Pourquoi j’ai joins le réseau “les blogueurs disent NON à Stephen Harper”?

À la demande de Lutopium, le moins pire (naaaan, c’est le meilleur!) gau-gauchiste étatiste de la blogosphère québécoise selon moi, j’ai accepté de faire partie de son réseau virtuel “les blogueurs disent NON à Stephen Harper”. Voici les principales raisons qui ont motivé ma participation à ce groupe.

1) La séparation du Québec est la seule avenue politique et médiocratique favorisant un meilleur épanouissement du mouvement anarchiste au Québec, même si la priorité (sauf chez votre humble serviteur pendant une campagne électorale!) est de faire d’autres choses en dehors de la politique pour faire progresser l’anarchisme au Québec. Voter pour le Mal-De-Bloc est le symbole d’un doigt d’honneur envers l’État Canadian et envoie ce message clair aux fédéraleux: la bataille pour la séparation du Québec n’est pas terminée!

2) Un gouvernement CONservateur majoritaire serait dangereux pour le Québec, en raison de son idéologie de drouate étatiste et surtout de ses obsessions hystériques répressives religieuses, policières et militaristes. Le vote pour le Mal-De-Bloc est la seule façon d’empêcher les CONservateurs de former un gouvernement majoritaire, même pour les fédéraleux non CONservateurs (sauf dans certains comtés moins francophones).

3) Le concept du « small government conservative » est une fumisterie: le Mal-De-Bloc, ses partisans et les autres blogueurs anti-Harper n’insistent pas assez là-dessus. Au contraire, les CONservateurs font la démonstration claire du concept du « big governement conservative » à la sauce à la marde brune Républicaine américaine. Les trois billets précédents, exposant le point de vue du libertarien Martin Masse sur cette question, l’illustrent avec éloquence. Ce n’est pas en faisant valoir le soi-disant « démantèlement de l’État » (ce qui est complètement faux) des CONservateurs que le Mal-De-Bloc et ses partisans vont convaincre les gens de voter pour eux.

En fait, en utilisant cette rhétorique fallacieuse et démagogique, les zélateurs mal-de-bloquistes donnent des munitions aux CONservateurs qui vont se présenter soi-disant comme la seule alternative viable pour le CONtribuable écoeuré de payer trop de taxes. La campagne débute très mal pour le Mal-De-Bloc, Duceppe est monotone dans ses discours et écoeure encore les électeurs avec son maudit « Québécois et Québécoises » à tout bout de champ. Ça prend un changement de cap, et vite! Ce n’est pas parce que je vais voter pour le Mal-De-Bloc que je vais m’empêcher de critiquer quand les mal-de-bloquistes déconnent!

4) Ma présence dans ce réseau me semble plus pertinente que celui de À mon humble avis (son blogue est très bien pour un soi-disant libéral par contre) qui refuse de voter pour le Mal-De-Bloc par anti-séparatisme primaire, aidant ainsi les CONservateurs! Bien pire que l’abstention!

Je suis toujours un anarchiste!

Néanmoins, il ne s’agit en aucun cas d’un appui à l’idéologie nationaleuse étatiste de gau-gauche défendue par une partie significative de ces blogueurs. Je suis un anarchiste et je n’ai pas changé d’idée sur ce point. Mais il y a des occasions où des alliances stratégiques sont pertinentes comme lors de cette campagne électorale, d’autant plus que le Grand Soir Anarchiste n’arrivera pas de mon vivant. J’exhorte les autres anarchistes à en faire partie.

Publicités

43 Réponses

  1. Amonhumbleavis n’a pas compris les liberaux au pouvoir à Ottawa c’est le reve de tout separatiste au Quebec ?! Et que voter pour le Bloc n’amenera pas la separation bien au contraire car ca rassure les mous du cul qui se sentent protegés à Ottawa, donc ils restent amorphes et de bons assimilés !

    Encore un colonisé qui n’a rien compris à la game… tant pis pour lui.

  2. « Le concept du “small government conservative” est une fumisterie: le Mal-De-Bloc, ses partisans et les autres blogueurs anti-Harper n’insistent pas assez là-dessus »

    Sauf que s’ils insistent trop, c’est le NPD et peut-être même les libéraux qu’ils favoriseront.

    Pour le Bloc, c’est, dans cet argument, « damn if you do, damn if you don’t. »

  3. @Reblochon,

    Je crois qu’Alexis St-Gelais nous a dit sur son blogue « à mon humble avis » qu’il votera NPD il me semble. Quoiqu’il serait mieux placé que moi pour te répondre.

    « Et que voter pour le Bloc n’amenera pas la separation bien au contraire car ca rassure les mous du cul qui se sentent protegés à Ottawa, donc ils restent amorphes et de bons assimilés !

    Encore un colonisé qui n’a rien compris à la game… tant pis pour lui »

    Euh, je ne comprends pas bien cette partie ici, d’un côté tu donnes un argument qui va dans le sens de l’inutilité de voter pour le Bloc et tu termines ton commentaire en traitant Alexis St-Gelais de colonisé.

    C’est quoi le rapport entre ces deux affaires?

  4. Alors c’est pourtant simple. Je parle pas en tant que souverainiste dans la deuxieme partie, je donne un conseil aux federalistes.

    Je dis que si les federalistes analysaient un peu mieux la game qui se joue, ils se rendraient compte que le Bloc est leur meilleur argument pour nous demontrer que le federalisme canadien peut marcher (puisque les quebecois sont les seuls à y envoyer un parti provincial qui joue la game du federalisme et y participe meme grandement) et qu’en plus de cela, la cerise sur le gateau, ca rassure les petits quebecois mous du cul (les souverainistes mous et federalistes qui branlent dans le manche, parce qu’il y en a qui votent Bloc !) qui se reconfortent en se disant qu’ils sont protegés à Ottawa et que ce n’est donc pas la peine de voter OUI au referendum. Ce qui s’est passé en 95 !

    Si le Bloc n’avait pas ete là le soir des elections de 95, si ils avaient tous demissionés en disant au Quebecois, à vous de choisir maintenant ce que vous voulez… on l’aurait largement eu le 0.60% +1 qui nous manquait pour devenir un pays ! Et la prochaine fois, ca sera exactement la meme chose, le BLOC nuit à la souveraineté ! Il faut vraiment etre le dernier des demeurés de federalistes pour ne pas s’en rendre compte !

    Ensuite en tant que souverainiste, j’espere que le BLOC va se faire ramasser pour que le petit peuple se reveille enfin. OU scenario peu probable, qu’il y ai un ras-de-maree BLOC pour que le canada anglais fasse sa petite crise et nous chie dessus, l’effet serait à peu pres le meme.

    DONC en resumé ! Un peu de BLOC (le pourcentage actuel) c’est bon pour le federalisme canadien et ca tient les quebecois par les couilles.

    ENORMEMENT de Bloc ou pas du tout… ca pourrait aider la cause souverainiste.

    – Soit en faisant que les reformistes de l’Ouest vont descendre Harper, parce qu’il n’aura pas reussi à acheter le Quebec avec ses largesses electoralistes (et oui, nous sommes un petit peuple achetable)
    – Soit en faisant que les quebecois ne soient plus defendus à ottawa (parce que tous les politiciens honnetes de tous partis ont reconnus l’apport positif du Bloc tant pour le Quebec que pour le ROC: mesures sociales, protections des interets des travailleurs, des femmes et des enfants, environnement, paix dans le monde, …), ils vont enfin se reveiller et se rendre compte que sans les souverainistes, nous n’avons rien à attendre du ROC. En effet, ce pays nous donne des bebelles juste par crainte de notre separation. Sinon on pourrait toujours se brosser comme les maritimes en general !

    Voila, y avait pas de rapport. Je donnais mon avis et un conseil aux federalistes aveugles.

    Ce sont eux qui gueulent « le Bloc est inutile à ottawa », tandis que ca devrait etre les souverainistes… qui du coup sont aussi cons que les federalistes… (non anarcho, range ce fusil, je rigole … non ! nooooon !)

    La politique du pire… il n’y a rien de plus efficace. Enfin si, les discours de peurs des federalistes quand ils nous parlent de la souveraineté.

    Et Alexis St-Gelais est bien un colonisé et en plus un traitre puisqu’il milite activement comme nationaliste canadien contre sa patrie.

    En plus il va voter pour le NPD, un parti qui comprend des deputés comme Mulcair qui sont des nationalistes canadiens purs et durs, des gens haineux envers les souverainsites ! Et ca se dit fier d’etre quebecois ! Mais oui…

  5. En ce qui me concerne, j’ai prévu un tas d’autres choses plus importantes que voter le 14 octobre prochain:

    – Me lever tard;
    – ne pas aller travailler;
    – respirer le doux et frais air de l’automne;
    – me masturber longuement;
    – voler mon repas du midi dans la poubelle cadenassée du Loblaws;
    – embrasser mon amour sur la nuque;
    – mettre de la super-glue dans la serrure de la porte du bureau local de Revenu Québec.

    Et le lendemain, surprise: un gouvernement sera élu. Same fucking thing as always.

    Je me fous de l’orthodoxie anarchiste. Je me fous aussi de la saveur du parti qui conduit le gouvernement canadien. Mais une chose est certaine, c’est qu’un État fédéral canadien ou un État indépendant et unitaire québécois, c’est blanc bonnet et bonnet blanc. Alors votez pour qui vous voulez, tout ce que vous aurez accompli, c’est donner votre consentement à l’État, point barre. Si vous annulez votre vote, vous serez compté parmi les imbéciles qui ne savent pas noircir un petit cercle. Et si vous vous abstenez de voter, vous serez compté parmi les gens amorphes et ignares qui ne disent mot et consentent à leur exploitation.

    Il n’y a pas d’autre issue à ce monde que la fuite.

    Peut-être est-ce le grand âge, mais j’en suis arrivée à la conclusion qu’il est inutile pour une anar d’intervenir lors d’élections. Le système a une telle capacité à tout récupérer qu’on finit par n’être qu’un divertissement de plus dans le grand freak show politique. Et ça, très peu pour moi.

    Bon, je vous quitte: j’ai une vie à vivre et un système à subvertir.

  6. Et l’immolation… vous y avez pensé ?

  7. @Reblochon et AP,

    Que penseriez-vous que le Bloc présente des candidats ailleurs qu’au Québec question de réellement montrer leur allégeance au fédéralisme et/ou pour les canadiens du ROC qui désirent envoyer le message qu’ils ne veulent plus des séparatistes-nationalistes québecois dans le Canada?

    Pour ce qui est d’être un traitre Reblochon, il s’agit ici d’un concept nationaliste ce qui fondamentalement ne fitte pas dans l’anarchisme ou le libertarisme. Tu devrais relire les explications de AP à ce sujet. Les séparatistes ne sont pas tous des nationalistes et l’inverse est vrai aussi sauf peut-être pour ceux qui considèrent qu’il ne peut pas exister de nation québecoise sans séparation du reste du Canada, à ce moment, on parlera de séparatisme et nationalisme québecois à la fois.

    Personnellement, et cela contrairement à AP, je juge le nationalisme québecois sur un même pied d’égalité avec le nationalisme canadien. Autrement dit on ne combat pas un nationalisme en en inculquant un autre et on ne combat pas la centralistion des pouvoirs à une place pour aller les centraliser 300 km plus loin à l’Est.

  8. @Anne Archet,

    « – Me lever tard;
    – ne pas aller travailler;
    – respirer le doux et frais air de l’automne;
    – me masturber longuement;… »

    Hein! Tu te lève tard???

  9. La video reponse de la part des artites… superbe !

    http://www.youtube.com/watch?v=UrATQeLLKX0

  10. La traitrise n’est pas du tout un concept nationaliste. C’est un rapport de confiance brisé. Ca peut arriver entre amis, dans une famille, dans une entreprise, un pays, un parti politique, …

    Tym, je suis un souverainiste, un patriote, mais surement pas un natonaliste dans le sens que les honnetes gens l’entendent. Une fois libre, tu ne m’entendras jamais defendre le nationalisme au Quebec. Et je n’ai rien contre une revision du role de l’etat pour s’approcher d’un nouveau modele qui pourrait recuperer des idees à l’anarchie.

    Et un traitre, que n’en deplaise à Pratte, ce n’est pas une insulte quand c’est un fait et non une accusation diffamatoire. Quelqu’un qui fait defaut à la confiance de son peuple, c’est un traitre. Quelqu’un qui milite pour ceux qui oppriment notre peuple, c’est un traitre. C’est un point de vue qui ne se veut pas forcement nationaliste. Je dirais dans mon cas, plutot patriotique avec toute la nuance que ca amene au nationalisme. Car comme vous le dites, des nationalistes, il y en a au canada et au quebec. La seule diffenrce c’est qu’au Quebec on peut avoir:

    Des nationalistes canadiens purs et durs
    Des nationalistes quebecois et canadiens federalistes
    Des nationalistes quebecois federalistes
    Des nationalistes quebecois autonomistes
    Des nationalistes quebecois souverainistes

    Et ca ne se trouve pas dans le ROC ou si peu !

    Ca en fait des sortes de nationalistes chez nous !

    Pour ce qui est du Bloc, je leur ai deja soumis l’idee de transformer leur parti en parti pan-canadien pour presenter non pas des candidats separatistes nationalistes quebecois (ni representer des quebecois hors quebec), mais des candidats souverainistes-confederationistes. En effet, la souveraineté peut s’appliquer dans une confederation (exemple les pays europeens en Europe). Ca serait pour vendre l’idee au ROC que chaque province pourrait se separer pour devenir un etat et ensuite former la confederation canadienne. Les quebecois auraient enfin leur nationalité-citoyenneté, leur passeport, leur reconnaissance internationale et leur souveraineté et le canada ne changerait pas geographiquement et pas enormement economiquement si ce n’est que le gouvernement federal de cette confederation aurait un minimum de pouvoir (comme le gouvernement europeen) et un budget et un pouvoir de depensé tres controlé par les nations de cette confederation.

    C’est d’ailleurs ce que le canada aurait du toujours etre si les canadiens n’avaient pas dominé et occupé le Quebec et si nos traites canadiens-francais n’avaient pas tout fait pour qu’on reste servil. Et oui, à chaque peuple ses rois-negres. Toute cette chicane interminable car les gens du ROC n’ont pas voulu jouer le jeu et donner sa vraie part au Quebec, une nation distincte et cofondatrice du canada.

    Donc oui, le BLOC quebecois d’un ocean à l’autre… pourquoi pas. Surtout qu’il y a des souverainistes dans d’autres provinces qu’au Quebec. Terre-neuve, l’Alberta et la colombie britannique ne sont pas en reste et eux aussi pourraient bien avoir envie de sacrer leur camp si le federalisme n’evolue pas radicalement, c’est à dire deviennent enfin une vraie confederation.

    Seuls les quebecois defendant ce point de vue tout en voulant resté uni avec le canada ne sont pas des traites à leur nation et personnellement je n’en connais aucun qui milite pour cela à part moi. Les autres travaillent pour les nationalistes canadiens et doivent assumer leurs actes !

    De mon point de vue, c’est juste. Apres si vous leur demandez, c’est sur qu’ils ne voudront pas porter ce chapeau qui leur va si bien.

    J’ai deja traité en personne Bakopanos du federal, lanquin Ethier (ex PLQ) et St-pierre de traitre à leur pays. Les deux premieres sont devenues de vraies furies, la troisieme s’est ecrasée et est vite passé à une autre personne. Je ne fais pas cela par mechanceté, par frustration, c’est juste que c’est exactement ce sentiment que me font ressentir ces personnes, une trahison envers notre peuple dont ils pretendent appartenir (parce que Bakopanos quebecoise, ca fait doucement rire. Elle ne se voit que canadienne et fier en plus, une amie personnelle de Dion et une trudauiste, homme qu’elle venere par dessus tout !). Des gens s’offusquent et ne supportent pas ce discours… et pourtant ils defendent soit-disant la democratie. Il faut croire qu’on ne peut pas penser tout ce que l’on veut au Quebec.

    Un canadien-francais defendant le nationalisme canadien et luttant corps et ame contre les souverainistes (qu’il considere comme le plus grand danger pour son pays le canada) sera pour moi toujours un traitre.

  11. Il y aurait eu un grand vide dans le regroupement sans toi, le plus flyé des anarchistes de la blogosphère! Très heureux que tu aies décidé de t’y joindre. Et c’est ponctuel, alors ça n’engage à rien. Mme Archet pourrait également s’y joindre même si elle ne croit pas à notre « démocratie » actuelle. Je vais dans le même sens que toi Anarcho, les gestes que nous posons, si petits et insignifiants peuvent-ils être, permettront peut-être à de futures générations de modifier l’exercice du pouvoir et la coexistence des « classes sociales ». C’est pas en restant le cul chez soi qu’on va changer quelque chose. Il faut avoir la « foi ».

    Alors, merci pour l’adhésion et merci pour les bons mots. Bonne fin de semaine!

  12. Merci Lutopium pour ton dernier texte. Sans le savoir tu me mets du baume au coeur en faisant que je me sente moins seul dans ce monde de con egocentriste ayant une vision à court terme.

  13. @Reblochon,

    Ces explications clarifient très bien votre pensée.

    « Pour ce qui est du Bloc, je leur ai deja soumis l’idee de transformer leur parti en parti pan-canadien pour presenter non pas des candidats separatistes nationalistes quebecois (ni representer des quebecois hors quebec), mais des candidats souverainistes-confederationistes. »

    Ce serait une excellente idée pour relancer le parti. Le mouvement séparatiste dans l’Ouest canadien est aussi très fort mais évidemment on ne capitalise pas sur la différence de langue si ce n’est qu’on rage sur l’obligation du bilinguisme pour les hauts fonctionnaires canadiens. On mise davantage sur l’aliénation de l’Ouest par Ottawa et l’Est du Canada (Ontario, Québec, Maritimes). D’ailleurs pas mal de gens là-bas seraient prêts à former une république canadienne de l’Ouest regroupant toutes les provinces de l’Ouest canadien (Manitoba, Saskatchewan, Alberta et B-C).

    Si c’est dans cette optique, ce que le Bloc devrait faire, c’est établir des partenariat et des alliances avec les groupes séparatistes de l’Ouest canadien dans une lutte commune contre le gouvernement fédéral et aider également à ce que fleurisse ce sentiment séparatiste et prenne de l’expansion dans l’Ouest canadien.

    Il est vrai que pour eux, le fait d’avoir Harper à la tête du pays a mis un baume sur leurs plaies et sur leur ressentiment envers la centralisation des pouvoirs par les libéraux fédéraux canadiens. C’est également pour cette raison que le parti libéral du Canada est également très moribond dans l’Ouest canadien et qu’en Alberta, la carte électorale sera entièrement bleue pâle encore une fois (aucun comté n’ira aux libéraux c’est à peu près certain).

    Le Bloc par contre pourrait avoir des candidats dans les endroits très francophones ailleurs au Canada (Est et Nord ontarien, Nouveau-Brunswick) pour montrer leur solidarité aux francophones du ROC et pour stopper le cercle de la haine viscérale que les candiens français d’ailleurs ont envers le Bloc. Cela serait certainement perçu comme un geste d’ouverture et enverrait le message clair que même si le Bloc est souverainiste, il donne également soutien et appui à la cause des francophones hors Québec et milite pour leurs droits également au lieu justement que les francophones soient laissés à eux même et pris en charge par des partis uniquement fédéralistes et majoritairement anglo-saxons.

  14. Appel à tous et toutes,

    Un “spam” en attire un autre…blague à part, je vous invite ainsi que tous vos lecteurs à venir voter en ligne sur mon blogue dans une tentative de rassembler la plus grande simulation réelle possible d’une journée d’élection. J’ai vraiment tenter d’inclure toutes les possibilités possibles incluant l’absentention, l’annulation de vote et le vote pour les indépendants de partis (souvent négligé dans les sondages biaisés en faveur des partis).

    Longue vie à votre coalition…jusqu’au 14 octobre où mon sondage ainsi que votre réseau s’auto-détruiront (en tout cas, je parle pour moi, mon sondage oui et on relèguera ce souvenir aux calendres grecques comme disent les juges).

  15. Rhaaa j’ecris un paté pour repondre à tym machine sur ses fabulations de l’odieux vol de 1995 et pouf, le serveur … surement un maudit federaliste, me fout une page cannot displayed et me fait perdre mon pamphlet !

    Tym machine je te haaaaaaais ! Et j’ai la flemme de tout reecrire !

  16. @Anne archet

    Tout à fait d’accord avec toi, surtout avec la masturbation. En fait, pour ma part, je crois que l’érection récurante des politiciens se nomme élection.

    Aller voter c’est de participer. Participer c’est donner raison aux décideurs de ce système de broche à foin, l’utopie-démocratique.

    Il faudrait qu’un des Partis illégaux du système frauduleux canadien milite pour que soit ajouter sur chaque bulletin de vote : Aucun des candidats….Ainsi ceux qui refusent de se prêter à cette comédie des élections auraient eux aussi leur Parti dans cette démocratie à gogo pour gagas. Salut.

  17. October 18 – Pan Canadian Day of Action Against the War in Afghanistan

    The October 18 day of action will be a great opportunity to let the newly elected government know that the anti-war movement will continue to campaign for an immediate end to Canada’s participation in the war in Afghanistan. Events are being planned in cities and towns throughout the country. Please send any events listings to cpa@web.ca.

    The Call to action for the October 18 demonstrations can be found at http://www.acp-cpa.ca/en/OCT18.html
    Call Stephen Harper and Diane Finley

    STOP THE DEPORTATION OF JEREMY HINZMAN AND HIS FAMILY
    US Iraq war resister Jeremy Hinzman, his wife Nga Nguyen and their two children face deportation from Canada to the United States. If deported, Jeremy faces a court-martial and imprisonment for his refusal to participate in the illegal and immoral Iraq war.

    On July 15th, another US war resister – Robin Long – was deported by the Harper government to the US where he was sentenced to 15 months in jail. He also received a dishonourable discharge, the equivalent of a felony conviction.

    Canadians have repeatedly expressed their support for Iraq war resisters. On June 3rd, a motion was adopted in the House of Commons in favour of allowing resisters to stay in Canada, and calling on the federal government to cease deportation proceedings. A recent poll by Angus Reid found that two-thirds of Canadians support letting US war resisters stay.

    URGENT ACTION REQUEST:

    Call Prime Minister Stephen Harper and Minister of Immigration Diane Finley to demand:
    • that they stop the deportation of Jeremy Hinzman and his family;
    • that they respect the democratic will of Parliament and implement the War Resisters motion.

    Stephen Harper:
    Campaign office: 1-403-266-4451
    Constituency office: 1-403-253-7990

    Diane Finley:
    Campaign office: 1-519-429-3382
    Constituency office: 1-519-426-3400

  18. @Clusiau

    Il y a une contradiction flagrante entre vos deux derniers commentaires. Dénoncer la guerre tout en favorisant un gouvernement CONservateur majoritaire, c’est très logique!

  19. @Lutopium

    Merci beaucoup pour ton excellent commentaire.

    « Il y aurait eu un grand vide dans le regroupement sans toi, le plus flyé des anarchistes de la blogosphère! »

    Je n’en demandais pas tant! Je ne crois pas être le plus flyé des anars, quand même!

  20. @Tym Machine

    « Sauf que s’ils insistent trop, c’est le NPD et peut-être même les libéraux qu’ils favoriseront. »

    Il ne faut pas trop insister non plus, j’en conviens, mais il faudrait qu’ils en parlent un peu plus!

    « Que penseriez-vous que le Bloc présente des candidats ailleurs qu’au Québec question de réellement montrer leur allégeance au fédéralisme et/ou pour les canadiens du ROC qui désirent envoyer le message qu’ils ne veulent plus des séparatistes-nationalistes québecois dans le Canada? »

    Sauf si nous étions dans un système proportionnel, je n’en vois pas la pertinence. Perte de temps et d’énergie. Peut-être pourrait-il donner un appui informel à des mouvements francophones hors-Québec mais le français est une cause perdu dans le ROC, encore plus si le Québec se sépare. Leurs intérêts sont trop divergents pour s’unir. Plus intéressant serait une alliance avec un autre groupe séparatiste comme il semble vouloir se développer en Alberta ou dans l’Ouest. L’Alliance anti-canadian? Pas con!

    « Pour ce qui est d’être un traitre Reblochon, il s’agit ici d’un concept nationaliste ce qui fondamentalement ne fitte pas dans l’anarchisme ou le libertarisme. Tu devrais relire les explications de AP à ce sujet. Les séparatistes ne sont pas tous des nationalistes et l’inverse est vrai aussi sauf peut-être pour ceux qui considèrent qu’il ne peut pas exister de nation québecoise sans séparation du reste du Canada, à ce moment, on parlera de séparatisme et nationalisme québecois à la fois. »

    Entièrement d’accord!

    « Personnellement, et cela contrairement à AP, je juge le nationalisme québecois sur un même pied d’égalité avec le nationalisme canadien. »

    Attention! En fait, je juge factuellement le nationalisme canadian sur le même pied que le nationalisme culbécois. Mais circonstanciellement, c’est le nationalisme canadian qui domine actuellement, dans ce régime fédéraliste assez centralisé merci. De toute façon, le problème principal est la sous-estimation du nationalisme canadian par beaucoup trop de gens, en particulier les anarchistes, les libertariens et les autres fédéraleux étatistes. Faudra bien se débarasser du nationalisme canadian avant de se débarasser du nationalisme culbécois.

    « Autrement dit on ne combat pas un nationalisme en en inculquant un autre et on ne combat pas la centralistion des pouvoirs à une place pour aller les centraliser 300 km plus loin à l’Est. »

    Je suis d’accord! Voilà un gros boulet pour le mouvement séparatiste. Peut-être que ça prendra un mauvais résultat électoral pour enfin le comprendre, même si je ne souhaite pas passer par là!

    Je ne considère pas ton dernier commentaire comme du spam. Il est tout à fait à propos.

    « Longue vie à votre coalition…jusqu’au 14 octobre où mon sondage ainsi que votre réseau s’auto-détruiront »

    Le réseau s’auto-détruira tant qu’à moi, c’est certain. Je propose un « Non à Charest » pour les prochaines élections au Culbec.

  21. @Anne Archet

    C’est un honneur pour moi de répondre à votre commentaire. Cependant, nous ne sommes pas d’accord pour une rare fois.

     » Me lever tard;
    – ne pas aller travailler;
    – respirer le doux et frais air de l’automne;
    – me masturber longuement; »

    Ce ne sont pas des raisons pour ne pas aller voter. Je vais faire la même chose!

    « voler mon repas du midi dans la poubelle cadenassée du Loblaws; »

    Trop bourgeoise finie pour faire ça!

    « mettre de la super-glue dans la serrure de la porte du bureau local de Revenu Québec. »

    Pas assez folle pour ça, je ne vous crois pas.

    « Je me fous de l’orthodoxie anarchiste. »

    Pourtant, votre position sur cette question ressemble beaucoup plus à l’orthodoxie anarchiste que la mienne!

    « Je me fous aussi de la saveur du parti qui conduit le gouvernement canadien. »

    Bof, c’est vrai que tous les partis fédéraleux sont de la merde mais votre raisonnement n’est pas une raison pour favoriser un gouvernement CONservateur (ou peu importe) majoritaire!

    « Mais une chose est certaine, c’est qu’un État fédéral canadien ou un État indépendant et unitaire québécois, c’est blanc bonnet et bonnet blanc. »

    Rien nous dit que le Québec sera unitaire! Vous ne vous basez sur aucun fait pour l’affirmer sauf encore la putain de peur hystérique à la sauce des campagnes de peur fédéraleuses du nationalisme culbécois!

    « Alors votez pour qui vous voulez, tout ce que vous aurez accompli, c’est donner votre consentement à l’État, point barre. »

    On donne déjà notre consentement, avant même de voter, en payant des taxes, en vivant dans ce système, ou même en travaillant au service du système. Non mais, c’est quoi ce dogmatisme nuisible?

    « Et si vous vous abstenez de voter, vous serez compté parmi les gens amorphes et ignares qui ne disent mot et consentent à leur exploitation. »

    Vous faites donc partie de cette catégorie, je suppose?

    « Il n’y a pas d’autre issue à ce monde que la fuite. »

    Autrement dit, ne rien faire et laisser pourrir la situation!

    Maintenant, j’ai un dernier point: pouvez-vous aller dire un mot aux nombreux anarchistes libertaires qui sont en faveur des monopoles syndicaux étatiques, de la formule Rand et du Code syndicaleux du Travail, qui favorisent le népotisme et l’ancienneté au dépens de la compétence? Pouvez-vous leur dire à quel point leur position est idiote et contradictoire?

    Mais comme il s’agit entre autres de l’enseignement, vous ne le ferez pas, car vous préférez vous en remettre à vos réflexes de bourgeoise finie et favoriser les CONservateurs et l’État Canadian, ce qui est beaucoup moins menaçant pour votre compte de banque! Pourtant, c’est beaucoup plus répressif sexuellement ainsi, surtout avec les CONservateurs, je ne vous comprends pas! Un autre femme qui préfère l’argent au sexe? Je ne peux pas croire, voyons donc, ça ne se peut pas!

    Expliquez-moi en quoi on favorise l’anarchie en favorisant les CONservateurs et en restant dans le Cacanada!

  22. J’ai pas mal de défauts, mais il n’y en a un que je n’ai pas et c’est celui d’utiliser l’épithète « bourgeois » pour dénigrer les opinions de mes adversaires; c’est un travers marxiste que j’ai pris soin d’éviter.

    J’ai les revenus que je peux, je n’ai pas le choix de me compromettre jusqu’à un certain point avec l’ordre établi, puisque ma survie en dépend. Si j’étais ouvrière dans une usine de missiles, ma survie dépendrait des budgets militaires, alors selon cette logique, je serait une sale prolétaire qui participe à la reproduction du système — ce qui finalement serait la stricte vérité. Alors quand je dis que la fuite est la seule issue, je ne fais qu’émettre une simple banalité de base.

    Il se trouve que j’aime bien voler la bouffe intacte que les supermarchés destinent au dépotoir. Je mange comme une princesse, ça ne me coûte rien et ça me permet de moins travailler. Moins je travaille, moins je consomme, moins je participe à la reproduction du système. Et la prochaine fois que vous apprendrez que des travailleurs ont eu une pause inattendue d’une demi-heure, ayez une pensée pour moi — on a les loisirs qu’on peut.

    Je suis toujours surprise de constater à quel point les anarchistes retombent continuellement dans les mêmes travers, le principal étant celui d’être fascinés par la politique. Leur analyse des institutions sociales devrait normalement les pousser à faire la constatation — pourtant courante parmi la masse des gens qui ne sont pas des idéologues — que la frange particulière de la classe politicienne qui se retrouve au pouvoir ne change rien aux menées de l’État par rapport à ue autre. Mais non! Ils finissent presque toujours par appeler à « voter utile » pour une raison ou une autre. Pensez à la FAI, en 1936… c’est l’exemple le plus classique et le plus tragique. L’orthodoxie anar, dans les faits, consiste bien plus à jouer l’apprenti sorcier électoral que l’inverse, si je me fie à l’histoire.

    Or, il devrait apparaître évident depuis tout ce temps que le programme d’un parti ou d’un autre ne signifie absolument rien, puisque c’est l’hégémonie politique du moment qui détermine les décisions du gouvernement. Un parti de gauche va agir comme un parti de droite et vice-versa, selon l’air du temps, les intérêts du capital, les clientèles électorales, etc etc etc ad nauseam.

    Harper est belliciste. Big Deal: Dion aussi. Les verts le seraient au pouvoir. Les vts seraient probablement productivistes, industrialistes et anti-écologistes — voyez comment ils ont agi en Allemagne. Les conservateurs coupent dans la culture. So what? Tous les partis au pouvoir le feraient si c’est électoralement rentable et il semble que ça l’est. Les conservateurs sont à l’écoute de la droite religieuse? Lorsque la droite religieuse sera assez forte, TOUS les partis seront à son écoute. Je ne suis pas une fan de tout ce que Gramsci a écrit, mais son concept de l’hégémonie n’a selon moi pas pris une ride.

    Il faut comprendre une fois pour toutes qu’élire n’est pas choisir. Une élection est avant tout un exercice symbolique. La grande messe électorale est à placer au même plan qu’un sacrifice aux dieux devant un menhir ou au sommet d’une pyramide: c’est un rituel pour reproduire un ordre des choses qui se veut éternel.

    Dans un cérémonial de type religieux, prende une décision ou une autre n’a strictement aucun autre impact que sur le cérémonial lui-même; il n’ena aucun sur la réalité externe au cérémonial. Je peux décider de rester assise pendant la communion, je peux décider d’aller communier et mordre l’hostie, je peux communier comme une gentille coyante et faire ma prière ensuite. L’impression d’avoir fait un geste décisif ne dépend que de l’illusion que j’entretiens au sujet de Dieu et de ma capacité à y faire outrage ou hommage. Mais vous savez autant que moi que Dieu n’existe pas et que tous ces comportements n’ont par conséquence aucun impact sur lui. Pire encore: je n’attente même pas, ce faisant, au pouvoir que les prêtres exercent sur les fidèles. Il en va de même avec les élections.

    Maintenant, le cas du Québec indépendant. Si on s’intéresse moindrement aux régimes issus du mouvement de décolonisation d’après-guerre, on s’aperçoit que l’État-nation qui naît d’un mouvement de libération nationale agit exactement comme n’importe quel État. Le système de domination change de visage mais reste inchangé dans sa nature et je vous mets au défi de me citer un seul contre-exemple. Si l’indépendnce nationale favorisait le mouvement anarchiste, l’Irlande, la Pologne, la Slovaquie et toutes les autres nations ayant acquis leur souveraineté devraient être des paradis libertaires. C’est curieux, j’ai comme un doute…

    Si je me fie à ce que les péquistes ont toujours dit, le Québec indépendant sera une république une et indivisible. Ça, ça s’appelle un État unitaire, comme en France. Mais je ne fais aucun jugement de valeur: une fédération n’est pas plus désirable, ce n’est qu’un mode de fonctionnement étatique comme un autre. Si le Québec indépendant devient une fédération, ça ne change en rien à mon incapacité à discerner quel changement ça pourrait bien apporter.

    Le concept « d’allié objectif » me fait bien marrer. C’est une conséquence directe de la culture politique étatique: si vous n’êtes pas avec moi, vous êtes avec mes adversaires. Si vous n’êtes pas pour un Québec indépendant, vous êtes un traitre fédéraliste et vice-versa. Tomber dans ce travers, c’est se plier au fonctionnement symbolique du capitalisme post-industriel, qui est binaire par nature. Coke ou Pepsi. Libéral ou conservateur. Fédéraliste ou indépendantiste. Anarchiste ou étatiste. Il se trouve que le monde n’est pas construit en doublons et le penser ainsi constitue un puissant frein mental au changement.

    Ce fameux changement, je n’ai pas la recette miracle sur les moyens de le mettre en branle — quoique j’ai ma petite idée là dessus. Mais je reste convaincue que le vote est un moyen de conservation et de reproduction du statu quo, pas de changement. Alors voter si vous voulez, vous ne changerez rien et tout ira pour le pire dans le plus horrible des mondes.

    Pour finir, une petite remarque de style — qui n’est pas anodine puisque tout finit par se réduire au style, dans ce monde dominé par l’économie symbolique. Un jeu de mot est efficace quand on l’utilise une fois. La deuxième fois, ça devient un travers. Quand c’est répété ad nauseam, ça devient un signe de pauvreté de la pensée.

  23. @AP,
    « Le réseau s’auto-détruira tant qu’à moi, c’est certain. Je propose un “Non à Charest” pour les prochaines élections au Culbec. »

    Est-ce que cela veut dire « anything but Charest »? incluant Dumont, incluant Tremblay du PI et Québec Suicidaire, le monstre bicéphale ou serait-ce plutôt un appui indéfectible à Pauline Marois qui soit dit en passant dirige un parti avec plus de démocratie que le Bloc (et c’est tout à leur honneur) sauf qu’à mon avis, ça devrait être le contraire…

  24. @AP,

    ” Me lever tard;
    – ne pas aller travailler;
    – respirer le doux et frais air de l’automne;
    – me masturber longuement;”

    Ce ne sont pas des raisons pour ne pas aller voter. Je vais faire la même chose! »

    Bonne chance pour durer aussi longtemps que la dame en question…(joke, tout ce négativisme ne doit pas nous empêcher de décrocher un peu).

  25. « Une autre femme qui préfère l’argent au sexe? Je ne peux pas croire, voyons donc, ça ne se peut pas! »

    Oui car l’argent permet d’acheter beaucoup de chocolat…et statistiquement les femmes l’aiment plus que le sexe. Hum, une bonne Low Henry…miam miam!!

  26. Grand Maître des Anonymes

    Ane Archet a dit :
    «J’ai les revenus que je peux
    on a les loisirs qu’on peut»

    Je me rends compte que j’ai de la chance. J’ai les revenus que je veux, j’ai les loisirs que je veux.
    Je me masturbe beaucoup car je ne travaille que 20 semaines par année (je pourrais faire 16 mais je m’ennuie et ça m’irriterait trop la verge) et je ne vote pas… Mais je préfère les restos à 400$ le repas que les poubelles du Wale-Mart. Pour ceux qui passent à Québec, je vous conseille tous l’Utopie.

    Et moi qui demande des subventions ! Après tout, ce sont mes propres impôts que je redemande en subvention.

  27. @Grand Maître des Anonymes

    Dire que vous blâmez Anne Dorval!

    Mais je préfère votre bourgeoisie assumée à celle refoulée de Anne Archet!

    « Et moi qui demande des subventions ! Après tout, ce sont mes propres impôts que je redemande en subvention. »

    Pourtant, les artistes utilisent le même raisonnement!

  28. @Tym Machine

    « Est-ce que cela veut dire “anything but Charest”? incluant Dumont, incluant Tremblay du PI et Québec Suicidaire, le monstre bicéphale ou serait-ce plutôt un appui indéfectible à Pauline Marois qui soit dit en passant dirige un parti avec plus de démocratie que le Bloc (et c’est tout à leur honneur) sauf qu’à mon avis, ça devrait être le contraire… »

    Pas question de voter pour ces merdes que sont Québec Solidaire et le PI.

    Dans certains comtés, la stratégie serait de voter pour le PQ, dans d’autres pour l’ADQ.

    « Bonne chance pour durer aussi longtemps que la dame en question…(joke, tout ce négativisme ne doit pas nous empêcher de décrocher un peu). »

    « Oui car l’argent permet d’acheter beaucoup de chocolat…et statistiquement les femmes l’aiment plus que le sexe. Hum, une bonne Low Henry…miam miam!! »

    🙂 🙂 🙂

  29. @Anne Archet

    Bravo concernant votre soi-disant vol de nourriture. Vous faites bien! Ce n’est pas vraiment un vol.

    Désolé de vous affubler du sobriquet de « bourgeoise » mais vous semblez démontrez une bourgeoisie refoulée dans vos propos. Et de plus, je peux vous affirmer avec certitude que je suis moins bourgeoise que vous.

    « J’ai les revenus que je peux, je n’ai pas le choix de me compromettre jusqu’à un certain point avec l’ordre établi, puisque ma survie en dépend. »

    Ne faites pas semblant pour attirer la sympathie. J’en ai vu d’autres!

    « Pour finir, une petite remarque de style — qui n’est pas anodine puisque tout finit par se réduire au style, dans ce monde dominé par l’économie symbolique. Un jeu de mot est efficace quand on l’utilise une fois. La deuxième fois, ça devient un travers. Quand c’est répété ad nauseam, ça devient un signe de pauvreté de la pensée. »

    Ce blogue n’a aucune prétention littéraire mais votre critique est justifiée et je l’accepte!

    Je reviendrai sur le reste plus tard.

  30. @ Anarcho

    « Pas question de voter pour ces merdes que sont Québec Solidaire et le PI. »

    Pourquoi dis-tu que ce sont des merdes ???

  31. Grand Maître des Anonymes

    « Dire que vous blâmez Anne Dorval! »

    Quoi, elle se masturbe souvent elle aussi ?

  32. Internationaliste

    Un anarchiste qui appelle à voter pour le PQ et l’ADQ! On aura tout vu! Les merdes comme tu dis ce sont ces partis, ainsi que le PLQ, et non les petits partis comme QS et le PI.

  33. @Frankie et Internationaliste

    J’ai été imprécis, j’en conviens. Tous les partis politiques sont des merdes mais la pire merde est la charogne soi-disant libérale et voter pour le PI ou pour Québec Solidaire ne sert à rien d’autre d’autre que de favoriser le PLQ.

    Ce n’est pas une question de convictions!

    @Grand Maître des Anonymes

    Tu sais très bien à quoi je fais référence mais ton idée me plait. J’espère que la réponse à ta question n’est pas « nin » 🙂

  34. Grand Maître des Anonymes

    @Anarcho:

    Anaïs Nin ?

  35. Sur mon côté, je me dis que le P.I est à l’image (moderne) de ce que le parti Patriote fut jadis. Je regarde de plus en plus cette formation politique… J’aime bien ce qu’ils proposent pour arriver à notre indépendance … ils ne promettent pas de référendum.

    Pour ce qui est du QS, je ne les connais pas tant que ça. Mais ils m’ont l’air moralement trop à gauche, puis l’indépendance nationale serait maintenant leur 26e priorité. Au moins, constitutionnellement parlant, ils sont du bon bord.

  36. Internationaliste

    Encore une fois le vote pour le PQ ou l’ADQ n’ont pas de sens pour un anarchiste à mon avis.

    Pour ce qui est du PI je ne les connais pas tellement mais ils semblent avoir le vent dans les voiles et ce parti se développe rapidement.

  37. @Grand Maître Des Anonymes

    Non. Dommage…

    Je faisais référence à « Le Coeur a ses raisons ».

    @Frankie

    Le PI est une arnaque pour affaiblir le mouvement séparatiste. Et en ce qui concerne l’élection référendaire, faudrait au moins une majorité de voteurs pour que ça marche. Impensable.

    @Internationaliste

    Ça n’a pas de sens en effet mais c’est encore pire de favoriser les soi-disant libéraux.

  38. « Et en ce qui concerne l’élection référendaire, faudrait au moins une majorité de voteurs pour que ça marche. Impensable. »

    Non, justement. Grâce au SMU1T et la surreprésentation des comtés ruraux (fortement souverainistes), il serait possible avec le P.I d’aller se chercher une majorité de députés à l’Assemblée avec 40-45% des votes totaux.

  39. Vous avez raison dans les faits Frankie mais je trouve ce processus hautement injuste sans majorité absolue (sauf entente avec l’ADQ).

    Je préfère rester dans le Canada que d’obtenir la séparation de cette façon.

  40. Grand Maître des Anonymes

    « Je faisais référence à “Le Coeur a ses raisons”. »

    Dommage en effet. Je n’ai vu qu’un seul de ces épisodes en France. Je n’avais pas accroché sur « nin ». J’avais trouvé drôle la parodie de vieilles télé-séries américaines de mon enfance…

%d blogueurs aiment cette page :