Obama et McCain: deux merdes étatistes

Ce billet vous exposera mon point de vue sur les élections américaines dont les résultats seront connus ce soir.

Je n’ai pas besoin de vous expliquer longtemps ce que je pense de John McCain, le candidat Réactionnaire à la Présidence, un homme qui carbure à la guerre, à la violence et à l’impérialisme, presqu’aussi pire que son prédécesseur George W. Bush (je dis « presque » parce que McCain est un peu moins interventionniste globalement que Bush et qu’il a eu au moins le mérite de dénoncer la torture dans les camps américains de prisonniers de guerre). McCain est une merde étatiste qui se doit d’être dénoncée mais je n’ai pas besoin d’en dire plus, car avec lui, on sait très bien où le gouvernement américain s’en va.

Mais en ce qui concerne Barack Obama, le candidat Médiocrate, j’en ai plus à vous dire sur lui, car on connait très bien ce personnage en surface mais très peu en profondeur, tellement son discours est filandreux, hypocrite (au moins McCain est plus clair) et populiste à la Mario Dumont mais en plus intelligent. L’hypocrisie de ce personnage n’est guère suprenant: après tout, un avocat comme lui est professionnellement formé pour mentir. J’ai vraiment l’impression que les Américains sont en train de se faire enculer par ses promesses de soi-disant « changement », surtout quand on constate à quel point il est interventionniste. Obama a beau être un séduisant jeune noir qui fait mouiller les petites culottes des Obamettes de la même façon que PET Troudeau lors de la Troudeaumania, il ne représente pas le genre de changement que les Américains ont besoin après 8 ans sous le règne de George W. Bush, le président le plus étatiste de l’histoire américaine. C’est un État fédéral moins répressif et moins gros que les Américains ont besoin, pas l’inverse!

Bien sûr, Obama le Médiocrate est un tantinet moins pire que McCain le Réactionnaire, mais Obama est lui aussi une merde étatiste comme McCain et il n’est pas certainement une solution acceptable.

Plusieurs naïfs croient que Obama est le candidat du peuple et McCain le candidat des puissants. Pourtant, Obama a réussi à récolter beaucoup plus de pots-de-vins électoraux que McCain, se permettant même une annonce télévisée de 30 minutes sur 3 grands réseaux américains (dont le réseau républicain FOX!) la semaine dernière, chose que McCain ne pouvait même pas se payer. Avec tous ces investissements dans la caisse électorale, les lobbyistes se pourlèchent déjà les babines dans la perspective d’obtenir des juteux retours d’ascenseurs de la part de Obama. En plus, l’homme le plus riche du monde, Warren Buffett, appuie Obama dans cette campagne, alors ne me faites pas croire que Obama est le défenseur des pauvres contre les riches!

En ce qui concerne l’impérialisme américain, Obama est tout aussi impérialiste que McCain mais il préconise une approche soi-disant plus « douce » de l’impérialisme. Bien sûr, je suis d’accord avec lui quand il prône le départ des troupes en Irak mais le problème est qu’il souhaite mettre encore plus d’efforts sur l’invasion de l’Afghanistan. Wow! Quel progrès! On passe de deux invasions criminelles à une seule mais encore plus criminelle, ce qui veut dire en plus que les CONtribuables Québécois vont payer encore plus cher pour les dépenses militaires du Canada, puisqu’il faudra que le Canada redouble ses efforts là-bas! Quand on constate en plus que Colin Powell, ce criminel de guerre Réactionnaire qui a menti effrontément pour justifier l’invasion criminelle de l’Irak sous le règne de George W. Bush, appuie Obama par vengeance personnelle, il n’y a pas de quoi être rassuré!

Vive la séparation du Vermont!

Si je vivais au Vermont, je militerais activement pour la séparation du Vermont, en fait plus activement que mon inactivité politique totale au Québec. Je ferais en sorte qu’un Vermont Party et un Vermont Block soit créé au même titre que le Parti Québécois et le Bloc Québécois, mais en moins étatiste, et je ne voudrais rien savoir des étatistes Médiocrates et Réactionnaires. Tout de même, un mouvement séparatiste existe au Vermont, le Second Vermont Republic, et les séparatistes prennent de plus en plus de place là-bas.

Mon souhait: Obama minoritaire (plus précisément, on dit « Divided Government » aux États-Unis)

Si j’étais forcé de voter soit pour les Réactionnaires ou pour les Médiocrates, je voterais pour Obama, car il est temps qu’un Noir soit à la Présidence et parce que je rejette l’étatisme oppressif de George W. Bush, et pour le candidat Médiocrate au poste de Gouverneur de mon État. Par contre, je voterais pour le candidat Réactionnaire au poste de Sénateur et au poste de Représentant au Congrès Américain, pour mieux fucker le système.

Je souhaite l’élection de Obama à la Présidence mais avec un Congrès et un Sénat majoritairement Réactionnaire, ce qui serait le moins pire scénario. Un Obama à la Présidence avec un Congrès et Sénat majoritairement Médiocrate serait encore plus catastrophique que les deux dernières années de George W. Bush, qui n’avait pas un Sénat ni un Congrès majoritairement Réactionnaire pour l’aider. Mais ce serait quand même un tantinet moins pire que les 6 premières années de Bush, j’en conviens.

Merci à Darian Worden et à Mike Gogulski de nostate.com pour les images et à Nicolas de Voix de faits pour le dessin de McCain et de Obama.

Publicités

15 Réponses

  1. Petite comparaison historique, si George Bush peut se faire comparer à Hoover, alors Obama est FDR. Et s’il fait avec l’économie ce que FDR a fait, on est pas au bout de nos peines.

  2. Bon point! Ceci dit, je crois que Obama est encore plus étatiste que FDR!

    Pour les autres lecteurs, FDR = Franklin Delano Roosevelt

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Franklin_Delano_Roosevelt

  3. Quelle rigolade.

    Au Canada et au Québec, les politiciens ne sont pas interchangeables, Noooooon monsieur! Alors faut voter, médames et mes essieux, sinon ce sera la RUINE !!!

    Mais aux États, alors là, ce sont tous des impérialistes; l’un ou l’autre, c’est pareil. Curieusement, il ne manque pas de radicaux aux États-Unis pour tenir un discours similaire à celui que vous teniez pour les élections fédérales — qu’il faut voter, que le salut du peuple en dépend, etc etc etc, ad nauseam.

    Comme quoi on voit mieux la paille dans l’oeil de l’aigle que la poutre dans celle du castor.

    P.S.: Obama minoritaire, ça ne se peut pas, c’est un terme qui n’existe que dans la tradition parlementaire britannique. Les Amerloques disent «Divided Government». Et l’indépendantisme est moins fort au Vermont qu’en Alberta, alors cessons de lire la vie politique américaine avec des yeux de Kebs.

  4. Tiens en parlant des americains, une vision bien conservatrice de l’approche represive que nous proposait Harper et les resultats que ca donne:

    « Plus de noirs américains en prison qu’à la fac

    Aux Etats-Unis, le nombre de Noirs en prison a quintuplé depuis 20 ans, à tel point qu’ils sont aujourd’hui plus nombreux derrière des barreaux que dans les établissements d’enseignement supérieur.

    Selon une récente étude menée par l’Institut de police et de justice, un organisme de recherche et d’action basé à Washington, il y avait 791 600 Noirs en prison en 2000, contre 603 032 dans les universités. Un recul considérable par rapport à 1980 : selon l’institut, ils étaient alors 143 000 en prison et 463 700 dans les établissements d’enseignement supérieur.

    Hilary O. Sheldon, de l’Association pour l’avancement des gens de couleur, a déclaré au New York Times fin août 2002 : « Il est bien triste de constater que dans notre pays, il est plus facile pour les gouvernements d’investir les précieux dollars du secteur public dans l’incarcération des Africains-Américains que dans l’enseignement supérieur ».

    Comme quoi, il y a une difference entre la vision quebecoise et canadienne (qui aimerait appliquer des mesures repressives americaines ici) et donc notre separation amenera forcement un changement. Deja des prisons moins remplies !

  5. Excellent commentaire Reblochon!

  6. @Anne Archet

    Joli avatar en passant!

    Vous avez raison concernant le terme « Divided Government ». Pour le reste, j’y reviendrai.

  7. Faudra y revenir, justement.

    Parce que pour l’instant, les seules réponses que j’obtiens ne concernent pas mes arguments mais uniquement mon origine sociale, mon emploi ou mes habitudes sexuelles. Ce qui, vous l’avouerez, ne mène pas à grand chose.

  8. J’accepte votre critique. 😦

  9. Ai-je entendu habitudes sexuelles ? J’arrive !

  10. Exelent texte !

    Collin Powell , il ne faut pas l’oublier est aussi à la source de l’attaque terroriste du Panama.

    Trop de pouvoir dans les mains d’un seul homme est très dangeureux , dans sa publicité il dit qu’il veut redonner la démocratie au peuple , ce discour très populiste n’est pas nouveau , nous avons déjà eu un tel type de discour rapellez-vous Hitler quand il a commencer , personne ne le soupsonnait de quoi que ce soit.

  11. […] moment historique… et le Québec Bon, je sais. Ça ne fera pas plaisir à certains blogueurs dont les arguments sont plus que vrais et en tant que nouille de la politique, je ne […]

  12. @Reblochon

    Pour ça, tu es mieux de visiter les Cahiers d’Anne Archet. Très intéressant, et pas juste en termes de sexe!

    http://archet.net/

    @Jimmy

    De mon côté, je suis anti-syndicaliste, mais avec le terme « syndicat » défini autrement que ta définition. J’y reviendrai après la campagne électorale.

    @Camaraderevez

    Merci! 🙂

    Tout de même, je ne crois pas que Obama est comparable à Hitler. Faut pas exagérer! Ceci dit, je ne crois pas au miracle tant attendu.

  13. Au bas mot, Obama ne ment pas.
    Du changement, « on » va en avoir…
    Mais dans quel sens ?
    Ecrasons certaines hypothèses dans le cendrier, genre
    « il n’y aura plus de poisons dans l’alimentation humaine et animale »,
    « on va arrêter d’empoisonner La Terre en cherchant un échapatoire sur La Lune »,
    « on a fini de laisser les gens s’entretuer pour ne pas mourir de faim »,
    « ça sert définitivement à rien de fabriquer autant d’armes »,
    « il est temps de se pencher sur les doutes de ces 2 milliards de toxico »….

    Comme ils disent : « It’s Show time ! »
    Une fois que la « Busherie » aura passé le relais, les carottes seront déjà cuites… Obama devra choisir entre « Ses pauvres » et Les autres »…

  14. Je ne crois pas que ça soit possible que Obama réalise les changements tant attendus par les gens.

%d blogueurs aiment cette page :