Le Parti Culbécois n’est plus assez étatiste ni suffisamment nationaleux!

Crisse, je vais ENCORE parler de la séparation du Québec!

Dans un billet précédent, j’ai exposé la position éditoriale de ce blogue concernant la séparation du Québec: l’anarcho-pragmatisme appuie la séparation du Québec et considère que tous les zélateurs de la réduction de la taille de l’État, y compris les anarcho-socialistes et les libertariens, DOIVENT appuyer la séparation du Québec pour demeurer cohérents avec leur propre idéologie et pour ne plus être complices de l’étatisme de plus en plus tentaculaire et obèse en cours au Québec.

Je frétille comme une anguille transpercée d’une aiguille (Merci Mononc’ Serge) depuis que j’ai découvert la logique subconsciente et implacable chez de plus en plus de séparatistes nationaleux étatistes et qui fait en sorte que le vote séparatiste au Québec se divise maintenant en CINQ PARTIS (quelle belle pluralité médiocratique chez le mouvement nationaleux étatiste québécois, c’est tellement merveilleux!), i.e. le Parti Culbécois (PCul), l’Inaction Réactionnaire Médiocratique et Giratoire du Québec (IRMGQ), les Éco-fascistes Verts du Québec (EVQ) de Jimmy St-Gelais (au moins celui-ci reconnaît que l’éco-fascisme est néfaste), Québec Suicidaire et Fémi-fasciste (QSF) et le Parti de l’Amertume Pseudo-Indépendantiste (PAPI).

Voici la logique subconsiente derrière cette division du vote séparatiste. Le subconscient auto-suggère de plus en plus de séparatistes nationaleux étatistes et est tout à fait en accord avec la position anarcho-pragmatiste sur la séparation du Québec! Le subconscient de ces gens-là sait donc très bien que la réduction de l’État est inévitable si le Québec se sépare.

Étant donné que ces gens-là sont des nationaleux étatistes et qu’il est évident que le Parti Culbécois n’est pas assez étatiste ni suffisamment nationaleux pour eux, ils prennent la décision subsconsciente et logique suivante: ne plus voter pour le Parti Culbécois afin de nuire au projet séparatiste et diviser leur vote entre QUATRE autres partis (question de maintenir en partie cette merveilleuse pluralité médiocratique si chère au mouvement nationaleux étatiste québécois) selon d’autres critères tout à fait rationnels et cohérents.

Je dis bel et bien qu’il s’agit d’une décision subconsciente, puisque s’ils en étaient réellement conscients, ils voteraient pour la meilleure alternative disponible pour les étatistes: les guidounes de la charogne fédéraleuse étatiste qui font semblant d’être prêts du Parti Soi-Disant Libéral du Québec (PSDLQ) (Merci Martin Masse) et son chef et merveilleux architecte de la soi-disant réingéniaiserie de l’État, notre mouton insignifiant frisé et Patapouf national, grand protecteur de nos pauvres enfants contre le méchant soleil cancérigène et les trous béants dans la couche d’ozone et inquisiteur frénétique contre le dopage olympique, John « bêêêêêêêê » Charest.

Maintenant, disséquons cette logique subconsciente selon ces quatre partis:

Plusieurs séparatistes nationaleux drouatistes étatistes votent pour l’Inaction Réactionnaire Médiocratique et Giratoire du Québec, qui est un peu plus étatiste que le Parti Culbécois, parce qu’ils pensent que le nationalisme duplessiste est plus porteur d’avenir que le nationalisme du Parti Culbécois, à qui ils leur ont reporoché son manque de nationalisme dans le dossier de l’immigration et des accomodements déraisonnables hérouxvilliens. De plus, il est clair que l’État Québécois sera forcé de beaucoup moins dépenser militairement pour appuyer des guerres impérialistes et beaucoup moins dépenser sur la répression des crimes imaginaires sans victime s’il était séparé, ce qui ne ferait évidemment pas l’affaire de ces drouatistes étatistes.

Certains votent pour les Éco-fascistes Verts du Québec, une sous-succursale du parti fédéraleux The Eco-fascist Green Party of Canada (EGPC) qui beaucoup plus étatiste et un peu plus à gau-gauche que le Parti Culbécois parce ce que, malgré le dossier pitoyable en environnement des fédéraleux Stephen Harper le pseudo-libertarien et Stéphane Dion le fils à papa, l’étatisme est l’ami des éco-fascistes et cet étatisme serait inévitablement réduit dans un Québec séparé, ce qui ne ferait pas l’affaire des éco-fascistes.

D’autres votent pour Québec Suicidaire, une sous-succursale du parti fédéraleux le plus centralisateur The Allegedly New Mediocratic Socialist Centralized Canada Is Best For You Party (ANMSCCIBFYP), qui est nettement plus étatiste, plus à gau-gauche, plus syndicaleuse et plus fémi-fasciste que le Parti Culbécois parce que Léo-Paul Lauzon, ce merveilleux penseur politique et grand zélateur de ce parti étatiste de gau-gauche, est tout à fait conscient du point de vue anarcho-pragmatiste sur la séparation du Québec. Voici ce que Léo-Paul Lauzon a déjà dit sur ce sujet. Bien sûr, il exagère mais cela est fort intéressant et est révélateur du raisonnement auto-suggéré dans le subconscient de ces gens:

LA VIABILITÉ D’UN QUÉBEC SOUVERAIN

par Léo-Paul Lauzon

Le problème de la souveraineté a changé de nature

Si la souveraineté–association avec le Canada est possible, l’indépendance pure et simple du Québec est impossible. Le Québec n’est pas situé en Europe, mais à côté des States, le pays le plus impérialiste du monde. En peu de temps, nous deviendrions carrément un protectorat américain, comme l’est Porto Rico. Je pourrais vous faire une longue énumération d’États «indépendants» qui sont aux mains des multinationales, qui laissent les politiciens gérer le secondaire mais qui contrôlent le principal. Il faut comprendre qu’il ne peut y avoir de souveraineté politique sans une souveraineté économique assurée par un État québécois fort, composé de leviers économiques importants. pour nous protéger de la colonisation. Nous basculons dans un monde où le pouvoir se concentre chez un petit nombre de compagnies qui organisent le monde selon leurs intérêts, qui font chanter les États, éliminent les syndicats et ne paient plus d’impôts. Qu’à cela ne tienne, Bernard Landry se déclare prêt à reconduire les accords de libre-échange qui transfèrent la souveraineté des Nations aux multionationales.

Un peuple peut-il être souverain dans un État à genoux?

On peut bien avancer d’hypothétiques surplus d’un Québec souverain, mais on peut douter qu’ils se réaliseront avec le Parti Québécois. Il faut bien comprendre que la souveraineté du Québec n’est pas seulement économique, mais un grandiose projet de société. Il faut se méfier d’un parti qui a voulu privatiser Hydro-Québec et le système de santé public, s’est montré favorable à l’utilisation du dollar américain et voulait mettre fin à l’assurance-médicaments. Si le PQ a fait ça, sans contrainte, imaginez ce que ce sera dans l’hypothèse de la souveraineté! Tous les prétextes seront alors bons pour «moderniser» l’État.

À partir de manchettes, j’essayais d’imaginer ce que le PQ ferait d’un pouvoir sans partage. En voici quelques unes : «Il faut s’adapter. C’est une nécessité, lance Bouchard»,«Bouchard veut aligner le Québec sur l’Ontario et les États-Unis». En fait, la «souveraineté» des péquistes ressemblait souvent à une invitation à l’assimilation. En lisant celle-ci : «Couper pour assurer la survie de l’État, exhorte Lucien Bouchard», je pensais aux coupures dans l’éducation et la santé au nom du déficit zéro. On pouvait aussi lire : «17 000 postes de moins et un système de santé plus efficace» que nous disait Jean Rochon. Quant à l’effort de résistance aux multinationales : «Lucien Bouchard déplore le boycott des pétrolières». Et puis cette perle de M. Landry : «Ce sont les prêteurs au gouvernement qui lui dictent sa politique budgétaire et fiscale». Je me demande jusqu’où les pressions pour «l’adaptation» nous conduiraient pour solliciter les «faveurs» des multinationales.

La forme de l’État Québécois devrait être garantie dans une Constitution

Les sondages démontrent que la souveraineté sans association avec le Canada est rejetée. Il faut se demander si la solution ne passe pas par un parti socialiste à l’échelle du Canada. Si cette avenue est écartée, la souveraineté du Québec devrait répondre à deux conditions : que l’association avec le reste du Canada passe par la création d’une instance politique de concertation semblable au parlement européen, accompagnée d’une Constitution approuvée par référendum qui concrétiserait la souveraineté et nous assurerait qu’aucun gouvernement ultérieur, secoué par les pouvoirs économiques, ne fléchirait pas à l’égard de nos instruments collectifs.

Et voilà, le verdict est tombé: le Québec devra réduire la taille de son État s’il est séparé selon la conscience de Léo-Paul Lauzon. Pour un étatiste de gau-gauche, mieux vaut avoir un parti socialiste fédéraleux plutôt que les dangereux capitalistes sauvages ultra-libéraux et séparatistes du Parti Culbécois. C’est tout à fait logique et Québec Suicidaire est donc le choix le plus rationnel pour les gau-gauchistes!

Finalement, certains voteront pour le Parti de l’Amertume Pseudo-Indépendantiste, plus nationaleux, plus étatiste et plus à gau-gauche que le Parti Culbécois, parce qu’ils reprochent le manque de nationalisme du Parti Culbécois dans le dossier de la langue et des accomodements déraisonnables, le soi-disant virage à droite dans le programme du Parti Culbécois et aussi parce que la veudette Victor Débile-Beaulieu est candidat pour ce parti. Même le subconscient de Victor Débile-Beaulieu, un gau-gauchiste étatiste auparavant zélateur de l’Inaction Réactionnaire Médiocratique et Giratoire du Québec (voilà une autre preuve de sa logique implacable!) et très fier de son personnage-imitation de Mario Ducon la boussole démagnétisée dans son téléroman Poussecrotte, a très bien compris le point de vue anarcho-pragmatiste sur la séparation du Québec. Il dit ceci:

Aussi, je fais aux membres du Bloc québécois, à ses députés et à mon ami Gilles Duceppe, la prière (car c’en est une) suivante : ne croyez-vous pas qu’il serait grand temps de rentrer à la maison pour y faire avec nous l’indépendance, pas juste en paroles et à Ottawa, mais en action et chez nous ?

Et voilà, le verdict subconscient est tombé: les étatistes n’ont pas intérêt à voter pour le Bloc Québécois. Mieux vaut des députés French Canadians living in La Belle Province de Québec serviles au service des fédéraleux à Ottawa qu’un député bloquiste soi-disant inutile qui fait la promotion de la séparation du Québec et qui ne se met pas à genoux devant les intérêts corporatistes des fédéraleux étatistes. C’est beaucoup moins dangereux et sécurisant pour un étatiste de voter pour un parti fédéraleux que pour le Bloc parce que si la séparation survient, l’étatisme va perdre inexorablement du terrain.

Vous pouvez maintenant admirer la merveilleuse clairvoyance subconsciente de ces séparatistes nationaleux étatistes. Ceux-ci ont subconsciemment compris beaucoup plus vite que la quasi-totalité des anarcho-socialistes et des libertariens la position anarcho-pragmatiste sur la séparation du Québec. Dommage que le subconscient des fédéraleux anarcho-socialistes et des libertariens ne soit pas encore plus clairvoyant pour leur auto-suggérer de faire exactement l’inverse de ces séparatistes nationaleux étatistes, i.e. appuyer la séparation du Québec. Faut dire que ces séparatistes étatistes nationaleux sont tellement plus intelligents!

Les séparatistes nationaleux étatistes s’auto-divisent subconsciemment pour mieux se faire régner par les étatistes fédéraleux et pendant ce temps, les étatistes fédéraleux se frottent les mains et continuent à nous voler avec la complicité inconsciente des fédéraleux anarcho-socialistes et libertariens. Voilà une logique tout à fait cohérente et rationnelle! God Bless Trudeauist Centralized Statist Canada!

Mais ne comptez pas sur moi pour être complice de cette marde pestilentielle, je suis beaucoup trop cave pour ça!

Publicités

29 Réponses

  1. Tu sais que t’es dur à suivre, avec tous tes surnoms? 😉

    (Ouais, bon, je sais, j’ai dit que je ne commentais plus si je n’avais rien d’intelligent à dire… Mais faut bien que j’apporte une touche de légèreté à tout ça! Et puis… C’est vendredi. Pardonne-moi.)

  2. C’est vrai que c’est dur à suivre pour les moins politisés.

    Voici la clé pour les surnoms de partis politiques:

    Parti Culbécois=Parti Québécois=PQ

    Inaction Réactionnaire Médiocratique et Giratoire du Québec=Action Démocratique du Québec=ADQ

    Éco-fascistes du Québec=Parti Vert du Québec=PVQ

    Québec Suicidaire et Fémi-fasciste=Québec Solidaire=QS

    Parti de l’Amertume Pseudo-Indépendantiste=Parti Indépendantiste=PI

    Parti Soi-Disant Libéral du Québec=Parti Libéral du Québec=PLQ

    The Eco-fascist Green Party of Canada=Parti Vert du Canada=PV

    The Allegedly New Mediocratic Socialist Centralized Canada Is Best For You Party (ANMSCCIBFYP)= Nouveau Parti Démocratique du Canada=NPD

    Il devait y avoir du crack dans mes céréales ce matin!

    Y a-t-il d’autres surnoms que tu n’as pas compris?

  3. Bah, finalement, j’l’ai avais presque tous.

    (Merci Paul Arcand de me tenir au courant de l’actualité politique).

  4. Victor Débile-Beaulieu=Victor Lévy-Beaulieu

    Poussecrotte=Bouscotte (un téléroman de Victor Lévy-Beaulieu avec l’ADQ représenté par le Parti des Régions)

    Mario Ducon=Mario Dumont

    John J. Charest est le véritable nom dans le baptistaire de Jean Charest.

  5. Tout comme Chocolyane, vous suivre de ce dédale de qualificatifs rend la lecture de vos billets pénible.
    Vous avez la plume agile, pourquoi ne pas l’utiliser en étant plus respectueux envers les sympatisants des autres partis politiques ?
    Vous échappez une fois c’est bien, mais deux c’est dangereux.

  6. Les anarchistes comme moi n’ont aucun respect pour TOUS LES PARTIS politiques étatistes mais le Parti Culbécois est le moins pire pour l’anarcho-pragmatisme.

    Merci tout de même d’avoir qualifié ma plume d’ « agile ».

  7. Bon, David, je suis heureux que tu parles de moi, mais là, ça semble dans une tournure négative.

  8. Peut-être pas si négatif après tout…

    Je ne sais pas trop comment prendre ça…

  9. Je dois trop faire de politique. J’ai tout compris du premier coup sans meme me poser de question.

    Insulter les autres partis, voire la masse des electeurs de base, ce n’est pas du tout dangereux quand c’est une simple blogueur comme Anarcho-pragmatisme qui le fait. Et meme si un haut responsable d’un parti politique le faisait, voire le chef, ca ne changerait pas grand chose, l’histoire en est la meilleure preuve.

    Vous donnez trop d’importance à Internet et SURTOUT à l’intelligence et la memoire des electeurs et militants de partis politique ; si ils en avaient, ca ferait longtemps qu’on le saurait et on n’aurait pas les politiciens que l’on a en ce momement … et pour finir on serait un pays libre depuis belle lurette !

    Alors oui les adeqistes sont des incultes xenophobes egocentriques et leurs dirigeants des populistes arrivistes ; oui les Pequistes sont des branleurs pas capable d’avancer dans la meme direction et leurs dirigeants des cretins de la pire espece se justifiant et se complaisant dans la gouvernance ; oui les liberaux sont des assimilés, des colinisés, et leur dirigeants sont des traitres à la solde de la nation canadienne, voire des canadiens ; oui tous les autres partis confondus ont un electorat composés de bobos (Bourgeois Bohemes) ne comprennant pas que leurs dirigeants se foutent de leur gueule car aucun des trois gros partis ne changera la loi electorale et que tant qu’il existe une election à un seul tour sans proportion dans cette « province », ces votes sont aussi utiles que des votes blancs !

    Je pourrais ajouter que je suis federaliste et que j’aime le Canada parce qu’il permet d’exploiter ses negres blancs quebecois ou dire que je suis souverainiste et reve de l’independance pour creer un etat blanc francophone xenophobe social democrate, ca ne changera strictement rien au resultat des prochaines elections !

    Alors dangereux de quoi ? Je vous le demande ? De frustrer quelques militants aussi fanatisés que moi sur le Net ? Avoir un article en reponse sur un autre blog ? Perdre deux lecteurs ?

    Etre plus respectueux envers les sympatisants des autres partis politiques ? Et pour quelle raison ? Avoir un debat plus constructif ? Je n’ai jamais vu la difference dans un debat au Quebec entre les gens respectueux et les irrespectueux. Ah si, quand les couteaux volent bas, parfois les vraies idees, les vraies pensées sortent et l’hypocrisie degage. Nous vivons dans le pays de la langue de bois, du politiquement correct, de la bienseance, du patinage de haut niveau, des coins ronds et des phrases vides. On ne va pas demander à Anarcho-pragmatisme de faire dans le velour quand il est un des rares à jouer dans ce registre tout en etant articulé et reflechi. Ce qui ne veut pas dire que je suis d’accord avec son texte plus haut.

    Juste que ca a au moins le merite d’etre clair et direct. La politique au Quebec est malade, au canada ce n’est guere mieux. Nous avons affaire à des petites gens, des politiciens vereux ou politicard faisant de la petite politique de durée, d’endurance, de la demagogie et du populisme. Des gens gouvernants un tas de moutons incultes, des ignorants crasses, à coups de sondage et de commissions tablettées ! Nous avons les rois des culs-collés sur leur siege de deputé, pret à abandonner toute conviction ou tout combat pour rester 5 ans de plus ! Et vous me parlez de respect ! Mais bordel à cul, le manque de respect, je le vois tous les jours ! Mais de la part de ces politiciens et d’une grande majorité des electeurs qui ne comprennent pas la chance qu’ils ont de pouvoir voter et influer le cours de la politique de leur pays, des electeurs nourris aux soaps, telerealités, jeux debiles et informations biaisées, quand ce n’est pas de la desinformation. Quand on ne prend pas un minimum de temps pour se renseigner, se souvernir avant d’aller voter, on bacle son devoir de citoyen et on manque de respect envers tous ses autres concitoyens.

    Alors je me permets de dire haut et fort : LE RESPECT … MON CUL ! Surtout dans une « province distinct » qui n’a pas les couilles de prendre son avenir en main, au milieu d’une populace etato-liberalo-egocentrique (donc qui choisit l’etat ou le liberalisme suivant ce qui l’arrange en ne pensant reellement qu’à son gros cul !), des gens qui se conforte de la fausse securité d’un statu quo en politique, et vous voulez qu’on ait du respect ! Que les gens commencent à se respecter entre eux dans leur vie de tous les jours de part leurs actions, leurs implications et leur civisme.

    Si vous voulez maintenant, on peut parler de ce que ces gens respectueux font pour les autres peuples qui souffrent sur la planete, pour proteger l’environnement pour leurs generations futures ? Comment peut-on parler de respect dans une société egocentrique et egoiste ?

    Rhaaaa, que je hais les gens ce matin, encore une crise de misantropie ! Sont trop cons ! Tous ! (et encore une fois pas le temps de me relire, desolé, c’est du brut de decoffrage)

    Bonne journee quand meme
    rebL

  10. Moi comme Reblochon je me crisse du respect. Don’t stand in the kitchen if you can’t stand the heat ! Voilà ce que j’ai à dire à ceux qui veulent le respect.

    Le BLOC est une nullité et leur chef, Duceppe, un matamore de salon. Un hypocrite qui hésite, fonce puis change d’idée et recule. Le BLOC ne sert à rien et ceux qui votent pour ça sont les dindons de la farce. Venir essayer de nous faire accroire que sans pouvoir et sans aucun espoir de ne jamais l’avoir, ça aide les québécois, c’est d’la grosse marde. Donc fuck le BLOC.

    Le PQ. Une grosse farce, surtout depuis qu’il a couronné sa reine Marois. Quelle bande de zoufs. Un Parti de profiteurs qui couchent avec les Corporations, comme les autres.

    Jamais René Lévesque, ce nabot morveux insignifiant, n’a eu l’intention de faire l’indépendance.

    Il est trop tard pour l’indépendance et il est même trop tard pour empêcher le New World Order dans lequel nous pataugeons sans même nous en rendre compte. Un État « indépendant » ne peut pas l’être. C’est fini l’indépendance. Maintenant c’est l’interdépendance globale et rien ne pourra arrêter ça.

    Un gouvernement, une banque, une armée et des citoyens fichés même qu’ils porteront des implants veri-chips sur toute la planète. Ce n’est qu’une question de temps et vos (nos) récriminations ne servent à rien. Bon sam’di quand même.

  11. Completement d’accord sur ton analyse de l’interdépendance globale, meme si je suis contre cette realité. Mais completement en desaccord sur les deux autres points qui y sont reliés :
    – il est necessaire plus que jamais d’etre souverain pour justement faire notre marque dans cette interdépendance globale. Seul les pays sont entendus et ont le droit de parole dans ce groupe. Pas les provinces, pas les nations soumises, pas les regions.
    – il n’est pas trop tard pour l’independance. Il est vrai qu’on a manqué le train en 95 et PERDU 13 ANS ! (et dire que les connards de federalistes nous parle d’une turbulence dangeureuse de 7 ans quand ca fait 13 ans que le statu quo nous etouffe et nous empeche d’evoluer dans le contexte nationale, federale et international ! des bouffons !)

    Je rajouterais une nuance dans la phrase sur les electeurs du BLOC : ceux qui votent pour ça en pensant reellement gagner des acquis à ottawa sont les dindons de la farce. Parce qu’il faut quand meme reconnaitre qu’ils nous rapportent de l’argent du federal, argent bien mieux depensé que si c’etait par un deputé conservateur ou liberal (je ne mets pas le deputé du NPD là-dedans, c’est le seul qui a l’air d’avoir des couilles et de tenir à ses convictions)!

    clusiau, epouse-moi !

  12. @reblochon

    ….il est necessaire plus que jamais d’etre souverain….
    Oui mais chacun de nous doit l’être, en lui, pour lui, par lui. Au féminin aussi !!!!

    ….Seul les pays sont entendus et ont le droit de parole dans ce groupe…..
    Entendu ne veut pas dire « pris au sérieux, écouté », nuance. À quoi ça sert d’être entendu quand c’est notre écho qui nous revient ?

    Moi j’ai voté seulement aux référendums dans ma vie et j’ai perdu à chaque fois comme tu sais.

    Pour ce qui est de ta proposition de mariage, désolé mais, j’ai déjà donné….beaucoup ! J’t’aime ben quand même. Salut.

  13. J’suis pas certaine que de dire « fuck le respect » soit une solution, que ça soit en politique ou dans n’importe quelle sphère de la société.

    Y’a moyen de dire ce qu’on pense franchement, sans être hypocrite, sans manquer de respect, non? Pour moi, on peut dire n’importe quoi à n’importe qui. Suffit de trouver la manière.

    Le savoir-vivre, le respect, le civisme, ce sont des bases. Si ça fout le camp (ce qui est déjà pas mal le cas, le reste va foutre le camp aussi. Je répète, dans toutes les sphères.

    M’enfin, ce n’est que mon opinion.

  14. @Jimmy St-Gelais

    J’ai visé surtout le Parti Vert et l’éco-fascisme de plusieurs environnementeurs. Je ne vous vise par personnellement (sauf pour le fait que vous êtes un membre des Verts) dans votre discours écologiste pragmatique et modéré.

    Prends-le négativement si tu veux, mais ça n’enlève rien à la pertinence de ton discours.

  15. @Reblochon

    Faut modérer un peu. C’est normal que Choco m’envoie ce commentaire, car elle n’est pas tellement poltisée. Son questionnement est donc légitime et je dois prendre le temps de mieux expliquer les choses.

    En ce qui concerne Anti-Pollution, il s’agit d’une déformation professionnelle, sans plus. Son blogue a déjà servi à surveiller ce qui se passe dans les autres blogues, pour les qualifier de « Bon Blogue » ou de « Blogue poubelle ». Et je peux vous dire que ses critiques de antagoniste.net sont exquises!

    Avoir un article en reponse sur un autre blog ?

    C’est mon souhait le plus chéri!

    On ne va pas demander à Anarcho-pragmatisme de faire dans le velour quand il est un des rares à jouer dans ce registre tout en etant articulé et reflechi. Ce qui ne veut pas dire que je suis d’accord avec son texte plus haut.

    Merci du compliment! Pourtant, plusieurs blogueurs font beaucoup mieux que moi dans ce registre. Et je ne serai pas sarcastique à tout coup! Allez voir les cahiers d’Anne Archet (voir catégories « Anarchistes » près de la blogoliste), c’est encore mieux!

    Et j’espère que vous n’êtes pas d’accord avec moi et que les autres séparatistes ne seront pas d’accord avec moi et vont me prouver qu’ils agissent logiquement et non pas par vengeance personnelle.

    Rhaaaa, que je hais les gens ce matin, encore une crise de misantropie ! Sont trop cons ! Tous ! (et encore une fois pas le temps de me relire, desolé, c’est du brut de decoffrage)

    Exagéré mais c’est un peu ce que je pensais de ces pseudo-séparatistes étatistes quand j’ai écrit ce billet.

    Pour le reste, le reste de vos commentaires est de la belle musique pour mes oreilles.

  16. @Clusiau

    Je préfère envoyer des députés inutiles du Bloc que d’envoyer des criminels au service du fédéral. Au moins, le député du Bloc n’est pas nuisible, car il n’a pas de pouvoir autre que sa compétence d’éternel député dans l’opposition.

    Pour le PQ, je suis d’accord avec vous, mais ils sont moins pires que les libéraux et l’ADQ est en train de devenir encore pire que le PQ! Lévesque désirait énormément la séparation avant le référendum de 1980 mais il a abandonné ce projet après la défaite. Mais quel loser et quel naïf d’avoir négocié de bonne foi avec Troudeau, ce que Parizeau n’aurait jamais fait! Maudit « beau risque » à marde!

    Un gouvernement, une banque, une armée et des citoyens fichés même qu’ils porteront des implants veri-chips sur toute la planète. Ce n’est qu’une question de temps et vos (nos) récriminations ne servent à rien. Bon sam’di quand même.

    Un peu pessimiste mais c’est ce qui risque d’arriver si on ne se sépare pas du Canada et qu’on ne réduit pas la taille de l’État.

    Et effectivement, chacun de nous devrait être souverain! Suis-je en train de devenir un anarcho-individualiste stirnérien?

    Entendu ne veut pas dire “pris au sérieux, écouté”, nuance. À quoi ça sert d’être entendu quand c’est notre écho qui nous revient ?

    D’accord, mais ce serait tout de même moins pire en se séparant qu’en restant dans le Cacanada.

    En ce qui concerne votre analyse de l’interdépendance globale, je suis d’accord avec Reblochon.

  17. @Chocolyane

    Je ne veux pas sombrer dans le manque de respect des individus ni dans les attaques personnelles. Mais je ne peux pas respecter ce comportement illogique de l’intelligensia nationalo-séparatiste étatiste ni respecter l’approbation de la violence étatique, surtout quand ces gens se prétendent si intelligents et politisés.

    Par ailleurs, le ton sarcastique de ce texte a pour but d’apaiser mon manque de respect. S’il eût fallu que j’écrive sérieusement ce billet, cela aurait été bien pire!

    Je ne peux pas respecter l’étatisme et le cautionnement de sa violence, et je vais le dénoncer sans détour, irrévérencieusement.

    Mais bien sûr, il s’agit de politique ici, je ne vais pas manquer de respect dans les autres sphères d’activité.

    Je ne veux pas vous blesser, encore moins une si séduisante beauté…

  18. @ Anarcho : Tu n’étais pas personnellement visé, évidemment. Je ne respecte pas particulièrement les politiciens non plus. Simplement, les commentaires m’ont fait réagir. « Fuck le respect! »… On s’en va où avec ça? Comme j’ai spécifié, c’est dans toutes les sphères de la société. Je ne suis pas blessée, ne craint pas! 😉

  19. *(…) ne crainS pas* pardon!

  20. Mais justement, je suis d’accord avec « fuck le respect » dans ce cas précis. Mais dans les autres sphères, je te comprends!

  21. Fuck le respect. Oui, tout à fait d’accord.

    Fuck le respect pour les bien-pensants qui nous enquiquinent avec leur morale de broche à foin, des religieux qui préfèrent la vie après la mort à celle sur terre et qui militent dans des organisations comme pro-vie, des politiciens véreux qui vivent aux dépens des gens et couchent avec Big Corporation, de Big Brother qui se moque de la liberté de la personne humaine et de tout ceux qui ne respectent ni la Nature ni les Animaux.
    Fuck le respect pour tous ceux-là et les autres que j’oublie et que vous saurez ajouter à la liste.

  22. @ Clusiau : Vu de cette façon, je ne peux rien ajouter. Mea culpa.

  23. @Clusiau

    C’est en plein ce genre de manque de respect salutaire que j’avais en tête. Très bien!

    @Chocolyane

    Tu n’as pas à t’excuser pour ça!

  24. @Chocolyane
    Pas de faute ma belle.
    Respect pour la femme, l’enfant, le perdant et le gagnant, le faible de nature et le fort qui le défend. Respect pour la Vie, toute sa vie.

  25. Pourquoi j’ai le don de m’obstiner avec des gens qui pensent comme moi? 😛

    @ Clusiau : Merci pour la conclusion de ton commentaire. J’aime bien, et c’est tout à fait ma philosophie.

  26. Les trois derniers commentaires sont entrés presqu’en même temps. La télépathie existe!!!

    @Chocolyane

    Je préfère m’obstiner avec des gens qui pensent presque comme moi qu’avec les réactionnaires inflexibles de antagoniste.net.

    Y a rien là!

  27. Oui la télépathie existe mais faut pas croire qu’elle vient sur commande ! La volonté n’a rien à voir là-d’dans.

    Moi j’aime bien m’engueuler avec ceux que je méprise. Ça me défoule. Mais ça ne règle jamais rien. Tant pis.

  28. Bien sûr, une bonne engueulade est salutaire de temps en temps!

  29. […] constitutionnelle salutaire pour le projet séparatiste! Et bordel de merde, ne laissez pas votre subconscient vous guider vers des délires étatistes comme le Parti de l’Amertume Pseudo-Indépen… qui constitue un vote gaspillé dans un système électoral à un tour comme celui du Culbec!Si […]

%d blogueurs aiment cette page :