Une affirmation exquise de Kevin Carson portant sur le soi-disant « libre-marché »

Petit billet bien court pour, entre autres, vous rassurer. Je n’abandonne pas ce blogue mais je ralentis le rythme, car dans la vie, il y a parfois des choses qui sont plus importantes…

Je vous ai déjà parlé de ce penseur anarcho-mutualiste qu’est Kevin Carson, le créateur de l’expression « libertarianisme vulgaire« . Voici une affirmation exquise de sa part (merci à Social Memory Complex) et qui, en plus, en dit très long sur la direction que je désire donner à ce blogue:

The average person sees Wal-Mart, Microsoft, downsizings, oil company profits, offshoring, and all the other unsavory phenomena of the corporate global economy defended in “free market” language, and his response is “if that’s the free market, then the free market be damned.” It’s essentially the same reaction as Huckleberry Finn’s. Huck lacked the conceptual apparatus to make an effective critique of the legitimizing ideology of slavery, or to debunk the Widow Douglas’s “property rights” in Jim. He took the slave system’s ideological self-justification at face value–and then said “All right, then, I’ll go to hell.” The average American, likewise, looks at the inequalities and injustices of our corporatist economic system, made possible by massive state intervention on behalf of organized capital, and sees it defended as the “free market.” And his response is the same: “If this is the free market, I’ll go to hell.”

J’aimerais bien voir ce qu’un personnage fictif issu d’une fusion entre Kevin Carson et Mononc’ Serge nous donnerait comme résultat. Il me semble que ça serait merveilleux…  

Publicités

8 Réponses

  1. car dans la vie, il y a parfois des choses qui sont plus importantes…

    Comme quoi?

    🙂

  2. Cette citation de Carson est excellente, et en fait je l’ai publiee sur mon propre blogue parce qu’elle est tellement importante. Beaucoup de social-anarchistes ne comprennent pas la vaste difference entre le libre marche et le capitalisme.

    Le libre marche n’existe pas presentement! Seul le capitalisme reigne.

  3. François, j’avais remarqué que tu avais publié cette citation dans ton blogue mais je l’avais vu avant dans Social Memory Complex.

    Pour le reste, je suis tout à fait d’accord avec ton commentaire.

    Mais l’affaire du Killdozer me turlupine un peu. À prime abord, je ne suis pas entièrement d’accord avec ton opinion. Non pas que Heemeyer était un criminel démoniaque (et d’ailleurs Heemayer a tout fait pour ne blesser personne), au contraire c’est l’État qui est le plus grand criminel dans cette histoire et je comprends en bonne partie son désespoir, mais je ne crois pas (et pire encore avec son suicide même je comprends qu’il ne voulait pas aller en prison pour ça) que cela a aidé la cause des anarchistes, sans pour autant le comparer à certaines dérives violentes de certains anarcho-communistes. Je ne considère pas Heemeyer comme un héros (quand même beaucoup mieux que les soi-disant héros de guerre) mais plutôt comme une victime de la violence étatique.

    De plus, je tente de comprendre ce dossier, et il y a certains détails qui m’échappent.

    Par exemple, dans Wikipedia, on dit:

    In 2001, the zoning commission and the town’s trustees approved the construction of a cement manufacturing plant. Heemeyer appealed the decisions unsuccessfully. For many years, Heemeyer had used the adjacent property as a way to get to his muffler shop. The plan for the cement plant blocked that access.

    Est-ce que cette propriété adjacente lui appartenait ou il s’agissait d’une servitude dont Heemeyer a perdu les droits par cette décision?

    Je ne suis pas fâché contre toi, je suis seulement en partiel désaccord sur ce cas précis. Et tout de même, l’analogie du Killdozer est intéressante devrait inciter les anarchistes à faire des actions plus directes pour Killdozer l’État, mais moins destructrices à mon avis.

    Pour les autres lecteurs, voici le billet en question:

    http://francoistremblay.wordpress.com/2008/06/04/happy-killdozer-day-2/

  4. Disons que je comprends mieux d’où viennent les réserves du QL au sujet de tes opinions, mais je ne t’aurais foutu dehors pour si peu!

    Nettement exagéré de leur part.

  5. Je ne vois pas le probleme, en fait. On a peut-etre une definition differente du mot heros. Mais je ne pense pas que ce soit un gros probleme.

  6. C’est possible que le principal problème soit la définition de « héros ». Après tout, c’est quand même mieux que les soi-disant « héros de guerre » qu’on nous vante à tour de bras.

  7. thusspokebelinsky

    Ces remarques de Kevin Carson résume bien mes vues avant de découvrir l’anarchisme et les vues actuelles de la plupart de mes amis et de ma famille. « If that’s the free market, then the free market be damned. »

  8. Bienvenue Thusspokebelinsky!

    Tant mieux si ça rejoint votre point de vue.

%d blogueurs aiment cette page :