Qu’est-ce que l’anarcho-pragmatisme?

L’anarcho-pragmatisme, c’est mon idée, ma conception rationnelle de ce que devrait être l’anarcho-socialisme. Idéologiquement parlant, il n’y a rien d’original: l’anarcho-pragmatisme est exactement la même chose que l’anarcho-socialisme, mais du point de vue des attitudes et du cheminement pour en arriver (ça n’arrivera pas de notre vivant) à l’idéal anarcho-socialiste, cela est fort différent de ce qui a été fait jusqu’à maintenant.

Je prétends que le moment est venu pour le mouvement anarcho-socialiste d’utiliser une approche plus rationnelle et moins émotive afin d’éviter cette-fois-ci les dérives violentes et totalitaires qui ont fait très mal à la crédibilité de l’anarcho-socialisme et qui sont à l’origine de la marginalisation actuelle de cette idéologie.

Le but de ce blogue est de vous présenter les tenants et aboutissants de l’approche anarcho-pragmatiste afin de convaincre le plus de Québécois (au sens territorial du terme) possibles de sa pertinence. De plus, je me permettrai de commenter certaines questions d’actualité selon l’approche anarcho-pragmatiste.

Mon rêve le plus fou, c’est que ce blogue devienne un jour l’analogue anarcho-pragmatiste du blogue du Québécois Libre, un blogue libertarien qui est à mon humble avis le meilleur blogue politique au Québec.  Mais pour y arriver, je ne pourrai pas le faire seul. Espérons que je sois suffisamment convaincant pour qu’un mouvement anarcho-pragmatiste puisse se développer au Québec.

Publicités

30 Réponses

  1. Cher David,
    J’ignore si tu sais ce qu’est un libertarien.
    Les blogs libertariens fleurissent en France et en Belgique… mais je ne les lis pas plus que les blogs communistes.
    Les idées d’Adam Smith (le maître à penser des libertariens, je crois), je les connais assez pour en avoir vu les limites…
    Le propre des blogs « politiques » est de répéter inlassablement la même chose, de n’être jamais convaincu par les arguments de leurs détracteurs et de verser très rapidement vers la http://fr.wikipedia.org/wiki/Reductio_ad_Hitlerum
    Je ne m’intérese plus à la politique dans les blogs.
    Amitiés

  2. Beau projet!

    Je vais suivre ça avec intérêt, étant donné que je crois que la responsabilisation et la solidarisation des individus sont des buts humanistes majeurs. Il faut commencer par légitimer notre rapport à la gouvernance afin d’inverser cette espèce de complexe d’infériorité, héritage judéo-chrétien.

    Armand,

    désolé de vous dire ça, mais je considère votre commentaire complètement inutile, voire même déplacé, dans l’optique d’un projet comme celui de notre ami David. Vous auriez pu vous forcer un peu, c’est quand même le premier billet de son blogue nouveau-né, il méritait mieux comme premier commentaire!

    Il ne me viendrait pas à l’idée d’aller écrire sur un blogue floral que je pense que les fleurs sont les végétaux les plus inutiles et que les amateurs de fleur ont du temps à perdre…

    Contentez-vous d’aller socialiser à votre aise où vous voulez.

    Je crois que silence est souvent la meilleure chose à considérer.

  3. Très intéressant Davidg…
    Je reviendrai souvent!

    Bien dit M. Léveillé!
    La liverté d’expression, c’est aussi la liberté de se fermer la ***!

    Au Plaisir,
    Mía

  4. Pour ma part, je dois vous avouer que je ne suis pas un amant des idéologies et que je me plais donc à cultiver les paradoxes. Mais je vais tout de même prendre plaisir à lire votre blogue si à l’instar de certains billets du blogue de l’autre David G (antagoniste.net) vous parviendrez à illustrer vos théories via l’actualité.

    au plaisir de vous lire

  5. Merci David! Cette petite virée sur wikipédia m’aura été bénéfique (ca et les quelques 30 pages que j’ai dû lire pour les comprendre les unes les autres!) Continuez votre beau projet! Au plaisir! 😀

  6. Salut David,

    Bonne chance pour ton blogue.

  7. Bon, pour moi, ce blogue est comparable au QL. Il s’agit d’un blogue libertarien mais qui se situe de l’autre coté du spectre politique.

    Le concept de libertarisme est un peu étranger à ma vision politique. J’ai étudié en sciences politiques dans les années 80 et je suis, si l’on peut dire, de la vieille école.

    Mais je comprends les principes du libertarisme. Je suis, selon un test politique disponible sur Wiki, un libertaire de gauche. Cependant, je me considère plus comme un socialiste décentralisateur.

    On a souvent mélangé socialisme et dictature, mais c’est faux. Il peut exister un socialisme décentralisé, comme il a déjà existé en Yougoslavie.

    En fait, je m’oppose au socialisme d’état unilatéral et je suis plutôt enclin à l’anarcho-socialisme et à l’anarcho-syndicalisme. De plus, je crois que les pouvoirs politiques et économiques doivent être séparés afin de permettre une véritable démocratie populaire et une relative équité économique.

    Ceci dit, bonne chance David! Je passerai faire des tours…

  8. Jimmy,

    « Il s’agit d’un blogue libertarien »

    est-ce que tu te tromperais avec le terme « libertaire » par hasard?

    « Libertarien » et « libertarianisme » vont de pair, comme « libertaire » et « libertarisme ».

  9. Bon, il y a une différence? Selon les définitions de wikipédia, tous ces termes sont assez proches sémantiquement…

  10. J’ai lancé ma version wordpress ce matin et … nous avons choisi le même thème, Andreas09. 🙂

    J’espère que tu auras autant d’énergie sur ton blogue que tu en démontrais dans les nombreux commentaires que tu as déposés un peu partout sur la blogosphère politique. Je suis certain que tu démarrera plusieurs débats intéressants.

    Bonne chance mon pragmatique!

  11. Je vois que UHEC est LE blogue de la liste des gau-gauchistes étatiques. Tu y vas fort le pragmate! Comment faudra-t-il te classer? Les libertariens gogo-istes?

  12. Lutopium,

    pas « libertarien », ça c’est Le Québécois Libre!

  13. Ma foi, je suis très étonné d’avoir autant de commentaires. Merci beaucoup à tous!

    @Armand

    Votre commentaire est le bienvenu. Il n’y aura pas de censure sur ce blogue, sauf s’il y a menace contre une autre personne.

    J’en prend note et je tenterai d’éviter la dérive que vous évoquez. Ne vous en faites pas, ce blogue n’est pas là pour faire l’apologie d’Adam Smith, surtout pas!

    @Renart

    Merci pour l’attention. Ne t’en fais pas en ce qui concerne le commentaire de Armand, ce genre d’avertissement est sain et j’en prends note.

    @Mìa

    Merci beaucoup. Les jeunes comme vous sont les plus importantes personnes à convaincre selon moi. Armand est toujours le bienvenu.

    @Charity Bernhard

    Justement, il y aura de nombreuses remises en question par des paradoxes ici. En ce qui concerne les questions d’actualité, ne vous attendez pas à la même chose que antagoniste.net, avec ses nombreuses statistiques, pour le moment.

    @Mandoline

    Tant mieux, c’était mon but! Merci!

    @Jimmy

    On a souvent mélangé socialisme et dictature, mais c’est faux. Il peut exister un socialisme décentralisé, comme il a déjà existé en Yougoslavie.

    Bon point! Par contre, de nombreuses dérives violentes et totalitaires ont découlé de plusieurs révolutions anarcho-socialistes non pas à cause des idées, mais à cause de leur cheminement.

    Bon, il y a une différence? Selon les définitions de wikipédia, tous ces termes sont assez proches sémantiquement…

    Ces termes ont de légères différences ET sont très semblables sémantiquement. Je vous suggère de lire ce lien qui contient la perception libertarienne sur ces différences. Par contre, je vous démontrerai qu’il y a moins de différences que la plupart des gens le croient, y compris les libertariens.

    @lutopium

    Le même thème! lol!

    Je vais mettre moins d’énergie sur les commentaires dans les autres blogues à présent mais je reviendrai certainement!

    Donne-moi une chance, ma blogoliste est incomplète. Il faut dire que j’ai été encore plus méchant avec antagoniste.net.

    Tu peux me classer comme « libertaire gogoiste » si tu veux!

  14. Bien que je me considère anarchiste, je n’ai jamais trouver de courant anarchiste sur lequel je m’affilie, ce qui me rend encore plus anarchique, je suppose. Une chose qui est sûr, je vais suivre avec attention votre et participé j’en sens l’envie, ce qui devrait se produire si vôtre blogue se montre apte à égalisé, voir dépasser mes attentes sur celui-ci.

    Je suis, d’ailleurs, heureux que vous nous fassiez confiance pour discuté sérieusement et ignoré les débordement en ne pratiquat pas la censure. Le blogue de Renart est la preuve même que cela est possible.

    J’attends avec impatience votre premier article sur le sujet auquel je me ferais un devoir de le commenter.

  15. Bien que je me considère anarchiste, je n’ai jamais trouver de courant anarchiste sur lequel je m’affilie, ce qui me rend encore plus anarchique, je suppose.

    Félix, personnellement je me considère comme un anarcho-socialiste mais je ne me reconnais pas dans les groupes anarchistes existants. Plus précisément, je me reconnais dans leurs idées mais pas dans le cheminement ni dans leurs attitudes pour en arriver à leur idéal. Voilà pourquoi j’ai créé ce blogue: pour proposer une alternative à la vision émotive des anarcho-socialistes.

  16. Libertaire / Libertarien

    Ce n’est pas l’étymologie qui va permettre de vous dépatouiller entre ces deux termes mais l’histoire.

    Libertaire est le plus vieux des deux termes. Le premier a l’utiliser fut Joseph Dejacques (en 1858) pour nommer un périodique anarchiste. Le terme a été popularisé en France par Sébastien Faure pour déjouer les lois scélérates (1894). Ces lois interdisaient la propagande anarchiste, alors quand Faure fonda un journal en 1895, il le nomma Le Libertaire pour rester légal. Pendant longtemps, libertaire a été synonyme d’anarchiste dans la francophonie. Depuis les années 1960, libertaire a glissé de nom à adjectif qualificatif. Aujourd’hui c’est un peu moins précis qu’anarchiste, ça désigne en gros toute mouvance anti-autoritaire.

    Libertarien est un emprunt à l’anglais. C’est beaucoup plus récent. Aux USA, un nouveau courant anarcho-capitaliste, des néo-libéraux ultra-radicaux, est apparu après la deuxième-guerre mondiale. Ce courant s’est approprié le terme libertarian (équivalent anglais de libertaire) pour se définir. Quand des québécois ont commencé à s’en réclamer, ils n’ont pas pu utiliser libertaire –trop associé à la gauche, surtout dans l’après 68– alors ils ont retraduit ça en libertarien.

    Voilà.

    Par ailleurs, je serais curieux de savoir quelles sont les critiques que l’anarcho-pragmatiste a des «groupes anarchistes existants». Plus précisément, en quoi est-ce que la NEFAC est… émotive!

  17. Excellent point Nicolas.

    Plus précisément, en quoi est-ce que la NEFAC est… émotive?

    J’en prends note et j’y reviendrai bientôt dans un billet subséquent. Votre question est légitime et mérite d’être répondu adéquatement.

  18. C’est pouorquoi j’attends avec impatience votre premier billet. Même sans billet officiellement sur le sujet, je trouve que votre blogue est très bien parti.

  19. Je me demandais si un jour tu allais finalement partir ton propre blogue. J’en suis très content. Tu peux être certain que je vais y faire une visite occasionnelle.

    (Qu’est-ce qui faut que je fasse pour te convaincre que je ne suis pas étatiste? À moins que pour toi, tous les minarchistes sont des étatistes?)

  20. Merci Félix!

    @Philippe David

    Bon d’accord, j’ai déplacé votre blogue dans la « Blogoliste générale ». C’est vrai que vous êtes moins étatiste que les deux autres.

    Si vous étiez moins militariste, je vous placerais dans la catégorie « libertariens ». (faut dire que les objectivistes sont d’accord avec vous)

  21. Merci pour avoir ajouté mon blogue sur tes recommandations, j’en suis « honoré »! Malgré tout, je persiste à dire que le terme gau-gauchiste sert à disqualifier la pensée socialiste. Je suis de gauche, j’en suis convaincu et j’en suis fier.

    Bon, ben, c’est ton blogue et je me ferai à l’idée d’y apparaître comme un gau-gauchiste. 😉

  22. Bon d’accord, j’ai déplacé votre blogue dans la “Blogoliste générale”. C’est vrai que vous êtes moins étatiste que les deux autres.

    Si vous étiez moins militariste, je vous placerais dans la catégorie “libertariens”. (faut dire que les objectivistes sont d’accord avec vous)

    Merci, je peux vivre sans étiquette…

    Je soupçonne que ton opinion de moi comme militariste est due à mon soutien de notre présence en Afghanistan. Je peux vivre avec ça, mais je pourrais faire une démonstration que cette guerre est justifiable d’un point de vue libertarien. Celle d’Irak l’est moins. Si ça fait de moi un militariste, mea culpa!

  23. @DavidG

    Je t’ajoute à mon blogroll…

  24. Idéologiquement il n’y a rien d’original: l’anarcho-pragmatisme est exactement la même chose que l’anarcho-socialisme, mais du point de vue des attitudes et du cheminement pour en arriver (ça n’arrivera pas de notre vivant) à l’idéal anarcho-socialiste

    Excellente initiative DavidG!

    J’espère seulement que tu ne te mettras pas à brailler lorsque le débat s’échauffera un peu…Mais, dans ton cas, je ne suis pas trop inquiet.

    J’ai bien hâte de discuter. Pour moi, l’anarcho-socialisme prône l’abolition de toute propriété privée, ce qui n’a tout simplement pas de sens. En tout cas, on verra bien!

    Longue vie à ton blog. Surtout, n’oublie de créer une section pour l’anarcho-féminisme… 😉

  25. @DavidG

    « Par contre, de nombreuses dérives violentes et totalitaires ont découlé de plusieurs révolutions anarcho-socialistes non pas à cause des idées, mais à cause de leur cheminement. »

    As-tu des exemples? Ça peut m’intéresser…

    « Mon rêve le plus fou, c’est que ce blogue devienne un jour l’analogue anarcho-pragmatiste du blogue du Québécois Libre, un blogue libertarien qui est à mon humble avis le meilleur blogue politique au Québec. »

    Pour moi, j’ai une aversion naturelle envers ce site et ce blogue. Le passage de Masse à « Il va y avoir du sport » a confirmé mon antipathie envers ce personnage. J’aime mieux ne pas plus élaborer…

  26. Pour moi, j’ai une aversion naturelle envers ce site et ce blogue. Le passage de Masse à “Il va y avoir du sport” a confirmé mon antipathie envers ce personnage. J’aime mieux ne pas plus élaborer…

    ??

    Martin Massé est un libéral-libertaire et fait plutôt dans l’Anarcho-capitalisme. Rien à voir, donc, avec les positions anarcho-socialistes de DavidG.

    Tout comme les libéraux-libertariens, les anarcho-socialistes (ou les socialistes-libertariens) sont des défenseurs de la liberté politique absolue, ce qui est très bien, mais, malheureusement, ils défendent aussi une gestion collective de la société. On voit le contre-sens logique immédiatement…

    Pour faire oeuvre utile, je pense que DavidG devrait peut-être commencer par un petit essai lexicographique, pour clarifier l’utilisation de tous ces mots à consonance voisine mais aux sens très différents (libertarien, libertariste, anarcho-**, etc.)

  27. Incroyable, il pleut encore des commentaires. Merci à tous.

    @lutopium

    Le terme « gau-gauchiste » sert à disqualifier les étatistes au même titre de l’utilisation du termes « drouatiste ».

    @Philippe David

    Je soupçonne que ton opinion de moi comme militariste est due à mon soutien de notre présence en Afghanistan. Je peux vivre avec ça, mais je pourrais faire une démonstration que cette guerre est justifiable d’un point de vue libertarien. Celle d’Irak l’est moins.

    Voilà un pas dans la bonne direction! Aucun libertarien ne peut justifier la guerre en Irak, sauf les objectivistes (je ne les considère pas comme des libertariens et eux-mêmes ne se voient pas ainsi). Cependant, vous avez la même opinion que Ron Paul qui avait naïvement appuyé la guerre en Afghansitan au début parce que le prétexte était justifié (capturer les méchants terroristes pour les traduire en justice). Malheureusement, on se rend compte de plus en plus que ce n’était pas la raison réelle de cette guerre. Voilà pourquoi Ron Paul a changé d’avis sur cette question et que je partage son opinion.

    De plus, le Canada n’a pas d’affaire là, car ce n’est pas de ses affaires. Les CONtribuables canadiens ne devraient pas se faire voler par l’État canadien pour régler un problème américain. On peut toujours essayer de justifier la présence américaine en Afghanistan (en se fiant sur le concept de « guerre juste » comme Ron Paul l’a fait naïvement au départ) mais d’aucune façon, un libertarien ne devrait justifier la présence canadienne là-bas.

    De plus, j’attends toujours une preuve plus convaincante de la version officielle des attentats du 11 septembre 2001. Pour cela, il faudrait traduire les présumés responsables en justice, ce qui est loin d’être fait (veut-on vraiment en arriver là?).

    @Jimmy

    Merci pour l’ajout à ton blogroll.

    Pour moi, j’ai une aversion naturelle envers ce site et ce blogue. Le passage de Masse à “Il va y avoir du sport” a confirmé mon antipathie envers ce personnage. J’aime mieux ne pas plus élaborer…

    Personnellement, je trouve Martin Masse un peu trop méprisant. Par exemple, je lui en veux pour ce torchon. Cependant, je me dois à l’évidence de reconnaître que son blogue (donnons crédit aussi à ses nombreux collaborateurs) et son webzine sont très intéressants, même si je ne suis pas toujours d’accord avec eux.

    As-tu des exemples? Ça peut m’intéresser…

    Prenons par exemple la Constitution initiale de l’URSS qui s’est revendiquée comme une dictature du prolétariat, ce qui est une farce grotesque. Bien sûr, les anarcho-communistes n’ont jamais appuyé une telle chose mais cette dérive totalitaire bolchéviste violente est une conséquence de leurs actions. Ne les blâmons pas, ils voulaient bien faire, mais il faut en tirer les leçons qui s’imposent, ce que la quasi-totalité des anarcho-socialistes n’a pas encore fait.

    Un jour j’élaborerai plus cette question, avec d’autres exemples, dans un billet. C’est certain!

    @Arnold S.

    Au contraire, il faut que le débat s’échauffe!

    Pour moi, l’anarcho-socialisme prône l’abolition de toute propriété privée, ce qui n’a tout simplement pas de sens.

    Sauf que c’est à peu près la seule différence entre l’anarcho-capitalisme et l’anarcho-socialisme. Un jour, je l’expliquerai encore plus, en introduisant les concepts de « possession » et de « Use Right Theory » (allez voir anarchism.net). On focalise sur la différence au lieu de se concentrer sur les nombreuses similitudes. Voilà une maladie pandémique causant ce raisonnement réducteur dont souffrent de nombreux libertariens et d’anarcho-socialistes. Il faut sortir de cette guéguerre continuelle causée par l’ignorance!

    Une section sur l’anarcho-féminisme? Dans le contexte québécois, cela n’a pas sa place. Par contre, je vais certainement dénoncer le fémi-fascisme étatiste et le placer en opposition avec le féminisme égalitaire.

    Martin Masse est un libéral-libertaire et fait plutôt dans l’Anarcho-capitalisme. Rien à voir, donc, avec les positions anarcho-socialistes de DavidG.

    Rien à voir? Je vous démontrerai progressivement le contraire. Vous oubliez encore une fois les nombreuses similitudes pour focaliser sur LA différence!

    Tout comme les libéraux-libertariens, les anarcho-socialistes (ou les socialistes-libertariens) sont des défenseurs de la liberté politique absolue, ce qui est très bien, mais, malheureusement, ils défendent aussi une gestion collective de la société. On voit le contre-sens logique immédiatement…

    Vous oubliez les nombreuses similitudes concernant les libertés civiles. Encore une fois, on focalise sur une différence!

    Pour faire oeuvre utile, je pense que DavidG devrait peut-être commencer par un petit essai lexicographique, pour clarifier l’utilisation de tous ces mots à consonance voisine mais aux sens très différents (libertarien, libertariste, anarcho-**, etc.)

    À la demande générale, j’en parlerai très bientôt. Pas dans mon prochain billet…mais probablement le suivant!

  28. @Nicolas

    Voici un exemple de l’émotivité contre-productive des anarcho-socialistes:

    http://nefacmtl.blogspot.com/2008/03/laction-directe-revendique-quelques-cas.html

  29. En quoi est-ce que c’est émotif? C’est une analyse plutôt froide des derniers cas «d’actions directes» revendiquées par voie électronique. En fait, c’est plutôt une douche froide sur les énervés de tous bords (un des cas vients des nationaleux radicaux) qui trippent sur ce genre de chose. En fait, la plupart des communications des libertaires sur les récentes «actions» montréalaises n’ont pas été très émotives. Plutôt du genre «on prend un grand respire et on se calme…»

  30. Nicolas, j’ai été imprécis cette fois-ci. Je blâmais les anarchistes (ou les soi-disant anars) qui utlisent la violence pour tenter d’arriver à leur fins, et non pas la NEFAC dans ce cas précis. Au contraire, je vous félicite pour avoir apporté ce bémol et d’en avoir appelé au calme. Voilà une attitude tout à fait anarcho-pragmatiste et il faut le souligner! Mais j’y reviendrai, car ce n’est pas toujours aussi merveilleux!

    Et bien sûr, les nationaleux radicaux (dont vous semblez y avoir une fixation particulière et émotive malgré leur rareté) ne sont pas des anarchistes!

%d blogueurs aiment cette page :