Quel est votre degré de « propriétarisme »? Et le mien?

Si ce n’est pas déjà fait, je vous suggère de lire mon billet précédent portant sur la possession et la propriété avant de lire celui-ci.

Ce billet vise à combler en partie la faiblesse principale de mon point de vue anarchiste exposé jusqu’à présent dans ce blogue, i.e. ma position sur la question de la propriété n’est pas assez claire. Et non, ce n’est pas le fait que je soie un méchant séparatiste qui est un problème, bien au contraire!

Tout de même, je vais d’abord rappeler certaines définitions provenant de mon billet précédent.

En droit, on distingue trois piliers structurels de la propriété (privée ou étatique) : l’usage, le fruit et l’aliénation (usus, fructus et abusus).

L’usage (usus), c’est le droit d’utiliser d’un bien (maison, pomme, etc.) sans que l’on puisse vous le contester. Le fruit (fructus), c’est la libre jouissance de ce que produit un bien. L’exemple type est le verger ou le potager, dont les fruits (et légumes) vont à l’usufruitier (car celui qui bénéficie des fruits est généralement celui qui détient aussi l’usage – il existe cependant des cas où le détenteur de l’usus n’est pas le même que celui du fructus).

L’exercice de ces deux droits (usage et fruit), c’est la possession, qui permet donc de bénéficier de l’usufruit (i.e. l’usage et le fruit) d’un bien.

Reste l’aliénation (abusus). Ce troisième pilier est ce qui permet au propriétaire de faire de son bien ce qu’il désire, en dehors du simple exercice de possession : le transformer (ajouter un garage à sa maison), le détruire, le prêter, le donner, le louer, le vendre (bref, en faire commerce). C’est en effet du troisième pilier, l’abusus, que naît réellement la propriété : lorsqu’un propriétaire cède en donation ou vente, c’est l’abusus qu’il cède. Notez que usus et fructus suivent le plus souvent, mais pas toujours (si je vends mon appartement, mais que j’en reste locataire, par exemple) et pas nécessairement tout de suite (exemple du viager, où la cession de l’abusus n’est effective qu’au jour du décès du cédant). La propriété est donc l’exercice de ces trois droits (usage, fruit et aliénation).

Une grille d’évaluation de votre degré de « propriétarisme »

Le débat sur la propriété est probablement le débat le plus fondamental chez les anarchistes et il n’y a pas de consensus clair à ce sujet chez les anarchistes. Pire encore, je ne suis même pas certain de ma propre opinion sur ce sujet!

Voici une grille d’évaluation de votre degré de « propriétarisme », inspirée de cette grille provenant du site ozarkia.net. Chaque question contient des choix multiples dont la valeur en points précède le choix. Le degré de propriétarisme est défini comme la somme des pointages de chaque question. Plus votre pointage est élevé, plus votre conception de la propriété ressemble au concept de propriété capitaliste. Mes positions sont en caractères gras.

Q1: Quel mode de propriété devrait s’appliquer au capital de production (machines, usines et autres biens servant à la production)?

A-0 point-Usus seulement, par la coercition étatique.
B-1 pt-Usus seulement, par des ententes collectives volontaires.
C-2 pts-Possession, par la coercition étatique.
D-3 pts-Possession, volontairement.
E-4 pts-Propriété, volontairement.
F-5 pts-Propriété, en légitimant les propriétés acquises par le passé par la coercition étatique (expropriation étatique) ou par une autre forme de violence, mais sans cautionner la violence dans le présent ni dans le futur.

Q2: Quel mode de propriété devrait s’appliquer aux biens de consommation individuelle résultant du travail et de la production? (Note: en général, les anarchistes s’entendent sur le fait que la propriété s’applique à des biens personnels comme des vêtements ou une brosse à dents)

A-0 pt-Usus seulement.
B-2.5 pts-Possession.
C-5 pts-Propriété.

Q3: Quel mode de propriété devrait s’appliquer aux terres et aux habitations?

A-0 pt-Usus seulement, par la coercition étatique.
B-1 pt-Usus seulement, par des ententes collectives volontaires.
C-2 pts-Possession, par la coercition étatique.
D-3 pts-Possession, volontairement.
E-4 pts-Propriété, volontairement.
F-5 pts-Propriété, en légitimant les propriétés acquises par le passé par la coercition étatique ou par une autre forme de violence, mais sans cautionner la violence (expropriation étatique) dans le présent ni dans le futur.

Q4: Votre opinion sur le travail.

A-0 pt-Personne ne doit travailler.
B-2.5 pts-Rien contre le travail, mais celui-ci ne doit pas être lié à la survie.
C-4 pts-Le travail est essentiel à la survie, mais il n’est pas une vertu absolue.
D-5 pts-Le travail est jouissif et est essentiel à la survie.

Q5: Votre opinion sur le profit (i.e. s’enrichir du travail des autres).

A-0 pt-Le profit est un crime qui devrait être aboli par l’État.
B-1 pt-Le profit est un crime qui ne devrait pas exister, mais sans répression étatique.
C-2 pts-Le profit est un vice qui doit être en partie volé par l’État.
D-3 pts-Le profit est un vice qui doit être découragé volontairement, par des mécanismes de libre-marché.
E-4 pts-Le profit est une bonne chose, mais l’État ne doit pas l’encourager.
F-5 pts-Le profit est une bonne chose et doit être encouragé par l’État.

Q6: Est-ce que la monnaie est nécessaire?

A-0 pt-Ni troc ni monnaie.
B-0.5 pt-Pas de monnaie mais troc pertinent.
C-1 pt-Rien contre la monnaie, mais ça ne doit pas être le principal mode d’échange. Le troc est plus intéressant.
D-2 pts-Oui, mais elle doit avoir une valeur réelle avec contrepartie tangible, sans contrôle étatique, et être relié à l’effort fourni dans le travail.
E-3 pts-Oui, mais elle doit avoir une valeur réelle avec contrepartie tangible, et sans contrôle étatique.
F-4 pts-Oui, mais elle doit avoir une valeur réelle avec contrepartie tangible, mais avec contrôle étatique (ou sans valeur tangible sans banque centrale avec masse monétaire fixe comme au Panama)
G-5 pts-Oui, mais elle doit être contrôlée par l’État qui peut l’imprimer et contrôler sa valeur à sa guise, sans valeur réelle tangible.

Mon Total = Q1 + Q2 + Q3 + Q4 + Q5 + Q6 = 3 + 5 + 3 + 2.5 + 3 + 3 = 19.5 points sur 30

J’aimerais que vous faites la même chose que moi, que vous soyez anarchiste ou pas. Ce n’est pas un jugement de valeur de ma part (même envers mes comparses anarchistes), je veux seulement en savoir plus sur votre opinion concernant cette problématique. Les réponses aux questions sont plus intéressantes que le pointage total, qui n’est là qu’à titre indicatif. De plus, mes réponses ne sont pas définitives (sauf Q4) et je suis même prêt à ce que vous me fournissiez des arguments pour que je change d’idée!

J’y reviendrai une autre fois!

Publicités

106 Réponses

  1. 24! Je suis tellement à droite! 😉

  2. Vivement que tu prennes le pouvoir pour que j’arrete de bosser et que je vive sur le dos des autres ! Si il y en a qui aime bosser, je leur laisse ma place. Une chambre et deux repas par jour, un acces à internet, le tout gratuit et je vous jure que vous ne m’entenderez pas chialer.

    Pour le profit, si tu demandes à type de prendre des risques, de sacrifier sa vie de famille et ses vacances pour monter une compagnie (c’est souvent le cas au debut), de risquer de faire une faillite et tout perdre, de bosser comme un debile pour en fin de compte ne pas pouvoir faire de profit… je pense que tu risques de rencontrer un probleme dans ta société ! Personnellement je suis tres content de me faire exploiter par un patron qui a pris tous les risques, qui a travaillé dix fois plus que moi et qui risque de faire une attaque dès la cinquantaine ! Zero responsabilité, une paye, pas de soucis. C’est quand meme cool d’etre exploité.

    Ca me fait penser un peu au syndrome des gens ne supportant pas la reussite des autres. Pareil qu’avec les artistes. Tu reussis, t’es un pourri. Tu rates, on ne parle pas de toi. Pourtant au depart tu es dans la meme categorie.

    Bon, je me suis fait exploité, j’ai donné une autre partie de mes sous à l’etat-voleur, et le reste ? Ben j’en fais bien ce que je veux bordel. Et si c’est m’acheter une maison pour la donner à qui veux ensuite, ce sont mes affaires et personne (ni un etat, ni une communauté, ni des anars) va venir me casser les couilles. Deja qu’on va m’en piquer une partie avec les drtoits et impots (et en principe ca ne me derange qu’à moitié sinon ca permettrait aux gens de planquer leur fortune hors de l’impot en achetant de l’immobilier) ! Manquerait plus que ca ne m’appartienne pas !

  3. 7 points
    Un excellent exercice, les deux billets sur la propriété font réfléchir. J’y reviendrais si j’en ai le temps.

    « Le premier qui, ayant enclos un terrain, s’avisa de dire : Ceci est à moi, et trouva des gens assez simples pour le croire, fut le vrai fondateur de la société civile. Que de crimes, que de guerres, de meurtres, que de misères et d’horreurs n’eût point épargnés au genre humain celui qui, arrachant les pieux ou comblant le fossé, eût crié à ses semblables : Gardez-vous d’écouter cet imposteur; vous êtes perdus, si vous oubliez que les fruits sont à tous, et que la terre n’est à personne. » J.J. Rousseau

  4. @François Tremblay

    Peux-tu me revenir avec tes réponses sous forme de lettres? J’ai ajouté des lettres à mes choix de réponse.

    Dans mon cas, ça donne: D-C-D-B-D-E

    @Reblochon

    « Vivement que tu prennes le pouvoir pour que j’arrete de bosser et que je vive sur le dos des autres ! Une chambre et deux repas par jour, un acces à internet, le tout gratuit et je vous jure que vous ne m’entenderez pas chialer. »

    En enlevant l’accès à Internet, ça m’irait! 😉 Et même là, tu discutes tellement bien que ça pourrait s’arranger! 😉 Personnellement, ça ne me dérange pas de bosser mais ça ne devrait pas être une obligation.

    Ceci dit, il y aurait moins d’exploiteurs au dépens des autres dans une anarchie que dans le système capitaliste actuel!

    « Pour le profit, si tu demandes à type de prendre des risques, de sacrifier sa vie de famille et ses vacances pour monter une compagnie (c’est souvent le cas au debut), de risquer de faire une faillite et tout perdre, de bosser comme un debile pour en fin de compte ne pas pouvoir faire de profit… je pense que tu risques de rencontrer un probleme dans ta société ! »

    À la limite, je peux comprendre ton point de vue. Mais pourrait-on commencer par libérer les marchés de l’emprise étatique, de cesser les subventions aux entreprises, d’abolir les corporations et d’abolir ce système d’exploitation étatique qu’est le capitalisme? Déjà, ce serait un bon début et ça n’empêche en rien l’entrepreneuriat et il ne pourrait plus y avoir de tels profits shylockiens, même dans un système de propriété. Par contre, je suis contre l’exploitation des gens et je ne crois pas que le travail devrait être relié à la survie.

    « Personnellement je suis tres content de me faire exploiter par un patron qui a pris tous les risques, qui a travaillé dix fois plus que moi et qui risque de faire une attaque dès la cinquantaine ! Zero responsabilité, une paye, pas de soucis. C’est quand meme cool d’etre exploité. »

    Pour certains, ça peut être cool quand tu as vraiment un travail et que ton salaire t’enrichit mais pour ceux qui bossent dans des jobines plates et qui sont pauvres quand même, c’est loin d’être cool.

    « qui a travaillé dix fois plus que moi »

    Rarement vrai, surtout dans notre système capitaliste. À part quelques rares vrais entrepreneurs comme Pierre Pédalot par exemple…

    « Ca me fait penser un peu au syndrome des gens ne supportant pas la reussite des autres. »

    Quand elle est causée par le soutien et la violence de l’État, ce sentiment est justifié.

    « Pareil qu’avec les artistes. Tu reussis, t’es un pourri. Tu rates, on ne parle pas de toi. Pourtant au depart tu es dans la meme categorie. »

    J’en conviens. Ce genre de jalousie semble faire partie de la nature humain

    « Bon, je me suis fait exploité, j’ai donné une autre partie de mes sous à l’etat-voleur, et le reste ? Ben j’en fais bien ce que je veux bordel. Et si c’est m’acheter une maison pour la donner à qui veux ensuite, ce sont mes affaires et personne (ni un etat, ni une communauté, ni des anars) va venir me casser les couilles. Deja qu’on va m’en piquer une partie avec les drtoits et impots (et en principe ca ne me derange qu’à moitié sinon ca permettrait aux gens de planquer leur fortune hors de l’impot en achetant de l’immobilier) ! Manquerait plus que ca ne m’appartienne pas ! »

    Dans une anarchie, l’État ne viendrait plus piger dans tes poches, ce qui serait pas mal plus intéressant qu’actuellement! De plus, dans un système étatique comme nous vivons présentement, je suis d’accord avec toi! Tu te vais déjà trop voler comme ça pour que tes affaires ne t’appartiennent pas en plus!

    Malgré tout, je préfère un libre-marché couplé avec un système de propriété (dit anarcho-capitaliste) que le capitalisme actuel.

    @G. Buendia

    Merci pour la citation! 🙂

  5. @MFL

    C’est intuitivement surprenant en effet. Mais je m’en doutais au moment de publier.

    C’est ça qui arrive quand tu te fais dire de voter à droite par les Fatals Picards! 😉 Maudite drouatiste corrompue par la musique franchouillarde! 😉

    Sérieusement, tu n’es à droite que dans ce sujet là! 🙂

    Peux-tu me revenir avec tes réponses en lettres, s’il-te-plait?

  6. HA HA HA!!!

    Je sais bien, Maudite musique française!

    🙂

    mes réponses? Curieux va!!

  7. Ça me permettrait de mieux comprendre. De la même façon pour François!

    Ah cette curiosité maladive! 🙂

  8. Tellement mauvais que c’en est drôle!

    Merci pour le lien! 🙂

  9. Disons qu’il vaut mieux se concentrer sur le texte!!!!

  10. Oui, en fait, je suggère aux lecteurs de fermer les yeux et d’écouter simplement! 🙂

  11. Le capitalisme version 1, celui pondu par A. Smith, avait beaucoup de failles. Entre autre le fait qu’une personne pouvait travaillé du 90 heures/semaine, et était quand même pauvre au bout de sa semaine. L’effort de travail de l’ouvrier étant 20 fois plus grand que celui de son patron, ce dernier se voyait 200 fois plus riche que son ouvrier. Ça n’avait pas de sens !

    On est arrivé au bout du convoyeur de l’exploitation ouvrière, alors on a bâti un nouveau capitalisme : un capitalisme plus «safe». Pour faire taire les masses, on leur donne de meilleures conditions, on leur donne une boîte à suggestions en leur faisant croire que l’administration s’en soucie réellement, puis des ptits cadeaux et des 5@7. En revanche, les C.A dorment quand même tranquilles sur leurs oreilles car en cas de temps durs (ou de mauvaise gestion), l’entreprise peut avoir de l’aide gouvernementale. C’est safe, surtout pour ceux qui ne font pas partie des Meilleurs …
    Ça, c’est la version 2. Elle marche, mais elle tourne carrée assez souvent. C’est là qu’on tombe sur le paradoxe de la doctrine économique (capitalisme):

    Une société est fondamentalement asymétrique. Sa population peut être stratifiée en plusieurs gabarits. Il y a des Bons, des Moyens et des Poches. N’importe où, c’est comme ça. On veut aider les Poches, par empathie, alors on impose nos entreprises. Naturellement, les entreprises se faisant bouffer pas mal de fric par Québec et Ottawa, demandent une rétribution directe en moments difficiles. C’est une justice pour elles, et c’est compréhensible. À ce moment-là, l’État devient indispensable dans le processus. Vous comprenez que rendu-là, la mécanique économique Peuple-État-Entreprises est très difficile à changer. Et, avec ce qu’on a vu récemment avec le budget Conservateur qui n’a rien de conservateur, ainsi que la vision qui règne à Québec depuis près de 50 ans, m’amène à dire que la sociale-démocratie ÉCONOMIQUE, strictement économique, est le point d’équilibre (appliqué) qu’on trouvé nos élus. Point d’équilibre entre la doctrine de Smith (exploitation+aliénation) et un socialisme cubain (tout le monde est pauvre et on s’arrange pour être capables de refaire nos meubles !).

    Malgré le fait que des fois cette société tourne carrée, je reste convaincu que présentement, nous vivons dans le meilleur des trois mondes.

  12. Mes réponses sont D-C-D-B-B-D.

    Ma réponse pour Q1 serait « possession, part des ententes collectives volontaires »
    Pour Q3, « possession, volontairement mais limité par la règle d’usage/occupation »
    Pour Q5, ça dépend bien sûr de la définition de « profit. »

  13. Merci François!

    Pour Q1 et Q3, c’est ce que j’avais en tête. On s’entend là-dessus. Ça ressemble à ce que je connais du mutualisme. Idem pour Q2 et Q4, on s’entend aussi sur ces points, comme je l’avais prévu. Très bien jusque là!

    Pour Q5, je ne suis pas sûr que j’utilise la même définition de profit. Mais le plus important est que je croyais que les mutualistes (tu n’es pas nécessairement un mutualiste dans tous ses aspects) considéraient le profit simplement comme un vice, ce que je pense aussi. Ta réponse à Q5 ressemble au plus à l’anarcho-communisme, il me semble.

    Pour Q6, je ne suis pas surpris de ta réponse. Mais je me demande si la monnaie doit absolument et toujours être reliée seulement à l’effort, sans considérer la productivité, ou sans égard à quelconque autre valeur dit « économique ».

    J’admets que Q6 est la réponse dont je suis le moins certain. Je peux encore changer d’idée.

  14. @Frankie

    Votre analyse est intéressante mais n’avez-vous pas pensé qu’un autre genre de monde peut exister?

  15. «Votre analyse est intéressante mais n’avez-vous pas pensé qu’un autre genre de monde peut exister?»

    Ah c’est clair et net ! Il y’a même plusieurs genres intéressants qu’on peut explorer en profondeur. Mon point était seulement le fait que la sociale-démocratie en Amérique du Nord est très solide actuellement, elle est très bien implantée. C’est comme l’analogie avec une grosse molaire difficile à arracher, comme si ses racines étaient plantées à même dans la mâchoire.

    Mais si on me demandait de choisir entre la sociale-démocratie, le capitalisme de l’ère industrielle et le socialisme, mon choix serait le premier sans hésiter une seconde.

  16. @Frankie,

    « Mais si on me demandait de choisir entre la sociale-démocratie, le capitalisme de l’ère industrielle et le socialisme, mon choix serait le premier sans hésiter une seconde. »

    Nulle intention de ma part d’influencer votre choix mais si je me fie à certains de vos commentaires, je crois que le socialisme serait plus approprié.

    La sociale-démocratie suppose que la démographie sera toujours à l’avantage de celui ou celle qui la prône. Or, quand des éléments discordants se joignent à un ensemble donné de gens, ce que vous obtenez est l’annulation des votes de certains par les votes de d’autres. De plus, les périodes où la division des votes ne favorise pas la contrepartie socialiste, celle-ci perd beaucoup de terrain au profit des mêmes éléments discordants à la vision socialiste.

    En fait la démocratie, c’est cela en gros, un paquet de gens qui annulent leurs votes les uns les autres. C’est la dictature de la majorité certes mais encore là, faut-il que la majorité puisse assurer sa pérénité sinon sur un processus de long terme, c’est une « guerre » perdue d’avance.

  17. Pour le sondage, je dirais que je suis à peu près à 23.

    Points de discorde majeurs: travail, profit et monnaie. Par contre, je ne trippe pas trop sur la partie « devrait être encouragé par l’état » dans « le profit est une bonne chose et devrait être encouragé par l’état. » Qu’est-ce qu’on implique par devrait être « encouragé »? Le monétaire ou tout simplement une non-objection de l’état au profit. Si c’est d’encourager le profit en donnant plus de cash aux profiteurs comme dans le cas des bailouts, je dis un non catégorique mais si c’est tout simplement que l’état s’ôte du chemin et laisse la liberté aux entreprises de faire du profit, eh bien là, c’est un oui retantissant.

  18. «Nulle intention de ma part d’influencer votre choix mais si je me fie à certains de vos commentaires, je crois que le socialisme serait plus approprié.»

    Ton analyse est assez bonne. En passant, tu peux me tutoyer … je crois que tu as 6-7 ans de plus que moi.

    Les deux problèmes majeurs avec le socialisme, c’est que d’une part, oui l’application peut être possible et saine, mais si je reviens à ma stratification d’une société asymétrique comme la nôtre (et comme bien d’autres ailleurs), il me paraît impossible de satisfaire une majorité d’individus. De plus, au Québec, il n’y a pas seulement que des Blancs de souche normaux qui travaillent, il y a aussi des handicapés, des immigrés, des sans-cœur de nature, des homosexuels, des Indiens … et là je ne parle même pas des causes défendues par un bon nombre de groupes de pression, ainsi qu’un milieu industriel fort. Si nous étions seulement des de souche travaillant tous (ou aux études) et qu’aucun clivage évident serait à l’horizon, peut-être que j’y penserais deux fois à une forme de socialisme. Notons d’ailleurs qu’entre les Bons, Moyens et Poches, les Bons et la grande majorité des Moyens (catégorie dont je fais partie) sont les plus désavantagés par cette doctrine sociale et économique. Les Poches s’en tirent bien règle générale.

    L’autre problème, c’est au niveau de la liberté. J’en parle un peu sur un autre blogue dans un de mes éternels débats : Frankie vs. Un socialiste fini.

    http://lutopium.wordpress.com/2009/01/10/linsolubilite-religieuse/
    * Voir à la toute fin…

    Essentiellement, pour s’enrichir financièrement, même lorsqu’on ne possède pas sa propre compagnie, on a qu’à travailler plus que d’habitude. Il y a donc enrichissement comparativement à ce qui se fait habituellement. Alors, lorsque je suis motivé à m’enrichir, je travaille plus d’heures au labo et j’ai plus d’argent au bout de la semaine. Dans un état socialiste, nous serions même pas motivé à travailler une heure de plus que d’habitude car on se ferait bouffer tout les fruits de nos efforts supplémentaires ($$$).
    *On peut choisir le meilleur des deux mondes, mais le meilleur monde de tous, on ne le connaît pas.

    Évidemment, tout ça est au niveau strictement économique. Car sur les enjeux moraux, pas besoin de vous dire que je suis un conservateur jusqu’à la moelle.

  19. internationaliste

    Ça on le sait que tu es ultraconservateur mon chéri! En passant comme j’aime te contredire, je me considère comme une personne normale même si mon orientation sexuelle te déplaît. La pureté ethnique et l’homogénéité sociale dont tu rêves sont impossibles il est temps que tu t’en rendes compte. Vive la diversité!

  20. Q1 et Q2 – Je ne fais pas de distinction entre biens de consommation et bien de production. Ils sont souvent interchangeables. (Ex cuisinière, selon que je cuisine pour moi ou pour les autres.) On ne doit jamais les acquiérir par la violence, mais c’est une légitime défence de s’interposer devant qui voudrait les prendre. Certainement pas besoin de l’état, peu importe la question.

    Q3 – Premier arrivé, premier servi. Mais l' »absentee ownership » est permissible jusqu’à un certain point. La clé reste la non-violence.

    Q4 – C, définitivement. N personnes sur une île déserte ont besoin de travailler pour survivre. L’arrivée de la N+1ème personne ne change pas ce fait. CQFD.

    Q5 – Le profit (pas la rente politique!) est une vertu. Si je fais plaisir à une personne en échangeant deux paires de mitaines contre trois foulards, et qu’ensuite je fais plaisir à deux autres personnes, chacune en lui échangeant un foulard contre une paire de mitaines, alors le foulard qui me reste, apparu de nulle part, est la preuve que j’ai fait le bonheur de trois personnes. Ce n’est pas un jeu à somme nulle, comprenez-vous?!?

    Q6 – La monnaie doit être libre: chacun libre d’en imprimer, chacun libre de refuser celle des autres. Personnellement, pour un contrat à long terme je préfère la monnaie tangible, mais je n’ai rien contre les échanges de monnaie intangible entre adultes consentants.

  21. Je pense que tu devrais aussi publier une « grille d’évaluation » pour les problèmes sociaux, comme les prisons, l’éducation, l’amour libre et la religion.

  22. Et la peine de mort suivant les crimes, juste pour rire. Autre dictature etatique que de l’avoir enlevée … meme si c’est un progres.

  23. La peine de mort est un crime qui fut imposé par l’État.

  24. « Mais si on me demandait de choisir entre la sociale-démocratie, le capitalisme de l’ère industrielle et le socialisme, mon choix serait le premier sans hésiter une seconde. »

    D’accord Frankie, mais c’est la seule bonne chose que je vais dire envers la social-médiocrassie.

  25. Trop marrant Internationaliste! 😉

  26. @Tym Machine

    Dans le système capitaliste, l’État intervient souvent (indirectement ou directement) pour favoriser les profits des entreprises. C’est dans ce sens que je suis contre cet encouragement.

    Quelle est ta position concernant la monnaie? Peux-tu redonner tes réponses sous forme de lettres?

  27. Mon dernier commentaire était addressé à pragmatiste, btw.

  28. @François Tremblay

    « Je pense que tu devrais aussi publier une “grille d’évaluation” pour les problèmes sociaux, comme les prisons, l’éducation, l’amour libre et la religion. »

    Ça serait une bonne idée. Cependant, chez les anarchistes, ce ne sont pas des débats aussi peu consensuels que celui sur la propriété.

    De plus, ma position est claire sur ces sujets. Tout de même, je pourrais publier des billets sur ces sujets et exposer un peu plus mon point de vue.

  29. Ça va, j’avais bien compris.

  30. Non je veux dire quelque chose comme ceci:

    1. Que devrait être fait avec les prisons?
    A- 0 pts- Les prisons devraient être abolies ou réservées aux pires cas.
    B- 3 pts- Les conserver, mais avec l’emphase sur la réhabilitation et non la punition.
    C- 5 pts- Les conserver.

  31. @Bastiat79

    Ça ressemble aux positions habituelles des anarcho-capitalistes. Ça va.

    Tout de même, vous soulevez un point intéressant concernant l’ « absesntee ownership ». Ce ne sont pas tous les anarcho-capitalistes qui sont d’accord avec ça.

    Mais il y a Rothbard, un des pionniers de l’anarcho-captitalisme, quand même!

    http://williamgillis.blogspot.com/2007/11/all-power-to-soviets-following-is.html

    De plus, j’ai une question pour vous, est-ce que vous reconnaissez la légitime des propriétés passées étatiques ou obtenus autrement par la violence soi-disant « privée »?

    Enfin, on s’entend concernant la monnaie, même si ma position sur cette question est la moins solide.

  32. François, en ce qui concerne les prisons, ta formulation est intéressante.

    Je répondrais par B, ou par quelque chose entre A et B. Chose certaine, je ne veux plus de non-criminels en prison, la réhabilitation devrait être priorisée et la psychiatrie devrait régler la quasi-totalité des cas graves. En ce qui concerne la punition, je n’y crois pas du tout. L’important est de protéger les gens contre la violence, en enfermant avec dignité des cas graves. Je suis contre la peine de mort, sauf pour le suicide volontaire.

  33. As-tu vu les niaiseries qu’Anne Archet m’a infligée dans son dernier commentaire. Incroyable. Elle est apparamment « plus anarchiste » que moi. What the fuck.

  34. C’est un peu fort comme affirmation de sa part. Par contre, elle est une individualiste, à la manière de Stirner.

    Je vais lire ta réponse.

  35. Ah bien je n’ai pas lu du Stirner alors je manque peut-être le bateau en disant qu’elle est la seule. Mais ses propos sont assez délirant vous devez avouer.

  36. « Ah bien je n’ai pas lu du Stirner alors je manque peut-être le bateau en disant qu’elle est la seule. »

    Voilà! Elle n’est pas la seule. Par contre, je ne prétends pas que Stirner a exactement la même pensée que Anne Archet!

    « Mais ses propos sont assez délirant vous devez avouer. »

    Pas d’accord avec toi là-dessus, elle ne fait que décrire une façon de tenter de vivre l’anarchie dans le contexte actuel, et non pas de décrire une méthode d’organisation anarchiste, mais de là à démoniser le mutualisme comme elle le fait, là c’est elle qui exagère!

  37. @ Pragmatiste

    Je crois bien que mes positions sont anarcap, ou individualiste à la limite. Je suis plutôt curieux de savoir s’il y a d’autres positions que les miennes qui sont logiquement compatibles avec le principe de non-agression. J’aimerais d’ailleurs qu’on m’explique la différence entre posession et propriété sur la base de ce principe. Peut-on m’empêcher de vendre ma maison et la terre qui vient en dessous sans m’agresser?

    « est-ce que vous reconnaissez la légitime des propriétés passées étatiques ou obtenus autrement par la violence soi-disant “privée”? »

    S’il y avait un « premier arrivé » alors ce dernier est le seul propriétaire légitime, s’il est encore vivant. Par contre, je n’accepte pas les revendications « ancestrales ».

  38. François, tu as le droit de le dire si tu veux, mais personnellement je ne crois pas qu’Anne Archet soit une imbécile.

  39. Et tu ne devrais pas quitter un débat comme ça.

  40. Est-ce que c’est vraiment un débat ou est-ce qu’elle se fait ma tête? Peut-être qu’elle n’est simplement pas très bonne pour expliquer, ou je suis un peu niaiseux pour comprendre, mais tout ce qu’elle dit dans ses commentaires (pas dans ses articles) semble me relever du délire. Elle écrit si bien et puissamment, mais elle ne semble pas pouvoir discuter.

  41. @Bastiat

    « Je crois bien que mes positions sont anarcap, ou individualiste à la limite »

    Tout de même, votre position concernant l' »absentee ownership » est intéressante. De plus, il est vrai que parfois, il n’y a pas toujours une différence majeure entre bien de production et de consommation.

    « Je suis plutôt curieux de savoir s’il y a d’autres positions que les miennes qui sont logiquement compatibles avec le principe de non-agression. J’aimerais d’ailleurs qu’on m’explique la différence entre posession et propriété sur la base de ce principe. »

    Je reviendrai là-dessus, dans DES prochains billets. J’ai l’intention d’expliquer mes réponses et d’exposer les réponses-type de divers courants anarchistes…et peut-être même étatistes.

    « S’il y avait un “premier arrivé” alors ce dernier est le seul propriétaire légitime, s’il est encore vivant. Par contre, je n’accepte pas les revendications “ancestrales”. »

    J’ai compris votre position sur les revendications ancestrales. Cependant, considérez-vous comme légitime les propriétés obtenues par la violence, étatique ou non?

  42. Et comment ceux qui reclament leurs possessions ancestrales ont recupéré ses propriétés d’apres toi ?

    Si tu te bases sur la possession non violente des territoires, tu peux refiler les trois quarts du monde auz africains. C’est de là que nous sommes partis. Apres ca n’a ete que conquete sur conquete. Demande aux neandertals ce qu’ils en pensent ?

    Bon moi je veux qu’on rende au francais les territoires de la gaule sous brennus voire sous brennos. Ouais, jusqu’à Delphes ca m’irait bien !

    Avec ta vision de la possession par la violence, meme les amerindiens d’aujourd’hui devraient etre virés à grands coups de pied dans le cul ! Ils ont surement poussé quelqu’un en arrivant là. Ca me ferait marrer que ca soit le meme peuple depuis la prehistoire !

  43. @François Tremblay

    « Est-ce que c’est vraiment un débat ou est-ce qu’elle se fait ma tête? »

    Je crois qu’elle est sérieuse en général. Tout de même, je trouve qu’elle exagère avec toi, surtout quand elle démonise le mutualisme comme ça.

    Ceci dit, ceux qui raisonnent principalement sous l’angle scientifique comme nous doivent comprendre qu’on ne peut pas discuter de la même façon que d’habitude avec ceux qui raisonnent sous l’angle philosophico-littéraire-artistique comme Anne Archet. Ça peut expliquer ce genre de tensions à court terme. Par contre, c’est très enrichissant à moyen terme.

    En fait, en ce qui concerne les femmes, je préfère communiquer avec les non-scientifiques. Je suis paradoxalement plus en mesure de ressentir de l’amitié/amour envers ce type de femme, qui ont souvent plus de sens critique politique que les scientifiques. Chez les hommes, c’est différent!

    « -être qu’elle n’est simplement pas très bonne pour expliquer »

    Pourtant, elle a déjà été une professeure il n’y a pas si longtemps et elle me semble avoir la compétence pour le faire. Faut dire qu’il est possible que je serais un meilleur (pourquoi ne pas jouer son propre jeu?) professeur qu’elle mais les hommes ont plus de difficulté à se faire embaucher comme professeur dans ce Québec fémi-favoritiste! 😉

    « dans ses commentaires (pas dans ses articles) »

    En effet, ses articles sont plus intéressants. Voilà une distinction que tu devrais commenter chez elle.

    « Elle écrit si bien et puissamment, mais elle ne semble pas pouvoir discuter. »

    Ou à tout le moins, elle préfère le rôle d’écrivaine/créatrice que le rôle de débatteure. Mais de la à ne pas pouvoir discuter, je ne crois pas.

  44. @Reblochon

    « Et comment ceux qui reclament leurs possessions ancestrales ont recupéré ses propriétés d’apres toi ? »

    Voilà pourquoi plusieurs de ces revendications ancestrales sont invalides. Tout de même, cette invalidité ne légitimise pas nécessairement la propriété de ceux qui les ont délogés!

  45. François, Anne Archet vient de te répondre.

  46. internationaliste

    « En fait, en ce qui concerne les femmes, je préfère communiquer avec les non-scientifiques. Je suis paradoxalement plus en mesure de ressentir de l’amitié/amour envers ce type de femme, qui ont souvent plus de sens critique politique que les scientifiques. Chez les hommes, c’est différent ».

    Dis-moi pas que David va tomber en amour!

  47. versionscelestes

    Bonsoir,

    « En fait, en ce qui concerne les femmes, je préfère communiquer avec les non-scientifiques. Je suis paradoxalement plus en mesure de ressentir de l’amitié/amour envers ce type de femme, qui ont souvent plus de sens critique politique que les scientifiques. Chez les hommes, c’est différent! »

    Euhh… toutes les femmes et tous les hommes peuvent avoir, sont susceptibles d’avoir un sens critique politique, n’est-ce pas?

    Cordialement,

    Versions Célestes

  48. @ Versions Célestes

    Tellement d’accord!!

  49. « Cependant, considérez-vous comme légitime les propriétés obtenues par la violence, étatique ou non? »

    Non, puisque le concept de « premier arrivé » est non-violent par définition. Je ne vois juste pas ce que l’on peut faire après un certain nombre d’années, sans foutre le bordel. L’Allemagne a insisté pour que la Pologne entre dans l’UE, et maintenant des Allemands réclament leurs terres dans l’ouest de la Pologne… Des années de plai$ir pour les avocats!

    En ce qui concerne les scientifiques, je trouve que les types « sciences physiques » sont souvent des gens de nature très conformiste. C’est peut-être pourquoi ils sont attirés par des disciplines établies où on peut avoir la quasi-certitude d’avoir raison. Il est très difficile de discuter politique avec eux.

  50. versionscelestes

    Bonsoir Frankie,

    Sans capitalisme, votre pensée qui est discriminatoire (il me semble), devrait disparaître à jamais :

    « De plus, au Québec, il n’y a pas seulement que des Blancs de souche normaux qui travaillent, il y a aussi des handicapés, des immigrés, des sans-cœur de nature, des homosexuels, des Indiens »

    Salutations.

    Versions célestes

  51. Bien, bonsoir Versionscelestes

    « Sans capitalisme, votre pensée qui est discriminatoire (il me semble), devrait disparaître à jamais ».

    Mais, quand on y pense bien, qui n’est pas discriminatoire à quelque part ? Qui ne fait pas preuve de discriminations naturelles, parfois ? Par exemple, je connais des gens qui interviennent sur ce blogue-ci, qui se disent libertariens et qu’ils ne sont pas capables de sentir les islamistes. Cela même s’ils savent qu’une personne sur six, dans le monde, est islamiste. C’est une discrimination naturelle à eux et il faut respecter leur idée, sans nécessairement l’appuyer. Ce n’est pas vrai que tout le monde est compatible avec tout le monde dans ce monde-ci. Bien au contraire …

    Pour répondre plus précisément à ton interrogation, OUI, le capitalisme tangent à notre sociale-démocratie m’a bien aidé dans ma vie, et m’aide toujours. Aujourd’hui, j’ai un bon emploi que j’ai choisi et qui me paie très bien. Je suis également heureux du fait que je peux choisir lorsque je fais mes achats. Ça paraît banal, mais ce n’est pas tout le monde qui a ce privilège. Même que, si nous devions retomber dans une société capitaliste sauvage, je peux te garantir que je serais plus riche que présentement. Mes compétences me payeraient encore plus, surtout dans une perspective où j’aurais mon entreprise privée. Mais, étant quelqu’un qui développe un altruisme envers son peuple, je trouverais ça aberrant de revenir en arrière. Il y a des gens dans le besoin, des gens handicapés, hypothéqués et qui vivent des malheurs ponctuels, et pour eux, une société purement capitaliste les calerait d’avantage. Le filet social, c’est primordial, surtout pour un peuple comme le nôtre. Sur cet aspect précis, les libertariens, dans leur société idéale, vont dire que la charité humaine compenserait notre filet social actuel. Du rêve ! Que du rêve ! Dans une société de surconsommation où on peut acheter toutes sortes de petits gugusses qu’on renouvelle à chaque deux ans, laissez-moi vous dire que la tentation d’acheter le portable dernier cri, ou la nouvelle voiture hybride, etc… passe bien avant la charité humaine. Alors, les riches encore plus riches, consomment encore plus, et les pauvres dans le besoin sont encore plus écrasés. Et, pour finir, ce que je trouve malheureux, c’est qu’un bon nombre de supporters de la société libertarienne ne sont pas très aisés financièrement.

    Quelle erreur de leur part !

  52. versionscelestes

    Frankie :

    « Qui ne fait pas preuve de discriminations naturelles, parfois ? »

    1) Qu’est-ce qui est naturelle??
    2) Ces discriminations au sein de différents groupes montrent à quel point on est pris dans le rouges du système.

    Le fait d’être conscient de ses rôles sociaux, savoir assumer ses conditionnements, me semble intéressant pour chercher à les rectifier, à les changer.

    Salutations.

    Versions Célestes.

  53. versionscelestes

    Frankie:

    Dans le capitalisme, on est tous pris dans le rouge du système, à tous les niveaux, de sorte qu’un informaticien, par exemple doit faire des choix pas du tout très sympa face aux exigences du profit et du capital. De même pour quelqu’un qui veut devenir entrepreneur.De même pour les plus pauvres.

    Tout les types de stress, des gens qui sont névrosé sont monnaie courante dans notre système.

    Il y a bien sur certains qui sont plus forts que d’autres…

    Bref, ce système-là, c’est loi de la jungle…

    Alors, il faut le critiquer, montrer tous ses effets néfastes, chercher à le changer…

    Salutations.

    Versions Célestes

  54. @ Versionscelestes

    «1) Qu’est-ce qui est naturelle??»

    Tout ce qui est tangent aux choix initiaux (sincères) d’une personne. Par exemple, un croyant qui évite naturellement de fréquenter des athées.

    Pour ton deuxième commentaire, tu rejoins assez bien mon premier message sur cette page. L’application d’un capitalisme pur, c’est insensé pour une très grande majorité de gens. Ça apporte exploitation+aliénation.

    «Bref, ce système-là, c’est loi de la jungle…»

    Des gens qui ont de hautes études, quoi ont des aptitudes très spécifiques à un domaine, peuvent bien s’en sortir dans une telle société. L’entrepreneurship est un préalable requis à une prospérité minimale économique dans un tel régime.

    C’est pour ça que j’en suis arrivé à la conclusion qu’entre ce capitalisme brute, le socialisme (et/ou communisme) et notre régime économique actuel imparfait, ce dernier me paraît quand même le meilleurs des trois mondes. Mais d’un autre côté, rien ne nous empêche d’explorer d’autres ‘mondes’ inconnus …

  55. versionscelestes

    Bonsoir,Frankie.

    « L’application d’un capitalisme pur, c’est insensé pour une très grande majorité de gens. Ça apporte exploitation+aliénation.  »

    Oui, et ça n’a pas changer en gros. Le capitalisme, malgré ses quelques « ravalements de façade » est reste presque le même…

  56. versionscelestes

    « Des gens qui ont de hautes études, quoi ont des aptitudes très spécifiques à un domaine, peuvent bien s’en sortir dans une telle société. L’entrepreneurship est un préalable requis à une prospérité minimale économique dans un tel régime »

    Oui, et c’est pour cela que je parlais de la loi de la jungle.

    Et donc, je répète ce que j’ai dit:
    on est tous pris dans le rouge du système, à tous les niveaux, de sorte qu’un informaticien, par exemple, doit faire des choix pas du tout très sympas face aux exigences du profit et du capital. De même pour quelqu’un qui veut devenir entrepreneur.De même pour les plus pauvres.

  57. @Internationaliste

    « Dis-moi pas que David va tomber en amour! »

    J’ai simplement décrit le type de femme qui m’attire le plus.

  58. @Bastiat79

    « Non, puisque le concept de “premier arrivé” est non-violent par définition. Je ne vois juste pas ce que l’on peut faire après un certain nombre d’années, sans foutre le bordel. L’Allemagne a insisté pour que la Pologne entre dans l’UE, et maintenant des Allemands réclament leurs terres dans l’ouest de la Pologne… Des années de plai$ir pour les avocats! »

    Bon point!

    Autre question: est-ce que les propriétés étatiques sont privatisables? Faites attention à votre définition de « privatisation » avant de répondre.

    « En ce qui concerne les scientifiques, je trouve que les types “sciences physiques” sont souvent des gens de nature très conformiste. C’est peut-être pourquoi ils sont attirés par des disciplines établies où on peut avoir la quasi-certitude d’avoir raison. Il est très difficile de discuter politique avec eux. »

    En général oui!

  59. @Frankie

    L’État est le discriminateur par excellence. La discrimination naturelle ne serait pas un grave problème sans État.

  60. @Versions Célestes

    « Euhh… toutes les femmes et tous les hommes peuvent avoir, sont susceptibles d’avoir un sens critique politique, n’est-ce pas? »

    Je suis d’accord. Mais je parlais d’une tendance générale, pas d’un fait qui s’applique à tous.

    Si vous êtes une femme (si tel est le cas) scientifique qui a un sens critique politique, c’est déjà beaucoup plus intéressant! 🙂

    « Sans capitalisme, votre pensée qui est discriminatoire (il me semble), devrait disparaître à jamais : »

    Sans État en fait. Mais il est vrai que le capitalisme en fait partie.

    « 1) Qu’est-ce qui est naturelle??
    2) Ces discriminations au sein de différents groupes montrent à quel point on est pris dans le rouges du système. »

    Le fait que je préfère les femmes non-scientifiques et que je suis plus attiré par les femmes noires que par les femmes blanches, et plus attiré par les femmes rondes que les femmes minces, est une forme de discrimation naturelle qui est très saine.

    « Le fait d’être conscient de ses rôles sociaux, savoir assumer ses conditionnements, me semble intéressant pour chercher à les rectifier, à les changer. »

    Ceci dit, en remettant en question l’ordre établi, on annihile progressivement la discrimination causée par l’État.

    « Alors, il faut le critiquer, montrer tous ses effets néfastes, chercher à le changer… »

    Bien sûr, et c’est ce que je fais moi aussi.

  61. « Autre question: est-ce que les propriétés étatiques sont privatisables? Faites attention à votre définition de “privatisation” avant de répondre. »

    En effet, si « nationaliser » c’est prendre ce qui est au public pour en faire l’affaire « privée » des hommes de l’état, alors « privatiser » doit être l’opération inverse qui retourne les propriétés étatiques au public. C’est une opération souhaitable bien que dangereuse puisque ce qui serait une façon de le faire « égaliatire » pour vous ne le serait peut-être pas pour moi. Et selon je ne sais plus trop quel théorie, un butin de taille X à se partager mêne généralement à des dépenses de lobbying (ou de guerre civile) approchant X. Même dans un monde idéal, je ne vois pas comment déterminer la part revenant légitimement aux créanciers de l’état (qui ont prêté leur épargne de bonne foi), aux contribuables (injustement taxés depuis trop longtemps), et aux autres (du simple fait qu’ils existent). Mais pour commencer, je ne vois pas trop de mal à vendre quelques trucs à l’encan (transparent) et ainsi rembourser quelques dettes.

  62. Il faudrait distinguer la « désétatisation », i.e. abolir le contrôle étatique d’institutions étatiques et laisser le contrôle aux travailleurs, avec la « privatisation », l’État qui vend ses institutions à des corporations, souvent en monopole privé.

  63. @reblochon,

    « Ca me fait penser un peu au syndrome des gens ne supportant pas la reussite des autres. Pareil qu’avec les artistes. Tu reussis, t’es un pourri. Tu rates, on ne parle pas de toi. Pourtant au depart tu es dans la meme categorie. »

    Je dirais tu rates, on te subventionne.

    Mes amis CONServateurs vont adorer ce super gag.

  64. internationaliste

    Ouf tu me rassures David. Je vais garder espoir dans ce cas là!

  65. internationaliste

    N’est-ce pas cher grand nounours de 6pieds et un 1pouce?

  66. @ David

    « L’État est le discriminateur par excellence. La discrimination naturelle ne serait pas un grave problème sans État. »

    Dans plusieurs des cas, si je parle selon mon expérience, mes discriminations naturelles se sont développées indépendamment de l’État – issues de choix personnels initiaux -. D’un autre côté, il est vrai que dans certains cas, l’État a agi surnoisement, par exemple dans les dossiers du droit à l’avortement (poignée de gens dans un tribunal ayant décidés pour tout le pays) et du marriage gai (je ne me rappelle pas d’avoir été consulté, en tant que citoyen, sur la question). Deux choses que je trouve intorlérables et qui ont indirectement alimenté d’avantage de discrimination naturelle chez-moi.

    P.S : Pour répondre par ricochet à notre ami le travesti homosexuel, certainement David que tu as fait le bon choix d’être et de rester hétérosexuel. Un péché de moins à justifier au Tribunal de Dieu !

  67. internationaliste

    Pour les coupures massives dans les programmes sociaux l’État n’a pas consulté non plus les gens concernés. Il y a eu tout au plus des consultations bidon comme lors de la réforme Axworthy ou lors du déficit zéro du gouvernement péquiste, mais c’était des farces monumentales ou tout était décidé d’avance.

    En passant Frankie je ne vois pas en quoi le mariage gai ait pu alimenter de la discrimination naturelle chez toi. Cette mesure ne t’enlève absolument rien. Et pour ton info l’orientation sexuelle n’est pas un choix, c’est une tendance innée point à la ligne. Je n’ai pas choisi d’aimer les hommes comme David n’a pas choisi d’aimer les femmes. Et ton tribunal de Dieu tu peux te le mettre ou je pense mon chéri!

  68. @Frankie,

    Je ne crois pas que l’homosexualité soit un choix quoi que parfois l’entourage peut peut-être influencer mais la nature revient vite. Bien des gais ont eu des enfants avec des femmes (si je parle seulement de la « fifure » mâle, sifflement de Yves Landry ici) et bien des soi-disant hétéro sont en fait des homos en puissance.

    Je sais que dans mon cas, je n’ai rien contre cela. Il est vrai que ce n’est peut-être pas super productif pour la race mais par contre, c’est pas pire que les milliers de curés en soutane que l’église catholique même encore aujourd’hui maintient dans la chasseteté forcée sous peine fort probablement d’être défroqué et d’aller en enfer.

    Quant à moi, les gays parade ne m’impressionne pas trop, je trouve ça colon plus qu’autre chose mais si être colon était illégal, peu de gens seraient encore en liberté. Par contre, je ne suis pas homophobe parce que je sais que je ne le suis pas. J’aurais beau le vouloir super intensément et faire le « choix » d’être gai, mes hormones sont plus fort que tout.

    Je dirais comme Jeff Fillion à ce chapitre, je trouve que les gays mâle manque quelque chose. Quoi de mieux qu’un vagin et une bonne paire de seins pour combler un homme. Mais ça les goûts sont dans la nature. Personnellement, je préfère la bière mais certains ne pourraient pas vivre sans leur martini. Si c’est une question de choix, alors la question ne se pose même pas.

  69. internationaliste

    @Tym Machine

    Tu ne sais pas ce que tu manquent non plus. Un beau pénis bien dur et un beau corps masculin ferme y’a rien de mieux mon cher! Oublie pas que Shirley Théroux a déjà chanté C’est heau un homme!

    Concernant les parades gais, je t’invite fortement à en voir une au moins une fois dans ta vie. C’est loin de l’aspect caricatural véhiculé par les médias. Il y a plein de groupes qui sont présents pour revendiquer des droits. Oui il y a des gars de cuir, des travestis, des lesbiennes avec les seins à l’air et ces gens ont leur place, mais c’est loin d’être représentatif de l’ensemble.

    Donc je t’invite avec Frankie et David l’été prochain à la parade gai et lesbienne de Montréal.

  70. «Et pour ton info l’orientation sexuelle n’est pas un choix, c’est une tendance innée point à la ligne. »

    Ça fait longtemps que je l’entends celle-là … et puis ? Des parents alcolos et/ou toxicos transmettent génétiquement une grande faiblesse à leurs enfants. Faiblesse d’être toxicos solides à leur tour ; ils ont un besoin inné d’alcool ou drogues et cela, dès la naissance ! L’ont-ils choisi ? Non, pourtant, la consommation de drogues dures est péché et surtout les conséquences néfastes de leur consommation sont aussi péchés. Dis-toi que si une bonne partie d’entre eux sont capables de s’en sortir, tu dois bien être capable de te défaire de ce mauvais sentiment d’attirance.

    Sur à peu près tous les aspects de la vie, une femme est bien mieux qu’un homme, parole d’un homme ! On a beaucoup de choses à apprendre d’elles. Oublie deux secondes ta bestialité homosexuelle, approche une femme de ton goût (mais avant, entraînes-toi à développer des goûts pour le genre féminin – physiques, intellectuels, hobbies -), apprend à la connaître, à sonder son esprit, et elle le fera pour toi réciproquement. Oublie le sexe deux minutes … es-tu capable ? Commence par découvrir qui elles sont, ne sois plus gêné face au sexe opposé et après, tu pourras passer à un autre niveau. Bref, c’est ce qu’on pourrait appeler « l’algorithme de l’amour ».

    Tu sais, je ne te dis pas ça pour te ‘tomber sur les nerfs’, mais bien pour t’aider, crois-moi. La communauté, ou plutôt l’environnement des gais et lesbiennes est un monde qui n’est pas sain (saint, aussi) ; il y a beaucoup de drogues, MTS, infidélité, … Tu peux changer de tangente de vie SI progressivement, tu acceptes peu à peu qu’il y ait un autre ‘monde’ à découvrir. Le même ‘monde’ qu’on exploré tes parents il y a déjà quelque temps et qui a permis, entre autres, de te procréer.

  71. «Cette mesure ne t’enlève absolument rien. »

    Non, mais ce ‘choix de société’ qui en est pas un finalement, VALORISE le péché. Donc, les nouvelles générations naissent dans un monde où dès le départ, on leur dit que le mariage homosexuel est aussi valorisé que le mariage hétérosexuel. Ça a et aura des conséquences néfastes, c’est inévitable ! Tout comme les dizaines de milliers de Québécois qui n’ont pas vu le jour parce que leur parent ont eu la ‘’’’’’’’’’ sagesse ‘’’’’’’’’ de les exterminer (avorter), sans leur donner la moindre petite chance.

    @ Machine

    «Personnellement, je préfère la bière mais certains ne pourraient pas vivre sans leur martini. Si c’est une question de choix, alors la question ne se pose même pas. »

    … ou une question d’argent … 0.0

  72. internationaliste

    Cher Frankie, tu ne pourras jamais m’enlever l’attirance que j’ai pour les corps d’hommes virils! C’est tellement beau et excitant un homme! Juste à y penser et je suis tout mouillé! Vive la bestialité!

    Encore une fois l’orientation sexuelle n’est pas un choix. Si tu savais le nombre d’hommes mariés que j’ai rencontré et qui se sont mariés justement avec une femmes pour oublier leurs tendances homosexuelles qui n’ont pas tardé à ressurgir. Que ça te plaise ou non l’homosexualité est une réalité que tu devras accepter tôt ou tard. Et sur la question des « péchés » qui es-tu pour juger? Tu me fais penser aux Pharisiens tant dénoncés par Jésus. Tu me vois je me rappelle encore des cours de religion de mon enfance!

    Ta comparaison avec la drogue ne tient pas la route. Mon orientation sexuelle ne vient pas de mes parents. Et je te suggère à mon tour d’apprendre à jouir de la vie dans tous le sens du terme au lieu de rester crispé et rigide dans tes principes.

    David doit avoir bien du fun à lire nos messages n’est-ce pas?

  73. internationaliste

    Ah j’oubliais. Rien ne peut battre l’odeur d’un mâle en chaleur!

  74. Frankie me donne l’envie de devenir bisexuel et Internationaliste me donne l’envie de rester hétéro! 😉

    @Internationaliste

    « Je vais garder espoir dans ce cas là! »

    C’est sans espoir! 😉

    « Donc je t’invite avec Frankie et David l’été prochain à la parade gai et lesbienne de Montréal. »

    Même si ces parades ne sont pas ma tasse de thé, je n’ai rien contre ces parades.

    @Tym Machine

    Votre opinion est acceptable, car vous ne recourez pas à la violence étatique ni à quelconque forme de violence.

  75. internationaliste

    J’encourage donc Frankie à continuer d’écrire sur ce sujet car tu vas finir par succomber!

  76. « Et sur la question des “péchés” qui es-tu pour juger? »

    Regarde cet extrait biblique, dans le livre des Romains Chapitre 1, Versets 26-27

    «C’est pourquoi Dieu les a livrés à des passions infâmes: car leurs femmes ont changé l’usage naturel en celui qui est contre nature; et de même les hommes, abandonnant l’usage naturel de la femme, se sont enflammés dans leurs désirs les uns pour les autres, commettant homme avec homme des choses infâmes, et recevant en eux-mêmes le salaire que méritait leur égarement.»

    Regarde les expressions qui ressortent : ‘changé l’usage naturel’, ‘infâme’ et ‘égarement’

    Ce n’est pas moi qui juge, mais bien Dieu. Moi, je ne fais que retransmettre Sa Parole aux gens qui ne marchent pas dans le bon chemin. Tandis que le Pharisien, lui, contestait (sans succès) Jésus-Christ.

  77. internationaliste

    Qu’est-ce qui me dit que tu es dans le « droit chemin » Frankie? C’est facile faire la leçon aux autres.

    En passant les MTS et l’infidélité existent aussi dans le monde hétérosexuel. J’ai un ami de 25 ans qui vit depuis plus d’un an une aventure avec une femme mariée de 48 ans.

    J’ai une question pour toi. Es-tu encore puceau? Si tu ne l’es pas, tu vis dans le péché car tu n’es pas encore marié.

  78. @Frankie,

    « La communauté, ou plutôt l’environnement des gais et lesbiennes est un monde qui n’est pas sain (saint, aussi) ; il y a beaucoup de drogues, MTS, infidélité, … »

    C’est vrai, je pense que l’infidélité chez les hétéros n’existe pas…(rires)

    Mon oeil, je crois qu’il est aussi élevé que chez les homos et je crois que des obsédés hétéros ou même bisexuels, il y en a rien qu’en masse et cela, même parmi les gens qui s’identifient à la droite religieuse (ex: les new born christians aux USA la plupart républicains).

    Mais moi mon rêve, c’est de me convertir comme mormon et d’avoir 5 ou 6 femmes…soumises en plus. Un peu plus je me convertis à l’Islam, je me strappe des bombes, je vais me faire sauter dans un marché public et j’obtiens 500 vierges de l’autre côté…

    Assez ironique que la vie après la mort puisse générer autant de morts du côté de la vie (celle dont on est 100% sûr).

  79. @internationaliste,

    « J’ai une question pour toi. Es-tu encore puceau? Si tu ne l’es pas, tu vis dans le péché car tu n’es pas encore marié. »

    On veut des preuves.

    En passant, c’est tu c’est tu comment on appelle un pénis d’homosexuel (c’est une joke là)?

    Un gage à marde (rires, tapage de cuisses et applaudissements en canne avec en bonus les rires de la folle hystérique payée pour rire comme une grosse bonne femme qui aurait fumé un gros calis de bat à Dieu Merci, l’émission poche d’Éric Salvail à TVA).

  80. @Frankie,

    « Ce n’est pas moi qui juge, mais bien Dieu. »

    « Il faut exterminer tous les juifs de la surface de la terre. »

    Ce n’est pas moi qui parle mais Adolf Hitler.

    Facile de faire parler les autres quand ça fait notre affaire.

  81. internationaliste

    Toujours aussi comique cher Tym Machine! Est bonne ta joke lol.

    Si j’ai parlé de l’état matrimonial de Frankie c’est parce qu’il a déjà fait référence à son futur mariage, ce qui veut dire qu’il n’est pas marié présentement à moins que je ne me trompe. Et s’il suit les principes de sa religion le sexe avant le mariage est un péché!

  82. «J’ai une question pour toi. Es-tu encore puceau? »

    Faut toujours qu’il se rapporte au cul. Toujours, toujours. Les homos ont vraiment un problème d’hormones, un besoin inépuisable de sexualité et de bestialité. Tellement bestiaux que bon nombre de femmes les considèrent comme des ‘animaux’ indignes de développer le moindre lien avec elles. Regarde Internationaliste, continue ta vie dans ton zoo, au moins j’aurai essayé de te faire voir une meilleure alternative. En passant, tu ne seras pas ma bouquetière à mon mariage. Vraiment ‘’désolé’’ …

    Tym Machine,

    Lorsqu’on compare de façon proportionnelle hétéros vs. homos, les homos consomment en moyenne beaucoup plus de drogues dures que les hétéros, puis ils attrapent plus de MTS. Je me rappelle d’un prof de FPS au secondaire qui avait dit que le taux de sidéens chez les homos était élevé. Ça m’avait surpris, parce que je m’étais demandé à l’époque, COMMENT font-ils pour être autant contaminés. Elle avait répondu qu’un cas sur deux se contaminait par une seringue infectée (donc, beaucoup de drogue dans le milieu) et que l’autre cas, essentiellement chez les hommes gais, c’est lorsqu’il y a saignement lors de la pénétration anale. Donc, contamination par le sang.

    Je le sais que ça écœure à lire, mais c’est malheureusement la réalité. Ils ont un mode de vie dangereux et ce qui me fait le plus peur dans toute cette histoire, ce sont les gens des générations suivantes qui seront tentés d’essayer cette «expérience sexuelle».

    «Un peu plus je me convertis à l’Islam, je me strappe des bombes, je vais me faire sauter dans un marché public et j’obtiens 500 vierges de l’autre côté…»

    Des beaux projets, mon Machine …
    Malgré que, sans blague, je te verrais bien avec un turban sur la tête, héhé …
    Tym Machine, je sais que dans cette phrase citée, il y a un message codé. Là je te sens un petit peu révolté ces temps-ci, cher collègue blogueur. Je ne sais pas si c’est à cause que le PLQ a finalement eu sa majorité à l’Assemblée, ou bien parce que tes projets de déménager de cette infâme province qu’est le Québec sont retardés, mais ce que je te dis tout simplement, c’est d’en parler … ou plutôt, d’en écrire ! Exprime-toi ! C’est important !

  83. ….Des parents alcolos et/ou toxicos transmettent génétiquement une grande faiblesse à leurs enfants….

    Heuuuuunon, pas nécessairement. L’alcoolisme n’est pas un problème héréditaire et même s’il l’était ça changerait quoi ? Faudrait que le jeune qui en est atteint se débrouille pour vivre pareil.

    Je te rappelle un cas, 5e d’une lignée d’enfants malades et débiles, d’un père alcoolique et syphilitique ainsi que la mère, ainsi naquit Beethoven.

    Il y a plein d’alcooliques qui sont nés de parents bien éduqués qui leur ont transmis de bonnes valeurs comme les cathos les aiment.

    ET puis Frankie, ton Jésus, c’est une histoire, rien ne nous permet de croire que c’est vrai sauf notre désir que ce le soit. Si tu veux y croire et juger les gens à travers cette histoire là plutôt que ou Buddha, tu es libre de le faire mais les gens sont libres et ils feront ce que bon leur semble malgré tes jugements. Car tu as beau dire que « c’est Dieu qui juge », tu te permets de juger à sa place espèce d’orgueilleux. Mêle-toi de tes affaires avant de juger celles des autres car t’en as plein les mains à ce que je vois.

    Si Dieu nous a vraiment donné la vie, ben qu’il nous crisse la paix et nous laisse la vivre comme on l’entend. À notre place il ferait exactement pareil.

    ET si Dieu existe, il a besoin de se préparer car, je ne suis pas le seul sûrement qui va lui demander qu’il me demande pardon pour toutes les osties de vacheries qu’il m’a faites bien assis sur son trône comme un tabarnac de peureux. Salut.

  84. internationaliste

    Pour ton info Frankie il n’y a aucune statistique prouvant que le SIDA est plus répandue chez les hommes gais. Même chose pour la consommation de drogues. Pour avoir étudié la question, je dirais même que le SIDA est en progression chez les hétérosexuels. Tes affirmations ne sont que du vent mon cher.

    En passant je n’ai aucun problème à avoir des amis de femmes, car bien souvent elles apprécient la compagnie des hommes gais, après tout nous avons certaines affinités n’est-ce pas! Si je t’ai posé la question si tu es encore puceau, c’est simplement pour te connaître un peu mieux et ça n’a rien à voir avec la bestialité, même si j’avoue aimer ça.

    Je suis vraiment triste que tu ne me prennes pas comme bouquetier à ton mariage. Tu me brises le coeur!

    Écoute Clusiau, Frankie a un urgent besoin de jouir de la vie. C’est évident quand on lit ses messages. Un peu de sexe lui ramenerait les idées sur Terre!

  85. Mon cher Clusiau,
    Tu dis : «Heuuuuunon, pas nécessairement. »
    OUI. Lorsque la mère est alcoolique, l’enfant absorbe une partie de l’alcool, et à la longue, il en devient dépendant. Je te rappelle que l’alcool est également une drogue. Et lorsque la mère prend du cannabis, de la coke ou autres drogues fortes, inévitablement ça joue sur la structure de l’enfant. Je te rappelle également que quand l’enfant est dans le ventre de sa mère, il est dans sa partie la plus importante de sa croissance. Quand il absorbe de la dope dans ces mêmes temps, c’est dévastateur pour lui. Des sevrages à la naissance, ça s’est vu par centaines, et même si le bébé passe au travers, il reste tout de même plus vulnérable à consommer plus tard. Pourquoi ? Car il a déjà été alcoolique et/ou toxicomane, sans le vouloir, sans le choisir !!! Et demandez à un AA qu’est-ce qu’il arrive lorsqu’un ancien alcolo retombe dans la boisson …

    En passant, je n’oblige personne à croire à ce que je crois. Le gros de mes croyances est basé sur la foi, je l’admets. Cette même foi et même vision qui a été et est encore (un peu moins) à la base de notre système de justice. Puis ça me fait toujours rire lorsqu’on me reproche de sortir des versets de la Bible pour critiquer une injustice, en me disant qu’il faut se baser sur notre système judiciaire laïc, alors que les racines de notre actuel système sont les commandements bibliques ! Mais bon, la plupart des intervenants ici sont soient athées ou agnostiques, et au moins, MOI, j’arrive à respecter ces choix, sans bien sûr les appuyer.

    « Écoute Clusiau, Frankie a un urgent besoin de jouir de la vie. »
    Toujours allusion au sexe… Mais tu sais, il n’y a pas que ça dans la vie. Comme par exemple, dans mon ptit chez-nous, moi qui suis un scientifique et passionné de physique et d’électronique, je me monte des projets personnels. La satisfaction que j’éprouve à faire des théories, à modéliser, à bâtir et à utiliser mes création valent, à mon avis, bien plus qu’une partie de jambes en l’air.

  86. internationaliste

    Si le sexe n’existait pas Frankie tu ne serais pas là.

    Écoute mon chéri c’est toi qui a commencé à me parler de mon orientation sexuelle en me demandant si je vivais bien avec mon « péché ». Pour ton info je vis très bien mon homosexualité et je l’assume pleinement et tes conseils bibliques n’y changeront rien.

    Je respecte tes croyances même si je ne les partage pas. Par contre cesse de nous parler du jugement divin et autres choses du même genre. C’est tout ce que je te demande.

    C’est vrai qu’il n’y a pas que le sexe dans la vie, mais ton discours intégriste m’encourageait à te taquiner sur le sujet. C’est tout et ne soyons pas mauvais amis pour autant.

  87. « Je ne sais pas si c’est à cause que le PLQ a finalement eu sa majorité à l’Assemblée, ou bien parce que tes projets de déménager de cette infâme province qu’est le Québec sont retardés, mais ce que je te dis tout simplement, c’est d’en parler … ou plutôt, d’en écrire ! »

    J’imagine que c’est certainement un mélange de tout cela. Mais bon, en bon polémiste je m’enflamme sur à peu près tous les sujets…alors rien de nouveau sous le soleil.

    Pour ce qui est des homos, curieusement, vous avez raison. Pour des raisons inexplicables le taux de sida et de mts est plus élevé chez les homosexuels. Je ne sais pas si c’est à cause des orgies de « bare backing » ou quoi mais c’est une triste réalité parce que la majorité des homosexuels sont des gens très sympatiques. Qu’on pense à Daniel Pinard, Danny Turcotte ou je sais pas moi Yves Jacques, la plupart d’entre eux n’ont pas une once de méchanceté. Et il est vrai qu’ils feraient des hétéros très appréciés car ils sont bons dans tout ce que les femmes font de bien. C’est pour cela que la plupart des bonnes filles que je connaisse ont à peu près tous un ami gay très proche. C’est à se demander si certains ne font pas juste accroire qu’ils sont gais pour pouvoir se rapprocher plus près d’elles…ça ferait un bon topo de film en tout cas.

    Dans le fond, c’est une réalité qu’on tente de rationaliser ce taux anormal de mts et de séro-positivisme chez les gais. Un peu comme celle qui fait que certains pays d’Afrique comme le Ougana ont des taux ou près d’une personne sur 2 a le sida.

    Salutations.

  88. internationaliste

    Il faudrait que tu nous sortes des preuves de ça Tym, le taux plus élevé de SIDA chez les hommes gais, car selon bien des études le SIDA est en progession chez les hétéros.

    Quant à l’amitié hommes gais vs. femmes hétéros c’est peut-être une question d’affinités, nous pouvons regarder les beaux gars ensemble par exemple, et aussi parce que les filles savent qu’il n’y a aucune chance d’aller plus loin qu’une simple amitié.

  89. Juste en passant: « Des parents alcolos et/ou toxicos transmettent génétiquement une grande faiblesse à leurs enfants…»
    Alors de la merde, rien à avoir avec la genetique ! Les drogues ne modifient pas les genes de cette facon. -1 pour Franckie. Et par contre: oui le foetus d’une droguée (alcool, antidepresseur, etc…) va etre affecté car il sera mis en contact avec ces substances pendant une phase de developpement crucial et risque d’en garder des sequelles apres la naissance. +1 pour Franckie.

    « Et il est vrai qu’ils feraient des hétéros très appréciés car ils sont bons dans tout ce que les femmes font de bien. » Stereotypes sexistes de merde. Merci d’etre passé. Je fais mieux que beaucoup de femmes ce que les femmes font de bien, à par peut-etre les felations, mais bon, vous m’excuserez de ne pas m’etre pratiqué parce que je suis sur que je ferais mieux, juste que internationaliste ne veut pas venir me voir (ne dit-on pas que les homos sont ceux qui sucent le mieux ?). Et j’aimerai savoir ce que c’est, ces actions qu’elles font mieux que les hommes ! Et si les femmes ont tant d’amis pédés, c’est qu’avec elles ne sont pas jalouses et donc ne s’engueulent pas, tout en parlant de tricot et de mode. Ce n’est pas que les homos sont mieux que nous, c’est que les femmes sont insupportables entre elles !

    Une progression du sida chez les eteros n’empeche pas un taux plus élevé de SIDA chez les homos et les drogués (on parle de nos pays « civilisés » et industrialisés hein).

    Et les homos ce sont tous des pédés. Qu’ils aillent se faire voir chez les grecs !

    Voila ! Vous pouvez continuer à vous enculer dans la bonne humeur.

  90. En fait, le SIDA est biologiquement plus facile à propager entre homosexuels qu’entre hétérosexuels. Pour les taux, je n’en suis pas sûr mais les taux chez les homosexuels et chez les hétéros se rapprochent de plus en plus.

    Par contre, tout cela est différent quand la protection est là!

  91. « Pour des raisons inexplicables le taux de sida et de mts est plus élevé chez les homosexuels. »

    Réponse : Sexe, Drogues & Rock N’ Roll (en grandes quantités, avec plusieurs partenaires)

    «car selon bien des études le SIDA est en progression chez les hétéros. »

    Oh… vous êtes encore pas mal en avance sur le peloton, votre proportion vs. notre proportion par rapport à la population totale. Mais ce phénomène est également intéressant à observer. Si le sida a pris ses origines en Afrique, comment ce fait-il qu’en Europe et en Amérique, à la fois pour les homos et les hétéros, il y a présence du virus ? … et que de nouvelles infections se font année après année, même dans des endroits reculés du pays. Je sais que la suite va sûrement choquer (comme bon nombre de mes autres textes), mais une des grandes racines du problème sont les relations interraciales. Quand on regarde ça froidement, si ça n’avait pas été de ce type de relations, l’Europe et l’Amérique n’aurait jamais eu ce problème. Comme bien d’autres maladies, d’ailleurs. Ajoutez au tout l’infidélité qui est à la mode, et le microbe se répand assez vite merci. Posons-nous la question très sérieusement : Est- ce que, surtout pour un petit peuple (petit en quantité, mais pas en qualité) comme le peuple Québécois, les couples interraciaux sont quelque chose de bon, quand on pense au potentiel d’infections, mais aussi à la pérennité de notre peuple, fragile par son faible nombre. La question se pose.

    Ce genre de réflexions cruciales auraient dues être abordées en profondeur dans le nouveau rapport Durham, huh excusez, le rapport Bouchard-Taylor …

  92. Mais d’après mes sources, le taux chez les homosexuels est encore nettement plus élevé que chez les hétéros, du moins en Occident.

    Ce qui ne justifie pas l’homophobie, néanmoins…d’autant plus qu’il y a la protection!

  93. « J’encourage donc Frankie à continuer d’écrire sur ce sujet car tu vas finir par succomber! »

    C’est sans espoir! 😉

  94. @Frankie

    « Faut toujours qu’il se rapporte au cul. Toujours, toujours. Les homos ont vraiment un problème d’hormones, un besoin inépuisable de sexualité et de bestialité. Tellement bestiaux que bon nombre de femmes les considèrent comme des ‘animaux’ indignes de développer le moindre lien avec elles. »

    Misère…

    Mais pour les anarchistes hétéros comme moi (là, j’exagère concernant la bestialité! ;)), c’est vrai! 🙂 Je suis un infâme obsédé!

  95. « (petit en quantité, mais pas en qualité) comme le peuple Québécois, les couples interraciaux sont quelque chose de bon, … »

    Alors là je pouffe et je dis juste: maladie congenitale connue dans certains groupes de quebecois ayant un peu trop abusé des cousins et des cousines… Nan, les couples interraciaux c’est meme plus que recommandés que la pureté d’une ethnie se refermant sur elle ! Parce que la qualité du peuple quebecois… heureusement que les pures-laines sont un melanges de francais / anglais / irlandais / amerindiens / allemands, sinon je ne vous explique pas le syndrome de down (d’ailleurs ca va mieux mon cher frankie ?).

  96. Moi, ça va très bien. Merci bien de te soucier de mon moral …

    «heureusement que les pures-laines sont un melanges de francais / anglais / irlandais / amerindiens / allemands »

    Anglais, irlandais et surtout allemand, c’est loin d’être tout le monde qui a de tels ascendants au Québec. J’avais entendu dire que dans le coin de la Gaspésie, certains de ces groupes ethniques se sont fréquentés. Mais faut jamais oublier qu’il n’y a pas que la Gaspésie et que la relation a longtemps été difficile avec le peuple d’accueil, du entre autres à la langue parlée. Un bon exemple, ce sont les Juifs naturalisés Québécois : ils ont été massivement avec les Anglos. Ici encore, c’est du à la langue parlée ainsi qu’aux types d’activités économiques des deux groupes ethniques. La proximité a sûrement joué un rôle, également. Mais, l’important, c’est de ne pas faire de généralisations en disant que chacun d’entre-nous descend de tel et tels groupes. C’est juste malhonnête. Parce que vois-tu, quand je regarde mon arbre à moi, je n’ai aucun nom du genre ‘Smith’, ‘Volkswagen’, ‘Plume de Serpent’ ou ‘Mc Kekchose’. Mais je n’ai aucun problème à ce qu’un de souche me dise qu’il a un ancêtre indien datant du 17e siècle … contrairement à ce que tu as peut-être pu penser ! Mais dis-toi encore que le cas de cette personne, c’est un cas sur 6,3 millions de de souche … Donc, ne pas généraliser !

  97. Ah mais je ne parlais pas de ton moral… mais plutot de ta consanguinité.

    Tiens, j’ai pensé à toi en lisant la vie de ce genie :

    http://www.radio-canada.ca/nouvelles/carnets/2009/02/03/114401.shtml?auteur=2091

    Dire qu’il y a des incultes en 2009 qui remettent en cause sa theorie.

  98. @Frankie,

    « Si le sida a pris ses origines en Afrique, comment ce fait-il qu’en Europe et en Amérique, à la fois pour les homos et les hétéros, il y a présence du virus ? »

    Certains prétendent que les origines du virus seraient quelqu’un qui aurait eu une relation avec un animal (un singe ou autre)…mais bon, ce n’est peut-être que des rumeurs.

     » … et que de nouvelles infections se font année après année, même dans des endroits reculés du pays. Je sais que la suite va sûrement choquer (comme bon nombre de mes autres textes), mais une des grandes racines du problème sont les relations interraciales. Quand on regarde ça froidement, si ça n’avait pas été de ce type de relations, l’Europe et l’Amérique n’aurait jamais eu ce problème. »

    Tu as un point ici. Sauf que la nature de l’homme étant ce qu’elle est, l’inconnu et la nouveauté est toujours 1000 fois plus excitant que la routine plate. Alors, il arrive ce qu’il arrive.

    « Comme bien d’autres maladies, d’ailleurs. Ajoutez au tout l’infidélité qui est à la mode, et le microbe se répand assez vite merci. »

    Exactement, alors les plus intelligents se protègent et les idiots s’exposent à toute sorte de risques que ce soit les homos avec leurs désormais célèbres orgies de « bare backing » ou le trois quart du temps, quelqu’un sort de là ayant transmis ses maladies à tout le monde ainsi que les orgies hétéros pour les mêmes maudites raisons.

    La pornographie montre souvent un monde où la protection est « out » mais eh, c’est de la télévision fiction. Les gens qui ont ce genre de relations dans la vie sont très instables merci. Il y a un monde de différence entre les fantasmes et la réalité et ceux (et celles dans de très rares cas) qui tente d’amener la fiction dans la réalité s’exposent à un paquet de problèmes réels (maladies vénériennes, agressions sexuelles, viols, etc.)

    Trop de gens immatures et débiles consomment de la porno et cela amène un cristi de lot de problèmes de société. Je n’ai pas trop de solutions à cela sinon qu’enfermer les dangereux maniaques pour de nombreuses années et revenir à la torture d’état (ex: la pendaison par les couilles étatisée par exemple) pour les violeurs violents en série.

  99. « Je n’ai pas trop de solutions à cela sinon qu’enfermer les dangereux maniaques pour de nombreuses années et revenir à la torture d’état (ex: la pendaison par les couilles étatisée par exemple) pour les violeurs violents en série. »

    Ce n’est pas très libertarien comme mesure …

    Plus sérieusement, l’humiliation que vit une femme après avoir été victime de viol doit être épouvantable. N’étant pas en faveur de la peine de mort, je crois tout de même que les peines pour ces crimes très graves devraient être plus élevées comparativement à ce que notre «bon» système fédéral leur réserve actuellement (2-3 ans de prison).

  100. Ouais la peine de mort c’est con, le cadavre ne sert plus la société. Tandis qu’enfermé dans un laboratoire à tester des produits dangereux pour faire avancer la science et la medecine, ca c’est bien. Mais on va encore me dire que les prisonniers ont des droits, meme les plus pourris.

  101. elephantmanfromhell

    As-tu lu la b.d v for vendetta?

  102. Non, mais il semble que cette b.d. est excellente pour les libertariens/anarchistes.

%d blogueurs aiment cette page :