Le problème pour les séparatistes, c’est que le PCul est trop nationaleux, justement!

Dans son dernier billet concernant Mario Ducon (bon débarras!), Joseph Facal dit une énormité. Lisez bien les caractères gras surtout, parce que le reste n’est pas si mal.

Nous aurons maintenant le choix entre un PLQ plus canadien que québécois, et un PQ qui, jusqu’à preuve du contraire, a vingt ans de retard sur les sociaux-démocrates européens et dont le souverainisme lui fait croire que cela le dispense d’être nationaliste.

Mais le problème pour les séparatistes, mon cher Joseph, est justement que le PCul et les autres partis soi-disant séparatistes comme Québec Solidaire sont beaucoup trop nationaleux. Nationalisme qui fait très peur aux non-convaincus, malgré (ou plutôt grâce à!) la puissance du nationalisme canadian, et qui entre en contradiction flagrante avec une excellente déclaration de Joseph Facal lui-même:

Les leaders souverainistes ne sont pas jugés selon les mêmes critères que les autres politiciens. La barre est plus haute pour eux parce que l’objectif qu’ils proposent est plus ambitieux et, donc, le niveau de confiance qu’ils doivent mériter est plus élevé.

Ça fait presque 50 ans que le mouvement séparatiste existe officiellement au Québec, et même si des progrès significatifs ont été enregistrés par les séparatistes, l’appui à ce projet stagne depuis la défaite référendaire de 1995, en raison du nationalisme délirant de ses zélateurs politiques. Toujours la même crisse de recette nationaleuse étatiste depuis tout ce temps! Ce nationalisme est tellement délirant que l’ADQ fut porté dans l’Opposition Officielle grâce au vote des séparatistes les moins nationaleux. Ces mêmes séparatistes, déçus par l’étatisme ridicule de drouate de l’ADQ (et son recours au nationalisme à la sauce duplessiste), n’ont en général tout simplement pas voté lors des dernières élections, permettant au PCul de prendre la place de l’ADQ en tant qu’Opposition Officielle par défaut…et aidant Jean De La Charogne à obtenir un mandat majoritaire! 😦

Comme le disait si bien Martin Masse (malgré que les libertariens et les anarchistes se tirent dans le pied en n’appuyant pas la séparation du Québec) cette semaine:

Si nos séparatistes défendaient vraiment la liberté au lieu de lutter uniquement pour mettre la main sur tous les «leviers étatiques» leur permettant d’imposer plus de tyrannie nationaliste et socialiste au Québec, on serait peut-être plus tenté de les appuyer.

Ne serait-il pas le temps de changer votre putain de recette nationaleuse violente et perdante, mes chers camarades séparatistes? En 2014, la séparation du Québec est encore possible si on réoriente le discours…

Publicités

36 Réponses

  1. « l’ADQ fut porté dans l’Opposition Officielle grâce au vote des séparatistes les moins nationaleux. »

    Il y avait également (malheureusement) les nationalistes moins séparatistes (lire accomodements déraisonnables).

    « En 2014, la séparation du Québec est encore possible si on réoriente le discours… »

    La dernière fois c’était 2009…Je crois que vous devriez éviter de mettre des échéanciers, rappelez-vous les petites actions avant les gros coups d’éclat.

    Mais bon, vous en ferez bien ce que vous voulez.

    Si le nationalisme meure avec la dilution complète totale et entière de sa « nation », le séparatisme territorial lui peut survivre des millénaires….

  2. Je n’ai pas lu tout le billet mais on dirait que Joseph Fécal (il y a belle lurette que je ne lis plus ses torchons nationaleux) semble insinuer une mort prochaine de l’ADQ.

    L’ADQ c’est comme le PQ, ils sont à leur plus fort lorsqu’ils sont par terre et qu’ils n’ont rien à perdre. Ce parti a 9 vies et même plus.

    L’erreur à ne pas faire est de compter l’ADQ pour mort. Car qu’on les trouve trop droite étatistes ou non, il y aura toujours de la place pour un certain conservatisme fiscal au Québec.

  3. « Ça fait presque 50 ans que le mouvement séparatiste existe officiellement au Québec, et même si des progrès significatifs ont été enregistrés par les séparatistes »

    Il reste qu’historiquement parlant, c’est malheureux mais c’est bel et bien le nationalisme canadien français qui a mené au maitre chez nous bien avant l’avénement du RIN et du PQ.

    Le terme québecois a peut-être cela de positif si on le prend du côté évacuation du nationalisme canadien français qui a obnubilé la nation canadienne française depuis trop longtemps maintenant.

    Sauf que si on ne fait que remplacer le mot et qu’on garde le nationalisme revanchard, on ne fait que de la sémantique sans rien changer. Le changement de terminologie doit vraiment dire quelque chose, marquer un réel changement difficile à faire, les vieilles habitudes revenant toujours au galop.

  4. « Dans son dernier billet concernant Mario Ducon (bon débarras!) »

    Je vais vous surprendre peut-être. Je suis tout à fait d’accord avec cela. L’ADQ avait besoin de changement de leadership et il était grand temps.

    Je souhaite le même bonheur et le même vent de fraicheur au Bloc qui devra tôt ou tard se débarasser de Gilles Duceppe.

  5. internationaliste

    Le PQ trop nationaleux? Sûrement pas avec discours bilinguiste de Pauline Marois et son équipe. Je ne pense pas David qu’en renonçant à notre identité nationale et à nos racines que ça fera avancer la cause indépendantiste.

  6. Si vous avez à coeur la langue de Molière, pouvez-vous faire circuler dans votre milieu!
    Merci à l’avance!

    CENTRE-VILLE DE MONTREAL
    ====================================
    Une anglicisation fulgurante en photos et vidéos
    Déjà un millier d’infractions possibles à la loi 101!

    http://www.imperatif-francais.org/bienvenu/articles/2008/montreal-anglais.html

  7. « Nationalisme qui fait très peur aux non-convaincus, malgré (ou plutôt grâce à!) la puissance du nationalisme canadian »

    Théorie intéressante ici, qu’est-ce qui est venu en premier, la poule ou l’oeuf.

    Et qui est le plus coupable, celui qui frappe le premier ou celui qui continue?

    Une chose demeure sûre cependant et vous l’avez bien cerné, le nationalisme atise le nationalisme.

    Comme je disais, je crois que le séparatisme a une chance de sortir vainqueur du débat. Reste cependant que le but d’une élection n’est malheureusement pas d’avoir raison mais de gagner l’élection. Certains vont même jusqu’à reprocher à certains d’être trop « honnête » dans leur démarche.

    Par contre, je ne crois pas nécessairement que le séparatisme à la sauce nationaliste est nécessairement vouée à l’échec et même démocratiquement en autant de considérer sérieusement, rationnellement et sincèrement, la partition. Une offre de partition qui pourrait faire la promotion de la sincèrité de la démarche des indépendantistes nationaleux.

    Pour ce qui est de comme le proposait Bourgault de baser la réalisation d’un pays sur l’élection d’un parti, à moins de croire sérieusement aux chances du parti indépendantiste, les carottes sont cuites en ce domaine. Je ne crois pas à la légitimité d’une telle démarche à moins d’un coup d’état mais à ce moment les perpétreurs auraient à vivre avec les conséquences d’un tel coup d’état.

  8. Désolé monsieur Thompson (il faut que le gouvernemaman change votre maudit nom anglophone! 😉 ), votre commentaire s’est retrouvé par erreur dans mes spams et je viens de l’approuver.

    Mais ne vous en faites pas, je ne vais pas prétendre qu’il s’agit d’une menace terroriste de votre part.

    Merci pour le lien, je vais lire ça plus tard.

    Pour les autres, je vais répondre aujourd’hui.

  9. internationaliste

    La partition du Québec vise à empêcher l’indépendance de notre pays. Comme si on pouvait détacher l’ouest de Montréal du reste du Québec. Si les anglophones ne veulent pas vivre dans un Québec indépendant qu’ils s’en aillent. Je n’ai rien contre eux mais ils devront accepter de vivre dans notre pays ou partir point à la ligne.

  10. @Tym Machine

    « Il y avait également (malheureusement) les nationalistes moins séparatistes (lire accomodements déraisonnables). »

    En effet, mais ceux-ci ont continué de voter ADQ.

    « La dernière fois c’était 2009…Je crois que vous devriez éviter de mettre des échéanciers, rappelez-vous les petites actions avant les gros coups d’éclat. »

    Bon point, mais ce n’est pas un échéancier solide ni une question de vie ou de mort. Si ça ne marche pas en 2014, on tentera 2019, etc.

    « Si le nationalisme meure avec la dilution complète totale et entière de sa “nation”, le séparatisme territorial lui peut survivre des millénaires… »

    En effet! Il faudra continuer à se battre pour la libre circulation des personnes, là où le PCul ne m’a pas encore rassuré.

    « L’erreur à ne pas faire est de compter l’ADQ pour mort. »

    Je ne crois pas que l’ADCul est mort mais il devra trouver un chef charismatique en dehors de l’orthodoxie étatiste conservatrice de la région de Culbec (il faut reconnaître cette qualité à Mario Ducon). Et comme Gendron semble hésitant…

    Par contre, l’ADQ n’a pas encore pris le pouvoir après tout ce temps, alors que ça n’avait pris que 8 ans au PCul…

    « Il reste qu’historiquement parlant, c’est malheureux mais c’est bel et bien le nationalisme canadien français qui a mené au maitre chez nous bien avant l’avénement du RIN et du PQ. »

    Sans aucun doute.

    « Le changement de terminologie doit vraiment dire quelque chose, marquer un réel changement difficile à faire, les vieilles habitudes revenant toujours au galop. »

    En effet!

    « Je vais vous surprendre peut-être. Je suis tout à fait d’accord avec cela. L’ADQ avait besoin de changement de leadership et il était grand temps. »

    En effet!

    « Je souhaite le même bonheur et le même vent de fraicheur au Bloc qui devra tôt ou tard se débarasser de Gilles Duceppe. »

    Bien sûr, mais pas tout de suite, étant donné que le dernier résultat électoral était assez bien dans les circonstances.

    « Et qui est le plus coupable, celui qui frappe le premier ou celui qui continue? »

    Blanc bonnet, bonnet blanc.

    « Une chose demeure sûre cependant et vous l’avez bien cerné, le nationalisme attise le nationalisme. »

    En effet!

    « je ne crois pas nécessairement que le séparatisme à la sauce nationaliste est nécessairement vouée à l’échec et même démocratiquement en autant de considérer sérieusement, rationnellement et sincèrement, la partition. Une offre de partition qui pourrait faire la promotion de la sincèrité de la démarche des indépendantistes nationaleux. »

    Je crois surtout qu’il faut réduire la dose d’étatisme et s’attarder sur le pourquoi plutôt que le comment. En ce qui concerne la partition, voir ma réponse à Internationaliste.

    En ce qui concerne l’élection référendaire: à moins d’avoir la majorité des voix et des inscrits, je ne vois pas comment ça peut être réalisable.

    @Internationaliste

    « Sûrement pas avec discours bilinguiste de Pauline Marois et son équipe. »

    Ce n’est pas la plus géniale des idées mais elle est beaucoup moins bilinguiste que les 3 autres partis. J’attends toujours l’abolition de la partie affichage de la loi 101…

    « Je ne pense pas David qu’en renonçant à notre identité nationale et à nos racines que ça fera avancer la cause indépendantiste. »

    On peut très bien souligner l’identité nationale et les racines, pour expliquer pourquoi il est dans notre intérêt de se séparer sans avoir recours à un étatisme tentaculaire et obèse!

    « La partition du Québec vise à empêcher l’indépendance de notre pays. »

    Oui, quand on l’évoque tout de suite, ce qui est prématuré.

    Par contre, quand la séparation du Québec sera réalisée, il faudra faire une place aux non-francophones. Et sur ce point, la partition, après la séparation, n’est pas si idiote si les nationaleux ne mettent de l’eau dans leur vin.

    Dans un Québec séparé, les anarchistes se batteront pour que les pouvoirs soient décentralisés, à tout le moins. Et sur ce point, le PCul ne m’a pas encore rassuré.

    Heureux de constater tout de même que tu es de plus en plus sympathique au projet séparatiste! 🙂

  11. Internationaliste

    En effet je suis totalement sympathique au projet indépendantiste. J’ai eu une période désillusionnée mais j’ai vite compris que ce projet est trop important pour abandonner la partie et laisser les fédéralistes triompher.

  12. Très bien! 🙂

    Il est normal d’être désilusionné par le PCul mais il faut aller au delà des partis politiques!

  13. « Tyrannie nationaliste et socialiste au Québec »… Décidément, ce Martin Masse a un bon sens de l’humour. Dommage qu’il ait été absent lors des cours de politique 101! 😛

    À part de ça, je crois que Facal met en trop grande estime les soi-disant sociaux-démocrates européens. Plusieurs ont renié leurs idéaux et sont maintenant très à droite, surtout le parti travailliste sous Tony Blair.

  14. @Louis

    Socialiste est peut-être un peu fort (quoique l’étatisme péquiste est trop gros en effet) mais « nationaliste » me semble correct. Le PCul a des tendances trop nationalistes qui ont tendance à nuire à la vente du projet séparatiste.

    Par contre, il ne faut pas oublier le nationalisme canadian, qui a tendance à être trop banalisé!

    « je crois que Facal met en trop grande estime les soi-disant sociaux-démocrates européens. Plusieurs ont renié leurs idéaux et sont maintenant très à droite, surtout le parti travailliste sous Tony Blair. »

    Bon point! Mais faut dire que Facal lui-même est de centre-droit, alors…

  15. Monsieur Thompson.

    Au lieu d’exiger que le gouvernemaman FÉDÉRALEUX de la charogne soi-disant libérale réglemente encore plus l’affichage, ce qui n’est pas dans son intérêt et ce qui constitue une loi trop coercitive (la partie affichage de la loi 101), pourquoi ne demandez-vous pas aux gens de boycotter ces établissements ou d’exiger du commerçant de se faire servir en français? Vous verrez que ces commerçants changeraient rapidement leur fusil d’épaule, surtout au centre-ville!

    Au Québec, je n’achète jamais chez des commerçants qui s’affichent en anglais ou qui refusent de me servir en français. Voilà un pouvoir important que détient le client!

    De plus, dans un Québec séparé, une loi comme la loi 101 ne serait surtout pas nécessaire pour assurer l’avenir du français au Québec.

  16. @AP,

    « monsieur Thompson (il faut que le gouvernemaman change votre maudit nom anglophone! »

    C’est quoi ce racisme anti-anglais du sarcasme de votre part? 😉

  17. @AP,

    « Par contre, il ne faut pas oublier le nationalisme canadian, qui a tendance à être trop banalisé! »

    Le nationalisme canadien est peut-être banalisé parce qu’il est plus pernicieux et sournois au Québec, moi-même j’en suis affecté sans vraiment m’en rendre compte mais dichotomie de nationalisme canadien versus nationalisme québecois oblige, il semble qu’on ne nous laisse pas le choix même si on aimerait mieux ne pas prendre position. Mais enfin, je parle pour moi.

    En effet, à quand remonte la dernière manif où le drapeau canadien uniquement était peinturé bord en bord. Peut-être la fête du Canada mais disons qu’au Québec, ça n’a pas l’ampleur de la St-Jean Baptiste. C’est plus dans le ROC que la fête du Canada pogne gros et encore…dans quelques villes à peine. Ottawa…Toronto peut-être. Dans les autres villes, on va se coucher à 11heures pm. Je le sais pour avoir vécu une fête du Canada à Calgary. Vraiment très moche comme célébration.

    Bref, le message aux séparatistes est simple. Le nationalisme, c’est comme une religion, les mêmes ingrédients. On ne dit pas aux gens de ne pas être nationalistes mais bien de réussir à séparer le séparatisme du nationalisme et de s’unir derrière une cause commune, le séparatisme et garder sa religion pour chez soi. Plus facile à dire qu’à faire, j’en conviens.

  18. @Tym Machine

    « C’est quoi ce racisme anti-anglais du sarcasme de votre part? »

    Ben quoi, si le gouvernemaman doit interdir les affiches en anglais, il devrait interdir les noms en anglais! 😉

    « il semble qu’on ne nous laisse pas le choix même si on aimerait mieux ne pas prendre position. »

    Malheureusement!

    « En effet, à quand remonte la dernière manif où le drapeau canadien uniquement était peinturé bord en bord. Peut-être la fête du Canada mais disons qu’au Québec, ça n’a pas l’ampleur de la St-Jean Baptiste. »

    Très paradoxal en effet. Stratégie politique pour ne pas réveiller les séparatistes.

    « Le nationalisme, c’est comme une religion, les mêmes ingrédients. On ne dit pas aux gens de ne pas être nationalistes mais bien de réussir à séparer le séparatisme du nationalisme et de s’unir derrière une cause commune, le séparatisme et garder sa religion pour chez soi. Plus facile à dire qu’à faire, j’en conviens. »

    Bien dit!

  19. J’aimerai avoir une definition du mot nationalisme avant de commencer le debat. Juste pour qu’on parle bien de la meme chose. Enfin je vous dis ca en tant que souverainiste pur et dur, mais pas du tout nationaliste (dans ma definition)

  20. @Reblochon

    Heureux de ton retour! 🙂

    Utilise la définition étatiste du terme, celle imposée par l’État.

    Je n’ai rien contre une dose de nationalisme culturel volontaire même si ce n’est pas ma tasse de thé, personnellement.

  21. Bon, alors je ne suis pas du tout nationaliste. Dans un quebec independant, j’espere bien qu’on va laisser tomber le protectionisme nationaliste etatique, la preferance nationale, tout ces trucs qui sont generalement dans les cordes des militants du PLQ et SURTOUT de l’ADQ (avec meme un nationalisme xenophobe). Dion, Charest, Chretien, Dumont sont de parfaits nationalistes quebecois (en plus d’etre des nationalistes fanatiques canadiens purs et durs), pas besoin d’etre souverain pour avoir cette mentalité de merde. Y en a pas plus au PQ, y a par contre plus de nationaliste culturel ou un nationalisme pro-nation (dans le sens du pays qu’on veut pour le peuple quebecois). Pour cela que je prefere appeler cela du patriotisme, y a une nuance.

    Une fois dans mon pays et libre de mon destin, je ne militerais surement pas dans un parti nationaliste. Et je peux dire que 80% des pequistes qui m’entourent ne sont pas nationaliste dans la definition que donne AP. Mais alors pas du tout.

    1. On s’entend sur le nationalisme alors! 🙂

      Ce n’était pas une critique à l’endroit des partisans du PCul mais bien à l’endroit du parti.

      Cela dit, je ne suis pas fort sur le patriotisme non plus.

  22. patrie et nation, toutes des notions d’exclusion et de ressentiment envers un ennemi imaginaire ou non.

    @Reblochon,

    L’ADQ compte bien moins de xénophobes que le PQ, mais le nombre est sans importance, on ne va pas recommencer à comparer qui a les plus grosses cicatrices ou les plus grosses tard. Ce genre de débat est puéril et futile en plus d’être carrément enfantin.

  23. tarre je veux dire au lieu de tard, excusez le lapsus mais des lapsus, ça arrivera encore…

    1. tares

      « patrie et nation, toutes des notions d’exclusion et de ressentiment envers un ennemi imaginaire ou non. »

      En effet! Mais je crois que la définition de « patriotisme » formulée par Reblochon est différente. Comme j’ai déjà dit, je n’ai aucun problème avec un sentiment d’appartenance culturelle volontaire, même si ce n’est pas ma tasse de thé, personnellement.

  24. De toute façon dans une société libertarienne, libre à des gens de s’unir entre eux pour faire leur petite cellule raciste et xénophobe si ça leur chante. On peut critiquer des gens mais lorsque je vois des anarchistes qui se disent anarchistes et qui se présente contre la liberté d’expression (quelque soit le sujet) et contre la liberté d’association, je me pose de sérieuses questions sur les convictions anarchistes de ces gens.

    Méfiez-vous des sépulcres blanchis disait Jésus ce grand prophète, certains revêtissent le manteau de l’anarchisme pour abriter celui du communisme étatique. On dénonce la répression de droite mais on est confortable avec les dictatures totalitaires de gauche.

    Mais comme disait également Jésus, on est toujours meilleur pour trouver les travers des autres que de trouver les nôtres. Alors aux autres de venir me gratter les poux dans le dos, entre singes savants, il faut savoir s’entraider n’est-ce pas.

    1. internationaliste

      Quand je vois des libertariens de droite appuyer des mesures de répression fasciste comme la prison de Guantanomo ou l’utilisation de droite je trouve ces gens bien hypocrites. La seule liberté qu’ils défendent c’est celle du marché. Le reste ils s’en calissent pas mal!

  25. Alors ma notion de patrie n’a strictement aucun rapport avec un quelconque ressentiment envers un ennemi imaginaire ou des notions d’exclusion !

    Je fais partie d’une culture, d’un pays qui a des racines, comme tous les coins du monde, je reclame que le respect de mes differences sans pour autant m’empecher de m’ouvrir à celle des autres. Je ne suis pas non plus pour voir se refermer la nation quebecoise sur elle meme, la souveraineté devrait etre (et sera) un moteur sans limite pour l’ouverture sur le monde, qui est pour le moment fortement limité par le federalisme canadien. En etant dans cette federation, je vois en effet des Quebecois se replier sur eux-memes et etre incapable de rayonner aupres des autres peuples.

    Donc joli definition Tym Machine, mais completement à coté de la plaque. Je l’ai par contre souvent lu dans la propagande federaliste avec pour but d’essayer de nous culpabiliser et de nous faire passer pour des sales et des fanatiques intransigeants.

    « L’ADQ compte bien moins de xénophobes que le PQ, mais le nombre est sans importance »

    Alors là, la grosse majorité des petits militants pequistes qui en avaient apres « les races », ben ils ne sont plus au PQ ! Les propos xenophobes, voire racistes, ca represente une infime minorité de nos gens. Et etant à l’interieur, là où les gens se lachent et ne tiennent pas le meme discours qu’en public, je sais surement mieux que toi de quoi je parle. Alors oui on a parfois un message different. Ca peut parler des maudits canadiens qu’on ne respecte pas autant qu’on veut bien le dire, une vieille rangaine qui est quand meme bon enfant et identique à ce qu’on peut voir dans le ROC qui love us ! On peut parfois entendre des mots durs envers les nouveaux quebecois qui ne reconnaissent pas la nation quebecoise et voue une fidelité aveugle à la nation canadienne… mais est-ce de la xenophobie vu que le facteur n’est pas tant l'(ex)etranger plutot que son nationalisme fanatique envers le canada ? Parce que d’autres de la meme origine et ayant au moins la politesse de respecter notre nation ne seront pas du tout vu de la meme facon.

    Maintenant, connaissant aussi pas mal de militants adequistes, surtout dans la region de saint-jerome, je peux te dire que le discours autour des amis est different : « Oui Mario a raison, le quebec ne peut se permettre de recevoir autant d’immigrant qui ne s’assimile pas et ne respecte pas notre culture. Osti d’race, si ils sont pas content avec leurs femmes voilées qu’ils retournent chez eux ! »

    Alors de un, rien de tres surprenant quand on sait que la xenophobie est plus sensible en dehors des grands centres urbains comme Montreal-Laval. Et de deux, ca colle parfaitement avec la crise de l’adq et de ses militants sur les accomodements raisonables. L’adq, c’est une pale copie du parti de Philippe De Villiers en France. Le Quebec, tu l’aimes ou tu le quittes.

    Alors que dans le discours des dirigeants et des elites du parti, ca ne se ressente pas, je veux bien, mais dans la base… plus nationaliste qu’un adequiste, faudrait voir !

    Je regarde dans mon executif, la moitié est d’origine exterieure au Quebec (libanais, marocains, francais, …), je peux te dire que les discours xenophobes, y en a pas ! Parmis nos electeurs, une donnee insignifiante. Surtout qu’en se moment on recolte beaucoup d’appui parmis les gens du maghreb. Je peux te dire que quand tu leur evoques l’ADQ, la reponse est rapide et singlante : « je ne voterai jamais pour ce parti raciste ! » Ils doivent etre parano surement !

    JAMAIS entendu dire « les races » aupres de nos militants, et plusieurs fois chez les militants adequistes. Generalement, comme avec les sondages, meme si ca ne te donne pas un chiffre exact, ca te montre une tendance. Apres on se demande pourquoi l’Adq ne perce pas à Montreal ! Surement à cause des races !

  26. @reblochon,

    Je me demande pourquoi je perds mon temps à te répondre puisque de toute façon, tu resteras campé sur tes positions et tu ne prendras que les petits exemples qui font ton affaire et qui correspondent à tes préjugés contre l’ADQ. C’est une job de bras extrêmement facile à faire et cela envers n’importe quel parti (surtout le PQ).

    Tu veux des exemples de racisme au PQ, tu les connais déjà. Parizeau et son discours de perdant de 1995 sur « l’argent et le vote ethnique » ett que la prochaine fois nous serions 65% de francophones à voter oui dont il ne s’est jamais excusé. Lucien Bouchard qui dans la même campagne disait que le ROC était une nation diluée par les immigrants et que nous étions beaucoup plus « purs » qu’eux (n’oublions pas qu’il est le dernier chef péquiste à avoir été réélu premier ministre) et que nous devrions avoir plus de bébés blancs. Bernard Landry qui a engueulé une immigrante d’origine mexicaine le soir même du référendum de 1995 en lui disant que c’est à cause d’eux autres (les immigrants) si on avait perdu notre référendum.

    Tu en veux d’autres? Bernard Landry qui a dit que « nous ne nous prostiturons pas pour des chiffons rouges » et au sujet des attentats du WTC du 11 septembre 2001 qui disait « voilà ce qui arrive quand on nie le droit d’exister d’un peuple » une affirmation d’ouverture quasi-totale, Yves Michaud et Pierre Bourgault, des ténors péquistes, des vieux de la vieille qui tour à tour ont blâmé les communautés ethniques pour leur vote « raciste ». Plus récemment, Falardeau qui parle à TLMEP de certains de ses discours où il était le seul « pur laine » dans la salle. Les menaces de violence de Patrick Bourgeois, le MLNQ, Raymond Villeneuve, etc., etc.

    Et je t’épargne le discours des ti-clins qui votent PQ, je vais te dire que c’est le Nous versus eux qui domine le discours et on blâme abondamment les ethnies pour nos déboires.

    Tu abordes le sujet de Montréal, Montréal est un cas d’espèce mondial. Tout d’abord, ce ne sont pas les ethnies qui votent massivement PQ à part peut-être certains d’origine francophone. L’Est, vote PQ et l’Ouest vote libéral et entre les deux, où les luttes entre PQ et PLQ sont fortes, on a la mentalité suivante « Je ne suis pas pour voter ADQ, ça va être un vote perdu, si je suis contre la séparation, je vais voter PLQ même si je ne trippe pas sur Jean Charest » et vice-versa.

    Par surcroit, Montréal n’a JAMAIS voté à droite de toute son existance même dans le temps de la domination des conservateurs de Brian Mulroney, Montréal préfèrait encore voter masssivement libéral, c’est une tradition inexplicable chez beaucoup de communauté ethnique, c’est drôle, eux ne sont pas taxé de racisme juste parce qu’ils votent de cette façon, on ne peut en dire autant de ceux et celles qui font leur choux gras de taxer l’ADQ de parti raciste.

    Mais bon, ça adonne que les ethnies ne votent pas beaucoup à droite sauf que de plus en plus ils le font dans le ROC. Les immigrants sont comme nous et voient bien que les politiques gau-gauches ne favorise que la bourgeoisie syndicale nationaliste au Québec.

    Et pour en rajouter, l’exode massif de milliers d’anglos (plus de 500 000 anglos qui ont quitté vers les autres provinces vers la fin des années 70), ça doit être à cause de l’ADQ si on se fie à ta logique? (l’ADQ n’existe que depuis 1994 et n’a commencé à être populaire (mass appealing) qu’en 2002).

    Ah, c’est vrai, ça ne peut pas être du racisme, c’est le PQ. Voir ta définition no 1, le PQ n’est pas raciste et ne peut pas l’être. La loi 101, une belle loi d’intégration? Wow, j’adore la mentalité péquiste. C’est une loi fasciste et liberticide, wake up. Une loi qui te dicte dans quelle langue écrire, après ça vient se clamer d’un mouvement de liberté, quelle incroyable bullshit.

    Mais je vais être franc, l’ADQ contient sa dose de racistes et de xénophobes. So what? On chiâlera le jour où ils seront au pouvoir ce qui ne risque pas d’arriver de si tôt car le nationalisme, le souverainisme, l’indépendantisme et le séparatisme est l’appanage du PQ et force est de constater que la majorité des québecois continuera dans la voie de ce dilemne existentiel qui nous a fait perdre des gazillions de dollars et un temps fou incommensurable, temps qui ne se rattrappe pas malheureusement. La rivalité PLQ, PQ prévaudra, règnera en roi et maitre et nous prouvera une fois de plus belle sa grande suprémacie.

    Mais si l’ADQ est une option intéressante pour moi, c’est tout simplement pour ses positions économiques et c’est LA SEULE chose qui m’accroche dans ce parti. Les accomodements raisonnables, j’aime mieux laisser ce débat aux autres.

  27. @reblochon,

    « Donc joli definition Tym Machine, mais completement à coté de la plaque. Je l’ai par contre souvent lu dans la propagande federaliste avec pour but d’essayer de nous culpabiliser et de nous faire passer pour des sales et des fanatiques intransigeants »

    C’est drôle parce que tu fais exactement la même job de cochon envers l’ADQ alors au risque de faire bébé et puéril (ce qui l’est mais on n’a pas le choix, si c’est le genre de game que tu veux jouer), celui qui le dit, celui qui l’est.

  28. @Internationaliste

    À part certains libertariens vulgaires, aucun libertarien (incluant ceux du QL) n’est en faveur de camp de concentration de Guantanamo.

  29. 1- le discours de parizeau n’etait pas raciste mais juste une description des faits. De plus Parizeau n’est ni raciste, ni xenophobe. Je le vois mal tenir un discours en ce sens. Le vote ethnique c’est un fait, les naturalisations politiques du federal en 95 aussi !

    Les chiffons rouges… où est la xenophobie et le racisme ? Et c’est aussi un fait. Pour le 911, la majorité des gens reconnaissent que ca pendait au nez des americains à cause de leur politique exterieure, je ne vois pas où est le probleme.

    etc. du vent, rien de concret, aucun fait, pas d’argument valable prouvant que les militants pequistes sont autant xenophobes que ceux de l’ADQ qui dechiraient leurs chemises quand on leur parlait d’etrangers ou d’homos ! Parce que vois-tu au PQ, on a meme mis un chef homo !

    Ensuite, si tu es trop debile pour traduire le discours de Falardeau qui n’etait pas xenophobe mais s’offusquait de type se disant quebecois et ignorant tout de notre culture, notre langue, nos grands personnages… en dehors de l’origine, c’est plutot la denonciation des ces fanatiques nationalistes canadiens vivant en vase clos dans notre société qui est la reelle insulte. Falardeau est entouré de gens venant de tous les horizons, toutes les origines, toutes les tendances… sauf des nationalistes canadiens. Comme il disait : « que tu sois rouge, vert, bleu avec des pois violets, si tu es de mon bord, t’es mon tchum ! » Ouh le mechant xenophoge ou raciste. N’importe quoi.

    « c’est une tradition inexplicable chez beaucoup de communauté ethnique »
    Tu le fais expres ou tu joues les cons ? Tu ne sais pas pourquoi ces gens là votent rouge ? ET EUX SONT RACISTES. Ca tu peux aller les voir et demander ce qu’ils pensent pour la plupart des Quebecois ou d’autres communautés ! Amuse-toi de parler des arabes avec des grecs ou des italiens des vieilles generations. C’est de la rigolade en barre.

    Les anglos qui se barre parce qu’ils sentaient que ca commencait à chauffer pour leur nation de merde… de purs fanatiques incapable de vivre au Quebec si ils devenaient libre, tandis qu’ils se disent quebecois ! Tu reliras l’histoire du Quebec et tu me sortiras tous les genocides, lynchages, massacres que ce peuple a commis pour mettre sur le dos de la nation quebecoise l’exode d’un demi-million de debiles profonds !

    Ensuite tu en arrives à la loi 101. Celle qui est meme louangé par toute la classe politique quebecoise, meme celle anglophone, tant qu’on ne met pas les fanatiques anglos dans le tas. Mais oui, tu as raison.

    Et enfin à l’avant dernier paragraphe tu viens de comprendre l’interet principale de la souveraineté : « le nationalisme, le souverainisme, l’indépendantisme et le séparatisme est l’appanage du PQ et force est de constater que la majorité des québecois continuera dans la voie de ce dilemne existentiel qui nous a fait perdre des gazillions de dollars et un temps fou incommensurable, temps qui ne se rattrappe pas malheureusement » L’unité nationale, enfin etre capable de vivre ensemble entre quebecois, lié par une nation reconnue, comme toutes les autres nations libre de ce monde. Fini la chicane, fini la perte de temps. Et enfin tu pourras esperer voir la droite prendre le pouvoir car les gens de droite ET souverainiste comme moi arreterons de voter pour un parti de « gauche » (ce sont les gens de QS qui vont faire le bon en te lisant, le PQ n’est pas vraiment à gauche). Tu ne peux vaincre les souverainistes, il y en aura tant qu’il y aura des Quebecois. Y en a encore en Ecosse, y en a encore à Tahiti, y en a encore parmis toutes les nations qui ne sont pas libre ! On est immortel. Alors tu peux choisir de continuer de perdre ton temps en esperant qu’on disparaisse, ou alors allumer et comprendre que notre evolution passe OBLIGATOIREMENT par la souveraineté et que c’est un PLUS tant pour le canada que pour le Quebec.

    2- je me base sur des faits… alors c’est sur que pour changer d’idee !

    3- je ne fais pas de propagande anti-adequiste. Ce parti est voué à disparaitre un jour (ou du moins devenir encore plus insignifiant que ce qu’il est) où l’autre car sur du long terme, seul le bi-partisme est viable ici à cause de la question nationale.

    Tu pourras faire de la vraie politique gauche-droite SEULEMENT quand tu seras dans un vrai pays. Donc seulement apres l’independance du Quebec OU la creation d’une vraie confederation (c’est à dire un quebec souverain dans une confederation canadienne), ce que le ROC n’acceptera JAMAIS, j’espere que tu en es conscient.

    Maintenant, tu peux continuer de nier l’histoire de ton peuple et croire en des projets qui ne se realiseront jamais. Tu n’auras jamais la paix tant que tu resteras dans cette federation bidon canadienne où la nation quebecoise est considérée comme une sous-nation sans pouvoir et qui n’a en realité rien de plus que pourrait obtenir une autre province si celle-ci le demandait !

    ALLUME ! on est en 2009 ca fait plus de 60 ans que le canada demontre qu’il ne changera pas et qu’il n’est pas viable. Ces dernieres annees nous ont prouvé hors de tout doute que la fermeture de ce pays à notre epanouissement avait bien plus progressé que ca soit-disante ouverture envers nous.

    Ca te plait de te comporter en assimilé ?

    Tous le monde reconnait, meme Charest, que le Quebec independant est viable economiquement. Le nouveau discours des federalistes est de nous faire croire que PHILOSOPHIQUEMENT ce n’est pas une bonne idee ou que la crise demande de s’unir… tu sais le discours de Desmarais recité par Sarko ! Ca n’insulte pas ton intelligence ?

    Questions :

    – A part une place au G8, qu’est-ce que le Quebec ne pourrait obtenir en etant independant ?

    – Qu’est-ce que le Canada nous apporte reellement ?

    – Depuis 60 ans, nous chuttons dans le classement economique mondial et le classement economique des provinces. Par contre, les derniers pays comparables aux notres ayant eu leur souveraineté sont aujourd’hui plus performant que lorsqu’ils faisaient partie d’une federation. Plusieurs etudes economiques ont demontré que le QUebec libre etait viable. Sachant que la premiere raison de notre envie de devenir souverain n’est MEME PAS economique, mais : pourvoir s’assumer, etre maitre chez soi, pouvoir faire ses propres choix, nous epanouir dans le monde en tant que nation libre … qu’est-ce qui fait que chez un canadien-francais comme toi, tu fais dans tes culottes quand on te parle justement d’un projet qui devrait t’allumer : devenir responsable, arreter de chialer apres les autres pour nos defaites, gerer notre vie, foutre le PQ hors de la map politique en lui enlevant ce qui le tient à flot : la souveraineté ?

    Il te faut quoi pour allumer que la souveraineté tu ne la fais pas pour moi, pour le PQ, pour les purs et durs, tu la fais avant tout pour toi et ton peuple, tes enfants, ta fierté (à ne pas condondre avec l’orgueil de merde) !

    Tu critiques le nationalisme, tu es dans le PARTI LE PLUS NATIONALISTE du Quebec. Dumont n’avait que ce mot à la bouche, son programme etait basé dessus, politique populationiste plutot que migratoire… tu sais les races qui viennent voler nos jobs !

    ALLUME (bis)

    Et au lieu de diffamer des personnes et de penser à leur place ce qu’elles ont dit ou on voulu dire, tu ferais mieux de te baser sur les programmes des partis, les gestes posés, l’histoire, et regarder un peu en dehors de ta petite province que d’autres peuples n’ont pas attendu comme toi que leurs colonisateurs decident subitement de les laisser libre comme par enchantement.

    Je n’ai rien contre le canada, je deviens canadien dès demain si ca devient une vraie confederation, c’est à dire une federation de nations egales, ayant toutes les deux bati ce pays et etant distinctes. Ca fait plus de 60 ans qu’ils se foutent de notre gueule, permet moi de croire que la souveraineté est un projet bien moins illusoire que l’autonomie proposé par Dumont et qui NE SERA JAMAIS accepté par le ROC. Ils refusent meme de nous laisser une place dans le sport ! Meme pas une equipe de Hockey, ils ont trop peur que ca reveille notre fierté nationale ! Youhouuu ! Reviens sur terre.

    Maintenant, tu peux continuer ta sceance de deni et nier l’histoire et l’etat actuel du Quebec au sein du canada.

    OUais, on dirait que tu aimes ca perdre ton temps et laisser les autres decider à ta place. Le statu quo est là pour rester, et ca ne changera JAMAIS tant qu’on sera tous des bons petits canadiens.

    Dans un Quebec libre, tous les differents groupes communautaires seront tous quebecois et non plus de simples canadiens reniant la nation quebecoise comme la plupart. Il y aura enfin un vote en fonction de ses reelles convictions politiques et non pas en fonction d’une haine entretenue par la propagande federaliste qui instrumentalise le vote etnnique et des vieux (ouais deux groupes faciles à manipuler et effrayer).

    Je n’ai pas raison parce que je veux avoir absolument raison, j’aimerai me tromper et voir le canada changer. Je ne tiens pas à tout balancer pour le simple plaisir de m’emfermer dans ma bulle de petit quebecois aigri. J’ai raison parce que ce sont les faits historiques et d’actualités.

    Tu peux analyser le vote de 95, voir les differents rapports sur le vol de 1995 ― reconnu pour option canada, mais bon aucun moyen pour une instance provinciale de poursuivre au federal, reconnu pour la naturalisation à outrance de gens des communautés favorables au nationalistes canadiens, electeurs du ROC inscrit au Quebec etc… rien pour equivaloir la simple rumeur des votes rejetés qu’on nous sort en excuse, comme si ca effacait le coup de pute du federal, surtout qu’apres enquete, on a conclu qu’aucun complot souverainiste n’etait en arriere de ca, pas bien plus de vote rejeté que la moyenne et juste quelques scrutateurs zélés… comme dans tous les camps et à toutes les elections ! J’ai raison.

    Tu peux analyser le comportement des communautés generalement anti-quebecoise et voir qu’elles ne s’integreront jamais tant qu’on ne sera pas un pays, parce qu’ils sont pour le plus fort, pour celui qui a son nom sur les papiers d’immigrations, parce que c’est comprehensible que des nouveaux arrivants fuient la chicane et se rangent du coté de ceux qui ont les vrais pouvoirs ici ! J’ai raison.

    Tu peux analyser les derniers comportements du federal et des federalistes et tu verras que le canada ne voudra jamais negocier plus de pouvoirs avec nous. Seulement en etant independant, nous pourrions alors negocier d’egal à egal pour confederation. Ca a marché comme ca dans tous les autres coins du monde pouvant etre comparé avec nous, le canada ne fera pas exception. J’ai raison.

    Pas parce que je suis plus intelligent, juste parce que justement je suis moins borné que toi, que je suis capable de regarder 60 ans en arriere chez nous, 1000 ans en arriere dans d’autres coin du monde et comprendre que la nature humaine est à peu pres pareil partout. Quand tu tiens le baton et la laisse, tu ne laches pas ton petit peuple colonisé si facilement.

    Le canada a tout à gagner de nous avoir comme partenaire privilegié, on ne jetera pas 300 ans d’histoire commune au poubelle, la majorité des pequistes le savent et ne veulent pas fermer le dialogue avec le ROC, il faut arreter d’ecouter les 5% de debiles qui sont dans nos rangs et plutot preter l’oreille aux 95% qui restent. La question de 95 n’etait pas si malhonnete et n’avait pas pour bu de melanger les quebecois. C’etait le seul moyen d’expliquer en peu de mot ce que nous voulions VRAIMENT faire. Negocier avec le canada. Il fallait qu’on en parle pour contrer la propagande mensongere des federastres qui voulaient faire croire qu’on allait fermer les frontieres et vivre dans notre coin… comme si c’etait seulement possible en 1995 ! Encore moins en 2009 !

    Tu as peur de quoi en ayant ton propre pays ? C’est quoi tes craintes, vas-y parle nous ! Tu ne tiens aucun discours coherent, aucun argumentaire serieux, rien que des suppositions et des peurs inexpliquées. Tu penses qu’on court à la faillite ? Qu’on vaut moins que les autres ? Que tous les Quebecois travaillant en ce moment pour le gouvernement federal (un pays appelé canada et etant au G8, OTAN, …), deviendraient incompetent du jour au lendemain et ne serait pas gerer un pays de petit 7 millions d’habs et sans aucune reelle importance au niveau des enjeux mondiaux ?

    En 2009, il y a tout simplement aucun argument valable tenu par une personne se disant fier d’appartenir à la nation quebecoise et esperant son epanouissement dans le monde… sauf si celle-ci est aussi un nationaliste canadien faisant passer le canada avant sa propre nation : comme charest, comme dion, comme dumont, comme cannon, comme verner, comme …

    Et au pire, jouons le jeu des federalistes… allez, on le fait ce beau canada, cette belle confederation, soyons autonome au sein du canada… si les gens n’ont pas plus voté pour ce projet, c’est simplement qu’ils en veulent encore moins que la souveraineté … surtout parce qu’ils savent que c’est impossible.

    L’adq a ete parti d’opposition, pas parce qu’elle plaisait aux gens, juste parce que les electeurs à leur habitude ont voté contre un(des) parti(s) et non pour l’ADQ. Le prochain coup si ca se trouve ca va etre QS qui va doubler son score… avant de retomber.

    FIN DE LA CHICANE = INDEPENDANCE. J’ai raison ! Que veux-tu que j’y fasse ? C’est un fait, il y aura toujours des souverainsites, mes enfants le sont et vont bientot pourvoir voter, mes petits enfants le seront surement, etc… on est immortel. Reste plus qu’une solution, dommage que ca soit la mienne et pas la tienne !

  30. Mon principal commentaire sur ce débat est le suivant: ce n’est pas parce que certains propos regrettables ont été formulés par des séparatistes que la séparation du Québec rendra le Québec semblable à un goulag bolchévique!

  31. @AP,

    Eh non, mais tu fais encore toi-même la confusion des genres, on parle de nationalisme avant tout dans ces propos et c’est pourtant toi qui nous a éveillé à cette importante distinction.

  32. Il y a par contre quelque chose qui me bogue depuis quelques temps sur l’éventuel état indépendant québecois. N’oublions pas que plus le territoire est petit, plus c’est facile de contrôler les gens qui habitent ce territoire pour une clique qui se met au pouvoir. Prenons comme exemple extrême, le Vatican, un pays dans un pays qui est dirigé par le Pape si je ne m’abuse et qui prône le catho-fascisme totalitaire.

    Regardons par exemple, la chute du régime nazi, alors qu’Hitler aurait peut-être pu maintenir une emprise totalitaire sur l’Allemagne en restant justement en Allemagne et non en procédant à ses ambitions expansionnistes (comme à Risk, il s’est éparpillé ce qui a mené à sa perte).

    Autre exemple probant, l’ex-URSS, le plus grand pays du monde qui malgré 80 ans de communisme n’a pu maintenir ce régime dans les années 90.

    Mais peut-être que dans ce dernier cas, la grandeur du pays n’a rien à voir avec la chute de son « empire dictatorial ».

  33. @Tym Machine

    « mais tu fais encore toi-même la confusion des genres, on parle de nationalisme avant tout dans ces propos et c’est pourtant toi qui nous a éveillé à cette importante distinction. »

    Ça va, vous avez raison, je vous avais mal compris. On parle justement du nationalisme ici. Bon point!

    En ce qui concerne la grosseur des pays, plusieurs exemples du contraire existent, la quasi-totalité des nouveaux pays indépendants sont moins oppressifs que leurs prédécesseurs coloniaux. Pensez à l’Estonie, à la Slovaquie (même la République Tchèque au fond!) et aux ex-républiques yougoslaves.

    Le Vatican n’est pas le meilleur exemple: son oppression se produit beaucoup plus hors-Vatican qu’au Vatican lui-même.

    Cela dit, rien ne garantit (encore moins avec le PCul!) que le Québec deviendrait un paradis anarchiste après la séparation. Il faudra continuer à se battre.

%d blogueurs aiment cette page :