Racaille raciste blanche!

(Note: Dans ce billet, j’utilise une définition élargie et culturelle du racisme qui ne dépend pas seulement de la couleur de la peau.)

Au Québec, un vieux crisse hystérique qui prend Elvis Gratton au premier degré se donne en spectacle à Montreal,

l’ADQ se sert du racisme des drouatistes étatistes pour y faire élire ses députés et parfois même sur les pancartes électorales qui s’inspirent du Front National Français

et les guidounes de la charogne soi-disant libérale du PLQ se font élire depuis des années grâce, entre autres, au vote raciste anti-Québécois des anglophones du Montreal West Island.

En Europe, dans les stades de football (soccer), il y a même des croix gammées. Un niveau de racisme sportif inimaginable en Amérique du Nord!

Et parfois même, entre compatriotes Français!

Pendant ce temps, en France, Sarkonazi 1er est en train d’appliquer une partie du programme raciste de Le Pen en immigration mais ce sont les jeunes immigrants qui sont de la « racaille » d’après lui.

Aux États-Unis, la torture est légale pour les étrangers soi-disant terroristes et à Memphis, un bienveillant policier blanc protège la populace contre un sale transexuel noir!

Mais il a été injustement congédié, le pôôôôvre!

La « racaille » tant dénoncée par Sarkonazi 1er et par Belz contaminé par la sarkozydose semble beaucoup plus blanche que la croyance populaire ne le prétend.

Publicités

61 Réponses

  1. houla ! Les amalagames, les raccourcis, l’incomprehension dans ce joli billet cher anarcho. Tu melanges tout. Je suis un peu decouragé car je ne sais pas par oommencer.

    Sinon pour en revenir à la premiere video que je trouve tres amusante, on dirait une carricature: un type completement integré au Quebec (et peut-etre né ici), vu les mots qu’il emploie (en bon quebecois en plus), son hatitude molle et son accent ; ces gens sont souvent les nouveaux souverainistes du Quebec (dans une etude demontrant que les nouvelles generations issues de l’immigration se repartissaient dans les memes proportions que la population de leur quartier quant aux choix politiques, donc sortis des ghettos federalistes ethniques, ils sont comme les quebecois majoritairement pour un quebec plus souverain du canada). En contre partie, le vieux con qui recite par coeur des discours de propagande et croit tout ce qu’il entend et le repete mot pour mot, me fait plus penser à un electeur du PLQ (tu vas perdre ta pension et detruire ton pluss beau pays le canada), soit de l’ADQ (les etrangers vont piquer ton job et violer ta fille). Vu son age avancé, il y a quand meme 80% de chance que ca soit un electeur du PLQ, soit un bon vieux canadien-francais raciste et nationaliste.

    Quant à la racaille denoncé par sarkozy, le probleme est plus complexe que cela et de bon nombre d’anciens immigrants et francais « pas pure-laine » appuient ces propos. Donc le racisme ? je ne vois pas. Vouloir stigmatiser certains jeunes qui foutent la merde au lieu de se demander pourquoi, surement. Sarkozy n’a jamais ciblé une origine, une religion, une ethnie, mais une categorie de gens dans des quartiers difficiles, tu sais le genre qui jouent aux dés le jour, et il y a des blancs pures-laines parmis eux hein ! Donc que sarko soit un con, surement, mais que tu racontes n’importe quoi sur lui parce que c’est la mode et que comme ca tu passes pour type bien, c’est petit et tres tres facile. Tu m’as habité à des defits plus grands et plus de finesse dans tes combats. Sarko, c’est une cible juste bonne pour une idiote comme segolene Royal; ne t’abaisse pas à son niveau.

    Et pour finir sur le racisme, militant dans un parti de gauche, avec pleins de syndicaleux, je peux te dire que nous avons nous aussi notre 10 à 15 % de quebecois pures-laines racistes et employant tout un tas de raccourcis nauseabonds. C’est sur que ca ne battra pas la haine de certaines communautés qui ont ete completement brainwashées par le multiculturalisme et la propagande federaliste anti-souverainiste. Sans compter sur tous nos journalistes qui nous font une campagne de salissage anti-quebecoise (on est trop con, on est trop raciste, on est trop incapable, on est trop faineant, on est trop incompetent, on est trop fermé), merci à Pratte, Gagnon et Dubuc entre autre. C’est un peu le syndrome denoncé par le phisolosphe Bruckner:
    http://www.cyberpresse.ca/article/20080817/CPOPINIONS03/80816128/5034/CPOPINIONS

    (copie/colle le lien, je fais ca pour voir si j’evite ta censure des liens qui me gonfle comme pas possible meme si j’en comprends la raison)

  2. @Reblochon

    Mon billet ne constitue pas une généralisation du racisme des blancs (ou à tout le moins, ne l’interprète pas comme ça même si cela a pu porter à confusion), surtout pas au Québec, l’une des sociétés les moins racistes au monde. Il s’agissait seulement de montrer des exemples de racaille blanche, ce dont plusieurs semblent douter.

    « Vu son age avancé, il y a quand meme 80% de chance que ca soit un electeur du PLQ, soit un bon vieux canadien-francais raciste et nationaliste. »

    Évidemment, ce vieux crisse hystérique n’est pas représentatif du Québécois moyen et tu as probablement raison.

    « Sarkozy n’a jamais ciblé une origine, une religion, une ethnie, mais une categorie de gens dans des quartiers difficiles, tu sais le genre qui jouent aux dés le jour, et il y a des blancs pures-laines parmis eux hein ! »

    En effet, mais il a déclenché une vague anti-immigration qui lui a aidé à se faire élire, mais en allant moins loin que Le Pen. Il savait très bien ce qu’il faisait.

    « Tu m’as habité à des defits plus grands et plus de finesse dans tes combats. Sarko, c’est une cible juste bonne pour une idiote comme segolene Royal; ne t’abaisse pas à son niveau. »

    J’admets que Sarko est une cible trop facile et je ne crois pas que je vais en abuser trop longtemps. Mais c’est surtout en raison d’un billet de Belz dans Le Dernier Québécois (Montréal Nord et sa racaille) que j’ai mentionné son nom.

    « copie/colle le lien, je fais ca pour voir si j’evite ta censure des liens qui me gonfle comme pas possible meme si j’en comprends la raison »

    Moi aussi, ça me gonfle. Pourtant, ça ne fait pas toujours ça. Continue à m’envoyer des liens (idéalement dans un commentaire à part) et je les débloquerai.

  3. @Reblochon: Moi ce que je ne comprends pas, c’est comme tu peux militer dans un parti de gauche et insulter tes camarades en les traitant de « syndicaleux ». Le syndicalisme est la plus grande avancée du monde moderne. On ne peut pas renier ça!

    @Anarcho-pragmatisme: Si tu peux écrire un texte avec des arguments et autre chose que des raccourcis douteux, ça me fera plaisir de te répondre.

    Bonne journée!

  4. Beltz, parce que je suis de droite et que ma seule et UNIQUE raison d’etre dans ce parti de merde, c’est la SOUVERAINETÉ de mon pays ! Et le syndicalisme, c’est bien, mais pas comme il existe au Quebec. Une vraie mafia acoquinée avec un parti politique bien connu. Et tout ca à cause du combat pour la souveraineté. Vivement qu’on soit un pays pour remettre les syndicats à leur place, soit la defense des travailleurs et non de leurs propres acquis !

    Et non je n’insulte pas ces connards !

  5. « Et le syndicalisme, c’est bien, mais pas comme il existe au Quebec. Une vraie mafia acoquinée avec un parti politique bien connu. Et tout ca à cause du combat pour la souveraineté. Vivement qu’on soit un pays pour remettre les syndicats à leur place, soit la defense des travailleurs et non de leurs propres acquis ! »

    Bien dit Reblochon! Par contre, les syndicaleux vont de plus en plus vers Culbec Suicidaire et n’oublie pas que les syndicaleux de la santé n’ont pas hésité à voter libéral lors des deux dernières élections. Rappelle-toi aussi que plusieurs syndicaleux du secteur public en veulent encore au PQ pour la fameuse baisse de salaire radicale post-référendum de 1980, ce qui explique en partie pourquoi Culbec City n’est pas très péquiste.

    Alors, pour le copinage PQ-syndicaleux, ça se limite surtout aux élites syndicaleuses, mais ce n’est pas si homogène chez les travailleurs, surtout dans le secteur public (dans le privé, ça va).

  6. @Belz

    « Si tu peux écrire un texte avec des arguments et autre chose que des raccourcis douteux, ça me fera plaisir de te répondre. »

    Ce que je devrais faire en effet.

    Par contre, comme je disais à Reblochon plus tôt: « Mon billet ne constitue pas une généralisation du racisme des blancs (ou à tout le moins, ne l’interprète pas comme ça même si cela a pu porter à confusion), surtout pas au Québec, l’une des sociétés les moins racistes au monde. Il s’agissait seulement de montrer des exemples de racaille blanche, ce dont plusieurs semblent douter ».

  7. @Reblochon: Tu devrais aller militer au PQ. Ça c’est un vrai parti de droite, et qui sait tu pourras peut-être le refaire devenir souverainiste un jour, qui sait.

    Bon, j’ai assez perdu mon temps ici.

    @Anarcho-pragmatiste: Pourquoi parles-tu du PQ? Reblochon dit qu’il est dans un parti de gauche, alors forcément il n’est pas au PQ.

  8. @Belz

    Le PQ est toujours séparatiste.

    « Reblochon dit qu’il est dans un parti de gauche, alors forcément il n’est pas au PQ. »

    Vu comme ça tu as raison, mais il est membre du PQ.

  9. Mais non, le PQ n’est plus indépendantiste. Marois a dit qu’elle reléguait tout référendum aux oubliettes.

    Et si Reblochon est membre du PQ, alors pourquoi dit-il faire partie d’un parti de gauche?

    Le PQ n’est certainement pas à gauche, SVP¨un peu de sérieux!

  10. Belz, tu peux être certain que si le PQ prenait le pouvoir de façon majoritaire, Marois changerait d’idée et il y aurait un référendum rapidement. C’est une astuce pour gagner des votes (mais cette fois-ci, je ne crois pas que c’est une bonne idée). Depuis quand que les politiciens tiennent leurs promesses?

    « Et si Reblochon est membre du PQ, alors pourquoi dit-il faire partie d’un parti de gauche? »

    Laissons-le répondre à ça.

    « Le PQ n’est certainement pas à gauche, SVP¨un peu de sérieux! »

    Il est moins à drouate que l’ADQ et à peu près à la même place que la charogne soi-disant libérale, mais de là à le qualifier à gau-gauche, pas selon moi non plus, surtout pas maintenant.

  11. En tant que droitiste, je peux te dire que le PQ est reellement social-democrate si tu n’oublies pas le fait que nous sommes quand meme en amerique du nord !

    C’est quoi la gauche pour toi ? Les radicaux ridicules communistes ou de QS ? Mais bon sang, t’es un fan de besancenot ? Ha ha ha !

    Et oui, je suis au PQ, un parti avec des idees de gauche avec des membres qui se grafignent la face quand tu leur parles de creer de la richesse et faire de l’argent !

    C’est quoi un parti de droite ? Le PLQ, l’ADQ… surement pas le PQ. As-tu entendu parler du SPQ libre ? Des droitistes ? Laisse-moi rire.

    Alors un peu de serieux, si tu penses que le PQ a une politique se rapprochant de l’UMP en France, reprends les programmes et allume. On parle de guauche, pas d’extreme gauche !

    En plus d’etre membre, je participe activement à la plateforme electorale, plusieurs debat interne, etant de ahuntsic je cotoie regulierement campeau, lisette lapointe, frederic lapointe (ex candidat cremazie et president de l’executif), parizeau, etc… Deja pu parler avec curzi, philpot et bien d’autre. Comme on est en gros la meme famille, tu peux ajouter aussi les gens du BLOC; donc maria mourani, son mari, etc… et duceppe qui est tout le monde le sait un fanatique de droite ! Ha ha ha, c’est ca, un peu de serieux !

    Donc oui, dans le paysage politique europeen et ici, on peut dire que le PQ est à droite. Et mon dieu, ils ont parler de creer de la richesse, sale drouatitste ! C’est vrai que ca fait des ravages la drogue.

    Quant à la souveraineté, bien sur que ca fache les purs et durs d’attendre, bien sur que la propagande federaliste relayé par ce cher Belz veut faire croire que le PQ abandonne l’idee de faire un referendum (et tant mieux, un pays ca ne se demande pas, ca se prend avec l’elan populaire ! Est-ce que gandhi a fait un referendum ?) Faut dechifrer les messages. Ce qui dit marois et c’est tres bien: « prenons le plus possible de pouvoir, causons la rupture, le peuple quebecois saura bien par lui meme que faire un pays ce n’est pas si dur et impossible que cela quand on sera comme souverain dans un canada uni »

    Rien que si nous avions la citoyenneté ca serait une revolution et comme le droit de vote est rattaché à cela, dans le temps ca nous permettrait de ne plus voir des canadiens vivant au Quebec de voter lors de nos elections, meme si ils s’appellent tremblay et vivent ici depuis 300 ans ! Pire que les ennemis auquels je peux vouer du respect, les traites sont inexcusables et un jour ils devront assumer leurs actes.

    Et c’est vrai que tu as assez perdu de temps… va rependre la propagande federaliste disant que le seul parti reellement independantiste ne veut plus faire un pays et que de toute facon c’est foutu pour le petit peuple, on ne gagnera jamais. C’est pratte qui va etre content de te lire ! Et ca se dit fier ? Mais bordel, elles sont où tes couilles de quebecois distinct ?

    Maintenant assume tes propos et va continuer à repandre ta fange sur les beau forums de l’Internet 2.0. N’oublie pas ton discours:
    – La souveraineté du quebec c’est foutu
    – La racaille aura notre peau
    – travailler plus, te rends plus riche

    J’espere que c’est une blague quand on te qualifie d’admirateur de sarko. Parce que moi, on m’insulterait comme ca, je n’aimerai pas hein ! Et pourtant je suis un ancien militant du RPR ancien nom de l’UMP et parti de De Gaulle et Chirac ! Sarko, ha ha ha ! La mauvaise blague. Un bouffon ! Et en plus un pote à Desmarais ! Sale pute que ce president francais, un vendu, il crache sur la memoire de De Gaulle et se dit respectueux de l’ideologie du general. Un vrai faux-cul. Et on ne parlera pas de ses attaques contre la laicité de la France. Le culte musulman, O la belle merde ! Merci sarko !

  12. Ho là là. Je ne reviens pas du clip du vieux bonhomme insultant un arabe québécois en pleine rue. Il devrait se porter candidat pour l’ADQ. Son avenir serait assuré.

    Bonne recherche Anarcho!

  13. PARIS (Reuters) – Nicolas Sarkozy annonce qu’il se rendra mardi soir en Afghanistan, où dix militaires français ont été tués et 21 autres blessés dans une embuscade tendue par les taliban à une cinquantaine de kilomètres à l’est de Kaboul.

    « Dès ce soir, je me rendrai en Afghanistan pour les assurer que la France est à leurs côtés », déclare le chef de l’Etat dans un communiqué. « Dans son combat contre le TERRORISME, la France vient d’être durement frappée ».

    Ha ha ha ! Le connard de premiere ! Comme si notre presence actuelle en afghanistant etait pour combattre le terrorisme ! Al Quaida, une organisation INTERNATIONALE, composée de CELLULES (reparties dans le monde entier), combattu par l’invasion d’un pays souverain sous des pretextes falacieux ! Mais zlol quoi ! Dès les premieres attaques, nos gentils terroristes avaient deja pris le large et on ne fait que taper sur des talibans (donc plusieurs sont pakistanais, et meme du service secret pakistanais, comme le denoncait Massoud) qui n’ont jamais commis le moindre attentat sorti de leurs frontieres ! Allez Sarko, retourne lecher le cul de mon oncle sam, tu le vaux bien !

  14. Reblochon, ne me revient pas encore avec ce putain de Sarko!

    Naaaaan, continue, c’est drôle!

  15. Me semble que le PQ est moins au gauche qu’avant. N’est-il pas voisin idéologiquement du parti de Bayrou? Me semble qu’il n’est plus aussi socialiste que le PS de Ségo.

  16. Le PS de sego c’est une vraie farce. Tous les partis de gauche radicaux de France les denoncent comme etant les amis des patrons.

    Bayrou, bien sur, mais etre pour bayrou en amerique du nord, c’est etre à gauche non ? Regardez en comparaison la droite americaine et la Francaise, vous verrez le ravin entre les deux. La droite d’ici, ca ressemble pas mal à n’importe quoi. Le probleme au Quebec avec la cause souverainiste, c’est qu’en realité TOUS les partis contiennent TOUTES les sortes d’allegeance du spectre politique.

    Je suis de droite au PQ, je connais des gars de gauche contre la separation au PLQ, y a de l’extreme droite partout, un vrai beau bordel. Et c’est seulement quand nous serons souverain et que cette chicane sterile sera en arriere de nous que le pays pourra avancer et progresser… et pareil chez nos amis canadiens qui n’auront plus le BLOC pour brouiller la donne.

    Est-ce que le PQ est moins à gauche ? Le lundi oui, le mercredi non, le vendredi un peu et pas du tout la fin de semaine. Facon de dire que le PQ c’est comme les autres partis un peu n’importe quoi. Regardez l’ADQ faisant dans le social avec des programmes etatistes et demandant en meme temps de privatiser et de reduire la taille de l’etat ! oO y a que moi qui devient perdu en ecoutant les aneries de Dumont ?

    Donc le PQ demande en ce moment de creer de la richesse pour parvenir à maintenir ses programmes sociaux. Meme discours que Rocard qui est social democrate du PS ou meme Strauss Kahn. Meme discours que Bayrou qui sur le volet social est à gauche, meme si economiquement il est à droite. Et alors ? Où est le mal d’etre à droite economiquement pour pouvoir faire plus de social de gauche ? Faut vraiment etre une quiche pour ne pas comprendre que la competitivité avec les autres pays est prioritaire dans ces temps de mondialisation si on veut sauvegarder nos avantages sociaux, voire peut-etre les developper. Et ne me mettez pas cette ideologie sur le dos, je suis pour la fermeture des frontieres et un retour à la vie antique, avec les jeux dans l’arene et tout ce qui va avec.

    N’empeche que le PQ est le parti de gauche (credible) du quebec. QS c’est une farce, les besancenot bicephale du Quebec, avec un programme qui à l’heure actuelle et dans le contexte mondiale ne tiendrait pas un an. Pas que ce qui est ecrit soit con, non non, j’aime bien meme, mais c’est totalement irrealisable surtout si nous ne sommes pas independant !

    ALors la charue avant les boeufs, les programmes politiques gauche/droite avant la souveraineté, c’est la meme bullshit. Le PLQ et l’ADQ ont eux aussi une partie de leur programme qui est à gauche. Je defie quiconque de me montrer une reelle difference entre les 3 gros partis du Quebec (qui passent leur temps à se piquer les idees) si ce n’est l’option souverainiste ! Une farce d’autant plus visible quand on a fait de la politique dans un vrai pays (meme deux, puisque j’ai deja milité en allemagne aussi) !

    ALors pour repondre plus clairement, oui en ce moment le PQ est un peu plus à droite qu’avant, mais pour combien de temps ? Personne ne le sait !

  17. En fait, les partis politiques sont moins typés « gauche-centre-droite » au Québec.

    Tout de même, l’ADQ est clairement le plus à drouate, mais aussi étatiste que les autres.

    Culbec Suicidaire est une niaiserie pour nuire au projet séparatiste.

  18. Disons que l’ADQ se demarque par sa xenophobie, ses solutions faciles, ses racourcis ridicules et ses discours creux. De vrais petits demagos populistes, militaristes, egocentistes et arrivistes. C’est pour ca que tu as plus l’impression qu’ils sont à droite.

  19. En parlant de parti divisant les souverainistes… tu en veux une bonne ?

    http://www.vigile.net/Noblesse-oblige

  20. Pour l’ADQ, il y a quand même un discours de centre-droit, non? Mais c’est de la merde quand même!

    Un autre parti indépendantiste stupide!

  21. « Le syndicalisme est la plus grande avancée du monde moderne. On ne peut pas renier ça! »

    Je le nie et le renie.

    Le syndicalisme est un cul-de-sac. Les syndicats ne sont que de nouvelles hiérarchies coercives. Les chefs de syndics sont rien de moins que des mafieux. Toute personne qui supporte le syndicalisme est un ami des mafieux.

    La plus grande avancée du monde moderne? Tu es dérangé!

  22. Félicitations pour l’ajout de ces clips à votre site. J’ai particulièrement apprécié celui qui avait rapport au soccer et à l’Europe, très captivant.

    Question sans rapport avec le sujet mais que pensez-vous du parti indépendantiste et de ses positions, croyez-vous que l’élection référendaire est une avenue possible pour cette « séparation » tant attendue par une certaine frange de la population?

  23. François, je suis entièrement d’accord avec toi, du moins sous sa version étatiste. Le pire, c’est que des anarchistes libertaires approuvent sa version étatiste!

  24. @Tym Machine

    « que pensez-vous du parti indépendantiste et de ses positions »

    Le PI est une connerie, une merde dont les séparatistes ne doivent pas tenir compte. Idem pour les Verts Suicidaires!

    « croyez-vous que l’élection référendaire est une avenue possible pour cette “séparation” tant attendue par une certaine frange de la population? »

    Peut-être si le PQ avait la double majorité des voix (majorité des électeurs et des inscrits) où à tout le moins le 55% du Monténégro, sinon je suis contre ça (je ne suis pas un purzédur sur ce point, pas question de faire la séparation si les partis fédéraleux récoltent plus de 50% des voix mais que le PQ est majoritaire!). Mais dans le contexte actuel, cette avenue est impensable.

  25. Le PI, c’est 3.14 de QI (ce qui correspiond aussi à leur score aux elections, comme quoi le nom est bien choisi)

    Par contre, j’ai de plus en plus envie de creer un nouveau parti federaliste. Premierement pour diviser le vote federaliste et deuxiemement pour proposer un vrai renouveau du federalisme canadien et ainsi prouver une fois pour toute que le ROC et les traites de canadiens-francais n’en veulent pas et sont completement de mauvaise foi quand ils nous parlent de leur ouverture.

  26. Loin d’être con comme idée d’un point de vue étatiste Reblochon.

    « Premierement pour diviser le vote federaliste et deuxiemement pour proposer un vrai renouveau du federalisme canadien et ainsi prouver une fois pour toute que le ROC et les traites de canadiens-francais n’en veulent pas et sont completement de mauvaise foi quand ils nous parlent de leur ouverture. »

    N’est-ce pas ce que l’ADQ était censé faire?

  27. ouais, mais c’etait du flan. Mario n’a jamais eu l’intention de faire bouger les choses, sinon il se serait allié au PQ pour faire passer des lois au Quebec pour forcer la main au ROC.

    En fin de compte ce n’etait qu’un petit arriviste qui reve de devenir PM et se fout bien des conneries qu’il pourrait raconter pour y arriver. Et l’ADQ croit reellement qu’on a notre place dans le canada… ha ha ha ! Comment leur expliquer !

  28. Malgré ma haine pour l’ADQ, je crois sincèrement qu’ils vont tenter de relancer le débat constitutionnel s’ils sont élus, ce qui est déjà moins pire que la charogne du PSDLQ.

  29. Je n’ai pas de haine pour l’ADQ. Je trouve juste les membres et les electeurs credules, egocentriques et parfois epais, et les deputés arrivistes, populistes, demagos, incompetents et parfois epais.

    Juste que je pense qu’une fois au pouvoir Mario va demander qu’on re-ouvre la constitution, le federal va lui repondre gentiment d’aller se faire foutre et il dira: « excusez-moi pardon d’avoir demandé quelque chose trop fort, je retourne à ma place de petit provincial et je la ferme maintenant. » Ensuite il nous fera un discours disant qu’on n’a pas besoin de reconnaissance ou de pouvoirs supplementaires pour se sentir fier d’etre quebecois et realiser de grandes choses… rebelote, retour à la case depart ! Encore 5 ans de gaspillés pendant que les autres pays emmergeant sont entrain de nous rattraper tandis qu’on se drappe dans le confort faussement securisant de notre statu quo politique. Et ils sont contents les gens ! Ha ha ha ! Petit peuple d’ignards et lache en plus de ca !

  30. Je hais tous les partis politiques.

    Si Mario tente d’ouvrir la Constitution, il va se produire la même chose qu’avec Charlottetown, i.e. un référendum sur la séparation rapidement après.

  31. Mais les canadiens et surtout les canadiens-francais ne le laisseront jamais ouvrir la constitution. Surtout si c’est pour y ajouter des pouvoirs pour le Quebec. Mario n’en a tout simplement pas le pouvoir. C’est pour ca qu’il est drole quand il agite les bras et fait du vent.

  32. Mais en essayant ça, on réveille la ferveur séparatiste!

  33. Que tu dis… il faudrait deja avoir un peuple avec des couilles et de la fierté… et surtout un leader pour mener ce troupeau de moutons au front.

  34. Mais la dernière fois que ça s’est produit, la ferveur séparatiste a atteint un sommet dans l’histoire du Québec. Voilà mon point!

  35. On avait un leader aussi… meme si il etait poche, les gens se sentaient en confiance avec lui. Penses-tu que les quebecois vont suivre Mario ? mouaif !

  36. Pas Mario, mais un autre leader séparatiste!

  37. @Reblochon et AP,

    « Par contre, j’ai de plus en plus envie de creer un nouveau parti federaliste. »

    Vous avez mentionné l’ADQ mais il ne faudrait pas oublié Affiliation Québec, une genre de réincarnation d’Alliance Québec qui pourrait bien justement diviser le vote fédéraliste et peut-être même espérer voler des comtés au libéraux.

    Qui sait, tous les espoirs sont permis?

  38. Je suis POUR le syndicalisme. Et je ne suis pas un dérangé, simplement en désaccord avec toi François. C’est pas parce que certains syndicats ont connu des dérapages internes qu’il faut disqualifier le concept qui permet aux travailleurs de négocier adéquatement avec l’employeur… Et l’entreprise privée, elle a une âme pure?

    Bon travail de recherche Anarcho, t’as travaillé fort. Merci pour les clips.

  39. Bah, dans un pays que je ne nommerais pas, à une epoque que je nommerais encore moins, il y a eu un tribunal du travail. Tu avais un probleme avec ton patron, un conflit, tu allais voir une sorte de cour de justice qui s’occupaient de la mediation, de regler le conflit ou de penaliser le parti fautif. L’avantage c’est qu’il n’y avait pas de conflit d’interet et ca marchait tres bien. Comme quoi les syndicats ce n’est pas forcement le seul systeme qui fonctionne. En plus ils sont souvent en conflit d’interet quand tu vois les employés d’une compagnie faire en meme temps partie du syndicat qui va se battre contre elle.

    A la rigueur le syndicat devrait etre une entité unique et nationale qui defend le droit de tous les travailleurs dans leur ensemble et non pas des litiges plus ou moins gros entre employés et compagnies.

    Il suffit de voir la charge emotive des membres des syndicats lors de la plupart de leurs combats pour comprendre que ce n’est pas une bonne idee de laisser ces gens attaquer des compagnies pour un oui ou un non. Ca devrait reellement etre un organisme different.

    Et pour finir, le syndicat ne permet pas aux travailleurs de négocier adéquatement avec l’employeur, mais aux syndiqués… parce que les travailleurs, ils s’en foutent bien hein, surtout quand ils couchent parfois avec le patron quand celui-ci leur proposes des acquis encore plus interessants.

    Une vraie mafia irresponsable

  40. @Reblochon: sans l’arrivée des syndicats, le concept de la semaine de 40 heures et l’idée d’avoir deux semaines de vacances n’existeraient peut-être pas. Je comprend la philosophie libertarienne individualiste, basée sur le mérite personnel et la liberté économique, qui identifie les syndicats, voire même les gouvernements, comme des éléments « violents » car ils sont « imposés ». Mais je crois que l’idée d’association est primordiale dans notre société capitaliste, surtout avec la montée des pouvoirs (économiques et politiques) du côté du patronat. Comment un individu isolé peut-il se défendre contre des entreprises qui sont tellement assoifés de profits et prêtes à tout pour enrichir ses actionnaires?

    Regardes ce qui se passe actuellement chez Bell Canada… C’est 3,000 employés qui se retrouveront sur le chômage. Ce n’est pas parce que l’entreprise ne fait pas de profits (entre 3 et 4 milliards par année). Ce n’est que pour enrichir quelques banques, deux fonds d’investissement privés américains et contribuer à combler le déficit de la caisse de retraite des professeurs de l’Ontario.

    Les 3,000 employés touchés par ces mises-à-pied sont tous des non-syndiqués. Bell a conclut une entente avec les syndicats et aucun d’entre eux ne seront touchés par ces mesures…

  41. Mais luto, je n’ai jamais dit que dans le temps ils n’avaient pas ete essentiels et courant de progressisme. Un peu comme la religion à une epoque. Je dis que depuis une 50aine d’annees, c’est de la merde politisée, dirigé par des nantis corrompus.

    Dans l’idee que je remets au gout du jour, un individu isolé syndicalisé ou pas, pourrait se defendre part un tribunal du travail qui servirait de mediateur NEUTRE et pourrait imposer des peines ou dedommagements au parti causant du tort ! Ca serait beaucoup moins emotionnel, il n’y aurait plus de conflits d’interets et de lutte sterile. De plus avec une legislation forte, on pourrait autant penaliser les greves illegales que les patrons mettant la clef sous la porte ou renvoyant 3000 employés non-syndiqués.

    Je pense aussi que l’idée d’association est primordiale. L’humain est gregaire, c’est dans sa nature. Mais les syndicats ne devrait pas servir à regler des conflits majeurs, juste la vie en entreprise et faire evoluer la societé.

    Et merci pour ton combat pour les 15 jours de vacances… je viens d’un pays où on a 5 semaines dès la premiere annee ! Les syndicats d’ici ont encore du pain sur la planche… 15 jours, c’est une blague non ?

  42. Anarcho va avoir une poussée d’urticaire ce matin !

    [Le ministre fédéral de la Santé, Tony Clement, s’est trouvé un allié inattendu dans sa croisade contre les sites d’injection supervisés: son homologue québécois, Yves Bolduc, qui renonce à implanter de tels centres au Québec. L’Action démocratique applaudit et promet, si elle est élue, d’aller encore plus loin: elle coupera les vivres aux organismes qui distribuent du matériel d’injection propre.]

    Je ne commente meme pas tellement que c’est ENORME !

  43. @Tym Machine

    Ce sera difficile pour Affiliation Quebec tant que la charogne du PSDLQ ne redeviendra pas aussi puante qu’à l’époque des Boubou Macoutes. Mais j’y pense…ça s’en vient peut-être malheureusement!

  44. @Reblochon

    Effectivement, ça m’a donné de l’urticaire d’apprendre ça.

    « En plus, ils sont souvent en conflit d’interet quand tu vois les employés d’une compagnie faire en meme temps partie du syndicat qui va se battre contre elle. »

    Bof, le problème n’est pas vraiment là. Les employés ne sont pas obligés d’être toujours au service d’une corporation!

    « A la rigueur le syndicat devrait etre une entité unique et nationale qui defend le droit de tous les travailleurs dans leur ensemble et non pas des litiges plus ou moins gros entre employés et compagnies. »

    Bof, les principaux problèmes sont la réglementation étatique qui nie le droit à la non-association et les monopoles syndicaux dans le secteur public. Je n’ai pas de problème avec la concurrence syndicale, bien au contraire.

    « Une vraie mafia irresponsable »

    En effet!

    « Dans l’idee que je remets au gout du jour, un individu isolé syndicalisé ou pas, pourrait se defendre part un tribunal du travail qui servirait de mediateur NEUTRE et pourrait imposer des peines ou dedommagements au parti causant du tort ! Ca serait beaucoup moins emotionnel, il n’y aurait plus de conflits d’interets et de lutte sterile. De plus avec une legislation forte, on pourrait autant penaliser les greves illegales que les patrons mettant la clef sous la porte ou renvoyant 3000 employés non-syndiqués. »

    Non, pas trop de lois et de réglements svp!

    « Je pense aussi que l’idée d’association est primordiale. »

    Absolument, mais l’État nie le droit de non-association.

    « Et merci pour ton combat pour les 15 jours de vacances… je viens d’un pays où on a 5 semaines dès la premiere annee ! Les syndicats d’ici ont encore du pain sur la planche… 15 jours, c’est une blague non ? »

    Pourquoi ça doit être l’État qui légifère un tel truc?

  45. @Lutopium

    « Je suis POUR le syndicalisme. »

    Mon problème est le syndicalisme d’ÉTAT, et non pas le syndicalisme tout court.

    « C’est pas parce que certains syndicats ont connu des dérapages internes qu’il faut disqualifier le concept qui permet aux travailleurs de négocier adéquatement avec l’employeur… »

    J’en conviens mais les problèmes avec le syndicalisme sont sa réglementation étatique qui nie le droit de non-association et les monopoles syndicaux dans le secteur public.

    « Et l’entreprise privée, elle a une âme pure? »

    Non, même François sera d’accord avec moi.

    « Bon travail de recherche Anarcho, t’as travaillé fort. » Merci pour les clips.

    Merci mais cela a été très facile.

    « sans l’arrivée des syndicats, le concept de la semaine de 40 heures et l’idée d’avoir deux semaines de vacances n’existeraient peut-être pas. »

    Je comprends la pertinence des véritables combats syndicaux dans le passé, à l’époque de Chartrand pas exemple, mais pourquoi l’État doit légiférer un tel truc?

    « Je comprend la philosophie libertarienne individualiste, basée sur le mérite personnel et la liberté économique, qui identifie les syndicats, voire même les gouvernements, comme des éléments “violents” car ils sont “imposés”.  »

    C’est la réglementation étatique qui est violente et qui rend violent les syndicats, pas le syndicalisme en soi.

    « Mais je crois que l’idée d’association est primordiale dans notre société capitaliste, surtout avec la montée des pouvoirs (économiques et politiques) du côté du patronat. Comment un individu isolé peut-il se défendre contre des entreprises qui sont tellement assoifés de profits et prêtes à tout pour enrichir ses actionnaires? »

    Bon point! Il faudra aussi abolir le concept de corporation. Par contre, je n’ai aucun problème avec le droit d’association mais à la condition que le droit de non-association vienne avec lui, ce que nie la réglementation étatique des syndicats.

  46. Sans vouloir t’insulter, je crois que tu devrais te payer une thérapie, ou peut-être faire un peu moins de fumette…. ce que j’ai lu, tu ne peut pas vraiment croire ça… arrête de contester et commence à penser….

  47. @Anarchon

    « ce que j’ai lu, tu ne peut pas vraiment croire ça »

    Pouvez-vous préciser à quoi vous faites référence quand vous dites ça?

    « arrête de contester et commence à penser »

    Cette contestation est le fruit de plusieurs années de pensée…et je continue à penser.

  48. @AP,

    « Mon problème est le syndicalisme d’ÉTAT, et non pas le syndicalisme tout court. »

    En effet, en bon libertarien, on ne peut pas être contre la liberté de s’associer.

    Par contre le syndicalisme étatique est une vraie plaie à enrayer si l’on veut espérer sortir de ce marasme économique.

    Ne pensons qu’à la formule Rand qui force tout le monde à adhérer à un syndicat CONTRE leur volonté.

    Si l’on respecte le droit de se syndiquer, il faudrait également respecter le droit de s’auto-exclure de plein-gré du syndicat avec retrait de tous les pseudo-avantages que ça l’implique.

  49. En tant qu’Anarchistes, nous sommes pour l’auto-gestion, qui exclut necessairemnt les syndicats.

  50. Faut pas oublier que c’est grâce au capitalisme et son système économique que les syndicats sont apparus. Le syndicalisme sans le capitalisme, ça n’existe pas. Inévitablement, pour que les syndicats restent « pertinents », ils doivent tôt ou tard marcher main dans la main avec les patrons. Mais pendant ce temps, en assemblée, ils vous diront combien les « boss » sont infâmes et qu’il faut systématiquement les mépriser. Lamentable …

    En ce qui me concerne, je ne suis pas syndiqué, puis lorsque j’ai quelque chose à dire, que ce soit à n’importe qui, je vais le voir et je lui dis en pleine face ce que je veux lui dire.
    La saine communication entre les employés est bien mieux que le syndicalisme hostile.

  51. François, évidemment, avec la définition usuelle et étatiste de « syndicat », tu as tout à fait raison. Mais certains penseurs, soi-disant anarcho-syndicalistes, ont imaginé des concepts ou l’auto-gestion et un « syndicat » (un autre problème de sémantique) volontairement constitué pouvaient coexister.

    Un jour, j’écrirai un billet là-dessus.

  52. @Frankie

    Le problème n’est pas là. Au contraire, je n’ai pas beaucoup de problèmes avec une confrontation employés-patrons.

    « Faut pas oublier que c’est grâce au capitalisme et son système économique que les syndicats sont apparus. Le syndicalisme sans le capitalisme, ça n’existe pas. »

    En utilisant la définition étatiste usuelle de « syndicalisme », je suis d’accord.

  53. Excellent commentaire Tym Machine. Entièrement d’accord.

  54. Le problème n’est pas tellement les syndicats en tant que tel mais les avantages indus donnés aux syndicats par l’état.

    Une statistique m’a toujours frappée, Massachussetts: 5% de syndiqués, Québec: 40% de syndiqués.

    La question est donc mais qu’est-ce qui fait que le Québec est un terreau fertile pour la syndicalisation?

    La puissance des machines syndicales actuelles? (CSN, FTQ, CSQ) Oui bien sûr, mais qui leur a permis d’acquérir une telle puissance digne de multi-nationales?

    Le fait français? Certains aiment bien faire cette connotation mais en soit, je ne vois pas le rapport. Cela a à peu près autant rapport que ceux et celles qui veulent renforcer le fait qu’au Québec, c’est beaucoup plus Pepsi que c’est Coke (une des rares places au monde d’ailleurs, société distincte oblige).

    Les avantages que le syndicat peut procurer? Encore là, oui, mais cela revient au premier point, qu’est-ce qui permet à un syndicat d’avoir un tel rapport de force et plus particulièrement les syndicats dits « nationaux ».

    La formule Rand? Humm, on s’approche dangereusement de la vérité ici.

    En fait, le principal problème que je vois est qu’on ne respecte pas le droit à la non-syndicalisation.

    Prenons l’exemple de Frankie ici, admettons que le syndicat rentre dans sa boite. Il a beau ne pas en vouloir, il sera FORCÉ de cotiser au syndicat et d’être défendu par le syndicat CONTRE sa volonté. Alors, il peut ne pas en vouloir mais il sera forcé d’y adhérer après un vote majoritaire qui peut être soit secret ou même à main levée ce qui favorise dans ce cas l’intimidation syndicale dans le style on sait qui tu es, on va aller chez vous pour te parler ou pour crever tes pneus,etc.

    Bref, dans un monde libre, il faut donner le droit à la syndicalisation mais également donner le droit à la non-syndicalisation. Il ne faut pas brimer le droit des gens à s’associer, un droit fondamental de démocratie et de liberté mais si on force certaines personnes à s’associer de force, on n’est pas non plus dans un monde libre, on est dans l’opposé du monde libre.

    Et cela, la propagande syndicale des grandes centrales nationales-syndicales dépeindra les gens qui émettent ce genre de réserve comme des anti-syndicaux ce qui est loin d’être le cas. À la rigueur, on peut être dépeint comme des gens militant pour la liberté de choix, c’est tout.

  55. Voilà ! Le mot magique a été dit. Intimidation.
    Idéalement, il serait bon de faire le choix entre être syndiqué ou non. Peut-être que ça changerait toute la culture d’hostilité syndicale …

    Mais, avec la force de nos « grands » syndicats québécois, donner le choix d’être syndiqué ou non ferait en sorte que les non-syndiqués seraient harcelés et isolés dans leur coin, voire même être victimes de violence physique. Un peu le même principe qu’avec le vote à main levée en assemblée. Sachant cela, en ce qui me concerne, vaut mieux que le syndicat ne se pointe jamais à l’entrée de ma firme. Évitons les troubles !

  56. Celui qui voit

    Comment devrions-nous appeler ce Raciste de Belz…
    J’y reviendrais plus tard…
    Je vous invitrais à lire les commentaires d’un blogueur sur l’attitude de « Belz ».

    LIEN: http://emerillon.niala.net/2008/02/tous-des-traitres/

    *Extrait Intégrale: [Le problème avec Louis, c’est que se retrouvant dans une pièce avec trois autres gars qui sont prêts à se battre pour la même cause que lui, il trouve moyen de les accuser tous les trois d’être des traîtres à la nation parce qu’ils dérogent de son idée de ce que doit être l’étroit et unique chemin vers la terre promise… Désolé Louis, mais à quoi bon ton chemin si tu le remontes seul et ne peux y ammener ton peuple? Déjà, tu trouves le moyen de te mettre à dos trois gars qui sont convaincus de l’importance de ta cause… Et tu crois que c’est comme ça que tu créera le sentiment de solidarité nécessaire à son succès entre des millions de québécois infiniment plus frileux que nous? Si tu nous perd, nous, fiers nationalistes, qu’en sera-t-il des autres?
    Non, je déclare l’approche de Louis nocive à l’avenir de ma nation car il ne sait que créer la discorde et le ressentiment au sein de ses propres troupes pendant que les obstacles réels à la cause continuent d’augmenter. Il est un empêcheur. Une nuisance. Il fait partie, comme Alliance Québec et B’Nai Brith de l’autre coté, de ceux qui répendent le poison et la merde qui nous figent en combat mortel perpetuel et nous empêchent d’avancer. Je ne suis plus capable d’entrevoir qu’il ait quelque chose de constructif à contribuer. (En espérant trouver un autre apôtre de la coercition linguistique avec qui je peux débattre… calmement)] …

    ……………………………………
    Après toutes les bassesses de Belzébuth, Pourquoi traitrais-je « Belz » de Raciste?
    Parcequ’il en manifeste malheureusement certains symptômes dans ces propres billets.

    LIEN: http://ledernierquebecois.wordpress.com/2008/05/19/pourquoi-renart-a-quitte-uhec-et-la-prostitution-litteraire-2/#comment-17625

    *Extrait Intégrale: [Oui, si tu veux savoir, ça fait plusieurs mois que je me cherche en tant que blogueur. C’est pas difficile à voir. Je travaille depuis maintenant près de deux ans dans le pire ghetto d’immigrant à Montréal et ça fait deux ans que je vois des hosties de ghettoïsés incapables d’apprendre à dire bonjour, merci, ou bonsoir. Deux ans que je vois des hosties d’immigrants rire de nous, quand parfois un sait deux-trois mots de français et qu’il les lance en riant (Genre: « Meuhrcy béoucoup! » suivi d’un grand rire sous-entendu avec ses amis, et qui signifie: j’ai appris deux mots de cette langue d’imbécile). Ces immigrants nous méprisent, et je n’aurais jamais cru ça possible si je ne le vivais pas quotidiennement. Alors oui, mes idées changent.]…

    + Ne vous confondez pas, Belz et Louis, sont le même individu ! ! !

    Autre LIEN: Sources: http://72.14.205.104/search?q=cache:oPYK-KF9M2IJ:radicarl.net/quebecois-effacez-vous-le-vaste-monde-arrive-chez-vous+Belz+quebec&hl=fr&ct=clnk&cd=6
    *Extraits::
    – Belz dit: le 16 juillet 2008 à 22:39
    @Simeon: Si tu habites le Canada, et pas le Québec, alors je te te suggère de prendre ta voiture, de rouler sur la 401 et de rejoindre ton pays, car ici tu n’es pas chez toi. Et d’après ce que je lis, et à voir à quel point tu es fermé d’esprit et fait preuve même de racisme à l’égard de ceux qui ont eu l’extrême amabilité de t’accueillir, je serais même tenté de dire « bon débarras ».
    À bon entendeur.

    – Belz dit: le 16 juillet 2008 à 23:05
    Tu sais, Carl, j’hésitais à vouloir réduire le niveau d’immigration en me disant que tout ce qui manquait aux immigrants était un peu de formation et de cours de français, mais maintenant en lisant Simeon je suis résolument pour une baisse des niveaux d’immigration.
    On ouvre nos portes grand comme ça, et voilà le résultat: des ingrats qui nous crachent dessus et nous méprisent. Personnellement, je prendrais les gens comme ça et je les renverrais chez eux un coup de pied au cul pour leur rappeler leur chance d’avoir habité ici, ne serait-ce qu’un moment.
    Merci à Simeon de m’avoir aidé à préciser ma pensée et à réaliser que les immigrants peuvent être – et sont souvent – de mauvaise foi et ne sont ici que pour des considérations économiques et n’ont aucune envie de s’intégrer à nous.

    ……………………………………

    + Finalement Louis demanda à son père littéraire « Renart L’éveillé » de lui montrer, comment faire apparaître sa nouvelle signature: (Belz). D’ailleur L’éveillé a toujours été le Mentor de Belz, toutefois l’arrogance de Belzebuth lui satura d’une odeur de persuasion dans sa conscience cloîtré, lui faisant croire qu’il devançait enfin L’éveillé. Finalement il régressa au point tel d’être renié part de ses propres compatriotes, Martin Beaudin-Lecours, H. Dufort ou même Jimmy St-Gelais ect…
    – Sniff,,, sniff,, Pourquoi le Jedi Luke Skywalker, sombra du coté Obscur de la force.?.
    *Réponse Wiki: « En jouant sur son ambition, sa frustration de ne pas être nommé maître »…
    – Ma question était,, Pourquoi Louis, changea de nom pour choisir un diminutif de Belzébuth.?.
    *Réponse Logique: « A cause de son Ambition, et sa frustration de ne pas être reconnu comme le Maître »…

    + Reveil Belz, dans le site UHEC.NET, Renart L’éveillé avait le score de « top des blogueurs »…
    ……………………………………

    Louis vs Bum Intello
    LIEN: http://renartleveille.wordpress.com/2007/07/14/le-comble-de-la-mechancete/#comment-631

    Mais dans quel forum « Bum Intello » aurait-il réussit à divulguer l’identité de celui ne savant pas quand s’arrêter, Humm..
    LIEN: http://lebumintello.blogspot.com/2008/07/la-haine-de-louis-prfontaine-toujours.html
    *Extrait Intégrale: [Belz est … Préfontaine, Louis Préfontaine de Montréal].

    + Comment devrions-nous appeler ce Raciste de Belz maintenant…

    Belz, Belzébuth, Louis, Louis P. ou « Louis Préfontaine ».

    De toute manière nous parlons d’un seul et même individu…

    *À vrai dire je n’aurais jamais imaginé qu’un Québécois puisse penser de la sorte; ainsi je m’excuse si j’ai « maladroitement » éraflé les africains dans mes propos.

    Louis Préfontaine alias « Belz » est un raciste…

    Sources: http://ledernierquebecois.wordpress.com/2008/08/11/montreal-nord-et-sa-racaille/
    Sources: http://ledernierquebecois.wordpress.com/2008/08/16/montreal-nord-le-rejet-du-contrat-social/

  57. @Tym Machine

    « Une statistique m’a toujours frappée, Massachussetts: 5% de syndiqués, Québec: 40% de syndiqués. »

    Tout de même, je ne crois pas qu’il soit souhaitble d’abaisser le taux de syndicalisation à ce point. Dans l’entreprise privée je n’ai rien contre ça, sauf que l’État doit cesser de les réglementer.

    « mais qui leur a permis d’acquérir une telle puissance digne de multi-nationales? »

    Vous y allez trop fort ici. Ils sont trop puissants mais pas à ce point, surtout dans le privé. Dans le public, ça va trop loin parfois, surtout avec les monopoles syndicaux.

    Je suis d’accord avec le reste de votre commentaire

    @Frankie

    Personnellement, je n’aurais rien contre à être un syndiqué dans le privé. C’est surtout dans le secteur public que les monopoles syndicaux sont un cancer!

  58. Celui qui voit

    *Autre nouvelle sur le défunt Belz “Homme en colère”.:
    http://www.nationspresse.info/?p=4595#comment-14917

  59. Va faire un tour dans les cités avec ta gueule enfariné et tu verras si la racaille raciste est blanche ou arabe , petit anarchiste soixante huitard .

  60. Évidemment, vous n’avez lu que le titre et non le billet!

%d blogueurs aiment cette page :