« Libarté » CONservatrice? Pas question!

Dans un billet précédent, j’ai reçu ce commentaire de Arnold S., très représentatif du partisan conservateur-type:

Harper est une véritable bénédiction pour le Québec et le Canada.

Pour la première fois dans son histoire, le vent de l’authentique liberté commence à souffler sur le Québec.

Quant à nos Zartisses-Béesses, des Tartuffes accrochés au jupon de l’État, ils sont la risée du monde entier. Y-a-t-il un seul endroit dans le monde, ailleurs qu’au Québec, où la “créativité artistique” dépend de l’ampleur des subventions gouvernementales?

On croirait entendre une vieille émission de Jeff Fillion en reprise, et son disque usé sur la soi-disant défense violente de la « libarté » à la sauce droitiste étatiste. J’ose croire que ce lecteur est sarcastique mais, par contre, il éructe les mêmes clichés vomis par de nombreux partisans conservateurs (AJOUT: Cependant, Arnold S. n’est pas un partisan conservateur).

Tout de même, je suis d’accord avec lui sur un point, c’est vrai que Harper est une bénédiction pour le Canada, avec les nombreux crottés christiano-fascistes sionistes islamophobes qui font partie de la dé-pute-ation conservatrice, qui gagnent chacun le même salaire qu’un député bloquiste, en passant! Voici une information ividente aux yeux de Julie Couillard (merde, je ne peux pas m’en empêcher!) mais que les Conservateurs font semblant de ne pas comprendre pour apeurer la population contre les méchants séparatistes qui mangent nos enfants!

En ce qui concerne les artistes, comment se fait-il qu’on les dénigre autant alors que les soldats criminels et les athlètes olympiques drogués, encore plus des BS parasites que les artistes, sont autant vénérés? Parce qu’élire un gouvernement conservateur, en se servant du mépris contre les artistes, lui permettra de détourner l’argent à d’autres fins par idéologisme, et non pas dans le but réduire le fardeau fiscal des travailleurs.

Je vais toujours dénoncer l’hypocrisie droitiste étatiste des Conservateurs, qui prétendent faussement se battre pour la « libarté » et soi-disant pour la réduction de l’État, alors que la croissance des dépenses fédérales est encore plus forte qu’à l’époque de la charogne soi-disant libérale et qu’ils favorisent un État fédéral toujours plus gros, tout comme les autres merdes fédéraleuses que sont les centralisateurs socialistes du NPD, la charogne soi-disant libérale et les éco-fascistes Verts.

Accroître les dépenses fédérales totales, augmenter les dépenses militaires, commettre des génocides militaires à l’étranger, accroître la répression policière, accroître la répression des crimes imaginaires sans victimes, censurer, dénigrer et couper les artistes au lieu d’ostraciser, de dénigrer et de couper les soldats criminels et les athlètes olympiques drogués, menacer le droit à l’avortement, piller la caisse de l’Assurance-Emploi, financer les sports professionnels (exemple, faire revenir les Nordiques à Québec) avec l’argent des taxes, favoriser la primauté religieuse chrétienne dans les institutions étatiques, menacer les droits des gais et lesbiennes, menacer l’égalité homme-femme (on ne combat pas le fémi-favoritisme par le machisme) et rester dans le Cacanada, ce n’est pas ça, la liberté!

Voici un cheminement qui ressemble bien plus à la vraie liberté que la répression droitiste étatiste des Conservateurs:

1) Obtenir une majorité importante pour le Bloc (pourquoi pas l’ancien record de 54 députés, même si je ne suis pas très optimiste?) et tenter de créer une chicane constitutionnelle par la suite pour alimenter la ferveur séparatiste (souveraineté culturelle à obtenir et déséqulibre fiscal non réglé selon le très fédéraliste Jean Charest!).

2) Donner une majorité écrasante au Parti Culbécois aux prochaines élections provinciales, ou à tout le moins, laisser la charogne soi-disant libérale du PLCul avec des miettes à l’Assemblée Nationaleuse du Culbec.

3) Gagner de manière décisive (55% ou majorité des votes et des inscrits) le prochain référendum sur la séparation du Québec, afin de pouvoir obtenir la reconnaissance internationaleuse de ce fait et afin d’éviter que la charogne soi-disant libérale du PLCul nous propose un référendum sur la déséparation du Québec, comme ils l’ont fait avec les défusions municipales.

4) Le fait qu’on se sera débarrassé de la crisse de question nationaleuse, nous donnera enfin la chance de débattre sur la question du rôle et de la taille de l’État, afin de s’apercevoir qu’on ne peut pas se permettre financièrement d’avoir un État aussi gros en étant séparé du Canada.

5) Enclencher le processus vers la décentralisation suivi du démantèlement de l’État Culbécois, ce qui inclut des possibilités de partition locale du Québec, surtout pour les communautés anglophones et amérindiennes.

Comprenez-moi bien, la route vers l’anarchie est longue et remplie d’embûches et ce sera surtout par des moyens non-politiques qu’on y arrivera un jour (mais pas de mon vivant!), mais dans moins de 10 ans, le Québec peut réussir à se rendre au stade 5), ce qui serait déjà un gros pas dans la bonne direction. Pour ce faire, il faut d’abord voter pour le Bloc le 14 octobre prochain!

Publicités

14 Réponses

  1. « Y-a-t-il un seul endroit dans le monde, ailleurs qu’au Québec, où la “créativité artistique” dépend de l’ampleur des subventions gouvernementales? » Non, c’est vrai. C’est peut-être parce qu’ailleurs dans le monde, le budget est de la culture est 100x plus élevé qu’au Canada !!! Amusez-vous à comparer le budget culturel français/allemand/britannique et autres, vous allez voir que – sans être la priorité #1 – les dépenses en culture dépassent le 1% du budget… Mais ils s’en foutent parce qu’ils ont compris que ça rapporte non seulement économiquement mais au niveau du rayonnement mondial, des emplois que ça apporte, etc.

    Mais ça, au Canada et au Québec, on n’a pas encore compris ça. Alors, pour ça, tout à fait d’accord: on est la risée du monde entier. 😉

  2. Je pense que ça augure mal pour ce qui est de faire baisser le vote du PLQ qui est présentement à 40%.

    Quant à l’élection actuelle au fédéral, je me pose une sérieuse question:

    Pourquoi la soudaine remontée du PLC dans les intentions de vote au Québec? Comme si Stéphane Dion avait soudainement commencé à être bon et à être crédible comme premier ministre.

    « Comprenez-moi bien, la route vers l’anarchie est longue et remplie d’embûches et ce sera surtout par des moyens non-politiques qu’on y arrivera un jour (mais pas de mon vivant!), mais dans moins de 10 ans, le Québec peut réussir à se rendre au stade 5), ce qui serait déjà un gros pas dans la bonne direction. Pour ce faire, il faut d’abord voter pour le Bloc le 14 octobre prochain! »

    Effectivement, on va être mort et enterré avant longtemps. Par contre, les gens meurent mais les idées ne meurent pas.

    Comme disait Mike Muir de Suicidal Tendencies dans Revolution: « You can put a bullet in my head, but you can’t kill a word I’ve said. Give it, the revolution. »

  3. @Alex,

    Pourtant les artistes aux USA réussissent à percer sans subventions.

    « Mais ils s’en foutent parce qu’ils ont compris que ça rapporte non seulement économiquement mais au niveau du rayonnement mondial, des emplois que ça apporte, etc. »

    Si ça rapporte tant que cela, pourquoi aucun investisseur du privé ne se manifeste? Si chaque dollars investi en culture en rapporte 10$ admettons à l’économie par exemple, les gens devraient littéralement se garocher aux portes des artistes pour investir dans cette économie.

    Pour ce qui est des autres pays qui investissent 100 fois plus en culture, vous devriez nous arriver avec des chiffres et nous citer vos sources mon cher ami parce que dire ça en l’air de même, ça équivaut à dire un peu n’importe quoi.

  4. « 1) Obtenir une majorité importante pour le Bloc (pourquoi pas l’ancien record de 54 députés, même si je ne suis pas très optimiste?) et tenter de créer une chicane constitutionnelle par la suite pour alimenter la ferveur séparatiste (souveraineté culturelle à obtenir et déséqulibre fiscal non réglé selon le très fédéraliste Jean Charest!). »

    Faux, l’élection de x nombre de députés du Bloc ne veut rien dire à ce sujet. Prenez par exemple en 2004 où le Bloc suite au scandale des commandites du PLC dirigé par Paul Martin avait fait élire une cinquantaine de députés. Est-ce que cela a fait en sorte que la souveraineté est grimpée à 70% au Québec ? En fait, c’est plutôt le contraire qui s’est passé. Les gens rassurés de voir l’option souverainiste « trôner » à Ottawa perdent vite le goût de la VRAIE souveraineté là où ça compte vraiment, c’est-à-dire à Québec dans un troisième référendum point final.

    Je ne dis pas que ça ne prend pas une couple de députés du Bloc à Ottawa pour faire avancer la cause séparatiste au Québec mais quant à moi, l’histoire nous a démontré qu’ils soient 30 ou 70, ils peuvent accomplir la même performance dans les deux cas.

  5. J’ai une petite réponse pour ma question:

    « Pourquoi la soudaine remontée du PLC dans les intentions de vote au Québec? Comme si Stéphane Dion avait soudainement commencé à être bon et à être crédible comme premier ministre. »

    Le vote féminin.

    Car si les femmes ont généralement peur de Harper, elles sont beaucoup également à avoir peur de la séparation.

    Bref, elles préfèreront le connu, le prévisible à l’inconnu et l’incertain même si cet inconnu s’avèrerait meilleur que le connu et le prévisible.

  6. @Alex

    Bien sûr, l’État cible toujours mal ses priorités, comme d’habitude, mais ça n’empêche pas la culture québécoise d’être très riche. Alors, je ne crois pas que nous sommesla risée du monde!

    De plus, si le Québec était séparé ce serait encore mieux pour les artistes, et avec moins de subventions!

  7. @Tym Machine

    « Je pense que ça augure mal pour ce qui est de faire baisser le vote du PLQ qui est présentement à 40%. »

    En effet!

    « Pourquoi la soudaine remontée du PLC dans les intentions de vote au Québec? Comme si Stéphane Dion avait soudainement commencé à être bon et à être crédible comme premier ministre. »

    Si cela est vraiment le cas, ce n’est pas mieux!

    Tout de même, je vais attendre le prochain Léger ou CROP pour me prononcer. Les autres sondages sont des sondages nationaux canadiens (je n’ai aucun doute sur les résultats du point de vue canadien) mais les résultats pour le Québec ne sont que des extrapolations de sondages conçus nationalement, et le statisticien en moi vous dit que ça ne vaut pas cher la livre. Je ne suis pas encore convaincu de la remontée du Bloc au Québec, contrairement à mes comparses séparatistes trop triomphalistes.

    « Le vote féminin.

    Car si les femmes ont généralement peur de Harper, elles sont beaucoup également à avoir peur de la séparation.

    Bref, elles préfèreront le connu, le prévisible à l’inconnu et l’incertain même si cet inconnu s’avèrerait meilleur que le connu et le prévisible. »

    Point intéressant mais je vois plus ça comme une question de peur de perdre certains droits pour les femmes (avortement par exemple), mais ça n’a aucun sens d’appuyer la charogne soi-disant libérale pour ça! Concernant la séparation, les femmes étaient plus frileuses lors des deux référendums mais ce ne sera pas le cas pour le prochain, à mon avis.

    « Pourtant les artistes aux USA réussissent à percer sans subventions. »

    Parce que le fardeau fiscal global est moins lourd qu’au Québec.

    « Si ça rapporte tant que cela, pourquoi aucun investisseur du privé ne se manifeste? Si chaque dollars investi en culture en rapporte 10$ admettons à l’économie par exemple, les gens devraient littéralement se garocher aux portes des artistes pour investir dans cette économie.  »

    Les mécènes vont se présenter si le fardeau fiscal global est moins lourd. Sauf pour les tartistes qui ne sont là que grâce aux subventions.

    « Faux, l’élection de x nombre de députés du Bloc ne veut rien dire à ce sujet. Prenez par exemple en 2004 où le Bloc suite au scandale des commandites du PLC dirigé par Paul Martin avait fait élire une cinquantaine de députés. Est-ce que cela a fait en sorte que la souveraineté est grimpée à 70% au Québec ? En fait, c’est plutôt le contraire qui s’est passé. Les gens rassurés de voir l’option souverainiste « trôner » à Ottawa perdent vite le goût de la VRAIE souveraineté là où ça compte vraiment, c’est-à-dire à Québec dans un troisième référendum point final. »

    Tout de même, le Bloc avait eu 54 députés en 1993 avant le référendum, mais il y avait eu une chicane constitutionnelle avant ça. En 2004, ils ont surfé sur les commandites mais le PQ était trop faible au Québec pour que ça dure.

    Évidemment, si le Bloc ne recueille pas 40% des voix dans cette élection, ça n’ira pas loin peu importe le nombre de députés!

    Je ne crois pas que l’appui à la séparation a baissé depuis 1995, mais les gens ne sont pas prêts à n’importe quoi pour élire des séparatistes au gouvernement ou au Bloc.

    « Je ne dis pas que ça ne prend pas une couple de députés du Bloc à Ottawa pour faire avancer la cause séparatiste au Québec mais quant à moi, l’histoire nous a démontré qu’ils soient 30 ou 70, ils peuvent accomplir la même performance dans les deux cas. »

    Même avec 15 députés, le Bloc est pertinent!

  8. « Concernant la séparation, les femmes étaient plus frileuses lors des deux référendums mais ce ne sera pas le cas pour le prochain, à mon avis. »

    Si c’est expliqué à la sauce anarchiste et par des types comme vous je crois effectivement qu’il y a plus de chance que ça « pogne » qu’avec la gang de nationalo-étatistes qui infestent le PQ et le Bloc.

    « Même avec 15 députés, le Bloc est pertinent! »

    Effectivement, la démocratie n’est pas le système optimal qui n’existe même pas en pratique mais c’est le moins pire des systèmes qui permet de sacrer « dewors » les politiciens corrompus et les abuseurs de système et de droits de l’homme.

  9. “Si ça rapporte tant que cela, pourquoi aucun investisseur du privé ne se manifeste? Si chaque dollars investi en culture en rapporte 10$ admettons à l’économie par exemple, les gens devraient littéralement se garocher aux portes des artistes pour investir dans cette économie. ”

    Il faut aussi comprendre que ca rapporte à la societé. Un privé ne trouverait pas autant de benefice qu’un gouvernement en investissant dans la culture. Meme chose dans le sport.

    Quand tu finances un spectacle et que celui-ci se repercute sur differents emplois directs et indirects, les hotels, les restos, les taxis, … un etat, une ville se rejouit. Un privé s’en fout bien qu’un chauffeur de taxi, un restaurateur ou un hotelier se fasse du fric avec son investissement.

    De plus tu peux ajouter la cohesion sociale. Quand une vedette devient tres celebre, ca amene de la fierté nationale, une cohesion, un sentiment d’appartenance. Tout cela amene des tas de benefices pour un gouvernement qui n’interesse pas plus un privé. Pareil pour l’image du pays tant interieur qu’à l’international. Bien que sur ce chapitre certains privés finances pour se faire de la pub, comme alcan par exemple ou bell.

    Le discours des conservateurs ou des imbeciles de droite (car moi aussi je suis de droite et capable de voir les avantages economiques de la culture) est malhonnete et biaisé. Ils sont ignorants, incultes et n’ont qu’une vision reduite, à court terme et primaire d’un phenomene comme la culture.

    La culture forte d’un pays peu meme favoriser ton economie au niveau international rien que par le charme ou la renommée que ca amene. On le voit bien en France quand on vend des bebelles completement nase mais qui pogne au japon ou au USA juste parce que c’est la French Touch ! C’est bien avec notre culture que nous avons eu ce succes !

    On chiale sur la culture, mais revenont au sport ! Combien a-t-on investit de subventions dans le circuit de Gilles Villeneuve pour se rendre compte qu’en 2009 il n’y aura pas de grand prix du canada ? Et là aussi c’etait refiler de l’argent à des bebes gatés plein aux as !

    Les conservateurs et les Adequistes sont des morrons. Encore pire pour la potiche decerebrée de verner ou des imbeciles comme Fortier ou Cannon !

    la culture c’est l’avenir du Quebec, on a tous à y gagner et ca n’a rien à avoir avec les interets d’un investisseur privé… c’est notre peuple qui investit et qui en tire benefice.

    Maintenant on peut parler des autres apports benefiques de la culture autres que ceux qui ne sont que financiers… ET IL Y EN A ! Et ca touche des tas de domaines… voulez-vous qu’on en parle ? … ou devons-nous rester des epais comme les droitistes des prairies ou de la region de Quebec ?

  10. Une faute par ligne… si ce n’est plus et je parle de culture… rhaaaa je vais me pendre. Bon ce n’est pas comme si j’avais le temps de me relire voire meme de prendre le temps de savoir ce que je tape reellement quand je defends une idee. On est en election bordel et je n’ai que 24h dans une journee !

  11. Salut DavidG,

    J’ose croire que ce lecteur est sarcastique mais, par contre, il éructe les mêmes clichés vomis par de nombreux partisans conservateurs.

    Attention, tu te méprends: je ne suis nullement un partisan conservateur. Pour moi, ils sont aussi mauvais que les autres (ils sont tout autant des brutes étatistes que les bloquistes) mais, pour l’instant, ils sont seulement un peu moins bêtes que les bloquistes ou les libéraux.

    Quant au Parti Vert, ils carburent sur la naïveté et l’ignorance de ces si généreuses, si bonnes jeunes âmes gauchistes.

    En passant, pour le reste, ce lecteur est sarcastique 😉

  12. Moins etatiste ? Comme les republicains… jusqu’à que leurs amis des multinationales et des banques aillent mal ! Un beau foutage de gueule ouais ! Et moins bete, si on ne tient pas compte du facteur etatiste qui se trouve entre parenthese, va falloir m’expliquer ! Il y a un paquet de domaine où ce sont les pires anes du pays ! Des boeufs devrions-nous dire. Ils sont de l’ouest quand meme !

  13. @Arnold S.

    Je prends acte du fait que vous n’êtes pas un partisan conservateur.

    « Pour moi, ils sont aussi mauvais que les autres (ils sont tout autant des brutes étatistes que les bloquistes) mais, pour l’instant, ils sont seulement un peu moins bêtes que les bloquistes ou les libéraux. »

    Même si Duceppe dit un paquet de niaiseries, je ne vois pas en quoi les Conservateurs sont moins pires. Augmenter les dépenses militaires en période de récession est un délire!

  14. @Tym Machine

    « Si c’est expliqué à la sauce anarchiste et par des types comme vous je crois effectivement qu’il y a plus de chance que ça “pogne” qu’avec la gang de nationalo-étatistes qui infestent le PQ et le Bloc. »

    À la sauce moins étatiste, à tout le moins!

    « Effectivement, la démocratie n’est pas le système optimal qui n’existe même pas en pratique mais c’est le moins pire des systèmes qui permet de sacrer “dewors” les politiciens corrompus et les abuseurs de système et de droits de l’homme. »

    Mais la médiocrassie est tout de même un mauvais système, surtout avec les partis!

%d blogueurs aiment cette page :