi!

Finalement, je me fiche complètement des préférences sexuelles des autres (en fait, il n’y a rien de plus excitant pour moi que de regarder deux femmes rondes en train de baiser, même si elles se disent lesbiennes et/ou qu’elles me trouvent répugnant!) et je ne demanderai surtout pas à l’État ou à une Église d’intervenir pour castrer psychologiquement les gens qui n’ont pas les mêmes préférences sexuelles que moi. Les préférences sexuelles ne regardent que les individus eux-mêmes: ce n’est pas de mes crisses d’affaires!

D’un point de vue étatiste, en ce qui concerne les droits des hétérosexuels, gais, lesbiennes, bisexuels, transgenres, hermaphrodites, etc., j’estime que les gens doivent tous avoir les mêmes droits. Alors, tant que cette merde qu’est le mariage étatique existera, les homosexuels devraient avoir le droit de se marier et même de fonder une famille. Me suis-je bien fait comprendre? Fin de la discussion sur ce sujet, je dénonce avec véhémence l’homophobie!

Par contre, malgré toutes les bonnes intentions des militants étatistes pour les droits des homosexuels, ceux-ci, de la même façon que les fémi-favoritistes, ne s’attaquent pas à la racine du problème qu’est l’homophobie, i.e. ils ne combattent pas l’hétérosexisme, qui est lui aussi un dogme patriarcal qui est à l’origine du problème du machisme. Homophobie et machisme, même combat! Et tant que l’hétérosexisme tiendra office de vérité absolue, le machisme et l’homophobie vont demeurer omniprésents.

Je présente une définition de l’hétérosexisme. Voici comme on le définit dans Wikipédia:

L’Hétérosexisme dénote à la fois la supposition voulant que tous les gens soient hétérosexuels et la croyance que les personnes hétérosexuelles sont par leur nature supérieures aux personnes homosexuelles et bisexuelles. L’hétérosexisme indique aussi la discrimination et les préjugés qui favorisent les personnes hétérosexuelles plutôt que les gais, lesbiennes, et bisexuels. En tant que tendance à l’égard des personnes hétérosexuelles et à l’hétérosexualité, l’hétérosexisme se trouve « implanté dans et particulier aux importantes institutions sociales, culturelles et économiques de notre société. »[1]

Ainsi, l’hétérosexisme englobe les croyances et attitudes à la base de cette préférence. Les personnes hétérosexuelles n’ont pas l’apanage de l’hétérosexisme. Les gens de toute orientation sexuelle, y compris les gais, les lesbiennes et les bisexuels, ont une capacité à posséder des convictions hétérosexistes, lesquelles sont issues de la notion culturelle essentialiste voulant que la masculinité (le mâle) et la féminité (la femelle) se complètent.

Comme vous venez de le lire, l’hétérosexisme englobe les croyances et les attitudes à la base de cette préférence. Par conséquent, afin d’être réellement efficace à long terme, la lutte pour les droits des gais, tout comme la lutte féministe, doit s’accompagner d’une remise en question, mais non pas par une répression étatique, des institutions, des croyances et des attitudes patriarcales hétérosexistes: religion, famille nucléaire, monogamie, possessivité amoureuse, fidélité obligée, romantisme, galanterie, couple, mariage, union de fait, capitalisme (au sens classique étatiste), militarisme, répression policière, salariat, carriérisme, corporation, code vestimentaire, mode (même si ce sont surtout les femmes qui y ont recours, mais pour plaire aux hommes), étiquette, répression sexuelle, politique (au sens étatiste), etc.

À long terme, si les militants pour les droits des gais et les militants féministes ne remettent pas en question l’hétérosexisme, ils seront condamnés à l’ostracisation hétérosexiste, et le machisme et l’homophobie demeureront omniprésents, malgré les gains positifs obtenus.

Publicités

29 Réponses

  1. Moi je trouve qu’il y a trop de caractères gras dans ton texte 😛

    1. Ouf! Je m’attendais à bien pire que ça comme critique de ta part! 😉

      Mais j’accepte cette critique et j’en prend note. C’est vrai qu’il y en a trop.

      1. Pour une fois que je n’avais que la forme à critiquer 😉

      2. Ne te gêne pas pour critiquer le fond quand tu veux!

        Mais je m’attendais de ta part à une autre critique sur la forme ici.

  2. En effet, je suis surtout d’accord avec tes deux derniers paragraphes! Sans opposition au système qui génère l’hétéronomie, les gais ne font que gagner le « droit » d’être des esclaves du système comme tout le monde, le « choix » de se forcer à être conforme au devoir social. Ceci n’est pas du tout un droit ou un « libre choix » mais en fait un vice!

    1. Tu résumes bien le plus important!

  3. très intéressant!

    J’aime beaucoup comment tu rallies la contrainte patriarcale à l’hétérosexualité à l’hétérosexisme, c’est un super bon point!

    « Par contre, malgré toutes les bonnes intentions des militants étatistes pour les droits des homosexuels, ceux-ci, de la même façon que les fémi-favoritistes, ne s’attaquent pas à la racine du problème qu’est l’homophobie, i.e. ils ne combattent pas l’hétérosexisme, qui est lui aussi un dogme patriarcal qui est à l’origine du problème du machisme.  »
    C’est en effet un problème central, tant au plan des mouvements LGBT et féministes institutionels. Je serais portée à dire que c’est une idée initiale (militer auprès des institutions existante pour revendiquer une égalité ou équité) qui était initialement pertinente, mais que par force d’inertie, l’évolution de ces mouvements n’a pas eu lieu (les mouvements institutionnels, pas forcément les radicaux 😉 )… Qu’en penses-tu?

    1. Merci! 🙂

      « Je serais portée à dire que c’est une idée initiale (militer auprès des institutions existante pour revendiquer une égalité ou équité) qui était initialement pertinente, mais que par force d’inertie, l’évolution de ces mouvements n’a pas eu lieu (les mouvements institutionnels, pas forcément les radicaux 😉 )… Qu’en penses-tu? »

      Je suis d’accord avec ton analyse. Mais là, ça commence à déraper joliment et c’est en train d’aller à l’encontre du but initial, ce qui est encore plus vrai concernant les mouvements féministes.

  4. internationaliste

    Je suis d’accord avec toi David et j’aime bien la mise au point que tu as fait sur la question des droits. Moi aussi je remets en question l’hétéronorme et l’hétérosexisme. Mon point était simplement qu’il ne faut pas négliger les luttes concrètes pour l’égalité en attendant de changer de fond en comble la société et ses règles. Je pense que nous sommes davantage d’accord que ce que la polémique sur le billet précédent l’a laissé croire et ça vaut aussi pour François Tremblay.

    1. Voilà, je crois bien qu’on s’entend alors! 🙂

  5. Ouais, bon… d’accord.

  6. internationaliste

    Il ne manque plus que mon cher Frankie!

  7. Je ne manque pas, je suis ici quoi.

    1. internationaliste

      Je parlais de notre ami très chrétien qui me traite de pervers. Disons qu’il n’a pas vraiment tort!

      1. hahahaha! 😉

        Il ne manque plus rien que lui! 😉

        François, tu n’as rien à voir avec ce Frankie.

  8. Julien Royal

    Tiens, j’ai déjà écris dans presse-toi à gauche sur l’hétérosexisme:

    http://www.pressegauche.org/spip.php?article3523

    Malheureusement, le webmestre a effacé mes notes en bas de page par inadvertance… tout était sourcé.

    J’ai la version originale en .pdf pour les intéressés.

    1. Merci Julien! Je vais lire ça!

    1. C’est un plaisir! 🙂

  9. Moi j’aime surtout la première acception; on dirait que je n’entends pas souvent des hommes dire qu’ils préfèrent les femmes rondes (ça redore mon estime).

    Du reste, ben oui, c’est tout le paradigme culturel qu’il y a à changer, rien à redire.

    1. Bienvenue ici Angélique! Merci! 🙂

      « on dirait que je n’entends pas souvent des hommes dire qu’ils préfèrent les femmes rondes (ça redore mon estime). »

      Tant mieux si j’ai pu faire ça! Ça me fait de la peine quand une femme s’auto-dénigre par rapport à son poids, surtout quand elle est jolie! 😦

      Mais en passant, le problème est le même pour les hommes!

  10. Pour ma part, je dirais que j’aime bien toutes sortes de formes. Ma préférence esthétique n’est pas vraiment liée au poids.

    1. En fait, je parle de préférences, pas d’exclusivité. Une femme mince et intelligente pourra faire l’affaire mais les rondes, il n’y a rien pour battre ça!

      En fait, pour moi, l’intelligence et le sens critique (encore plus!) sont très séduisants chez une femme.

      1. Oui mais j’est bien dit « esthétique. » ;P

      2. Bien sûr! Mais au niveau strictement esthétique, je préfère les rondes.

  11. Dans le cas de capitalisme, militarisme, répression policière, salariat, carriérisme et corporation, je ne vois pas le lien. Il me semble que ces choses pourraient exister même si l’humain était une espèce non-sexuée!

  12. Théoriquement oui, mais dans les faits, toutes ces composantes sont contrôlées par des hommes au dépens des femmes présentement. À mon avis, il faut donc aussi que les mouvements féministes et pour les droits des gais remettent en question ces choses pour que leur cause progresse.

    Mais je conviens avec vous que ce sont les points les moins importants dans ma liste!

  13. […] Gendron emmenait une question intéressante: peut-être que la lutte pour les droits des homosexuels est mal placée. Peut-être que c’est l’hétérosexisme (idée d’une supériorité des hétéros […]

  14. Merci pour la plogue! 🙂

%d blogueurs aiment cette page :