Le militarisme criminel de Christine St-Pierre, une charognarde soi-disant libérale

Voici un pamphlet pro-militariste écrit par Christine St-Pierre, actuelle Sinistre soi-disant Libérale de la Culculture de l’Assimilation Anglophile, de l’Excès de Communications et de la Condition Fémi-favoritiste, alors qu’elle était journaleuse à Radio-Cadnas. Préparez vos mouchoirs!

Vos larmes ne sont pas vaines…

St-Pierre, Christine

Cette semaine, en voyant vos visages en larmes à la télé alors que vous transportiez les cercueils de vos confrères vers l’avion qui les ramenait au pays, j’ai eu une pensée pour vous. Celle de vous dire merci.

Des voix s’élèvent pour réclamer votre retour au pays. Moi je dis de grâce non. Cette mission entérinée, faut-il le rappeler, par les Nations unies, est essentielle et doit aller jusqu’au bout. Nous vous devons tout notre respect et un appui indéfectible.

Au péril de votre vie, vous êtes là pour empêcher que le régime de terreur des talibans ne reprenne le contrôle. Nous ne devons pas oublier les exécutions publiques, la faim, les viols, les petites filles bannies de l’école, les femmes condamnées à porter l’horrible burqa.

Le Canada n’est pas en Afghanistan parce qu’il est le  » pitou  » de Washington comme disent certains. Le Canada est en Afghanistan parce qu’il participe avec une trentaine d’autres pays à un effort gigantesque et périlleux au nom de la démocratie.

Au moment du déclenchement de la guerre en octobre 2001, j’étais en poste à Washington. Jamais je n’oublierai ces Afghans exilés de force que j’ai alors rencontrés et qui nourrissaient ce profond désir d’un jour pouvoir enfin rentrer à la maison.

Chers soldats, vos larmes ne sont pas vaines, vos larmes sont bravoure.

Va te faire foutre, hostie de salope! Elle approuve le militarisme criminel et l’augmentation des dépenses militaires qui en découle mais, pendant la dernière campagne électorale fédérale, elle braillait pour défendre ses soi-disant amis les artistes maltraités par les coupures en culture des CONservateurs. Crisse de pétasse hypocrite!

Le pire, c’est que d’après les militaristes criminels de Radio-Cadnas, elle était trop cruche pour être une journaleuse pour eux, et ils ont pris la décision de la crisser dehors en prétextant un manque de neutralité journalistique (sic) suite à cette lettre de propagande militariste. Mais pour le militariste criminel Jean Charest, c’est un gage de compétence ministérielle, et ce n’est certainement pas une décision fémi-favoritiste que de la faire entrer dans le Conseil des Sinistres, bien sûr que non!

LA SÉPARATION D’ABORD, OUI! FUCK THE TROOPS!

Publicités

6 Réponses

  1. PUTAIN!!!!!!!!!!!

  2. Mon billet ou la Sinistre St-Pierre?

  3. Moi c’est le « au nom de la démocratie » qui me fait rire… comment une journaliste peut etre aussi deconnecté et conne que ca ?

  4. Mais c’est pour cette raison qu’elle une sinistre soi-disant compétente, elle a bien compris le petit catéchisme étatiste!

  5. Christine St pierre était une piètre journaliste à plat ventre ( dans tous les sens du terme , ah ah ah ) et manipulatrice, cela donne une mauvaise politichienne, l’ État remercie bien ses laquais …

  6. Le fameux retour d’ascenseur… 😉

    Bienvenue ici!

%d blogueurs aiment cette page :