Anarchie n’égale pas chaos

À chaque fois que des émeutes éclatent comme celle qui a eu lieu à North Montreal (pour mes lecteurs hors-Québec, Montreal ne peut plus tellement être considérée comme une ville francophone, quoique North Montreal est très francophone merci) hier soir et cette nuit, les étatistes nous ramènent toujours la sempiternelle campagne de peur en associant tendancieusement anarchie et chaos.

Des animateurs de radio, comme Sylvain le Bouché du 93.3 FM à Culbec City (le village reculé néo-conservateur et militariste où j’habite, la soi-disant capitale de « La Belle Province of Quebec ») et même des journaleux sérieux comme Normand Sphincter (merci André Arthur qui a trouvé ce jeu de mots: Arthur étant un animateur de radio de Culbec City, que je méprise profondément, actuellement député-parasite dans le parlemaman canadian, mais en dehors des partis politiques), qui est tout de même souvent intéressant, s’en donnent à coeur joie en dénonçant l’ « anarchie totale » qui règne à Montreal, comme si l’État n’était pas encore aussi omniprésent, voleur et répressif, et qu’il n’avait pas causé en partie ce chaos. La même chose s’est produite lorsqu’il y a eu une émeute après une victoire des Montreal Habs en séries éliminatoires ce printemps.

Dans son billet intitulé sarkozyquement Montréal-Nord et sa racaille (comme quoi la sarkozydose se répand plus vite que la grippe aviaire, ce qui commence à être une sérieuse épidémie auquel les fascistes de la santé publique doivent s’attaquer promptement!), Belz tombe dans le même panneau propagandiste étatiste et éructe cette vomissure suivante:

Ces émeutes sonnent un coup de glas non seulement pour ceux qui croyaient que nous avions la bonne solution en matière d’intégration des immigrants, mais également pour ceux qui voient dans le nationalisme un ennemi pouvant causer des guerres; ce qu’on a observé dans ces émeutes est ce qui se produit lorsqu’il y a moins d’État: l’anarchie. La voilà la belle utopie de chars qui brûlent et de Négros frappant à coup de barres de fer dans les autobus de la STM.

Pfffffffffffffffffffffffffffffffff! Cliché!

Je suggère aux lecteurs d’aller consulter la définition de l’anarchie dans Anarchopedia où, entre autres, on y dit ceci:

L’anarchie aux yeux des anarchistes n’est pas un chaos, mais la situation harmonieuse résultant de l’abolition des pouvoirs coercitifs et de toutes ses formes (dont le gouvernement et l’exploitation de l’homme par l’homme) ; l’anarchie « c’est l’ordre moins le pouvoir « , « la plus haute expression de l’ordre » (Elisée Reclus). Basée sur l’égalité entre les individus, l’association libre, bien souvent par le fédéralisme et l’autogestion. L’anarchie est donc organisée, structurée, sans admettre pour autant, aux yeux des anarchistes, de principe de supériorité quelconque de l’organisation sur l’individu.

(Il faudrait aussi ajouter les mécanismes d’un véritable libre-marché (attention: pas celui du capitalisme tel qu’on le connait!) au fédéralisme et à l’autogestion (quoique l’autogestion et le véritable libre-marché vont bien ensemble) pour que ça soit complet à mon avis (les libertaires ne seront pas tout à fait d’accord). Ne pas considérer le fédéralisme sous l’angle étatiste, mais bien sous l’angle anarchiste. Faut dire que plusieurs anarchistes libertaires confondent les deux angles et ça explique en partie (mais la raison principale est la fallacieuse équation séparatisme=nationalisme) pourquoi ils sont contre la séparation du Québec.)

De plus, encore une fois chez Anarchopedia, on définit l’anomie comme suit

L’anomie comme désordre social n’est pas à confondre avec l’anarchie. Le mot « anarchie » révèle l’absence de chefs, de hiérarchie, de commandement alors que le mot « anomie » se réfère à l’absence de règles, de structure, d’organisation. Beaucoup d’opposants à l’anarchisme affirment que l’anarchie mène nécessairement à l’anomie. Ce à quoi répondent les anarchistes que la société actuelle avec la hiérarchie et le commandement crée le chaos et l’anomie plutôt que l’ordre.

Ce n’est pas parce qu’il y a chaos qu’il y a anarchie, ni l’inverse. Il y a eu une situation de chaos social à North Montreal, mais à ce que je sache, North Montreal n’est pas un terrritoire anarchiste et leurs CONtribuables se font toujours voler par la Montreal City, l’État Québécois et l’État Canadian. Actuellement, il y a une situation de chaos politique en Belgique, et pourtant la Belgique n’est pas un territoire anarchiste, et la police flamande de la langue place toujours la loi 101 Culbécoise au rang de curiosité inoffensive (tout de même, la partie affichage de la loi 101 est inacceptable).

J’invite aussi mes lecteurs à aller lire ce superbe manifeste anarchiste d’Anselme Bellegarrigue. Vous constaterez qu’on est très loin d’y faire l’apologie du chaos!

Autre chose, quand Belz nous dit ceci: « ceux qui voient dans le nationalisme un ennemi pouvant causer des guerres« , j’ose croire qu’il ne veut pas dire que le nationalisme n’est pas une cause majeure des guerres dans le monde!

Je ne peux pas approuver la violence perpétrée hier soir par les casseurs lors de cette émeute mais il ne faut pas oublier ce qui a mis le feu aux poudres: l’assassinat de Freddy Villanueva. Et sur ce point, je suis d’accord avec le Mouton Marron et avec Farruco de Voix de Faits.

En terminant, une question pour lancer un débat: Quelles sont les raisons qui font en sorte que les gangs de rues existent?

Publicités

47 Réponses

  1. Merci pour le lien.

    J’avoue que c’était cliché, mais c’est toujours ce qui se passe de toute façon avec l’anarchie; au plus fort la poche, et celui qui a le plus gros bâton domine les autres.

    Ce genre de société, pas pour moi!

  2. Excellent billet anarchiste kamarad (jeu de mots fallacieux qui a tendance à associer anarchisme et communisme, un autre amalgame dangereux).

    Il y a toujours des messages sous-jacents derrière tous les amalgames faits sciemment en toute connaissance de cause.

    Un de ceux ci et c’est déplorable d’y découvrir bien des conservateurs de droite qui militent pour une police étatique forte, c’est évidemment d’associer chaos, violence et gangs de rue avec l’anarchisme.

    Nul doute qu’il peut y avoir des anarchistes qui sont également émeutiers, manifestants, vandales et you name it mais il y a des crosseurs, des menteurs et des bandits dans les partis politiques alors est-ce que menteur égale politicien forcément, non.

    La recommandation sous-jacente et l’amalgame fallacieux fait de façon voulue est toujours le même et surtout chez la droite conservatrice (on entend d’ailleurs souvent Mario Dumont là-dessus), ça nous prend plus de polices, des interventions plus musclées, des droits de manoeuvrer à notre guise plus élevés, etc. etc. Bref, l’état doit être et demeurer la seule entité viable à pouvoir user de force contre le citoyen.

    Or, que cette répression étatique vienne de la droite fasciste ou de la gauche communiste, c’est bonnet-blanc, blanc-bonnet.

    Cela sert bien certaines élites de toujours associé anarchisme et chaos, cela donne mauvaise presse aux anarchistes, les maintien dans un statut minoritaire et leur enlève toute crédibilité mainstream (grand public).

    Or, il serait bon d’entendre des idées parfois de gens comme vous qui sont capable de penser en dehors de la petite boite du système étatique et de leur donner plus de temps d’antenne dans nos médias « mainstream ». Cela ne pourrait que venir enrichir le débat et rétablir les faits. Anarchisme n’égale pas le désorde, le chaos et la violence loin de là.

  3. Ben je suis pratiquement d’accord avec toi.

    Je dirais que les gangs de rue existent car il existe des produits illegaux qui n’auraient jamais du l’etre (comme la mari) ce qui a amené à une derive qui n’est plus reellement reversible meme si on legalisait ou depenalisait ces substances aujourd’hui (cette phrase pourrait etre paraphraser par deux ou trois pages et j’en ai pas le courage). Il existe le facteur habituel de l’extreme pauvreté et de l’exclusion, qui amene celui de l’oisiveté du au manque d’emploi pour certaines couches de la population. Apres on tombe sur le cercle vicieux : -> decrochage scolaire -> pauvreté -> violence sociale ->

    Bon sur les evenements, des flics ont fait les cons d’apres ce que j’ai pu comprendre. La tension et le stress a du etre un facteur determinant. Ca me laisse completement indifferent car c’est une goutte d’eau par rapport à ce qui existe en France (ou pire aux states), et ca fait des annees que je dis à tout le monde que ca va arriver et que plus on attend, pire ca sera. Bon, j’avais 15 ans d’avance sur ma prediction, mais une fois de plus je ne me suis pas trompé. Pas parce que je suis un genie, simplement parce que j’ai cru revivre les memes erreurs qui ont ete commise en France. Et dire qu’on a presque tout ici pour batir un pays evitant de commettre ces memes erreurs.

    Une chose m’a amusé quand meme. Pendant les emeutes, j’ai pensé à anarcho et ses collegues qu’il n’apprecie pas, les anars violents. Je me demandais combien des joyeux fetars etaient des anars venus d’ailleur à Montreal juste pour casser du flic ?! Je serais etonné que pas un seul ne se soit precipité là-bas !

    Et en trafiquant un peu un texte de Coluche, je te dirais pour finir :

    L’etatisme c’est l’exploitation de l’homme par l’homme, l’anarchisme c’est le contraire !

    Maintenant imagine ton monde anarchique avec ta « milice privée » et non etatique et regarde ce qui se fait un peu avec des groupes comme Blackwater ! Imagine ces connards travaillant pour un regroupement de citoyens voulant assurer eux-memes leur protection et le respect de leurs lois hors d’un systeme etatique. Mais bon sang, je n’arrive toujours pas à m’expliquer comment tu comptes faire regner la justice dans un monde où celle-ci, ceux qui l’appliquent et la font respecter ne seront plus du domaine de l’ensemble de la population soit l’etat.

    Je ne dis pas cela parce que je n’aime pas ton idee, o que j’aimerai que ca soit realisable… c’est justement ca qui me tracasse ! Comment faire regner l’ordre et la justice sans un minimum de cohesion, donc de peuple qui decide qu’elles seront les lois, qui les fera appliquer… comme ce qu’on connait aujourd’hui, l’aboutissement à plusieurs siecles d’evolution, qui meme sans etre parfait, donne quand meme d’assez bon resultat. Il y a aussi des gens bien dans les forces de l’ordre (police, gendarmerie), comme pour tout c’est encore une faible minorité qui ternit l’image de tout le groupe. Ce sont plutot les politiciens et les juristes qui ont fait un boulot de merde, alors pourquoi vouloir la peau des flics ?

    Ils vont etre content les conservateurs, ca va leur donner des munitions et ils pourront justement nous sortir un paquet de loi de merde qui ne feront qu’agraver la situation, car pour l’ameliorer ca prendrait tout sauf de nouvelles lois repressives inefficaces. L’avantage pour eux, c’est que comme pour les pesticides, ils devront à chaque fois en inventer des plus fortes pour combattre ce qu’ils auront créé, ca leur assure du boulot et de la propagande pour le reste de leurs jours.

    Je sens des annees de deprime pour toi dans ce plusss beau pays du monde.

  4. Tiens, ma deputé est d’accord avec moi.

    « Selon Maria Mourani, députée du Bloc Québécois dans Ahunstic et spécialiste de la question des gangs de rue, les éclats de violence de la fin de semaine dernière seraient aussi la conséquence d’une problématique sociale trop longtemps ignorée.

    Madame Mourani conclut qu’il faudra une volonté réelle d’agir et des gestes concrets de la part des politiciens et des policiers afin de mettre fin aux tensions dans l’arrondissement de Montréal-Nord. »

  5. hamil al amani

    @anarcho-pragmatiste
    J’ai vu, avec intérêt, un film retraçant la vie de Félix Leclerc, mort il y a tout juste 20 ans. On y parlait beaucoup de son rêve d’indépendance pour le Québec et de sa déception après l’échec du oui au referendum des années 70. Qu’est-il advenu de ce rêve? A-t-il été « tué » par la vague d’immigration, surtout asiatique? Le caractère culturel québécois, aux racines françaises, est-il lentement étranglé par l’impérialisme culturo-économique de l’impérialisme britannico-états-unien?

  6. Je crois qu’un monde comme celui décrit dans la définition de l’anarchie soit impossible actuellement. C’est une question d’évolution. L’homme n’étant pas autant évolué qu’on le pense, sa société est le reflet d’où il est rendu dans son évolution. Nous avons beaucoup de chemin à faire!

    Un moment donné nous allons frapper un mur et nous rendre compte que le modèle actuel est désuet et qu’il ne peut plus fonctionner. Ce n’est qu’une question de temps avant que ce changement drastique se produise. Est-ce que ça prendra 50 ans? 100 ans? 1000 ans? Je ne sais pas, mais je suis confiant que ça se fera.

  7. Moi aussi, des gens se rendront compte que ca ne sert à rien d’etre civilisé, que c’est qu’une farce et donc changeront ce monde desuet en instaurant une dictature mondiale… un peu comme une mondialisation de la connerie.

    @hamil al amani: houla, tu tiens vraiment que ce sujet depasse le kilometre de long ? N’as-tu pas entendu parler des deux solitudes. Joli troll !

  8. @Reblochon

    « Moi aussi, des gens se rendront compte que ca ne sert à rien d’etre civilisé, que c’est qu’une farce et donc changeront ce monde desuet en instaurant une dictature mondiale… un peu comme une mondialisation de la connerie. »

    Sait-on jamais. Mais je suis naïf et optimiste alors j’ose croire qu’on n’en arrivera pas là.

    J’espère que tu as lu mon commentaire en réponse à ton poème.

  9. @Belz

    « J’avoue que c’était cliché, mais c’est toujours ce qui se passe de toute façon avec l’anarchie; au plus fort la poche, et celui qui a le plus gros bâton domine les autres. »

    Au moins, tu reconnais qu’il s’agit d’un cliché.

    C’est toujours ce qui se passe de toute façon avec l’étatisme: au plus fort la poche, et celui qui a le plus gros bâton, i.e. l’État et les corporations, domine les autres.

    Mais j’aimerais que tu me reviennes sur ceci: « ceux qui voient dans le nationalisme un ennemi pouvant causer des guerres« . Pas certain de le comprendre.

  10. @Tym Machine

    « Excellent billet anarchiste kamarad (jeu de mots fallacieux qui a tendance à associer anarchisme et communisme, un autre amalgame dangereux). »

    Merci beaucoup. Pour l’amalgame, il n’y a rien là. Ça dépend de quel « communisme » on parle. Le vrai communisme (et non pas sa perversion étatiste bolchévique, style URSS) n’était pas une idée étatiste au début. Et l’anarcho-communisme a encore de nombreux adeptes présentement (le blogue Ya Basta! en est un bon exemple : http://yabastarougeetnoir.wordpress.com/ ). Ne pas confondre anarchisme et bolchévisme (la forme étatiste du soi-disant « communisme »).

    En tant qu’individualiste, je ne partage pas les visées collectivistes des anarcho-communistes (mais sans le dénoncer: je peux très bien concevoir un collectivisme non coercitif, même si ce n’est ma tasse de thé), mais j’ai beaucoup de points en commun avec eux et je crois de plus en plus que nos différends sont réconciliables, surtout si on réussit à s’entendre sur la sémantique.
    http://francoistremblay.wordpress.com/2008/07/27/untangling-some-semantic-confusions-part-12/
    http://francoistremblay.wordpress.com/2008/08/03/untangling-some-semantic-confusions-part-22/

    Même les gens de Reactionnism Watch ( http://reactionismwatch.wordpress.com/ ) me considèrent comme un camarade, malgré nos désaccords, alors je n’ai aucun problème avec me faire affubler d’un tel sobriquet. 😉

    Pour le reste de ton commentaire, je suis d’accord avec toi et je n’ai rien à redire!

  11. @Reblochon

    « Je dirais que les gangs de rue existent car il existe des produits illegaux qui n’auraient jamais du l’etre (comme la mari) »

    Voilà exactement ce que j’avais en tête quand j’ai posé ma question! Et effectivement, le revirement de situation est difficile en raison de ça. Mais je crois que c’est encore possible si on s’y met le plus vite possible. Et cette fois-ci, je suis radical, et je considère que les temps est urgent de décriminaliser toutes les drogues, entre adultes consentants à tout le moins!

    « Pendant les emeutes, j’ai pensé à anarcho et ses collegues qu’il n’apprecie pas, les anars violents. Je me demandais combien des joyeux fetars etaient des anars venus d’ailleur à Montreal juste pour casser du flic ?! Je serais etonné que pas un seul ne se soit precipité là-bas ! »

    Pas impossible, mais je n’ai rien à ce sujet pour le moment. De toute façon, on ne peut pas dire que les anars violents sont omniprésents par les temps qui courent. Et tant qu’à moi, ce sont pas des anars, où à tout le moins leur violence n’est pas un caractère anarchiste.

    « Maintenant imagine ton monde anarchique avec ta “milice privée” et non etatique et regarde ce qui se fait un peu avec des groupes comme Blackwater ! Imagine ces connards travaillant pour un regroupement de citoyens voulant assurer eux-memes leur protection et le respect de leurs lois hors d’un systeme etatique. Mais bon sang, je n’arrive toujours pas à m’expliquer comment tu comptes faire regner la justice dans un monde où celle-ci, ceux qui l’appliquent et la font respecter ne seront plus du domaine de l’ensemble de la population soit l’etat. »

    Blackwater est financé par le gouvernement amaricain pour commettre des crimes en Irak. Ils ont été engagés par l’État pour cette raison. C’est leur mandat. Alors, on est loin d’une entente volontaire avec une communauté.

    Je te suggère d’aller voir ceci:

    http://www.lewrockwell.com/orig6/molyneux1.html
    http://www.lewrockwell.com/molyneux/molyneux19.html

    J’avoue que ce n’est pas facile à expliquer mais un jour, j’y reviendrai. Beaucoup de réflexions ont été faites par les anarchistes de marché sur cette question.

    « Ce sont plutot les politiciens et les juristes qui ont fait un boulot de merde, alors pourquoi vouloir la peau des flics ? »

    Je suis d’accord mais il faut parler aussi de la mafia policière (moins des flics personnellement, j’en conviens)

    En ce qui concerne Mourani, son parti n’a pas de leçon à donner sur la question des gangs, certainement pas!

    Ce qui ne m’empêchera pas de voter pour le Bloc!

    « Je sens des annees de deprime pour toi dans ce plusss beau pays du monde. »

    Je suis plus positif que toi mais sait-on jamais…

    « Ils vont etre content les conservateurs, ca va leur donner des munitions et ils pourront justement nous sortir un paquet de loi de merde qui ne feront qu’agraver la situation, car pour l’ameliorer ca prendrait tout sauf de nouvelles lois repressives inefficaces. L’avantage pour eux, c’est que comme pour les pesticides, ils devront à chaque fois en inventer des plus fortes pour combattre ce qu’ils auront créé, ca leur assure du boulot et de la propagande pour le reste de leurs jours. »

    Voilà pourquoi je ne peux pas approuver la violence des casseurs: ils nuisent à la cause qu’ils sont supposés défendre. En fait, défendent-ils vraiment une cause?

  12. @Redge

    Bienvenue ici!

    « Je crois qu’un monde comme celui décrit dans la définition de l’anarchie soit impossible actuellement. C’est une question d’évolution. L’homme n’étant pas autant évolué qu’on le pense, sa société est le reflet d’où il est rendu dans son évolution. Nous avons beaucoup de chemin à faire! »

    En effet, mais il faut tout de même essayer de s’en approcher progressivement.

    Tout de même, le Grand Soir n’arrivera pas de mon vivant. Il faut en être conscient.

  13. Pour mourani, je pense que ces propos etaient ceux d’une experte des gangs de rue et non d’une deputé du Bloc.

    Je sais qui finance Blackwater, mais dans un marché de milices payées par des groupes civils pour assurer leur securité et l’application de leurs lois, ca serait le meme genre de groupe qui serait sur le marché. Des anciens militaires, surement pas des anciens animateurs de camps de vacances. Et ce que je souleve aussi, c’est le bordel avec le peu d’unité et de logique entre les differentes lois de chacun de ces groupes qui de plus pourraient se chevaucher vu que les frontieres seront surement un truc du passé vu qu’il n’y aurait plus d’etat. Si ce n’est pas impossible, ca doit du moins etre une solution bien plus complexe et difficile à gerer que la situation que nous avons aujourd’hui avec les « memes lois pour tous » (ha ha ha ! oui je sais …) sur le meme territoire et une justice impartiale (re ha ha ha ! oui je sais…).

    Bref, rien n’est parfait, mais c’est quand meme dans un etat de droit assez acceptable.

  14. @Hamil Al Amani

    Le rêve de la séparation est loin d’être mort, il est en latence pour des raisons qui exigeraient un billet pour vous l’expliquer et qui n’ont pas grand-chose à voir avec l’immigration. D’accord, Montreal est une ville de moins en moins en francophone, en raison de l’immigration asiatique en bonne partie (mais pas autant qu’à Vancouver), mais pour le reste, la francophonie se porte très bien dans le reste du Québec.

    « Le caractère culturel québécois, aux racines françaises, est-il lentement étranglé par l’impérialisme culturo-économique de l’impérialisme britannico-états-unien? »

    Un peu, mais vous pourriez être surpris de la richesse de la culture québécoise en ce moment, surtout chez les plus jeunes (et même les plus vieux au fond, mais eux sont plus connus). Si seulement l’État Culbécois et canadian cessait de subventionner la camelote culculturelle pour laisser la relève et les artistes de l’ombre s’épanouir, ce serait encore mieux!

    De plus, politiquement parlant, les américains ne verraient pas d’un si mauvais oeil la séparation. Un voisin canadien plus faible ne serait pas de refus! Du côté des britanniques, c’est plus un problème en raison du dossier écossais entre autres, mais il n’y a pas d’animosité des séparatistes envers les britanniques et vice-versa.

    L’animosité est plus grande entre les anglophones du Rest of Canada (ROC) et les séparatistes du Québec, mais elle n’est pas violente. En plus, les fédéralistes les plus acharnés sont les francophones fédéralistes vivant au Québec (ce que je surnomme les « French canadians living in La Belle Province of Quebec »).

    De plus, il ne faut pas oublier que les séparatistes eux-mêmes se sont tirés souvent dans le pied depuis la défaite référendaire de 1995. Le principal problème est là!

  15. « Pour mourani, je pense que ces propos etaient ceux d’une experte des gangs de rue et non d’une deputé du Bloc. »

    Je comprends mais en principe elle appuie son parti dans ses idées liberticides sur la question.

    Réal Ménard est le premier parlementaire à avoir déposé un projet de loi anti-gang dans le parlement CANADIAN. Alors, il n’y a pas de quoi être fier!

    http://www.quebecoislibre.org/010317-10.htm (par François Tremblay en plus!)

    De plus le Bloc a insisté (encore plus que les CONservateurs, c’est tout dire!) pour faire adopter cette COCHONNERIE ABJECTE ET LIBERTICIDE qui suspend la présomption d’innocence:

    http://www2.parl.gc.ca/HousePublications/Publication.aspx?Docid=2333992&file=4

    Cette fois-ci, les zélateurs de la répression policière de la drouate étatiste ne pourront pas dire que le Bloc est inutile!

  16. Oui enfin quelque fois j’aurais bien envie d’incendier mon lieu de travail, mais je pense que nous avons tous ce genre d’envie…

    Le cocktail molotov est le meilleur ami de l’anarchiste caricature. Mettez tout au feu et a sac! Detruisez la civilisation moderne! Les autres ne sont que des vauriens militaristes!

    Alors Anarcho-Pragmatiste, comment va la scene anarchiste a Montreal? Combien d’Anarchistes y a t-il? J’aimerais bien encore etre a Montreal pour me joindre a vous tous, protester, et poster des photos de moi donnant un fuck you a quelques pigs sur l’Internet.

  17. François, pour répondre à ton « incendier ton lieu de travail », il y a ceci:

    http://nefacmtl.blogspot.com/2008/04/en-grande-primeur-le-programme.html

    (tu n’aimeras pas la fin (et je suis loin d’être un primitiviste moi non plus!) mais le début est amusant!)

    Je ne vis pas à Montreal et je ne sais pas combien il y a d’anarchistes, mais chose certainement il y a beaucoup plus en proportion qu’à Québec, là où je vis (tout de même, il y a les blogues Voix de faits et Ya Basta! qui sont de Québec)

    « J’aimerais bien encore etre a Montreal pour me joindre a vous tous, protester, et poster des photos de moi donnant un fuck you a quelques pigs sur l’Internet. »

    Merci et je serais bien heureux égoïstement si tu revenais! Mais la magie du virtuel permet de raccourcir les distances et tu es probablement plus heureux là où tu es.

  18. « Une question pour lancer un débat: Quelles sont les raisons qui font en sorte que les gangs de rues existent? »

    Premièrement, parce que le Québec héberge trop de porteurs de misère annuellement. La plupart d’entre eux viennent d’Haïti, du Maghreb et de l’Amérique du Sud.

    Deuxièmement, lorsque le PQ a fait tomber l’empire des Hells Angels, il a foutu en tôle l’organisation criminelle la plus active au Québec. Résultat : il a fallu que ce vide soit comblé par d’autres criminels … question de « prendre le relais » dans la gestion de la drogue, des armes et des putains. Donc, ce sont des porteurs de misère de l’étranger qui ont pris la place et ont formé les gangs de rues.

    Sans justifier les activités des motards, au moins eux, ils ne s’en prenaient pas aux personnes honnêtes qui gagnent durement leur vie. Et c’était des gens d’ici qui avaient un minimum de respect pour les gens d’ici …

  19. @Frankie

    « Premièrement, parce que le Québec héberge trop de porteurs de misère annuellement. La plupart d’entre eux viennent d’Haïti, du Maghreb et de l’Amérique du Sud. »

    Malgré tout, je préfère les accueillir que de les laisser mourir.

    « Deuxièmement, lorsque le PQ a fait tomber l’empire des Hells Angels, il a foutu en tôle l’organisation criminelle la plus active au Québec. Résultat : il a fallu que ce vide soit comblé par d’autres criminels … question de « prendre le relais » dans la gestion de la drogue, des armes et des putains. Donc, ce sont des porteurs de misère de l’étranger qui ont pris la place et ont formé les gangs de rues. »

    Merci! En faisant la répression des non-crimes, on crée un problème de toutes pièces!

    « Sans justifier les activités des motards, au moins eux, ils ne s’en prenaient pas aux personnes honnêtes qui gagnent durement leur vie. Et c’était des gens d’ici qui avaient un minimum de respect pour les gens d’ici … »

    Quelques fusillades ont causé des morts innocentes, mais rien de comparable aux gangs de rue. Et dans bien des cas (sauf les meurtres et certains vols), les motards ne commettaient pas de vrais crimes.

    Imaginez si les drogues étaient légales, il y aurait encore moins de violence.

  20. Les motards, des gens qui respectaient les gens d’ici … zlol ! En vendant de la drogue à leurs gamins ! Terrible !

    ********

    « L’animosité est plus grande entre les anglophones du Rest of Canada (ROC) et les séparatistes du Québec, mais elle n’est pas violente. En plus, les fédéralistes les plus acharnés sont les francophones fédéralistes vivant au Québec (ce que je surnomme les “French canadians living in La Belle Province of Quebec”). »

    En realité, la plupart des gens du ROC se foutent bien du Quebec et ne font que suivre ce que les politiciens leur disent. Quand Harper a reconnu l’aspect distinct de la nation quebecoise au sein d’un canada uni (ha ha ha ! Parce que sorti du canada nous ne sommes plus une nation hein !), la majorité des canadiens pensaient qu’on venait de se separer du canada.

    Ce sont les colonisés du quebec, ces canadiens-francais nationalistes canadiens fanatiques, qui ne peuvent se passer de leurs maitres, qui nous foutent une merde incroyable en pourrissant toute entente qui aurait pu avoir lieu entre le ROC et le QUebec (tous les referendums canadiens et quebecois sur la question). Bref, il suffit d’etudier l’histoire des colonies et des peuples soumis à une autre nation pour comprendre qu’ici nous avons aussi nos laches, nos assimilés, nos peureux, nos traitres, nos roi-negres (coucou stephie Dion, lucienne Robillard, jean Chretien, charest, etc…)

    Peux de gens aiment reellement le quebec ET le canada tout en etant capable de rester neutre pour prouver qu’ils ne donnent pas de preference à l’un ou l’autre. Generalement ce ne sont que des nationalistes canadiens confondant la residence sur le territoire quebecois et l’appartenance à la nation quebecoise.

    Le plus comique vient des abrutis qui se disent appartenir à cette nation, mais qui refusent de la reconnaitre (comme stephane DIon ou des intervenants de blog comme DooM ou rawkenroll rencontrés chez ledernierquebecois).

  21. Merci pour les précisions Reblochon. Je suis d’accord avec toi.

    Tout de même, la situation était moins dangereuse avec les motards, même si ce sont pas des enfants de coeur!

  22. Disons que moi aussi je prefere les motards ou la mafia qu’à de jeunes fous qui revent de ressembler au gang MS-13 ! Parce que face à ces derniers, c’est triste à dire, mais tu as interet à appuyer une loi comme celle du Bloc, aussi mauvaise soit-elle. Ils ne jouent pas sur le meme terrain de jeu que nous, nos principes et nos lois, ce qui fait que nos methodes pour les combattre sont totalement inefficaces, vu qu’ils se foutent de la prison, de la mort, des peines ou de la reinsertion. « Vivre vite, mourir jeune et bien defoncé » tu fais quoi pour contrer des types pareils ? Moi je serais tenté de dire: tu fais appelle à la mafia et tu passes un contrat sur eux ! Nan sans rire, c’est vraiment un probleme dur à gerer et en plus ca se repend comme une trainée de poudre en amerique. Il y en a deja à Toronto !

  23. « Disons que moi aussi je prefere les motards ou la mafia qu’à de jeunes fous qui revent de ressembler au gang MS-13 ! »

    C’est ce que je pense moi aussi, Reblochon.

    « Parce que face à ces derniers, c’est triste à dire, mais tu as interet à appuyer une loi comme celle du Bloc, aussi mauvaise soit-elle »

    Mais la loi est mauvaise quand même et la situation a été crée par une autre loi mauvaise, alors pourquoi en rajouter?

  24. parce que je te dis qu’ils ne jouent pas sur le meme terrain que nous, n’y des autres criminelles d’ailleur et que nos lois pour les contrer sont completement depassées et inefficaces. Si tu restes avec le systeme tel qu’il est, tu n’auras aucune chance de coffrer les quelques debiles que tu arreteras car un avocat aura tot fait de les faire liberer avec les lois en vigueur.

    Sinon, je suis d’accord avec toi, ca n’a aucun rapport avec une quelconque solution pour changer le probleme. Mais disons que ce n’est surement pas en laissant ces gens en liberté, degrader la situation et terrorisant leur propre communauté que tu pourras esperer la moindre amelioration. En France ils ont essayé la repression, ca n’a rien donné, ils ont essayé le contraire, le tout permissif et on investit dans les infrasctructures et les programmes d’aides, ca n’a rien donné. En realité la solution passera par une multitude de projets, de lois et de programmes qui seront tous intereliés. Et naturellement, ca prendre beaucoup de temps, enormement de temps vu que nous avons un gouvernement plus de droite et meme pas un pays (ou du moins une citoyenneté) pour esperer la moindre cohesion sociale dans cette federation multiculturelle qui encourage le cloisonement des communautés.

    Je sens qu’on va en avoir pour des annees de plaisir.

  25. Reblochon, je comprends ton point mais peut-on commencer par cesser la répression des non-crimes pour mieux s’occuper des vrais crimes?

  26. « Quelques fusillades ont causé des morts innocentes »

    Le seul innocent qui me vient en tête, c’est le jeune de 11 ans qui a reçu un débris sur la tête suite à l’explosion d’une voiture piégée. C’est suite à ça que Serge Ménard, via la SQ, a monté l’escouade Carcajou. Ce fut le début de la fin pour les motards.

    Par contre, il est vrai que Maurice Boucher a tout un lot personnel de sales bavures, généralement contre les autorités.

    « Les motards, des gens qui respectaient les gens d’ici … zlol ! En vendant de la drogue à leurs gamins ! Terrible ! »

    À ce que je sache, ce ne sont pas les motards qui attendaient les ados à la sortie de leur école pour leur vendre du crack. Si les motards agissaient comme grossiste dans la distribution de la drogue et que des plus petits dealers leur en achetaient pour la revendre, alors ce sont ces derniers qu’il faut blâmer.

    Enfin, une façon originale de démotiver la ptite rapace de St-Michel à répéter à nouveau ce qu’ils ont fait dans la nuit de dimanche dernier : que les flics en attrapent un et lui fasse passer quelques nuits dans la même cellule que Maurice Boucher. Puis, pendant ce temps, les médias feraient un suivi de l’état du capturé, question de montrer ça à sa petite gang. C’est une suggestion …

  27. Pour répondre à ta question : Quelles sont les raisons qui font en sorte que les gangs de rues existent?

    Je crois que c’est à cause de l’attrait pour l’argent facile que les gangs de rue génèrent. Quand tu habites un quartier pauvre, tu vies un peu dans une bulle. Tout ce que tu connais de la société c’est que ce que tu vois autours de toi: la pauvreté. Pour sortir de ce merdier ça prend un effort titanesque. Quand les jeunes défavorisés voient qu’avec les gang de rue il peuvent faire de l’argent facilement en vendant du pot (et d’autre drogues), la tentation est là et très forte j’imagine.

  28. Frankie, tu oublies les gardien(e)s de prison, et les tentatives sur des journalistes et policiers. Il y a eu aussi cette affaire de tenancier de bar qui refusait de payer, y a du en avoir d’autres qu’on ignore à ce sujet, dont ceux qui se sont fait avoir dans les prets usuriers (ce ne sont pas tous des criminels, parfois la compagnie de prets pouvait avoir l’air honnete, c’est apres que les ennuis commencent).

  29. « Reblochon, je comprends ton point mais peut-on commencer par cesser la répression des non-crimes pour mieux s’occuper des vrais crimes ? »

    Je n’ai rien contre, meme que je serais plutot pour, vu que ca fait partie des solutions.

    J’aimerai un jour entendre des anarchistes m’expliquer ce qu’ils prendraient comme mesure si dans une societé anarchique (une vraie, pas de chaos) un groupe comme les MS-13 debarquait pour foutre le bordel. J’ai comme l’impression que l’anarchie serait encore plus affectée par un groupe comme celui-ci, qu’un etat policier.

  30. @ Reblochon

    En passant, je répète que je ne veux pas me faire avocat des Hells.

    Tu parles des policiers, comme avec tous criminels, c’est le risque du métier. Je dirais la même chose pour les journalistes qui ont voulu trop creuser dans les affaires des motards. Pour ce qui est des gens qui ont emprunté aux motards, seigneur !!, ils savaient bien à qui ils avaient à faire. Pour un prêt, y a toujours la caisse pop ! De meilleurs taux et ça ne casse pas les jambes. Pour ce qui est des putains, bien, il y a des pénuries dans plusieurs domaines professionnels. Jobs plus stables, plus valorisantes et où l’erreur est beaucoup mieux pardonnée.

    Je reviens à mon idée de départ : seul le petit garçon de 11 ans a été une victime innocente accidentelle des motards. Ces bandits du peuple québécois n’ont jamais été malintentionnés (du moins, directement) envers le citoyen inoffensif. Chose qui n’est pas le cas avec les gangs de rues …

  31. Houla, tu as une definition bien etrange de l’innocence. Mais bon, vu sous cet angle, tu as raison. Les motards ne tapaient pas souvent un type parce qu’il avait le malheur de porter un blouson de la mauvaise couleur ou simplement parce qu’il avait osé les regarder. Je me souviens meme d’Anctil qui etait allé les emmerder chez eux avec comme seul protection un plastron de joueur de baseball. Il a juste eu le droit à un air bete et quelques sacres. Je doute que des membres de gangs de rue lui aient reservé le meme accueil.

    C’est comme la mafia, j’ai deja rencontré plusieurs fois des membres de cette organisation dans la vie, et ca a chaque fois ete courtois avec des poignees de main et un grand sourire. Tant que tu n’es pas dans leur business, tu rencontres des gens tout à fait normaux et pas du tout agressifs. C’est comme celui qui s’est fait enlever à quelques rues de chez moi le soir de l’halloween. Il ouvrait sa porte et distribuait des bonbons aux gamins qui passaient. Je vois mal Bernard Mathieu, alias «Ti-Pon», distribuer des sacs de friandises aux momes… d’ailleurs je refuserais que mes enfants en bouffe, il serait bien capable d’essayer d’en faire de futurs clients !

  32. « tu es probablement plus heureux là où tu es. »

    Pas vraiment! Mais enfin.

  33. hamil al amani

    @anarcho-pragmatiste
    Je suis confondu et envieux devant la richesse infinie de vos tendances anarchistes, entre les anarcho-syndicalistes, les anarcho-communistes, les anarcho-socialistes,les anarcho-pragmatistes, les anarcho-individualistes, les anarcho-indépendantistes et que sais-je encore. Là où je vis, on subit la férule de l’islam et la peine de mort contre l’apostasie existe, même si elle n’est pas appliquée. En tout cas, ébranler la foi d’un musulman est un crime grave, passible d’une lourde peine de prison. 14 jeunes musiciens ont même été condamnés à 3 ans de prison pour satanisme(puis libérés au bout de plus de deux mois sous la pression de la société civile)pour avoir porté des tee-shirts avec des têtes de diable ou des têtes de mort.
    J’avais commis, à ce propos le texte qui suit:
    « La musique au banc des accusés »
    (dédié à une certaine presse et à une certaine justice)

    « Techno, hard rock, anglais strident,
    Heavy metal, bruit décadent,
    Sont un crime, c’est évident,
    Grave, Monsieur le Président.

    A voir leur fringues, c’est patent,
    T-shirts noirs, dessins déroutants,
    Ces gosses sont très inquiétants,
    Des adorateurs de Satan !

    Au gnouf (1), tous ces adolescents,
    Car leur look est offensant,
    Contraire à un islam bien pensant,
    Leurs longs cheveux sont repoussants (2)

    Hmadcha, Gnaoua (3), rythmes grisants,
    Sont ils aussi satanisants ?
    Non ! Leurs m’louk(4) sont plus complaisants,
    Du moins, ils sont arabisants ».

    Notes : 1) gnouf (mot d’argot) : salle de police, taule, prison.
    2) repoussants : C’est vrai, preuves et témoins à l’appui. Même quand on leur coupe ou rase, carrément, leurs cheveux longs, ils finissent toujours par repousser. La voilà donc, la démonstration flagrante de leur satanisme.
    3)Rites de danses de transes traditionnelles, du genre vaudou
    4)esprits.

    Quant aux tendances anarchistes, je ne connais pas d’autre anarchiste ou qui se proclame comme tel, autre que moi-même.

  34. @Redge

    « Quand les jeunes défavorisés voient qu’avec les gang de rue il peuvent faire de l’argent facilement en vendant du pot (et d’autre drogues), la tentation est là et très forte j’imagine. »

    Bon point!

    Et je rappelle aux lecteurs qu’il n’y pas de crime là-dedans.

  35. @Reblochon

    « Je n’ai rien contre, meme que je serais plutot pour, vu que ca fait partie des solutions. »

    Bon, tu comprends mieux mon idée. C’est déjà ça!

    « J’aimerai un jour entendre des anarchistes m’expliquer ce qu’ils prendraient comme mesure si dans une societé anarchique (une vraie, pas de chaos) un groupe comme les MS-13 debarquait pour foutre le bordel. J’ai comme l’impression que l’anarchie serait encore plus affectée par un groupe comme celui-ci, qu’un etat policier. »

    Mais les MS-13 sont d’une certaine façon une créature de l’État en raison de la guerre aux drogues! On revient toujours à ça! Va lire les deux textes de Molyneux que je t’ai envoyés en commentaires (#11) (pour bien faire, je devrais faire un billet sur ce truc prochainement, ce qui serait plus convaincant que ce que je dis présentement)

  36. @Frankie

    Ne serait-ce pas plus simple de cesser la répression des non-crimes pour tous, plutôt que de punir les non-crimes mais seulement pour les non-motards?

  37. @Hamil Al Amani

    « Je suis confondu et envieux devant la richesse infinie de vos tendances anarchistes, entre les anarcho-syndicalistes, les anarcho-communistes, les anarcho-socialistes,les anarcho-pragmatistes, les anarcho-individualistes, les anarcho-indépendantistes et que sais-je encore. »

    Je suis le seul anarcho-pragmatiste officiellement. C’est un truc que j’ai créé en mars dernier et qui essaie justement de faire le pont entre les différents types d’anarchismes, et de l’expliquer un peu plus aux étatistes (ils sont plus nombreux que les anars à lire mon blogue: à peu près le seul blogue anar à qui ça arrive!) mais sans plus. L’anarcho-indépendantisme n’est pas un mouvement reconnu et au Québec, la plupart des anarchistes sont contre la séparation du Québec. Mais je suis en faveur, comme vous le savez!

    Il y a plusieurs autres tendances anarchistes, dont deux courants individualistes, l’anarcho-mutualisme et l’anarchie de marché (ces deux-là m’intéressent de plus en plus).

    De plus en plus, je me rends compte que ces tendances anarchistes différent surtout par la sémantique et qu’il y a moyen de concilier beaucoup de choses qui sont communistes. François Tremblay (un anarchiste de marché) a écrit deux billets intéressants sur la question.

    http://francoistremblay.wordpress.com/2008/07/27/untangling-some-semantic-confusions-part-12/
    http://francoistremblay.wordpress.com/2008/08/03/untangling-some-semantic-confusions-part-22/

    « Là où je vis, on subit la férule de l’islam et la peine de mort contre l’apostasie existe, même si elle n’est pas appliquée. En tout cas, ébranler la foi d’un musulman est un crime grave, passible d’une lourde peine de prison. 14 jeunes musiciens ont même été condamnés à 3 ans de prison pour satanisme(puis libérés au bout de plus de deux mois sous la pression de la société civile)pour avoir porté des tee-shirts avec des têtes de diable ou des têtes de mort. »

    Aie! Ça nous ramène sur terre ça!

    Malgré ce que je pense de la médiocrassie pseudo-représentative canadian, c’est moins pire que beaucoup d’autres régimes étatistes.

    « Quant aux tendances anarchistes, je ne connais pas d’autre anarchiste ou qui se proclame comme tel, autre que moi-même. »

    C’est normal dans un régime oppressif comme ça. La magie du virtuel vous permet d’en connaître encore plus sur la chose.

    Merci pour le poème 🙂

  38. Anarcho,
    Le plaisir est partagé lorsque je lis ceci!
    Mía

  39. Merci beaucoup Mía!

    Je vous ajoute à ma blogoliste.

  40. @ Anarcho

    « Ne serait-ce pas plus simple de cesser la répression des non-crimes pour tous, plutôt que de punir les non-crimes mais seulement pour les non-motards? »

    Ça dépend des systèmes de valeurs et de croyances des individus et ceux véhiculés par la société. Ce qui est un non-crime pour toi ne l’est pas nécessairement pour moi.

    Actuellement, la justice de notre société se base encore sur des grands principes chrétiens. Où le bien et le mal sont bien définis dans certains cas. Il est vrai que depuis l’Illusion Tranquille, il y a de vrais crimes d’autrefois qui ont été légalisés. Pensons entre autres au droit à l’avortement et à la tolérance face à la prostitution. Les temps et les valeurs sont gris en ce moment, et je ne cacherai pas mon désir de retourner, d’un point de vue spirituel, en arrière … pour mieux avancer !

  41. Ouais comme Frankie le souleve, on a bien tous notre conception du bien et du mal. Et je ne vais pas t’exposer la mienne, tu risquerais de faire des cauchemards.

    N’empeche que les putes et la drogue à gogo, je ne dis pas forcement non… enfin il faut que je demande à ma conjointe avant. Je pense que malheureusement son systeme de valeurs va venir me casser les couilles.

  42. Frankie, il ne peut y avoir de crime s’il n’y a pas de victime, peu importe la conception du bien et du mal que l’on supporte.

    La prostitution (sauf la juvénile et esclavagisme violent) n’est pas un crime, car il n’y a pas de victime.

    Pour l’avortement, ça se discute mais la criminalisation de l’avortement viole le droit de la mère de disposer de son propre corps.

    « Les temps et les valeurs sont gris en ce moment, et je ne cacherai pas mon désir de retourner, d’un point de vue spirituel, en arrière … pour mieux avancer ! »

    Faites-le si vous voulez mais ne forcez pas les autres à faire comme vous.

    @Reblochon

    Tu peux exposer ta conception du bien et du mal si tu veux. Je ne serai probablement pas d’accord mais je suis prêt à l’entendre.

    « N’empeche que les putes et la drogue à gogo, je ne dis pas forcement non… enfin il faut que je demande à ma conjointe avant. Je pense que malheureusement son systeme de valeurs va venir me casser les couilles. »

    héhéhé! Tu pourrais lui proposer d’aller aux danseurs ou d’aller se payer un homme à baiser en République Dominicaine, en guise de compensation! 😉

  43. « Pour l’avortement, ça se discute mais la criminalisation de l’avortement viole le droit de la mère de disposer de son propre corps. »

    En lisant ta phrase, ça m’a rappelé des lectures que j’ai eu sur des billets antérieurs. J’ai remarqué que bon nombre de gens désirent mettre sur un pied d’estale l’aspect quantitatif des droits (question d’en avoir un maximum) AU DÉTRIMENT d’un discernement moral entre ce qui est bien et mal. J’imagine qu’il y a un juste milieu entre ces deux particularités …

    N’oublions jamais que nous sommes TOUS à la base des êtres d’émotions, loin d’être des robots ou des personnages de bois, et que fondamentalement, les actes qui produisent chez-nous des émotions de colère, de dégoût et d’irritation, devraient être proscrites. L’appel à nos émotions, même dans un monde qui tend à se rationaliser, sera crucial si nous voulons conserver « notre humanité » et un système de justice juste.

  44. Frankie, pour l’avortement ça se discute. Vous pouvez me parler du droit de l’enfant si vous voulez.

    « les actes qui produisent chez-nous des émotions de colère, de dégoût et d’irritation, devraient être proscrites. »

    Dans de telles conditions, la liste des crimes serait trop longue. De plus, tout ce qui provoque ces émotions ne sont pas nécessairement des crimes.

  45. Juste pour clarifier, le mutualisme est une position economique specifique, et l’anarchie de marche est une position plus generale. Je me considere comme anarchiste de marche et mutualiste.

    Le mutualisme est considere comme faisant partie du « socialisme libertaire » (i.e. socialisme non-hierarchique).

  46. « Juste pour clarifier, le mutualisme est une position economique specifique, et l’anarchie de marche est une position plus generale. »

    J’étais en train d’en venir progressivement à cette conclusion. Ton propos confirme ce dont je n’étais pas encore sûr. Je ne suis pas aussi avancé que toi dans mes lectures sur ce sujet.

    « Je me considere comme anarchiste de marche et mutualiste. »

    On se ressemble sur ce point, mais avec un individualisme plus marqué chez toi.

    « Le mutualisme est considere comme faisant partie du “socialisme libertaire” (i.e. socialisme non-hierarchique). »

    Je dois y réfléchir… Au Québec, les anarchistes libertaires ne s’intéressent presque pas au mutualisme.

  47. […] Anarchie n’égale pas chaos À chaque fois que des émeutes éclatent comme celle qui a eu lieu à North Montreal (pour mes lecteurs hors-Québec, […] […]

%d blogueurs aiment cette page :