L’idiotie crasse des propriétaires de logements et des administrateurs de condos caninophobes

Chaque été, de nombreux chiens sont abandonnés ou euthanasiés lors des déménagements estivaux. Les intégristes animalistes et autres environnementeurs de pacotille condamnent souvent les méchants locataires possédant un chien et ils ont raison jusqu’à un certain point.

Cependant, ils commettent la grossière erreur de négliger la responsabilité et l’idiotie crasse de nombreux propriétaires d’immeubles à logements, ainsi que  celles de nombreux administrateurs de condos qui préfèrent une famille monoparentale avec un mauvais dossier de crédit, plutôt qu’un couple de retraités avec un bon dossier de crédit, mais possédant un chien! Selon ma propre expérience, ces crétins de première classe sont les principaux responsables de ce problème (et aussi l’État qui crée une rareté articifielle de l’offre de logements). Ce sont eux qu’il faudrait dénoncer d’abord et avant tout!

Je peux comprendre que certains chiens puissent déranger certains locataires et que certains propriétaires ne veulent pas de chiens dans leur immeuble. Dans un marché libre, il est normal que ce genre d’immeubles sans chien soit disponible. Mais de là à ce qu’au moins 95% d’entre eux agissent en cave de cette façon, ça pue le cartel et l’ignorance crasse caninophobe!

Mais attention, je ne demanderai jamais au gouvernemaman d’intervenir dans ce dossier. De toute façon, l’État a des choses plus utiles à faire, comme d’envahir militairement des territoires étrangers et de sauver Chrysler! J’incite plutôt les proprétaires de chiens à créer un regroupement de possesseurs de chiens en recherche de condos ou d’appartements. Je crois qu’il s’agit d’un besoin criant et je suis prêt à appuyer ce regroupement volontaire.

Voyez-vous le genre de dérapage que peut causer le sacro-saint droit de propriété, un droit protégé par l’État en passant? Et en ce qui concerne les propriétaires d’immeubles à logements qui agissent en idiot, même si je n’appuie pas le vandalisme des logements par des locataires crasseux (je considère ça comme de la violence injustifiée), je leur souhaite ces crétins méritent de se faire endommager leurs logements, même si je ne leur souhaite pas. Qu’ils paient le prix de leur incurie et qu’ils cessent de brailler dans les lignes ouvertes de la radio-poubelle et de se plaindre que le gouvernemaman « ne les protègent pas assez »! Qu’ils cessent de pleurnicher et qu’ils assument leur responsabilité!

Ça vous apprendra à préférer des locataires avec un mauvais dossier de crédit et à être complices de l’abandon de nombreux chiens!

Sales cons!

Publicités

16 Réponses

  1. Est-ce que c’est dans l’ordre du « fait vécu »?

    1. Fait vécu dans l’entourage mais le dossier s’est bien terminé! 🙂

  2. Et que dire des pays comme l’Egypte et l’Espagne qui génocident chacun au dessus de 200 000 cochons en utilisant le prétexte fallacieux de la grippe porcine.

    Il n’y a pas juste les animaux domestiques qui sont victimes de cruauté sans limite de l’humanité, il y a aussi les animaux destinés à la consommation humaine.

    Un véritable holocoste sur un plat. (cette campagne de groupes végétariens, ce que je ne suis pas, a suscité des commentaires négatifs de la part d’ADL qui les ont accusé, à tort à mon humble avis, d’antisémitisme).

    1. Je savais pour l’Égypte mais pas pour l’Espagne. Ça dérape!

  3. « Ça vous apprendra à préférer des locataires avec un mauvais dossier de crédit et à être complices de l’abandon de nombreux chiens! »

    Il y en a par contre qui ont les deux: ce sont des fly by night de Bougons mauvais payeurs et en plus, ils ont un chien qui souvent est maltraité comme dans le cas de mon voisin.

    1. Je ne parlais pas de ceux-là, mais tu as raison.

  4. « Les intégristes animalistes et autres environnementeurs de pacotille condamnent souvent les méchants locataires possédant un chien et ils ont raison jusqu’à un certain point. »

    J’en fait partie.

    J’ai deux chats (ce ne sont pas des chiens mais ça revient un peu au même) et quand on recherchait un appartement, on ne prenait même pas la peine de visiter ceux qui n’acceptaient pas les animaux. Faut vraiment être sans-dessein pour faire tuer son animal parce que le futur proprio ne les accepte pas. Qu’ils se trouvent un autre logement!

    Ensuite, pour les condos qui sont bien isolés, je ne vois pas pourquoi on refuserait les petits chiens. Mais en appartement, je peux comprendre (sauf peut-être pour les demi sous-sols). Un chien laissé tout seul dans un appartement mal isolé, ça peut vraiment être dérangeant. Et puis il me semble qu’un chien dans un appartement, c’est loin d’être idéal à moins qu’il soit tout petit et que l’appartement soit au demi sous-sol ou au rez-de-chaussée.

    Bref, quand on est locataire, il y a bien des choses qu’on ne peut pas faire. La liberté totale, on l’a quand on est propriétaire et encore là, on ne décide pas toujours des voisins qu’on a.

    N’empêche, j’ai très hâte d’être propriétaire. J’en ai assez de dealer avec des voisins caves qui écoutent de la musique à tue-tête, qui chantent mal par dessus le marché et qui jouent à des jeux de tirs en pleine nuit avec le volume au maximum.

    (Excuse mon débordement.)

    1. « J’ai deux chats (ce ne sont pas des chiens mais ça revient un peu au même) et quand on recherchait un appartement, on ne prenait même pas la peine de visiter ceux qui n’acceptaient pas les animaux. »

      L’intolérance est moins pire pour les chats, avec raison tout de même! Et je ne nie pas la responsabilité des possesseurs de chiens.

      « Faut vraiment être sans-dessein pour faire tuer son animal parce que le futur proprio ne les accepte pas. Qu’ils se trouvent un autre logement! »

      Sauf qu’à Culbec City, vous êtes mieux d’avoir un dossier de crédit en béton sinon, oubliez-ça! Mais c’est tellement mieux que Montreal, hein? 😉

      « Ensuite, pour les condos qui sont bien isolés, je ne vois pas pourquoi on refuserait les petits chiens. »

      À Culbec City, 95% de ces condos refusent systématiquement les chiens. Ils sont plus tolérants (pas génial mais moins pire) à Montreal. Mais je dois délirer, Culbec City est tellement mieux que Montreal! 😉

      « Un chien laissé tout seul dans un appartement mal isolé, ça peut vraiment être dérangeant. »

      Dans mon cas personnel, le couple de retraités garde un oeil systématique sur son chien. Mieux vaut ça que trois enfants seuls pendant que les parents s’empiffrent au resto!

      « (Excuse mon débordement.) »

      Y a rien là! C’est plutôt moi qui devrait m’excuser pour le mien, en fait!

      Mais au moins, le dossier s’est bien terminé! 🙂

      1. Bon, au moins!

        Et pour ce qui est de Québec qui serait meilleure que Montréal… eh bien, j’en doute! 😛

  5. @Noisette

    Pourtant, c’est ce que les médias en quête de crises prétendent de plus en plus!

    Mais bon, je sais que c’est de la merde!

  6. @Noisette sociale,

    « Mais en appartement, je peux comprendre (sauf peut-être pour les demi sous-sols). Un chien laissé tout seul dans un appartement mal isolé, ça peut vraiment être dérangeant »

    J’en sais quelque chose, mon cave de voisin a laissé son chien dehors toute l’hiver. Il pouvait hurler une bonne partie de la nuit, c’était capotant, j’étais sur le bord d’aller l’étrangler (le voisin ou le chien au choix). On l’a averti souvent. De plus, le clown triste prenait un malain plaisir à martyriser son chien.

    Le pire, c’est que d’autres voisins se sont plaints à la SPCA et le type a eu une amende je crois. Le cave a mis la faute sur le dos de moi et ma conjointe alors que c’est même pas nous qui a appelé la SPCA. Il nous gueulait après comme du poisson pourri. Quel connard d’attardé mental.

    Bref, je dérape également…je vais m’arrêter car ça peut dégénérer. Bref, worse neighbour EVER!!!

    1. @ Tym Machine : Arrrrrgggggh, c’est pas vrai! J’étais pompée à lire ton commentaire, probablement autant que toi pendant que tu l’écrivais… Incroyable combien les gens ont pas d’allure parfois. 😦 Ça me désole.

      1. En tout cas, le type a un droit acquis ça l’air contrairement à l’autre voisin d’en bas qui s’en est dégoté sans la permission du proprio mais bon, cette gang de bs ne peut jamais être dans le tort.

        Son gros chien en liberté chie partout sur le terrain, super intéressant. Une chance que nous ne l’utilisons pas le terrain qui appartient totalement à cette bande d’enfoirés qui se pensent chez eux, gang d’hostie de bs de christ.

    2. Quelle horreur! Évidemment, je compatis avec vous. C’est terrible! Et ça pénalise les potentiels bons locataires ayant un chien. Probablement qu’il avait un mauvais dossier de crédit.

      Par contre, je pourrais trouver des anecdotes semblables avec des familles de trois enfants.

  7. J’en conviens David à l’exception près que même si la famille est une gang de sale crottés bordelique, il reste que j’ose espérer que les enfants aillent chier ailleurs que sur le terrain ;).

%d blogueurs aiment cette page :