Saborder le Bloc serait de jouer le jeu des fédéraleux étatistes

Certains séparatistes ne savent plus quoi inventer et ont une conscience environnementale fort développée, alors ils recyclent des déchets provenant de leurs adversaires, dont la vomissure fédéraleuse suivante: remettre en question la pertinence du Bloc. (Attention : remettre en question sa pertinence ne veut pas dire remettre en question son travail pour Renart) Encore cette merde!

Par exemple, il y a Renart qui dit ceci:

Je sais que c’est utopique ce que je vais écrire, mais je crois que le Bloc Québécois devrait se saborder à l’annonce des prochaines élections fédérales pour aller grossir les rangs des souverainistes au niveau provincial, qui en ont bien besoin.

Comme si les Québécois avaient besoin de 75 députés fédéraleux à Ottawa! Et à ce que je sache, il y a un Parti Libéral à Ottawa et à Québec, un Parti Conservateur à Ottawa et à Québec (ADQ), un NPD à Ottawa et à Québec (Québec Suicidaire) et un Parti Vert à Ottawa et à Québec! Est-ce que cette situation est mauvaise pour les fédéraleux qui ont 8 partis (4 partis + 4 valets French Canadian living in La Belle Province of Quebec) à Québec et à Ottawa contre 2 partis (le PCUL et son valet le Mal-De-Bloc) pour les séparatistes?

De plus Renart me dit ceci, en réponse à mon dernier billet:

Pour ce qui est de la question du sabordage du Bloc, explique-moi en quoi une lente (ou rapide) baisse des sièges de ce parti dans l’avenir, ce qui a failli arriver à cette élection, serait bonne pour l’idée de souveraineté auprès de la population!

Bien sûr que ça ne serait pas une bonne chose mais cette baisse de sièges est purement hypothétique. Qui vous dit que ce ne sera pas 54 la prochaine fois? Le Bloc avait eu 38 députés en 2000 et ils ont réussi à avoir 54 députés en 2004!

De plus, sans le Bloc, Harper serait majoritaire depuis 2006 et il n’y aurait même pas eu d’élection cette automne. Est-ce ça que vous voulez? Voulez-vous encore des gouvernements fédéraleux majoritaires avec la complicité du Québec? Voulez-vous retrouver une situation comme en 1982, avec PET Troudeau et 74 charognards soi-disant libéraux sur 75 au Québec, qui ont tous appuyé le rapatriment unilatéral de la Constitution Canadian sans le consentement du Québec?

C’est l’influence de l’État fédéral sur le Québec, ainsi que l’État à proprement dit, dont il faut remettre en question sa pertinence, pas le Bloc! Cessez d’entretenir des chimères et de croire qu’on peut changer quoi que ce soit politiquement, encore moins de réduire la taille de l’État, en restant dans le Canada, vous n’y arriverez jamais! Le mieux que l’on puisse faire dans ce contexte sclérosé est de perturber le fonctionnement de l’État Canadian en empêchant tout parti fédéraleux d’obtenir une majorité de sièges à Ottawa!

Publicités

65 Réponses

  1. « Le Bloc avait eu 38 députés en 2000 et ils ont réussi à avoir 54 députés en 2004! »

    La différence avec 2000 c’est que nous sommes dans une période de déprime souverainiste. Actuellement, la petite baisse d’appui pour le Bloc est perçue sérieusement comme le contrecoup de cette déprime. Je n’ose imaginer une baisse de 12 comtés…

    Pour le reste, et tu te trompes sur toute la ligne dans ton analyse de mon opinion, je ne remets pas en question le travail du Bloc, je pense simplement stratégique. Je veux mon pays au plus vite.

  2. @Renart

    Nous sommes en période de déprime séparatiste depuis 1996, alors…

    « Actuellement, la petite baisse d’appui pour le Bloc est perçue sérieusement comme le contrecoup de cette déprime. Je n’ose imaginer une baisse de 12 comtés… »

    Comme si cette baisse était une certitude!

    « Pour le reste, et tu te trompes sur toute la ligne dans ton analyse de mon opinion, je ne remets pas en question le travail du Bloc, je pense simplement stratégique. Je veux mon pays au plus vite. »

    Certainement pas en se donnant des gouvernements fédéraleux majoritaires qu’on va y arriver! J’ai ajouté ceci à mon billet: « (Attention : remettre en question sa pertinence ne veut pas dire remettre en question son travail pour Renart) »

  3. Et pourquoi pas. Perso Harper majoritaire… mais ca me va tres bien. Lui ou les liberaux. Du moment qu’ils se sentent bien superieur et chie sur le Quebec ouvertement pour reveiller le petit peuple de moutons !

    Ce n’est pas faire le jeu des federalistes que de demander que le Bloc disparaisse. Mais je me demande si par contre ca ne fait pas leur affaire qu’il reste en place. Je n’ai jamais rien vu de plus efficace pour maintenir chez eux les petits souverainistes craintifs et les nationaleux mous du cul. Ca leur cloue le Bec !

    Je serais federalistes, je militerais pour le Bloc…

    Et Harper, mais qu’est-ce qu’on peut bien se foutre qu’il soit majoritaire ou pas. Il ne fera pas pire que Bush… et historiquement sur du long terme, ca fait quoi comme difference. LE probleme des USA a ete mis en place bien avant GW bush junior, et tout ce qu’il a fait à part ca, dans 100 ans, on verra cela comme un detail de l’histoire americaine. Ce sont plutot les Irakiens qui se souviendront de Bush !

  4. La politique du pire est la pire des politiques.

    On se souviendra longtemps de Bush, j’en suis certain.

  5. Je vais en décevoir quelques-uns, mais je ne vois pas la souveraineté se faire à court ou moyen terme, avec ou sans la présence du Bloc à Ottawa.

    Les sondages et les résultats des élections pour le Bloc et le PQ le montre : l’option vivotte en ce moment, et la seule chose qui pourrait raviver la flamme, ce serait que le ROC dise de nouveau « Si ça ne fait pas l’affaire du Québec, eh bien qu’il prenne la porte » comme après l’échec du Lac Meech.

    Au lieu de parler de saborder le Bloc, les souverainistes déçus devraient plutôt pousser pour qu’une nouvelle ronde de négociations constitutionnelles ait lieu. Le Bloc pourrait d’ailleurs être fort utile dans cette stratégie pour mettre de la pression sur le gouvernement en place. L’échec cuisant d’une telle démarche étant inévitable (jamais le ROC va accepter les demandes minimales du Québec), l’option souverainiste pourrait reprendre de la légitimité dans la population en générale.

  6. Je suis entièrement d’accord avec vous!

    Merci de m’avoir placé dans votre blogoliste!

  7. @ Reblochon

    « Et Harper, mais qu’est-ce qu’on peut bien se foutre qu’il soit majoritaire ou pas. »

    Sincèrement, le soir du 14, j’aurais bien aimé qu’Harpé obtienne sa majorité. Bloc ou pas Bloc. Il aurait à la limite pris le Québec pour de l’acquis (ou le négliger suite à une mauvaise performance ici), et c’est là que c’est payant pour nous. Pour faire bouger les choses, il faut se référer à la troisième loi de Newton : Action / Réaction. D’ailleurs, plusieurs de ses organisateurs pancanadiens lui ont dit qu’à l’avenir, il devait oublier le Québec et se concentrer sur le ROC où il ira chercher sa majorité la prochaine fois. Donc le Bloc n’a fait que ralentir négativement l’inévitable processus qui fera de nous des gens politiquement libres.

    L’algo est simple :
    Gouvernement conservateur majoritaire fort à Ottawa
    Éveil des Québécois sur leur aliénation de la part d’Ottawa
    Très faible participation à une éventuelle élection fédérale
    Élection référendaire en élisant des Indépendantistes à l’Assemblée Nationale
    Bye bye Canada
    Business avec l’Europe occidentale et la Nouvelle-Angleterre

    La stratégie d’un Bloc fort à Ottawa, un PQ majoritaire à Québec puis un référendum n’a pas marché. Nous ne devons pas prendre le risque à nouveau sachant que cela va nous amener vers un échec. Votons pour un parti qui nous promet l’indépendance et non un parti qui nous promet un référendum.

  8. « et c’est là que c’est payant pour nous … la politique du pire est la pire des politiques. »

    Faut savoir :o) !

    Daz Hoo: La souveraineté peut se faire dans 2 ans (comme dans 50 ans) … ca depend totalement des evenements futurs et ceux-ci sont completement imprevisibles. Et vivoter quand on a dans une periode creuse 40% d’appui… je trouve ca excellent ! J’en voudrais plein des debacles comme cela si j’etais un politicien.

    Prochaine grosse crasse du federale, grosse crise economique qu’on mettra peut-etre sur le dos du canada, grosse crasse des federalistes du quebec qui baissent trop souvent leur pantalon face à Ottawa, et pourquoi pas: reveille du petit peuple qui se rend compte qu’il a tout à gagner en devenant maitre chez lui. On peut rajouter creation d’une confederation (donc une union d’etat souverain). Il y a mille raisons pour qu’on puisse devenir souverain à moyen ou court terme.

  9. Reblochon a dit:
    « Et vivoter quand on a dans une periode creuse 40% d’appui… je trouve ca excellent ! J’en voudrais plein des debacles comme cela si j’etais un politicien. »

    En comptant les abstentions, moins d’une personne sur quatre a voté pour le Bloc aux dernières élections. Le PQ a obtenu environ 30 % des voix aux dernières élections provinciales. Si on organise un référendum demain matin, je suis CONVAINCU que le oui n’aurait même pas 35 % du vote.

    La souveraineté est une idée qui a mal vieilli. Le projet ainsi que la stratégie souverainiste ont grandement besoin d’être revisités avant que le Québec ne puisse avoir son siège aux Nations-Unies.

    Bref, oubliez ça dans deux ans. Ça n’arrivera pas.

  10. Tout de même, je crois qu’un référendum immédiat serait très serré mais pas gagnant.

  11. Si il y avait un nouveau referendum, c’est parce que les Quebecois auraient remis le PQ au pouvoir, et pour cela, c’est qu’il y aura eu un gros reveil chez les souverainistes ! Donc ta prediction est completement bidon. Et le PQ != les souverainistes (ca veut dire pas egal pour les non informaticiens).

    Quant aux votes du BLoc, nombreux sont les souverainistes qui se refusent de voter au federal et sont à compter dans les 40% d’abstentionnistes ! Donc ca n’a pas plus de valeur. Je ne parle pas de ceux qui votent PCC ou PLC en esperant la politique du pire.

  12. La stratégie souverainiste doit etre revue, surement pas le projet qui est le seul valable pour un epanouissement du Quebec au niveau international et pour enfin devenir une nation egale aux autres. Le reste, c’est de la propagande federaliste, nous n’avons plus rien à gagner au sein du canada… un truc d’assimilé et/ou de loser et/ou de colonisé.

  13. Je vote pour Frankie! Avec Reblochon comme colistier!

  14. Très gentil de ta part Renart …
    On a au moins un vote de sûr ! Il en reste seulement 3 millions à aller chercher ! 😉

  15. Un ticket Frankie-Reblochon, ça ferait des flammèches…

  16. NE M’ASSOCIEZ PAS A CE VIL PERSONNAGE !

    d’ailleurs, il n’est toujours pas venu manger un morceau…

    Nan, mais le jour où les quebecois arreteront de s’excuser, de demander la permission et d’essayer de tout faire dans les regles tandis que ce sont bien les seuls à le faire dans le monde, on pourra vraiment dire qu’on est digne de devenir une nation à part entiere.

    Un pays, ca se prend, ca ne se demande pas. Pensez deux minutes qu’Ottawa accepterait de laisser le plusss beau pays au monde se faire couper en deux geographiquement et politiquement… faut pas rever. Nous n’avons rien à perdre (à part un siege au G8), ce n’est pas leur cas. Ce qui me fait dire qu’ils negocieront OBLIGATOIREMENT apres un referendum… et alors on pourra faire si ca leur tente une vraie confederation. Je n’ai pas de probleme avec ca. Ni de haine, ni de mepris pour le peuple canadien. Ils sont comme des freres ; et justement mon frere ne vient pas chez moi me dire comment je dois vivre et n’a aucun controle sur MES affaires !

  17. Reblochon a dit:
    « Si il y avait un nouveau referendum, c’est parce que les Quebecois auraient remis le PQ au pouvoir, et pour cela, c’est qu’il y aura eu un gros reveil chez les souverainistes ! Donc ta prediction est completement bidon. »

    Je vous ferai remarquer que c’est vous qui avez dit « La souveraineté peut se faire dans 2 ans ». Or, en voyant les derniers sondages, le PQ est loin de la coupe au lèvres. C’est donc votre prédiction qui semble bidon…

    Le projet s’est fait dire deux fois « non », bien que nous soyons passés très près la dernière fois. De plus, tout le monde qui connait un peu la politique et le droit international sait qu’un pays n’existe que si les autres pays le reconnaissent comme tel. Or, aucun pays ne s’aventurera à reconnaître un Québec souverain avec un « oui » à 50 % + 1.

    C’est donc logique de dire que présentement, le simple fait de proposer la souveraineté n’est pas suffisant. Et pour avoir parler avec plusieurs « craintifs », la question qui revient toujours c’est « oui, mais après? Ils vont faire quoi avec ça? » C’est dans ce sens que je pense que le projet a besoin de renouveau.

    Personnellement, je crois que si on cessait de nous vendre la souveraineté pour des questions historiques, et qu’on nous vendait à la place un véritable projet de société, avec des valeurs, des objectifs, bref, qu’on nous vendait un pays, l’option aurait beaucoup plus de chance de passer la barre psychologique des 60 % d’appuis.

    Mais tel qu’il est présentement et dans le contexte actuel, le projet ne passe pas. C’est plate, mais c’est la réalité.

  18. Oui mais si il y a une enorme crasse du federal et un charest toujours aussi pitoyable, aux prochaines elections provinciales, ca peut etre PQ majoritaire tant dans les sieges que dans le %. Donc je maintiens ce que je dis: nul ne peut prevoir l’avenir, pas plus les federalistes que Jojo savard. Donc dire que le referendum ne peut pas etre tenu d’ici deux ans, c’est une prediction qui peut s’averer fausse; meme si ca reste peu probable. Donc predire que la souveraineté ne se fera pas prochainement c’est un: completement bidon parce que tu n’es pas voyant ; deux: de la pure speculation sur des evenements que tu ne connais pas et que tu ne geres pas.

    Avais-tu prevu il y a deux ans que nous allions avoir une pareille crise economique ?

    SINON !

    La derniere fois nous sommes passés plus que proche nous l’avions gagné, mais on se l’est fait voler.

    On peut 300 fois non, on s’en fout. C’est comme le Bloc, du moment que des electeurs mettent au pouvoir un parti souverainiste, la legitimité du referendum n’est pas à mettre en cause, c’est la democratie. Les generations changent, les contextes evoluent, on ne va pas s’empecher de reposer la question autant de fois que le peuple quebecois confiera le pouvoir à des souverainistes… meme que la question n’est pas obligatoire, on peut se separer sans referendum… ca depend juste de la maturité du peuple.

    Et oui, plusieurs pays reconnaitrons le Quebec avec 50% +1 si on se barre. Ca prendra un peu de temps, mais devant le fait accompli, vu que nous faisons cela pacifiquement, si le peuple quebecois se tient apres cette decision (ce qui est tout à fait possible apres un 50%+1 ranimant la flamme chez les mous et les craintifs).

    Oui le projet à besoin d’etre expliqué… mais quel renouveau peut-on apporter à la souveraineté ? On va etre souverain mais differemment ? N’importe quoi ! On est ou on n’est pas souverain. Apres ce qu’on fera du pays ca dependra du peuple quebecois et de ses choix !

    Les questions que les ignorants se posent sont legitimes, mais ca ne demande pas de modifier le projet, juste d’instruire ces imbeciles qui se limitent à la vision egocentrique et à court terme de leur petite vie sans importance ! On parle de batir un pays ! Le peuple, ca se dirige, ca se manipule, ca se controle. C’est un enorme troupeau que des leaders dirigent. Tu peux relire l’Histoire du monde, y a pas un peuple qui a decidé de devenir souverain comme ca du jour au lendemain, ca passe obligatoirement pas un leader charismatique ou un groupuscule elitiste radical. C’est triste, mais c’est comme ca. Et en realité, la seule chose qui manque pour gagner notre independance, c’est ce leader. Donne le nous et nous sommes souverain dans deux ans !

    Et si tu ne t’arretais pas à la propagande federaliste et si tu lisais les infos du PQ et les discours des gens qui defendent la souveraineté, tu verrais que c’est un VERITABLE projet de societé qui est proposé. Ce sont les federalistes qui demontent sans relache (Pratte entre autre) ce magnifique projet pour le faire passer pour une lubbie de quelques ultra-nationalistes racistes pures-laines.

    On veut batir une société qui nous rassemble, qui nous ressemble, libre, inclusive, pluraliste, ouverte sur le monde. Une société où les valeurs quebecoises pourront s’epanouir et meme rayonner sur le monde en influencant comme nous l’avons deja si souvant fait, d’autres gouvernement. Le projet de la souveraineté appartient au peuple et non au PQ. Une fois souverain c’est pas son vote, en choisissant un parti en particulier que celui-ci decidera de la route à suivre… c’est cela etre souverain. Etre responsable et imputable de ses actes.

    Apres on peut preferer rester un assimilé qui se contente des decisions du federal qui veille sur nous et continuer de chialer à vie en accusant les autres de nos problemes… pas mon cas.

    J’emmerde le petit peuple, j’emmerde les faibles et les laches, je meprise les traitres et les rois-negres. Nous n’avons pas besoin de ces gens pour faire un pays. Quand le peuple du Quebec sera pret, on l’aura notre pays. Je n’ai pas l’intention de bousculer l’histoire, je suis patient et meme si ca se fait apres ma mort, je m’en fous. La vie d’un pays se regarde en dizaine d’annees, pas en mois !

    Mais je maintiens que meme si c’est peu probable, rien n’empeche que nous devenions independant dans deux ans ; ca depend du peuple… et vu qu’il ne retrouve sa fierté que quand on lui marche dessus (que c’est pathetique), prions pour que Harper nous fasse quelques coups de pute avec Charest.

    Le projet ne passe pas parce que nous vivons dans un monde d’egocentrique, craintif, miserable, n’ayant comme seul preoccupation que de savoir qui va finir à occupation double ! Tu peux expliquer le projet souverainiste comme tu veux, changer sa vocation, ca ne changera RIEN !

    Tu veux un succes plus rapide, y a pas dix mille solutions: repeints la cage aux hommards et ments au petit peuple. C’est ce que Charest et Harper font et ca marche bien mieux que toutes les autres politiques ! Le probleme, c’est que la plupart des souverainistes sont de gauches et en parfait loser ne veulent pas faire d’entourloupes et essayent d’etre plus blanc que neige. On ne gagne pas des batailles rapides en politique avec cette methode. C’est à la rigueur valable sur du long terme et encore j’ai un doute. Je relis l’Histoire… et à part Gandhi… je ne vois pas qui a pu reussir en s’en tenant à sa ligne de conduite officielle (et encore Gandhi a echoué en voulant garder l’inde unie, il n’a pu empecher la separation de ce pays).

  19. Vous prêchez au converti. Ça montre à quel point vous êtes déconnecté de la réalité. Moi, je n’ai pas besoin de relire les discours du PQ pour connaître la validité du projet. J’ai voté oui en 1995, et j’ai (presque) toujours voté Bloc ou PQ depuis que je suis en âge de voter (voir mon blog à ce sujet).

    Or, on est en toujours là, et tant les votes aux partis souverainistes que les appuis au projet souverainiste diminuent. Force est d’admettre que ça ne fonctionne pas.

    Ce que je reproche aux souverainistes comme vous, c’est justement de ne pas admettre ces faits et, à la place, de continuer à prêcher les mêmes arguments aux mous, comme moi, comme si nous étions responsables des échecs répétés. Ce n’est pas les souverainistes mous qu’il faut convaincre, ce sont les indécis, ceux qui branlent vraiment dans le manche et qui n’ont pas le courage de voter oui quand c’est le temps. C’est eux qu’il faut convaincre, parce qu’à 50 % + 1, y’a pas un pays qui voudra se mettre le ROC et 50 % – 1 du Québec à dos.

    Les vrais indécis, on ne les convraincra pas avec les mêmes discours et les mêmes arguments qu’en 1980 et qu’en 1995. Croire cela, c’est se bercer d’illusions.

  20. Ca diminue… ??? Non c’est descendu et maintenant c’est stable. La partie non compressible des souverainistes quebecois. Nous sommes dans le creux de la vague (pour dire que tout va bien avec 40%) et quand ca va remonter on va se marrer. Il suffit de regarder la panique actuelle des federalistes qui essayent tant bien que mal de nous faire croire que c’est fini pour comprendre que ce sont eux qui n’arrivent pas à amener de renouveau et sont dans une merde sans nom. Si les souverainistes convaincus arretaient de jouer le jeu des federalistes en aidant à faire courir la rumeur de notre fin et de la non pertinence de notre projet, ca irait mieux. La populasse est influencable, influenssons-là, faisons du bruit montrons que nous sommes toujours present et surtout motivé. Depuis que j’ai mis un drapeau quebecois dans la rue, ca a fleuri dans tout le quartier, ca a redonné espoir aux gens, ils se sont sentis moins seuls, c’est un effet d’entrainement.

    Et les indecis, on n’a pas besoin de les convaincre… peine perdu ce sont des assimilés ou des peureux, il faut juste attendre qu’ils se fassent marcher sur la gueule et ils ne seront alors plus indecis. Ils ne veulent pas sortir de leur statu quo et participer au grand projet qu’est la naissance d’un pays pour nous, aucun de vos discours ne les fera changer… à moins de leur mentir.

    J’admets tout à fait les faits que vous presenter, je dis juste qu’ils sont sans importance et pas les vrais enjeux. Le pays se fera avec le peuple … mais parce qu’on l’aura poussé ou que le canada lui aura passé un sapin. Surement pas avec de beaux discours positifs.

    C’est quoi qui a poussé le Quebec à faire un referendum en 1980 et en 1995 ? L’envie de faire un pays ou un message de ras-le-bol au ROC ? Relisez votre histoire, l’histoire du monde… et projetez-vous dans 50 ans !

    Prochaine ouverture de la constitution, prochaine intrusion degueulasse du federal dans la vie des quebecois, prochain scandale ou echec flagrant du federalisme, crise economique qui avantagerait un quebec independant… toutes de bonnes raisons pour que le peuple se reveille… surement aucune de celles que vous proposez ne marcherons. Les Quebecois, comme la plupart des peuples de la terre, sont des mous qui ne comprennent rien à la politique, ont une memoire de poisson rouge et la vision d’une taupe ! On n’est pas si different des autres peuples: 20% de politisés, 80% de moutons (et je suis genereux).

    Allez parler aux gens dans la rue, le monsieur tout le monde… vous allez voir leurs reponses quand vous abordez la politique en general (encore pire avec la politique international). Ils ne connaissent meme pas le nom de leur deputé pour la plupart apres 6 mois des elections ! Faites le test !

  21. @Daz Hoo

    Les appuis à la séparation n’ont pas tellement diminué depuis 1995. C’est le PQ qui a été rejeté, pas la séparation.

    « Les vrais indécis, on ne les convraincra pas avec les mêmes discours et les mêmes arguments qu’en 1980 et qu’en 1995. Croire cela, c’est se bercer d’illusions. »

    Tout à fait d’accord!

  22. @AP

    « Cessez d’entretenir des chimères et de croire qu’on peut changer quoi que ce soit politiquement, encore moins de réduire la taille de l’État, en restant dans le Canada, vous n’y arriverez jamais! »

    Je crois qu’on n’y arrivera pas plus avec le Bloc et leurs gauchistes étatistes en puissance qui ne jurent que par l’état. La plupart sont sur le point d’avoir un orgasme lorsqu’on fait des promesses aux bureaucrates de la fonction publique fédérale et qu’on leur fait miroiter qu’ils garderont tous leurs postes y compris Poste Canada et l’armée qui deviendrait québecoise et serait fort probablement rappatriée sur les frontières du Québec. D’ailleurs la vaste majorité de ces bloquistes gauchistes rêvent de ce genre de jobs de nouvelles douanes aux frontières de l’Ontario et du Nouveau-Brunswick. Pourquoi pas un projet « national » de bâtir un mur de Chine autour du Québec un coup parti question qu’on nous discerne bien de l’espace.

    Bon je comprends la bonne foi de votre argumentation mais je me dis si seulement ne serait-ce que 5% des voteux bloquistes comprenaient cette logique, on serait dix mille fois plus avancé, ce qui n’est pas le cas et ce qui ne sera pas le cas car comment voulez vous donner une tournure anarchiste à un parti qui carbure au gauchisme et à l’étatisme 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 surtout depuis l’échec référendaire et surtout depuis que le marxiste en puissance Gilles Duceppe contrôle tout dans ce parti.

    « Le mieux que l’on puisse faire dans ce contexte sclérosé est de perturber le fonctionnement de l’État Canadian en empêchant tout parti fédéraleux d’obtenir une majorité de sièges à Ottawa! »

    Encore là, c’est mathématiquement impossible, le Québec contrôle 24% de la tarte. Comment empêcher un orgre de bouffer le 76% de la tarte. Mathématiquement impossible.

    Supposer le contraire implique que si le Bloc n’avait pas été présent, que les bloquistes auraient tous voter conservateurs ce qui évidemment ne fait pas de sens.

    Si le Bloc n’existait pas, il faudrait l’inventer.

  23. @ Machine

    « Encore là, c’est mathématiquement impossible, le Québec contrôle 24% de la tarte. Comment empêcher un orgre de bouffer le 76% de la tarte. »

    Machine vient toujours mettre son ptit grain de sel, et c’est bien. Le succès du Bloc ne NOUS fait pas du bien, frères et sœurs indépendantistes. Imaginons que 200 conservateurs auraient été élus, le 14. Au Québec, admettons, 30 conservateurs, 20 libéraux, 15 bloquistes et 10 néo.

    Oh Seigneur ! On va être négligés dans cette fédération !
    BIEN C’EST ÇA QUI DOIT SE PRODUIRE !!!
    Un Bloc trop fort à Ottawa fait que les Québécois reçoivent trop de nanannes de la part d’Ottawa. Donc, les gens sont heureux de ça et ne pensent pas à se séparer. On ne cherche pas à se battre lorsqu’on a le ventre plein. Il faut faire un creux dans notre ventre. Et c’est là qu’on va se réveiller, et là on va prendre notre destin politique en main.
    Ce n’est qu’une question de NANANNES !

    Évidemment, ce dernier paragraphe s’adressait aux indépendantistes. À quoi bon gaspiller de l’énergie à convaincre un individu qui nomme son blogue « I am French Canadian, I am Tym Machine » ??? Un même individu carburant aux beaux discours d’Ottawa tout en y insérant des enseignements économiques provenant du CU-L ; un beau fleuron de la Canada’s Right.

    ******************
    En passant Machine, question un peu hors sujet, as-tu déjà entendu parler du langage ‘machine’ (Assembler) ? C’est surprenant combien ça fait des ptits miracles dans les systèmes logiques programmables.

  24. Surtout qu’il reconnait qu’on a un ogre en face de nous ! Et il veut rester à sa table… maudit !

  25. @Tym Machine

    « Je crois qu’on n’y arrivera pas plus avec le Bloc et leurs gauchistes étatistes en puissance qui ne jurent que par l’état. La plupart sont sur le point d’avoir un orgasme lorsqu’on fait des promesses aux bureaucrates de la fonction publique fédérale et qu’on leur fait miroiter qu’ils garderont tous leurs postes y compris Poste Canada et l’armée qui deviendrait québecoise et serait fort probablement rappatriée sur les frontières du Québec. D’ailleurs la vaste majorité de ces bloquistes gauchistes rêvent de ce genre de jobs de nouvelles douanes aux frontières de l’Ontario et du Nouveau-Brunswick. Pourquoi pas un projet “national” de bâtir un mur de Chine autour du Québec un coup parti question qu’on nous discerne bien de l’espace. »

    Je n’ai jamais dit le contraire. D’où l’importance de réorienter ce discours qui ne fonctionne plus.

    « Encore là, c’est mathématiquement impossible, le Québec contrôle 24% de la tarte. Comment empêcher un orgre de bouffer le 76% de la tarte. Mathématiquement impossible. »

    Bon point, sauf qu’au moins, on peut empêcher un parti fédéraliste d’être majoritaire.

    « Supposer le contraire implique que si le Bloc n’avait pas été présent, que les bloquistes auraient tous voter conservateurs ce qui évidemment ne fait pas de sens. »

    Pas tous, mais il y en aurait eu assez pour que Harper soit majoritaire depuis 2006.

    « Si le Bloc n’existait pas, il faudrait l’inventer. »

    En effet!

  26. @Reblochon et Frankie

    Attention, connaissant Tym Machine, je ne crois pas qu’il est satisfait Canada tel qu’il est ni de la place du Québec dans la fédération canadian. Faut pas exagérer!

    Je crois qu’il serait même prêt à appuyer la séparation si elle était présentée autrement par le PCul…avec la possibilité d’une partition en prime (ce que je trouve prématuré en ce moment mais légitime à long terme!)

    « Évidemment, ce dernier paragraphe s’adressait aux indépendantistes. À quoi bon gaspiller de l’énergie à convaincre un individu qui nomme son blogue « I am French Canadian, I am Tym Machine » ??? Un même individu carburant aux beaux discours d’Ottawa tout en y insérant des enseignements économiques provenant du CU-L ; un beau fleuron de la Canada’s Right. »

    Frankie, vous exagérez!

  27. @ Anarcho

    « Frankie, vous exagérez! »

    Bien, tu as peut-être raison, mais faudrait me le prouver.
    Si tu faisais allusion à la dernière phrase de mon paragraphe cité, ce n’est pas ce même Masse qui a dit qu’il n’était plus souverainiste car monsieur croit que « le nationalisme québécois est essentiellement un nationalisme ethnique » ???

    Alors que nous savons très bien que depuis près de 30 ans déjà, les arguments économiques, linguistiques, culturels et géographiques (+ ressources) sont bien sur la table et que ce désir politique n’est pas fondé sur l’aspect racial.

  28. Frankie, je suis partiellement d’accord avec votre analyse mais le nationalisme ethnique fait partie intégrante du discours nationaleux.

    Mais contrairement à Masse, cela n’invalide pas l’idée de la séparation du Québec, selon moi!

  29. le nationalisme ethnique existe autant chez les federalistes… faudrait arreter de prendre les gens pour des cons. Surtout quand on sait que la majorité des souverainistes ont cette mentalité social-democrate-gauchiste du Quebec et que les federalistes et pur-nationalistes style adq et reellement xenophobe se trouve à droite !

    Des gauchistes racistes… ha ha ha, ce n’est pas l’URSS ici !

    Pour militer au PQ, je peux vous dire que les nationaleux ethniques sont une infime minorité de ce mouvement. La droite nationaliste religieuse catho et blanche ne se trouve pas au PQ !

  30. Anarcho,

    « Frankie, je suis partiellement d’accord avec votre analyse mais le nationalisme ethnique fait partie intégtrante du discours nationaleux. »

    Évidemment, nous sommes un peuple qui s’est bien conservé en 400 ans. Les contextes à la fois géographique, linguistique et politique ont fait que les Québécois sont restés avec les Québécois ; de l’Outaouais à la Gaspésie, en passant par la Montérégie jusqu’au Grand Nord. Mais le débat s’élève à plus que ça. Économiquement, l’indépendance serait beaucoup mieux, et ça, la gang du QL le sait … Ce sont des amoureux du français ? Argument de plus ! Et je reviens à l’économie : eux (gang du QL) qui sont des fans de l’École de pensée économique autrichienne, sont très conscients qu’une économie déréglementée pourrait être tout un Klondike pour les investisseurs d’ici. Même si personnellement, ce n’est pas ça que je prône, ça prouve que dans un cas ou dans un autre, on est gagnants !

    « Mais contrairement à Masse, cela n’invalide pas l’idée de la séparation du Québec, selon moi! »

    Tu as tout à fait raison ! Et c’est là que je ne comprends pas la psychologie de ce personnage. Il est pour l’indépendance, mais avec des conditions loufoques, ou bien il est contre, mais à moins que … bla bla bla. J’appelle ça de la masturbation intellectuelle constitutionnelle. Alors que dans la vie, il faut se brancher !

  31. @Frankie,

    « En passant Machine, question un peu hors sujet, as-tu déjà entendu parler du langage ‘machine’ (Assembler) ? C’est surprenant combien ça fait des ptits miracles dans les systèmes logiques programmables. »

    Non je fais très peu de programmation. Je suis bon en tout et spécialisé dans rien, un pseudo-généraliste quoi.

    Pour ce qui est du titre de mon blogue il fait référence à mon ethnie canadienne-française qui est partagée par la majorité des québecois et à ma langue maternelle, je pense qu’il ne faut pas chercher de midi à 14 heures là dessus, un titre c’est un titre et ça en prend un tout simplement. Ça aurait pu être toaster and bananas mais bon, je trouvais le lien politique plus difficile.

    Je ne peux pas élaborer dans un seul paragraphe le fond de ma pensée constitutionnelle mais il suffit de dire que la souveraineté proposée par les élites nationalistes le Bloc et le PQ en tête de liste ne m’intéresse pas mais que l’angle anarchiste apporté par A-P apporte des nouvelles idées au débat et toute une nouvelle dimension à la chose assez intéressante merci.

    Maintenant contrairement à la vaste majorité des bloquistes et cie qui viendront du souverainisme vers l’anarchisme, je crois que la clé de la solution passera selon moi par la pensé anarchiste qui peut elle peut-être considérer la souveraineté du Québec (ou de tout autre province et territoire d’ailleurs) comme une solution plausible à un problème concret.

    Voilà esesntiellement ma vision des choses maintenant, je suis loin d’avoir le monopole de la vérité et exprimer des points de vue différents fait également partie de mon bagage. En effet, quel est le challenge de discuter avec des gens qui pensent tous exactement comme toi, très peu alors il faut développer la faculté de confronter nos opinions à celles des autres sinon on est tous perdants au change.

  32. Je ne comprendrais jamais les gens qui pensent qu’apres la souveraineté ce sont les pequistes et les bloquistes qui dirigeront le quebec et lui indiqueront la voie à suivre.

    MAIS BORDEL ! Apres l’accession à la souveraineté, c’est le peuple quebecois qui decidera de son avenir. Il pourra en effet opter pour les politiques du PQ, ou tout simplement pour un autre parti !

    Alors dire que la souveraineté proposée par les élites nationalistes le Bloc et le PQ en tête de liste n’intéresse pas … c’est de la betise à l’etat pure ! Il propose la souveraineté point barre ! Le reste, l’apres… ils ne l’imposeront pas et on pourra toujours voter contre ou pour les projets qui nous semblent bon… et ca sera à la democratie d’en juger.

    Faisons d’abord un pays, on verra ensuite ce qu’on fera avec. Vouloir le batir sans les outils, le terrain, les titres de proprietés, c’est franchement agiter les bras pour faire du vent… ca ne sert à rien.

    La seule chose qu’on a à demander au PQ, c’est quels sont les mecanismes qu’ils mettront en place apres la souveraineté pour permettre au peuple de choisir les bases de leur pays à savoir leur constitution (qui englobe à peu pres tout ce qui est important) ! Apres le chemin qu’on suivra… c’est une autre histoire.

  33. @Frankie

    Ce que je comprends, c’est que plusieurs drouatistes étatistes et libertariens ne sont pas prêts à risquer un gouvernement péquiste pour accéder à l’indépendance. C’est pour ça qu’il faudra réorienter le discours.

  34. @Frankie

    Et bien sûr, la séparation du Québec est beaucoup qu’une question de nationalisme, j’en conviens!

    @Tym Machine

    Bof, pour le titre de ton blogue, il n’y a rien là. C’est quand même assez clair.

    « Je ne peux pas élaborer dans un seul paragraphe le fond de ma pensée constitutionnelle mais il suffit de dire que la souveraineté proposée par les élites nationalistes le Bloc et le PQ en tête de liste ne m’intéresse pas mais que l’angle anarchiste apporté par A-P apporte des nouvelles idées au débat et toute une nouvelle dimension à la chose assez intéressante merci. »

    Sur le fond, je suis d’accord. Il faudra réorienter le discours. Sauf qu’en attendant, les partis fédéralistes ne sont pas une option viable non plus selon moi.

    « Maintenant contrairement à la vaste majorité des bloquistes et cie qui viendront du souverainisme vers l’anarchisme, je crois que la clé de la solution passera selon moi par la pensé anarchiste qui peut elle peut-être considérer la souveraineté du Québec (ou de tout autre province et territoire d’ailleurs) comme une solution plausible à un problème concret. »

    Ça va être difficile de renverser la situation mais chose certaine, il faudra réorienter le discours.

    « Voilà esesntiellement ma vision des choses maintenant, je suis loin d’avoir le monopole de la vérité et exprimer des points de vue différents fait également partie de mon bagage. En effet, quel est le challenge de discuter avec des gens qui pensent tous exactement comme toi, très peu alors il faut développer la faculté de confronter nos opinions à celles des autres sinon on est tous perdants au change. »

    Tout à fait d’accord!

  35. @Reblochon

    « le nationalisme ethnique existe autant chez les federalistes… faudrait arreter de prendre les gens pour des cons. Surtout quand on sait que la majorité des souverainistes ont cette mentalité social-democrate-gauchiste du Quebec et que les federalistes et pur-nationalistes style adq et reellement xenophobe se trouve à droite ! »

    En effet! C’est peut-être plus un nationlisme linguistique qu’ethnique.

    Je suis d’accord avec ton dernier commentaire. Par contre, il faut aussi qu’ils vendent la séparation d’une autre façon. Il ne faut pas oublier que le PQ a déjà proposé d’enchâsser la social-médiocrassie dans la Constitution Québécoise mais il semble qu’ils vont laisser tomber cette follerie, ce qui est un pas dans la bonne direction.

  36. Mais que les gens allument ! La constitution elle passera par un referendum ou une entente entre TOUS les partis en place. Et les gauchistes sont minoritaires dans ce cas.

    On imposera pas une constitution social-médiocrassie une fois independant. C’est de la bouillie pour chat et il n’y a que les dirigeants Pequisses et les faiseurs de propagandes federalistes qui disent reellement cela parmis les gens instruits et politisés. Je ne veux pas croire que les autres sont assez imbecile pour croire que le pays va se faire comme ca, par une poignee de gauchisses syndicaleux !

    Une fois souverain, un bon tiers du PQ se barre chez les liberaux et j’en ferais partie ! Alors la social-médiocrassie ils peuvent toujours rever en couleurs, elle ne se fera tout simplement pas ! On est pas à CUBA ici.

    Que les gens s’achetent un cerveau et arrentent de chialer au lieu de toujours accuser tous les autres et tous les projets sans proposer eux-memes quelque chose de faisable concretement.

    « on veut rester dans le canada parce que la souveraineté ca ne marche pas !»

    Bande de caves, qu’en savez-vous on ne l’a jamais essayé ! Par contre le federalisme, ca on connait et la seule chose que ca nous donne, c’est une descente constante dans les classements des etats les mieux cotés et les plus en avance tant industriellement qu’eocnomiquement. Meme socialement on commence à se retrouver avec les cancres. Merci le canada de nous apporter tellement d’epanouissement !

    La souveraineté, ce grand projet, meme si il ne faisait que transformer le QUebec en pays, ca aurait au moins le merite de mettre fin au deux solitudes, aux chicanes sterile et enfin rassembler TOUTE la population du quebec autour d’un projet commun, VIVRE POUR NOUS CHEZ NOUS ENTRE NOUS et ouvert au reste du monde ! C’est quand meme le plus grand projet rassembleur qui n’a jamais existé ici. Ca pourrait meme apres, avec de bonnes volontés, ramener la paix et le respect entre les Quebecois et les premieres nations… et pourquoi pas leur permettre de devenir elles à leur tour souveraines ! Je n’ai pas de probleme avec cela, le QUebec c’est grand. (par contre leurs revendications disant que les 3/4 du pays leur appartient, ils peuvent se les mettre bien profond. On est en 2008 et ils ne representent rien demographiquement ! Alors on partage les richesses et les territoirs equitablement et intelligement. Sinon, moi je veux recuperer terreneuve à ce compte !)

  37. @Reblochon,

    « Bande de caves, qu’en savez-vous on ne l’a jamais essayé ! »

    Loin de moi l’idée de dévier le discours mais on est là pour parler de choses et d’autres à moins que je ne me trompe.

    Ça me fait penser aux solutions libertariennes et anarchistes aux problèmes économiques, comment peut-on savoir si elles marchent ou non si on ne les essaient jamais, si on a constamment le réflexe de type genou-fou (knee-jerk) de se rebiffer sur le gouvernement à chaque fois que la misère s’abat sur nous comme sur job alors que dans 99,9% des cas, les gouvernements et leurs règles, leurs politiques et leur vision contrôlante sont la source de toutes ces misères.

    Le combat de type fédéraliste-souverainiste en assumant l’étatisme ambiant et omniprésent est un piège à la con. C’est se demander qui contrôlera l’étatisme ce qui est aussi con que de se demander dans le combat gauche-droite où le gouvernement devra gaspiller notre argent. Les gens devront penser en dehors de la petite boite étatiste s’ils veulent trouver les outils nécessaires pour se sortir de leur marasme.

    En ce sens il faut apprendre et s’éduquer davantage et chialer moins car les plus ouverts d’esprits y gagneront au change.

  38. @AP,

    « Ça va être difficile de renverser la situation mais chose certaine, il faudra réorienter le discours. »

    Je crois que dans ce « combat » pour plus de libertés individuelles, il faut surtout apprendre à ne pas compter sur les autres et leurs opinions mais plutôt miser sur soi-même et sur sa propre vision des choses et ainsi être des individus qui s’adonnent à partager des points de vue similaires et non être des individus tentant de se mouler à la conformité que le collectivisme du moment (la saveur du jour, l’opinion ambiante et majoritaire) impose.

  39. En ce qui a trait à saborder le Bloc, je ne crois pas que ça arrivera, il est très difficile de saborder un parti à moins que ça passe par une fusion.

    Ce qui pourrait et devrait arriver selon moi, c’est une réforme du scrutin vers la proportionnelle et/ou un parti qui viendrait compétitionner le Bloc dans sa propre niche établie et dans sa propre clientèle un peu comme le PI désire le faire au provincial mais les barrières à l’entrée sont très difficiles.

    Mais qui sait pourquoi ce ne serait pas vous qui démarreriez un tel parti. Peut-être songerais-je à voter pour un vrai séparatiste pour la première fois de ma vie.

  40. Pourquoi pas nous ? Parce que le petit peuple du quebec est trop lache et ne voudra pas perdre une miette de son petit confort pour acceder à une liberté qui risquerait de lui faire mal à la tete. Autant se laisser diriger par une autre nation dans le sentiment faussement protecteur que c’est ce qui peut nous arriver de mieux.

    Les seuls partis qui arriveront à faire la souveraineté pacifiquement, c’est ceux qui arriveront à l’imposer à ce peuple d’ignards contre son gré (et pour son bien à mon avis de souverainiste), donc reconstruisons la fameuse cage à Homards !

    Le PI est deja vu comme un parti d’extremiste, il ne depassera jamais les 10% de votes. Un peu comme le RNI à son epoque, ce parti est voué à la disparition. Il fait pour le moment le jeu des federalistes en divisant le vote devant un parti souverainiste bien en place et qui n’a pas peur d’essayer de faire la souveraineté quand le peuple est en arriere de lui et qui change son programme pour essayer d’avoir le pouvoir le reste du temps. Ce n’est pas lache, c’est au contraire tres intelligent car ce n’est pas dans l’opposition que l’on batira un pays. Alors la premiere urgence c’est de gagner les elections quoi que l’on promette. Apres, on fera bien ce que l’on veut. COmme CHarest, comme Harper, comme tous les chefs d’etat elu !

    Ah la difference des solutions libertariennes et anarchistes, il y a assez de pays dans le monde qui ont testé la souverainté pour que l’on sache que ca marche ! Et comment voulez-vous que ca ne marche pas ??? Là je ne comprends pas ! On devient un pays… et hop ca marche. On parle de faire la souveraineté, pas de mieux reussir economiquement ou socialement. Alors bien sur que ca marche la souveraineté. Apres que ca soit mieux pour le quebec ou pas, mais on s’en contresaintciboirise, là n’est pas là le probleme. On fait un pays pour etre maitre chez nous, responsable de nos actes et pour assumer nos bons comme nos mauvais coups ! Et surtout pour arreter de chialer apres le federal ou les immigrés dès que quelque chose ne va pas chez nous. On traite les souverainistes de chialeux, c’est completement faux, ceux qui se complaisent dans le chialage sont justement les federalistes et les autonomistes qui vont passer le reste de leur vie à envoyer leur liste d’epicerie à ottawa pour ensuite se faire dire non et chialer que ce n’est pas sympa !

    Et non le Bloc ne se sabordera pas… pour la raison indiqué au debut, nous sommes aujourd’hui un peuple de lache !

    Je me trompe ? Prouvez-moi le contraire ! Que les 40% de souverainistes descendent dans la rue et se battent pour affirmer leur envie d’avoir un pays… ils seront rapidement rejoints par d’autres quebecois craintifs qui se rendront compte que non ils ne sont pas seuls et que la nation et le peuple quebecois ca veut reellement dire quelque chose…

    Pour le moment restons un petit peuple bien au chaud dans le ventre mou du canada. Mais par pitié arretez de vous plaindre alors ! ou faites de vous des hommes libres !

  41. Qui dit que le PQ n’a JAMAIS VOULU LA SÉPARATION ? Moi.

    …..Pourquoi pas nous ? Parce que le petit peuple du quebec est trop lache et ne voudra pas perdre une miette de son petit confort pour acceder à une liberté qui risquerait de lui faire mal à la tete. Autant se laisser diriger par une autre nation dans le sentiment faussement protecteur que c’est ce qui peut nous arriver de mieux…..Reblochon

    J’ai longtemps pensé ça aussi. Mais ce n’est pas seulement ça.

    Avons-nous jamais parlé ensemble, d’un québécois d’une région à un autre d’une autre région, sans tutelle gouvernementalent, d’une vision future du pays du Québec ? Pouvons-nous créer un événement incluant toutes les régions mais au niveau des petites gens, de tâter du vrai pour faire changement ?

    Y a-t-il des communicateurs capables d’expliquer à une population ignare de cette vision moderne, de démontrer aisément que le Québec Pays permet la possibilité d’une prospérité à chaque québécois grâce à un plan précis les incluant et recherchant ce but final avec des moyens aussi précis pour y parvenir, en autre grâce à la transparence et une pensée globale avec action locale ?

    …..Et non le Bloc ne se sabordera pas… pour la raison indiqué au debut, nous sommes aujourd’hui un peuple de lache !…..R
    Pas d’accord. C’est parce qu’aucun de ces politicailleux profiteurs ne veut lâcher sa paye et son fond de pension, voilà la vraie raison, la seule. Et le BLOC, quoiqu’on en dise est une aberration dans le système électoral canadien, né d’une idée farfelue et maintenant prouvée :  » Sans le pouvoir rien n’est possible « ….Voilà la seule devise applicable au BLOC, selon moi évidemment. Salut.

  42. Dire qu’aucun ne veut lacher son fond de pension est quand meme une generalisation. Les plus gros savent tres bien qu’ils seront encore en place dans un Quebec souverain (et peut-etre mieux payé), les plus petits sont souvent des gens qui croient sincerement à la cause. Mais bon, y a comme dans tout des parasites.

    Et le BLOC, tout en etant une aberration dans le système électoral canadien, n’est pas une aberration pour la partie du peuple quebecois qui ne voit pas quoi d’autre voter quand elle ne se sent pas canadien du tout. Ottawa reste quand meme la capitale d’un pays etranger pour moi et j’angoisse à l’idee de ne pas avoir mon passeport quand j’y vais ! Et je sais que je ne suis pas le seul dans ce cas.

  43. @Reblochon
    Je ne me sens pas canadian non plus.
    Reste que le BLOC est une aberration. Il ne sert qu’à dire non et n’a même pas la force nécessaire pour faire respecter ce « non ». Et quand il dit oui, qui s’en soucie ?

    Je ne perçois vraiment pas à quoi sert une telle machination pour mémères chialeuses et voilà pourquoi je pense que les députés du BLOC, sous le couvert d’une philosophie pour dents branlantes, ne cherchent qu’à gagner grassement leur vie à nos dépens.

    Je ne vois AUCUNE réalisation concrète du BLOC pendant toutes ces années, ni aucune vision, du vent le BLOC, que du vent comme aiment les girouettes.

    …..les plus petits sont souvent des gens qui croient sincerement à la cause….Reblochon

    Celle-là elle m’a fait réfléchir. Les petits croient-ils sincèrement plus aux causes que les grands ? Demander la question c’est y répondre, non. Il y a autant de petits crosseurs que de gros.

    Les petits sont continuellement trompés par les grands qui leur présentent des causes à défendre qu’eux-mêmes trahissent à qui mieux mieux en cachette.

    Quand à moi, les causes, les bannières, très peu pour moi.

  44. Oui le BLOC est une aberration, comme la federation canadienne et la nation distincte quebecoise dans un canada uni. Le Bloc est l’image de toutes ces aberrations.

    y a des gros qui sont depuis 20 ans en politique et c’est devenu comme une seconde nature chez eux, la routine et je peux te dire que la souveraineté ils ne l’attendent plus !

    Et que le Bloc ne servent à rien à Ottawa, mais bien sur, tout le monde (lucide) le sais tres bien. Par contre, leur soutien financier, logistique et militant lors des provincials est important. Si ce n’etait pas eux, ca serait un parti federaliste qui appuierait les federaux provinciaux. EN realité le bloc ne sert qu’à cela, empecher les federaux provinciaux d’avoir de l’appui supplementaire d’ottawa.

    Et je peux te presenter des deputés du Bloc qui ne sont pas là-bas pour gagner grassement leur vie, surtout que dans le privé, ils gagneraient surement plus. Et ce n’est pas non plus le pouvoir ou la notorieté qui les ont poussé là. Ils pensent sincerement (et à tort) proteger le quebec et les interets de TOUS les quebecois… ils ont le droit de le penser.

    Et si tu ne vois AUCUNE realisation concrete du BLOC, c’est que tu ne suis pas la politique. Parce que le BLOC en plus d’amener des tas d’idees quebecoises au ROC (qui ont fait naitre des projets bien concrets) ont voté contre certains projets qui auraient ete nefastes. Il ne faut pas traduire realisation par « projet de loi passé », mais par travail effectué avec succes. Ca peut etre dans un vote pour ou contre, ca peut etre dans la transmission d’idee, dans l’explication au ROC et à sa population de la difference quebecoise et notre envie d’etre maitre chez nous. Le BLOC a accompli un enorme travail informatif dans le ROC et est bien moins detesté que la propagande federaliste voudrait bien nous faire croire. C’est le petit avantage d’avoir des gens du Quebec à Ottawa et non des nationalistes canadiens à leur place.

    Et les petits trompés… ben tant pis si ils sont trop cons pour comprendre ce qu’est la politique.

    Je ne suis pas pour les banieres, mais la cause souverainiste sera avec moi jusqu’à la liberation.

  45. ……Ca peut etre dans un vote pour ou contre, ca peut etre dans la transmission d’idee, dans l’explication au ROC et à sa population de la difference quebecoise et notre envie d’etre maitre chez nous. Le BLOC a accompli un enorme travail informatif dans le ROC et est bien moins detesté que la propagande federaliste voudrait bien nous faire croire. C’est le petit avantage d’avoir des gens du Quebec à Ottawa et non des nationalistes canadiens à leur place……Reblochon

    Tu crois sincèrement qu’avec le BLOC, le Québec a un ambassadeur digne de ce som ? T’es sérieux là ?

    Si j’étais un anglophone et que mon pays devait accepter que siège au Parlement des gens qui veulent le détruire parce qu’ils se croient différents, je ne serais pas fier de ça et je les combattrais. Si le BLOC est une aberration pour moi il l’est aussi pour les anglos.

    Et les anglophones te répèteront sans cesse que nos différences ne nécessitent pas une séparation car en fait le Canada est composé de centaines de communautés différentes qui s’entendent très bien quand elles doivent attaquer un problème de fond ensemble.

    Écoute assez sur le BLOC qui est pure niaiserie. Si tu veux vraiment me démontrer leurs réalisations « indirectes », liste-les par date par exemple et j’en saurai plus mais ne te contente pas d’affirmer que OUI ILS SONT BONS parce que là, ça marche pas. Si tu faisais le salaire de Duceppe et Co. tu tremblerais de peur de le prerdre ainsi que tous ses avantages que le commun des mortels ne recevra jamais de sa vie.

    Je pense que la peur de Duceppe, ce matamore de salon, de se présenter au Québec et de faire la séparation comme il l’a prêche est un exemple évident de la réalité face à la fiction messianique qu’ils nous servent dans leur discours. Des hypocrites en plus d’être des parasites.

    Je n’ose pas penser à ce qui adviendra du Français mais d’après moi, notre belle langue se folklorerisera et dans 100 ans notre « nation » sera comme les autres, l’indienne par exemple, minorotaire et marginale.

    Et alors ? Est-ce si grave ? Qui suis-je pour essayer d’arrêter ce qui adviendra ? C’est peine perdue et le mieux est de vivre heureux malgré tout. Salut.

  46. ben justement, plusieurs anglos ont revisé cette vision voulant que nous voulions detruire leur pays part: nous voulons juste vivre notre vie tout en respectant votre pays… qui ne comprend pas forcement le Quebec. Il y a eu un effet benefique du BLOC pour la comprehension de bon nombre de canadiens meme si il reste majoritairement anti-souverainiste. On a plus d’appui que tu penses dans le ROC meme si ca reste tres minoritaire sur l’ensemble. Il ne faut pas croire que ceux qui font le plus de bruit et sont les plus fanatiques representent forcement TOUT le peuple.

    Pour la liste, pas de temps à perdre car ca me demanderait quelques heures de recherche. ALors on va dire comme font les quebecois quand un debat les fatiques: tu as raison (tres constructif hein !).

    Duceppe est à deux doigts de la retraite… je ne pense pas qu’il craigne grand chose.

    Quant au francais, un quebec libre ne le protegera pas plus et meme peut-etre moins car nous serons moins sur nos gardes. Là c’est encore amener à la souveraineté des benefices qui ne sont peut-etre pas si realiste que ca. NOUS voulons etre souverain pour decider de notre vie, si ca veut dire laisser le francais mourir, ben ca sera cela et nous serons les SEULS responsables… c’est cela etre souverain et responsable de ses actes.

  47. @reblochon,

    « Prouvez-moi le contraire ! Que les 40% de souverainistes descendent dans la rue et se battent pour affirmer leur envie d’avoir un pays… »

    Se battre avec qui au juste? Casser des vitrines comme lors des manifs anti-mondialistes?

    Et vous croyez que le fait d’aller se « battre » contre on ne sait trop qui et on ne sait trop quoi et on ne sait trop pourquoi va faire en sorte que les peureux sortent de leur zone de confort?

    Ça va faire le contraire plutôt. Rien ne peut faire sortir un peureux de sa létargie RIEN. Pas même une crise économique mondiale, pas même la pire des récessions. Tant qu’il y aura de quoi à manger et un toit sur la tête et des téléromans bidon à la télé pour geler le mal, le peureux ne se soucie de rien d’autre.

    Le seul courage que les québecois ont pu montrer c’est faire un petit X à côté de Bloc ou à côté de PQ au provincial ou à côté de oui à un référendum, pour le reste, il ne faudrait pas trop en demander, n’est-ce pas?

  48. Mais non, vous etes vraiment des nevrosés. Se battre, gueuler que vous aimez ce pays, que vous etes prets à remonter vos manches pour le construire… un truc super respectueux, pacifique, inclusif, pluraliste et ouvert sur le monde… comme le projet souverainiste.

    Le fait de montrer que nous sommes vivants malgré ce que dit la propagande federal peut amener certains quebecois isolés et se sentant seuls à sortir de l’ombre.

    J’ai fait le test juste avec des drapeaux dans mon coin: Pas un ! Je sors le mien et hop… un , puis deux, puis trois… etc. Les gens se sont sentis moins seuls et on retrouvé le gout d’afficher leur couleur… meme si les drapeaux ca ne plait pas à anarcho, le geste marche quand meme.

    Ca serait la meme chose avec de grande manif, un cri du coeur de 40% de la population entrainant derriere elle beaucoup plus de monde que vous pourriez penser.

    Je sais que ca se fera pas parce que les quebecois sont mous du cul et ne sortent pas de leur confort, mais ca n’empeche pas que si ca se faisait, ca marcherait. Ca s’appelle un entrainement collectif, un mouvement de foule qui permet aux gens de se depasser et oser des choses qu’ils ne feraient pas seul. Ca peut etre negatif (coupe stanley) ou positif.

    Je n’ai JAMAIS parler de violence, juste de se battre pour la cause en laquelle on croit. Moi quand je sors, je parle de souveraineté à tout le monde, j’en parle, je m’affirme, tous les pretextes sont bons. Et generalement j’ai de super echos ! Je redonne meme le sourire à des gens pensant qu’ils etaient les seuls abrutis à croire encore à cela. Je n’ai pas 60% d’oppostion en face de moi. Loin de là, c’est meme tres minoritaire quand on parle des quebecois francophone. Une goutte d’eau dans un ocean de gens en dormance attendant un pays.

    Alors soit on attend un leader, parce que la grosse marois on l’oublie tout de suite, soit on remplace ce leader en creant un rassemblement monstre. En realité, l’independance avec un peuple qui a des couilles, on l’a demain !

  49. « un truc […]inclusif, pluraliste et ouvert sur le monde… comme le projet souverainiste. »

    Il faut faire attention ici. Si évidement on avait à passer encore par le bâtard de processus référendaire, il faut absolument que le projet de loi 195 soit ADOPT É, et APPLIQUÉ immédiatement. Parce que, et je sens que je me répète, fondamentalement, on a perdu à cause de quoi en 1995 ? On connaît LA réponse, et non David, ce n’est pas à cause des gens de la ville de Québec …

    Il ne faut pas donner aux nouveaux arrivants le droit de vote la même année de leur accueil, et comme le mentionne le projet 195, il faut une fois pour toute établir des paramètres minimaux d’intégration. T’es pas intégré selon les paramètres, tu votes pas ! C’est tout ! Un des paramètres pourrait simplement être d’avoir un français fonctionnel. Ça s’apprend le français ! On estime que près de 20% des Montréalais en n’ont pas un. Ce sont des votes ça, mes amis ! Et on sait tous dans quel camp vont ces votes.

    En passant, jeter un coup d’œil sur les statistiques du nombre d’immigrants qui sont venus ici dans les années précédentes à celle du référendum … c’est à se demander si Ottawa avait déjà prévu le coup !

  50. mais non, revois les stats, le pic est quelques mois avant le referendum et seulement au Quebec. Ce ne sont pas des gens venants d’arriver, il faut avoir ete residents plusieurs annees avant de pouvoir demander sa citoyenneté canadienne, ils ont juste acceleré le traitement des demandes interessantes et ralenti les autres. Rien de bien compliqué.

    Demander le francais pour voter ca ne passera pas, et de toute facon c’est pas faisable. Tu vas faire comment ? Une dictee ? Quand tu vois que bon nombre d’immigrés parlent mieux francais que les quebecois, tu vas faire rire de nous !

    Non, commencons par nous doter d’une citoyenneté quebecoise et comme cela, les naturalisés canadiens ne deviendront pas immediatement des quebecois, en plus on controlera l’immigration pan-canadienne et meme si ces gens auront encore le droit de vote au federal (normal en tant que canadien), ils ne viendront plus nous donner leur avis de canadien lors des elections provincials et nos referendums ! C’est aussi simple que cela. De plus, tu auras bien plus de nouveaux appuis parmis les neo-quebecois qui en ayant la citoyenneté quebecoise develepperont un sentiment plus fort envers la nation quebecoise (anracho va me tuer sur ce coup) et donc envers notre cause. Les immigrants prennent la plupart du temps la defense du plus fort. En ce moment c’est le canada, meme au quebec, arrangeons nous pour que ca devienne le Quebec.

    Et oui, en 95 en plus de S’etre fait voler le referendum pour les raisons que l’on connait, si les gens de QUebec avaient eu des couilles, on l’aurait gagné pareil cette election. Ils ont leur part de responsabilité. Aujourd’hui encore, ils nous demontrent leur miserabilisme et leur egocentrisme de petits villageois frustrés et fermés, tant au provincial qu’au federal.

    Ils ne meritent pas que Quebec deviennent la capitale de notre pays, je choisirais une autre ville, juste pour leur faire les pieds à ces caves !

  51. @Décembre

    Il est possible que le Bloc n’en fait pas assez et je suis d’avis que le discours des séparatistes doit être renouvelé. Mais dites-moi quel est l’intérêt de faire élire des fédéraleux?

  52. @Frankie

    Si la région de Québec avait voté à 75% pour le OUI, le référendum de 1995 était gagné.

  53. @Tym Machine

    « Loin de moi l’idée de dévier le discours mais on est là pour parler de choses et d’autres à moins que je ne me trompe. »

    En effet, je m’en fous que les commentaires ait un quelconque rapport ou pas avec le billet.

    « Ça me fait penser aux solutions libertariennes et anarchistes aux problèmes économiques, comment peut-on savoir si elles marchent ou non si on ne les essaient jamais, si on a constamment le réflexe de type genou-fou (knee-jerk) de se rebiffer sur le gouvernement à chaque fois que la misère s’abat sur nous comme sur job alors que dans 99,9% des cas, les gouvernements et leurs règles, leurs politiques et leur vision contrôlante sont la source de toutes ces misères. »

    En effet, mais il y a encore du travail de persuasion à faire. Ça prend un fort appui populaire pour que ça puisse être sérieusement essayé.

    « Le combat de type fédéraliste-souverainiste en assumant l’étatisme ambiant et omniprésent est un piège à la con. C’est se demander qui contrôlera l’étatisme ce qui est aussi con que de se demander dans le combat gauche-droite où le gouvernement devra gaspiller notre argent. Les gens devront penser en dehors de la petite boite étatiste s’ils veulent trouver les outils nécessaires pour se sortir de leur marasme. »

    Je suis d’accord. Dommage que les séparatistes ne comprennent pas que ce n’est pas dans leur intérêt d’agir ainsi!

    « Je crois que dans ce “combat” pour plus de libertés individuelles, il faut surtout apprendre à ne pas compter sur les autres et leurs opinions mais plutôt miser sur soi-même et sur sa propre vision des choses et ainsi être des individus qui s’adonnent à partager des points de vue similaires et non être des individus tentant de se mouler à la conformité que le collectivisme du moment (la saveur du jour, l’opinion ambiante et majoritaire) impose. »

    En effet!

    « Ce qui pourrait et devrait arriver selon moi, c’est une réforme du scrutin vers la proportionnelle et/ou un parti qui viendrait compétitionner le Bloc dans sa propre niche établie et dans sa propre clientèle un peu comme le PI désire le faire au provincial mais les barrières à l’entrée sont très difficiles. »

    Ce n’est pas une bonne chose pour les séparatistes de se diviser comme ça. Je suis contre la proportionnelle et je préférerais un système uninominal multitours comme en Australie.

    « Mais qui sait pourquoi ce ne serait pas vous qui démarreriez un tel parti. Peut-être songerais-je à voter pour un vrai séparatiste pour la première fois de ma vie. »

    Merci mais oubliez ça! En tout cas, pas avant que le Québec se sépare. À moins que je devienne le Ron Paul du PQ, hihihihi! 😉

    « Se battre avec qui au juste? Casser des vitrines comme lors des manifs anti-mondialistes? »

    Ou une manif pacifique de 50 000 personnes comme dans le temps de Fillion.

    « Le seul courage que les québecois ont pu montrer c’est faire un petit X à côté de Bloc ou à côté de PQ au provincial ou à côté de oui à un référendum, pour le reste, il ne faudrait pas trop en demander, n’est-ce pas? »

    Je vous suis dans votre cynisme!

  54. « Les gens devront penser en dehors de la petite boite étatiste s’ils veulent trouver les outils nécessaires pour se sortir de leur marasme. »

    Tant que nous seront une simple province dans le canada, on ne pourra jamais avoir ce genre de relexion, par contre une fois libre et dans un petit pays de 7 millions d’habitants, on pourrait tres bien essayer de faire evoluer cette idee, surtout pendant la turbulence qui est une force creatrice de nouveaux courants et d’idees progressistes. Parce que la turbulence, bien que les petites gens craintives ne l’aient pas compris, ce n’est pas forcement negatif.

  55. Bon point, mais il faut y penser tout de suite.

  56. Ca c’est à ceux qui veulent defendre cette idee d’y penser et de commencer à la promouvoir en expliquant bien que c’est seulement dans un Quebec souverain que ca pourrait se faire.

  57. « Si la région de Québec avait voté à 75% pour le OUI, le référendum de 1995 était gagné. »

    Ah non, stp, lâche-moi ça tout de suite !
    Premièrement, il n’y a pas beaucoup de régions qui ont voté à 75% pour le OUI. Surtout avec une ville comme Québec, il est plutôt normal qu’elle ait eu des résultats « baromètres » aux résultats finaux. Dire qu’ils auraient du voté à 75% pour le OUI, c’est totalement dérisoire !

    Montréal aurait du voté à 40% pour le OUI : objectif plus réaliste et qui aurait fait preuve d’une belle intégration. Mais non, c’était trop demandé.

    En passant Reblochon, ce que j’ai vu des statistiques (regarde sur le site du gouv.), il y a eu un flux exagéré d’immigrants en 92 et 93. Au-delà de 50000 !!! Ça a voté OUI, ces gens là ?? pfffffff. En 94-95, ça a descendu de moitié.

    « Tu vas faire comment ? Une dictee ? »

    Une dictée ? Non, mais pour faire appliquer le projet 195, tu leur fait passé des tests annuels compilés au Bureau de la Statistique (et même celui de l’Éducation), idéalement sur rendez-vous. Ces examens auraient pour but de les évaluer sur leur maîtrise du français, l’histoire du Québec et sa réalité politique. Tant que les évaluateurs (gens d’ici) jugeront que l’immigrant a des carences, ce dernier devra recommencer les examens tant et aussi longtemps que ses résultats seront pas suffisants. Cela voudra dire qu’il lui manque un préalable fondamentale pour exercer son privilège de voter et de participer aux débats publics. Et pour celui qui maîtrise déjà la langue et qui a une petite idée de ce qu’est le Québec, ça sera un jeu d’enfants pour lui ! 195 doit absolument passer et doit être appliqué !

  58. Houla, ca semble vraiment compliqué, arbitraire et infaisable. Dans un monde parfait je ne dis pas, là ca devient un peu lourd.

    Deja une citoyenneté quebecoise, un accueil des nouveaux citoyen comme le canada le fait avec un beau discours de propagande et un serment d’allegeance au peuple quebecois, ca resoudrait 80% de nos problemes d’integration. Il faut mettre une deuxieme couche par dessus celle du canada et tu verras comment les immigres se sentiront beaucoup plus quebecois. En les forcant, tu vas les bloquer et ils seront canadiens plus que jamais. Cours de psychologie 101

  59. « tu vas les bloquer et ils seront canadiens plus que jamais. »

    Pas nécessairement. Il pourrait plutôt ressentir un sentiment d’encadrement qui les encouragerait à s’engager plus fortement en politique. Résultat : moins ignorants de la machine politique d’ici ainsi que des enjeux d’ici, et cela aurait pour effet d’effacer la pensée unique qu’il faut absolument voter NON au référendum … et de voter libéral sans se poser de questions !

  60. pffffffffffffff! Le foutu vote ethnique n’est pas le problème principal.

  61. surtout qu’il pourrait tres bien etre resolu si les quebecois avaient des couilles et savaient s’ouvrir un peu plus.

  62. En particulier à Québec!

  63. En lisant vos vieux commentaires, on réalise comment vous étiez dans les patates! En réalité le bloc est plus utile que jamais. Il fonctionne bien grâce à une chose : STRUCTURE! Il est organisé! Le pq doit apprendre du bloc, duceppe devrait leur donner des cours : 1 . avoir un site web structuré, comme celui du bloc 2. TOUT préparer d’avance, chaque position face à chaque sujet. Le bloc sait EXACTEMENT sa position sur chaque sujet. Je n’en reviens pas encore que Marois ne s’était pas préparée à répondre à LA question prévisible de charest durant le débat des chefs: pourquoi on vous ferait confiance vous qui avez mis à la porte des milliers d’infirmières. C’était tellement évident! Elle a affirmé ne pas regretter, mais n’a pas assumé cela! Si j’étais elle je ne regretterais pas et j’expliquerais le coup sale de Chrétien qui a forcé le québec à faire des coupures. Elle aurait du sortir cela dans le débat.

    Le bloc est une petite équipe tellement efficace, comparativement au PQ. Même certains candidats sont meilleurs, il est évident qu’on les a mieux préparés à répondre à plein de questions, genre une pluie d’attaques leur sont faite régulièrement pour les tester et ainsi ils paufinent leur discours.

    Aussi le bloc note chaque affirmation de l’autre camp et fait beaucoup de calculs, analyse les statistiques, et quand ils peuvent ils sortent les chiffres dans un discours simple, rapide, efficace, pas endormant.

  64. Le bloc est tellement utile, que les quebecois viennent encore d’avoir l’impression qu’il les a protegé du canada et que donc on peut y rester en toute securité…

    Ce parti est une nuisance pour la souveraineté car il empeche le petit peuple de se reveiller. Les quebecois ne bougent leur gros cul que lorsqu’ils se font pietiner la gueule par ottawa. Et oui, ils ont le sommeil profond.

    Et c’est sur qu’il n’appliquent pas les memes techniques que le PQ, il n’a pas la meme job et ne la fait pas au meme endroit.

    COmparons des choses comparable, ca sera plus credible.

    – le bloc ne veut pas et ne peut pas prendre le pouvoir
    – le bloc n’est pas là-bas pour faire la souveraineté et n’a pas de referendum dans son programme
    – le bloc peut convaincre des federalistes quebecois de son utilité, le PQ non !
    – le bloc a aucun autre parti qui joue dans ses plattes-bandes
    – etc…

    dans les patates … completement mon bon fred !

%d blogueurs aiment cette page :