Un autre délire fémi-fasciste!

Si je comprends bien la rhétorique fémi-fasciste, l’État peut se servir de sa violence étatique pour favoriser les femmes québécoises contre les hommes québécois dans ses institutions mais au nom de la religion, l’oppression machiste des femmes par les hommes doit être permise dans les institutions publiques! Allez lire ce délire du parti politique le plus fémi-fasciste du Culbec, Culbec Suicidaire.

Peut-on encore prendre au sérieux Culbec Suicidaire?

Publicités

17 Réponses

  1. Je pige pas la position de Kadir: « Intégrer le plus possible les femmes qui portent le voile islamique est le meilleur moyen de les soustraire à l’influence des leaders intégristes, selon lui. »

    En quoi ça peut protéger de l’influence des intégriste? vraiment!

    Putain, on peux-tu simplement séparer définitivement religion et état civil!!! C’est moi qui vas devenir extrémiste!

  2. Internationaliste

    Un anarchiste qui demande à l’État d’interdire le port du hidjab. On aura tout vu!

  3. Le foulard nuit-il à kekchose ?

    Si une religieuse était choisie pour enseigner l’art culinaire ou le piano ou bin tin, les mathématiques, dans une école publique habillée en costume de sœur, est-ce le costume ou sa qualification d’enseignante qui serait retenu comme critère d’engagement ?

    Devons-nous nous priver de la qualité des services d’une personne dont le costume ne nous sied pas ?

    Autrefois quand je travaillais dans des bureaux, nous étions quelques uns qui insistaient pour ne pas porter de cravate au grand dam des boss qui nous menaçaient de nous foutre à la porte, ce qu’ils ont fini par faire, à notre grande chance je dois dire maintenant, avec le recul. Moi je refusais de jouer au pendu, à l’étranglé avec cette cravate niaise.

    Ceci dit, il faut bien constater que les étudiants décrochent à qui mieux mieux dans ce monde de femmes qu’est devenu « l’instruction », transformé en « éducation » pour les besoins du gouvernement.

    Serait-ce le féminisme qui est responsable des décrocheurs ? Manque-t-on de profs mâles ?

  4. Je suis aussi pour la laïcité, particulièrement dans les écoles.

    Je trouve injuste d’interdire aux enfants de porter la casquette dans les cours, quand la petite fille à côté, ou le professeur, porte un hidjab.

    Je trouve injuste d’interdire aux petits scouts d’apporter leur canif à l’école parce que c’est une arme blanche, mais de permettre le kirpan à un autre.

    Non, nous n’avons jamais entendu parler d’une agression au kirpan (j’ai entendu cet argument). Mais pour ma part, je n’ai jamais entendu parler non plus d’une agression au canif.

    Pour moi, ce qui est bon pour pitou est bon pour minou. Religion ou non.

  5. @MFL

    L’État et les religions sont deux outils d’oppression très efficaces. Les religions sont encore plus oppressives lorsque l’État les soutient.

    Mais si l’État ne soutenait plus les religions, ceux-ci seraient beaucoup plus inoffensifs!

  6. @Clusiau

    Les crisses de cravates: on force les hommes à les porter dans certains endroits et les femmes ont un choix vestimentaire! Pouvez-vous imaginer Maxime Bernier en jeans? Mais Julie Couillard pouvait porter son beau décolleté (avec l’insistance de Bernier) lors de son assermentation! Vous avez raison de protester contre ce conformisme passéiste qui fait mouiller les petites culottes des fémi-fascistes!

    Pourquoi le code vestimentaire peut-être violé au nom de la religion? Pourquoi une femme peut porter un hidjab mais pas un t-shirt (gaminet) de Iron Maiden?

    C’est au parents d’ « éduquer » leurs enfants, pas à l’État. Vous avez raison de distinguer « instruction » (à l’école) et « éducation » (en dehors de l’école), ce que l’État ne fait plus pour mieux asservir ses « sujets ».

    Le problème est plus un problème d’une méthode d’enseignement fémi-fasciste adaptée aux femmes qu’un problème de manque d’effectifs masculins. Mais ça n’aide pas non plus!

  7. gabrielleld

    Je suis d’accord avec Internationaliste, la religion (je parle de la pratique individuelle d’un culte, et de l’afficher ou non) est une décision purement individuelle. L’État n’a aucune légitimité de l’interdire dans les lieux publics. Mais il n’est pas plus légitime d’interdire la discrimination à cet égard (comme n’importe quel autre) dans un lieu privé.

    Tant que la femme n’est pas forcée (ce qui n’est pas synonyme de soumise à une pression sociale) de porter le voile, ce n’est pas une question du domaine public.

  8. Choco, tu as très bien compris mon billet! Excellent commentaire!

  9. Ça je sais!

    Tu n’as tellement pas compris le sens de ma question!!

    J’imagine que c’est moi qui n’a pas été clair!

    Sans rancune…

  10. @Gabrielle

    Le point principal de mon billet est que l’État se sert de sa violence pour imposer une discrimination fémi-fasciste dans ses institutions et pour imposer un code vestimentaire dans les écoles. Pourquoi cette discrimination fémi-fasciste et ce code vestimentaire ne s’appliqueraient plus au nom de la religion?

    Pourquoi les disciples de la religion « pragmatienne » (que je viens d’inventer pour illustrer mon propos!) ne pourraient pas porter une tuque de José Théodore pour enseigner dans le réseau public? Pourquoi une jeune adolescente ne peut pas porter un t-shirt d’Iron Maiden mais peut porter un hidjab?

    Je suis d’accord avec Internationaliste, la religion (je parle de la pratique individuelle d’un culte, et de l’afficher ou non) est une décision purement individuelle. L’État n’a aucune légitimité de l’interdire dans les lieux publics.

    Théoriquement, je suis d’accord avec toi mais l’État s’arroge déjà le droit illégitime d’interdire les casquettes (un choix individuel) dans une salle de classe. Pourquoi ça ne s’appliquerait pas au nom de la religion? Pensez-vous qu’un professeur de français peut porter un t-shirt d’Iron Maiden (un choix individuel) sans se faire écoeurer par son directeur?

    Ce problème ne peut pas se régler dans un contexte étatiste et tu le sais très bien. Il faut à tout le moins permettre une concurrence non-gouvernementale aux services publics, ce qui permettra aux religions de se payer eux-mêmes leurs propres accomodements qui seront tout à fait raisonnables dans ce contexte.

    « Mais il n’est pas plus légitime d’interdire la discrimination à cet égard (comme n’importe quel autre) dans un lieu privé. »

    Absolument! Voilà une façon de plus d’illustrer l’efficacité d’une solution non étatiste!

    Faudra que j’écrive un billet là-dessus.

  11. @MFL

    Tu as été très claire. Je n’ai simplement pas répondu directement à ta question, c’est tout!

    Dans un contexte étatiste, la réponse est « D’aucune façon » à mon avis. Ce n’est pas en soutenant les religions que l’État va nuire aux leaders intégristes, bien au contraire!

  12. @MFL,

    À quoi s’attendre d’un supporteur du Hezbollah et du régime iranien.

    Et à quoi s’attendre d’un parti incapable de choisir entre une fémini-fasciste et un islamo-fasciste.

    Qui est encore assez lunatique pour voter pour ce parti biscéphal? Ce monstre à deux têtes?

  13. Internationaliste

    C’est vraiment n’importe quoi. Amir Khadir serait « un islamo-fasciste » à cause des ses origines iraniennes et parce qu’il est de confession musulmane. A ce que je voit les théories hitlériennes ne sont pas mortes!

  14. Salut Anarcho. Ça fait un bout que je n’ai pas pris le temps de m’arrêter par chez toi et laisser ma trace… Toujours pas modifié ton vocabulaire? Bon, un p’tit commentaire sur Québec solidaire: je crois que Mme David et M. Khadir ont essayé de calmer le jeu, ce qui est tout à leur honneur. Ils prouvent au moins qu’ils ne représentent pas un parti électoraliste comme les trois « grands » partis. À savoir si le port de symboles religieux devrait être permis, toléré, interdit, à tel endroit public ou à un autre… c’est pratiquement un débat sans issue. Il faut seulement faire attention de ne pas tomber dans les extrêmes.

    J’ai bien aimé le commentaire de M. Khadir lorsqu’il dit « qu’intégrer le plus possible les femmes qui portent le voile islamique est le meilleur moyen de les soustraire à l’influence des leaders intégristes ». Toujours mieux que la motion votée à l’Assemblée nationale qui exige de conserver un crucifix dans le slaon bleu!

    Je suis athée, donc je trouve les symboles religieux un peu… Mais je crois qu’il est tout à fait normal de résister au racisme et à l’intolérance tout en luttant pour la préservation de la langue française et l’indépendance du Québec.

    J’espère que les travaux de cette commission permettrons aux institutions publiques de se doter de normes équitables afin d’accomoder la diversité tout en empêchant les abus. Nous n’arriverons jamais à la perfection mais nous pouvons s’approcher d’un consensus.

  15. @Tym Machine

    J’ai beau détester profondément Culbec Suicidaire, je ne vois pas en quoi Khadir est un « islamo-fasciste supporteur du Hezbollah et du régime iranien ». Faut pas exagérer!

    Je ne me fierai pas à une institution étatique criminelle et islamophobe comme le SCRS pour me forger une opinion.

  16. @Internationaliste

    Je crois plutôt que ce sont les théories délirantes de antagoniste.net et de Maurice G. Dantec qui sont à la mode!

  17. @Lutopium

    Toujours pas modifié ton vocabulaire?

    J’essaie d’être le plus clair possible. Parfois, la langue de bois étatiste se doit d’être clarifié.

    Bon, un p’tit commentaire sur Québec solidaire: je crois que Mme David et M. Khadir ont essayé de calmer le jeu, ce qui est tout à leur honneur. Ils prouvent au moins qu’ils ne représentent pas un parti électoraliste comme les trois “grands” partis.

    C’est vrai mais en tentant de calmer le jeu, ils ont affiché une incohérence crasse avec leur positions fémi-fascistes.

    À savoir si le port de symboles religieux devrait être permis, toléré, interdit, à tel endroit public ou à un autre… c’est pratiquement un débat sans issue.

    Ce sera sans issue tant que l’État va s’en mêler!

    J’ai bien aimé le commentaire de M. Khadir lorsqu’il dit “qu’intégrer le plus possible les femmes qui portent le voile islamique est le meilleur moyen de les soustraire à l’influence des leaders intégristes”. Toujours mieux que la motion votée à l’Assemblée nationale qui exige de conserver un crucifix dans le slaon bleu!

    Effectivement, c’est moins pire que cette honte que constitue ce vote en faveur du maintien (voyez-vous à quel point la médiocrassie pseudo-représentative ne fonctionne pas?) d’un symbole religieux patriarcal (où sont les fémi-fascistes pour protester?) Mais il est clair que l’État doit cesser de soutenir les religions afin de nuire aux leaders intégristes.

    J’espère que les travaux de cette commission permettrons aux institutions publiques de se doter de normes équitables afin d’accomoder la diversité tout en empêchant les abus. Nous n’arriverons jamais à la perfection mais nous pouvons s’approcher d’un consensus.

    J’ai plutôt l’impression que 5 millions$ d’argent volé aux CONtribuables ont été lâchement gaspillés.

%d blogueurs aiment cette page :