Libertariano-pragmatisme?

L’anarchisme (particulièrement si vous êtes un méchant séparatiste comme moi) est mal vu par les patroneux de tout acabit. Si vous avez un blogue anarchiste, ne le mentionnez JAMAIS dans votre curriculum vitae, contrairement aux autres blogueurs pour qui il s’agit d’un sérieux atout, car vous allez être considéré comme un invalide permanent, vous allez sombrer sur le BS pour l’éternité et Sylvain Mouchard va vous traiter de paresseux même si ce n’est pas le cas!

Mais je pense à un truc: et si je changeais le nom de mon blogue pour celui de Libertariano-pragmatisme? Même si ce ne serait pas une très bonne chose pour travailler dans le secteur public, peut-être que je pourrais être mieux perçu par les patroneux (ne pas dire ce terme pendant l’entrevue à la con), que ça pourrait m’ouvrir des portes chez quelconque think tank bidon comme l’Institut Économerdique de Montreal ou comme propagandiste dans un journal-torchon et que je pourrais continuer à parler ici du 95% (environ) des points en commun entre l’anarchisme et le libertarianisme, tout en ne mentionnant pas que je suis un anarchiste! Par contre, le truc le plus ennuyeux est que, pour jouer mon rôle de bon libertarien, il ne faudrait plus que je vous parle de mon appui à la séparation du Québec (mais rassurez-vous, je n’appuierai jamais les fédéralistes!). Et qui sait, peut-être qu’en tant que statisticien, je pourrais aider les libertariens à formaliser leur théorie économique autrichienne!

Mais j’oubliais, ces libertariens haïssent tellement les mathématiques (en fait, ils considèrent la praxéologie et son corollaire l’économie autrichienne comme les deux seules sciences qui méritent une considération, à l’exception notable de Pierre Lemieux, un rare libertarien qui est d’accord avec mon idée sur la question des mathématiques) et n’y comprennent tellement rien qu’ils ne veulent pas s’en servir. À faire passer même les artistes les plus réfractaires aux mathématiques pour des amants de cette science! Finalement, ça ne me servirait pas à grand-chose professionnellement de devenir un liberatariano-pragmatiste! Tant pis pour les libertariens s’ils ne profitent pas de ma proposition!

Par contre, si je changeais le nom de mon blogue pour celui de Drouato-Pragmatisme, là je deviendrais un candidat de choix! En fait, ils ont besoin de mathématiciens pro-terroristes chez l’Agression Nationale (en particulier dans ce Centre de Recherche et de Développement du Terrorisme Occidental) et au Sévice Canadian d’Inflitration Anti-Séparatiste et de l’Insécurité des Masses. Afin d’être plus crédible pour les parrains de ces organisations criminelles, je devrais devenir un drouatiste étatiste aussi crédible que notre ami le Pseudo-Antagoniste! Et en tant que résident du fief drouatiste étatiste de Culbec City, ça devrait m’ouvrir des portes! De plus, je pourrais peut-être travailler chez Télé-Karine-Vanasse, comme André Arthur et Mario Ducon!

Mais il y a des limites à se putasser comme ça. C’est trop pragmatique pour moi! Tant qu’à y être, je changerais de sexe et je changerais le nom de mon blogue pour celui de fémino-pragmatisme! Et comme il semble de plus en plus clair que je suis socialement inemployable de toute façon, j’ai de moins en moins à perdre professionnellement à être anarchiste. Encore quelques mois comme ça à endurer cette merde, et je le serai peut-être encore plus ouvertement…

Publicités

20 Réponses

  1. Anarcho-capitalisme? On pourrait t’associer aux randiens… tout-à-fait respectable chez les patroneux …et tu gardes l’aspect anar.

    Plus sérieusement… Quelle drôle d’idée de mentionner son blogue dans son CV. …à moins de se chercher du boulot en rédaction, je ne vois vraiment pas l’avantage. Surtout que tu es 100% anonyme à ce que je sache.

    Des 50+ employeurs que j’ai rencontrés pendant ma période de chômage… un seul a fait le travail nécessaire pour découvrir que j’avais un blogue… celui qui m’a embauché. Sauf qu’on m’a fait signer un papier comme quoi je ne publierais rien qui puisse porter atteinte à nos client corporatifs actuels ou potentiels. Et je n’ai pas aimé ça. (Sauf qu’il faut que je mange) Je suis de façon générale contre l’anonymat sur le Web, mais ce jour là j’en ai compris l’utilité.

  2. Tiens ça mort… 😉

  3. internationaliste

    Tu voudrais changer de sexe David. Deviendrais-tu une lesbienne ou une femme hétéro?

  4. «Des 50+ employeurs que j’ai rencontrés pendant ma période de chômage… un seul a fait le travail nécessaire pour découvrir que j’avais un blogue» (Alain B.)

    C’est vrai maintenant qu’avec Google, les employeurs font quelques recherches là-dessus pour savoir si leurs candidats sont actifs ou non sur le Web.

    @ Anarcho.

    SVP, n’imite pas les politichiens qui pilent sur leurs convictions par opportunisme! On en a assez comme ça avec eux. Tu vaux mieux que ça. Reste toi-même! C’est tout ce que j’ai à te donner comme conseil.

  5. Les euphémismes fonctionnent toujours mieux sans pour autant choquer les employeurs potentiels. Vous pourriez peut-être choisir un nom comme « déconstructeur hiérarchique pelleteur de matière » ou « réaliste critique-de-tout-pouvoir ».

  6. @Alain B.

    « Anarcho-capitalisme? On pourrait t’associer aux randiens… tout-à-fait respectable chez les patroneux …et tu gardes l’aspect anar. »

    Moins pire que ce que j’ai proposé en effet. Quoique je ne suis pas anarcho-capitaliste à proprement dit. Je suis anti-capitaliste. Et il y a certains trucs que je déteste chez les randiens.

    On pourrait utiliser le terme « anarchisme de marché » dans mon cas, mais dans le monde anglo-saxon, on utilise plus souvent « market anarchist » pour caractériser les anarcho-capitalistes. Ça ressemble plus à du mutualisme mon affaire, et au fond, il s’agit d’une forme d’anarchie de marché.

    Dans le monde anglo-saxon, on utilise souvent la dénomination « Left Libertarian » pour caracériser les anarchistes non anarcho-capitalistes.

    Peu importe, je ne changerai pas le nom de ce blogue.

    « Plus sérieusement… Quelle drôle d’idée de mentionner son blogue dans son CV. …à moins de se chercher du boulot en rédaction, je ne vois vraiment pas l’avantage. »

    En général, les talents en rédaction sont très recherchés dans le marché du travail. Ce que j’en sais est que les blogues sont un atout pour les employeurs, sauf s’il y a trop de détails personnels ou si vous tenez un blogue anarchiste!

    « Des 50+ employeurs que j’ai rencontrés pendant ma période de chômage… un seul a fait le travail nécessaire pour découvrir que j’avais un blogue… celui qui m’a embauché. »

    Voilà! Et si vous teniez un blogue anarchiste, il aurait rejeté votre candidature et aurait averti les autres patroneux de faire attention à vous!

    « Sauf qu’on m’a fait signer un papier comme quoi je ne publierais rien qui puisse porter atteinte à nos client corporatifs actuels ou potentiels. Et je n’ai pas aimé ça. (Sauf qu’il faut que je mange) Je suis de façon générale contre l’anonymat sur le Web, mais ce jour là j’en ai compris l’utilité. »

    Parfois, il peut être à propos de perdre un peu de confort matériel. Ceci dit, un tel truc devrait être fait anonymement.

    Je suis en faveur de l’anonymat. Raison de plus avec la censure capitalo-étatiste de la pensée.

    @Renart

    Pour le moment… Mais ça continue, je n’aurais plus rien à perdre. Stefan Molyneux n’avait rien à perdre…

    @Internationaliste

    « Tu voudrais changer de sexe David. Deviendrais-tu une lesbienne ou une femme hétéro? »

    Sérieusement, je n’ai pas envie de changer de sexe. Mais à choisir, être une lesbienne serait moins pire!

    Mais la moins pire idée serait de faire comme Micheline Montreuil et de m’habiller en femme tout en gardant mon pénis et en demeurant un homme hétéro. Ça lui a ouvert des portes, sauf pour les Farces Armées Criminelles, où je ne veux surtout pas travailler.

    @Jean-Luc Proulx

    « SVP, n’imite pas les politichiens qui pilent sur leurs convictions par opportunisme! On en a assez comme ça avec eux. Tu vaux mieux que ça. Reste toi-même! C’est tout ce que j’ai à te donner comme conseil. »

    Ne craignez rien, je n’ai pas l’intention de changer! 🙂

    @Mouton Marron

    « Vous pourriez peut-être choisir un nom comme “déconstructeur hiérarchique pelleteur de matière” ou “réaliste critique-de-tout-pouvoir”. »

    Bonne idée! 🙂

  7. «C’est vrai maintenant qu’avec Google, les employeurs font quelques recherches là-dessus pour savoir si leurs candidats sont actifs ou non sur le Web.»

    J’ai d’ailleurs retiré le livre que j’avais écrit sur Internet pour cette raison bien précise. Il n’était pas identifié à un pseudo et j’ai fait le test de la recherche google avec mon nom. Ça menait tout droit à mon livre qui était assez explicite et n’était pas forcément la meilleure carte de visite pour un emploi.

    Les gens qui sont contre l’anonymat sur Internet me font bien rire. Ils n’ont pas conscience du genre de société dans laquelle on vit.

    Soit ça, ou leur liberté d’expression est totalement inofensive et dépourvue d’une remise en question profonde du système actuel.

  8. Mais si le travail n’était pas lié à la survie, ce problème ne se poserait plus de cette façon.

  9. « L’anarchisme (particulièrement si vous êtes un méchant séparatiste comme moi) est mal vu par les patroneux de tout acabit. »

    Tout à fait d’accord. Encore aujourd’hui, j’entendais un reportage sur la guerre de je-ne-me-souviens-plus-trop-où-encore à RDI et l’intervenant disait ça va être le chaos et l’anarchie.

    Vous avez déjà parlé vous-même de cet amalgame fallacieux.

    Même moi il y a de cela pas si longtemps, j’achetais ce sophisme. Même que je mélangeais ce terme avec le communisme-marxisme puisqu’on voit beaucoup de ces jeunes anarchistes sympatiser avec le mouvement communiste étatiste. D’ailleurs, la plupart d’entre eux sont tellement gelés qu’ils ne doivent même pas être sûr eux mêmes de ce qu’ils parlent. J’ai par après compris certains fondements de l’anarchisme au point de sympathiser avec plusieurs points de l’anarchisme.

    J’ai d’ailleurs récemment repris cette thématique et j’en ai fait un bon éditorial je crois fortement inspiré par Anne Archet entre autre sur l’aspect imprévisibilité de l’anarchisme. Je crois que l’imprévisibilité ou plutôt la spontanéité du moment est bon pour les anarchistes individualistes pour contrer la routine crasse dans laquelle la société de par sa définition intrinsèque nous confine forcément au point d’y nier la nature même de l’homme (homme ici dans le sens humain bien sûr).

    Liens (le mien et celui d’Anne Archet): http://tymmachine.blogspot.com/2009/02/put-little-anarchy-in-your-life.html

    http://annearchet.wordpress.com/2009/01/27/abolir-la-societe/

    Un autre point important de mon éditorial était le suivant grosso modo: la plus petite des actions réussie est de beaucoup meilleure au plus gros des coups d’éclat raté.

    Même si votre idéologie ne passe pas pour la durée de votre vie et cela quelle que soit votre idéologie, dites vous que vous plantez les graines des arbres et que ces arbres vivent en général plus de mille ans. La plupart du temps, les grands coups d’éclat ratés font reculer le mouvement ou l’idéologie de facilement 10-15 ans et lorsque l’on deal avec des millénaires, reculer dans le temps est toujours une immense perte pour tout mouvement. Alors retenez bien cette phrase là.

  10. @Bakouchaïev,

    « Les gens qui sont contre l’anonymat sur Internet me font bien rire. Ils n’ont pas conscience du genre de société dans laquelle on vit. »

    Avez-vous également remarqué que la plupart des gens qui utilisent leur véritable identité le font pour faire la promotion avant tout de leur personne et de leur carrière bien avant celle des idées.

    Je ne veux pas dire par là que leurs idées sont moins bonnes, je veux simplement dire qu’elles passent souvent malheureusement en second plan derrière le vedettariat et la promotion de leur candidature pour un parti politique ou autre.

  11. @Tym Machine

    Vous venez de me faire penser de lire plus en détails votre billet sur cette question. Merci. Je connais bien le billet d’Anne Archet.

    « Encore aujourd’hui, j’entendais un reportage sur la guerre de je-ne-me-souviens-plus-trop-où-encore à RDI et l’intervenant disait ça va être le chaos et l’anarchie. »

    La routine habituelle quoi!

    « Même que je mélangeais ce terme avec le communisme-marxisme puisqu’on voit beaucoup de ces jeunes anarchistes sympatiser avec le mouvement communiste étatiste. »

    Faut dire qu’ils entretrennient ainsi la confusion. Pire encore que le libertarianisme vulgaire, est l’anarcho-étatisme. C’est donc normal de mélanger ces termes pendant un certain temps.

    « la plus petite des actions réussie est de beaucoup meilleure au plus gros des coups d’éclat raté. »

    Bien dit!

    Effectivement, le Grand Soir anarchiste n’arrivera pas de sitôt (pas dans ma vie) mais je souhaite une amélioration progressive.

    « Avez-vous également remarqué que la plupart des gens qui utilisent leur véritable identité le font pour faire la promotion avant tout de leur personne et de leur carrière bien avant celle des idées. »

    C’est vrai mais dans certains cas, ça sert très bien les idées aussi.

  12. J’espère que tu ne sera pas trop déçu d’apprendre que Pierre Lemieux travaille pour l’IEDM.

    http://www.iedm.org/main/exercise_fr.php

    D’ailleurs l’IEDM est sur le point de sortir une note économique sur la crise qui a été écrite par Pierre Lemieux.

  13. Non je ne suis pas déçu, j’étais déjà au courant (j’aurais dû en parler ici) et ça fait un bon bout de temps.

    Je n’ai aucun problème avec ça. Plusieurs bonnes choses sont faites chez l’IEDM. Au contraire, ça prendrait PLUS de Pierre Lemieux à l’IEDM.

    En fait, à l’IEDM, ce sont surtout les choses qu’on n’y dit pas qui sont problématiques…

  14. Autres suggestions:

    Pragmarchiste
    Habitual Slacker
    Québéco-pragmatisme
    Anarcho-donnezmoiunejob
    Pragmatisme-Libertarien-de-Gauche
    Blogueur à JeCroîtÀToutCeQueVousCroyezDonnezMoiUneJob.com

  15. 😉

    Excellentes suggestions!

  16. Statisticien? J’espère que tu sais que le mot vient de « État ». La statistique consiste à réduire l’individu à une particule indiscernables sans raison, dans un collectif à manipuler par l’état. Je t’invite à lire la page 1 de tout bon livre de physique statistique: on est invité à mettre le livre aux poubelles, si jamais on découvre des atomes discerbables, rien de moins! Alors oui, la statistique peut être utile au calcul économique, mais non elle ne peut pas servir à formaliser la théorie autrichienne.

  17. @Bastiat

    Je suis au courant que le mot vient de « État ». Je suggère à mes lecteurs de lire ceci:

    http://www.quebecoislibre.org/020928-4.htm

    Attention, l’État se sert des statistiques en croyant que c’est une recette magique sans limite: voilà pourquoi les statisticiens y prennent de moins en moins de place et que de plus en plus de non-spécialistes s’improvisent statisticiens!

    Je vais revenir là-dessus plus tard aujourd’hui.

  18. @Bastiat

    « La statistique consiste à réduire l’individu à une particule indiscernables sans raison, dans un collectif à manipuler par l’état. »

    Au départ, c’était en effet le prétexte pour utiliser les statistiques. Mais avec le temps d’autres applications se sont dévoloppées.

    « Je t’invite à lire la page 1 de tout bon livre de physique statistique: on est invité à mettre le livre aux poubelles, si jamais on découvre des atomes discernables, rien de moins! »

    Les pseudo-scientifiques devraient laisser les statistiques à ceux qui connaissent ses limites. À ce que je sache, un statisticien n’est pas habilité à expliquer la théorie physique du Big Bang. Que les physiciens fassent la même chose et qu’ils acceptent la collaboration des statisiciens au lieu de servir des statistiques comme une formule magique sans limite!

    « Alors oui, la statistique peut être utile au calcul économique, mais non elle ne peut pas servir à formaliser la théorie autrichienne. »

    Oui elle serait utile au calcul économique. Pour la théorie autrichienne, c’est moins évident en effet. Mais attention, les statistiques ne se résument pas à des collectes de données, il y a des approches probabilistes par exemple. De plus, j’ai une connaissance plus générale en mathématiques.

    Mais le point principal est qu’on pourrait très bien se servir des statistiques et des mathématiques pour illustrer les défauts des modèles économiques étatistes!

  19. « Que les physiciens fassent la même chose et qu’ils acceptent la collaboration des statisiciens au lieu de servir des statistiques comme une formule magique sans limite! »

    Je ne vois pas de quoi tu parles. Je ne faisais que souligner qu’en science « dure », on ne badine pas avec le concept d’indiscernabilité. Par contre, c’est l’hypothèse d’équiprobablité (ergodique) qui est le sujet de mise en garde des livres de mécanique statistique. La seule pseudo-science ici, c’est la science humaine travestie au service de l’état.

  20. @Bastiat79

    « Par contre, c’est l’hypothèse d’équiprobablité (ergodique) qui est le sujet de mise en garde des livres de mécanique statistique. »

    En relisant tout ça, je viens de constater que j’avais mal compris votre explication.

    Sur ce point précis, ma réponse faisant référence à la physique statistique n’avait pas de sens. Je devrais plutôt dire: « Que les économistes fassent la même chose et qu’ils acceptent la collaboration des statisiciens au lieu de servir des statistiques comme une formule magique sans limite! »

    « La seule pseudo-science ici, c’est la science humaine travestie au service de l’état. »

    Bien sûr, mais dans certaines circonstances, les méthodes statistiques et les modèles mathématiques, quand on connaît bien leurs limites, peuvent très bien représenter des phénomènes d’action humaine (la partie quantifiable ou ordonnable seulement!).

    Plus particulièrement, une utilisation appropriée des statistiques et des mathématiques permettrait d’illustrer les défauts des modèles économiques étatistes.

%d blogueurs aiment cette page :